Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 22:59

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

 

Date :  14 Juin 2020 : Fête du corps et du sang du Christ

 

 

Lecture Patristique : Saint Augustin Commentaire du Psaume 137

 

 

 “Je vous adorerai dans votre saint temple ». Quel est ce saint temple ? Celui où nous devons habiter, où flous devons adorer. Car nous courons pour adorer Dieu. Notre cœur gonflé veut enfanter, et cherche où il pourra le faire. Or, quel est ce lieu où il faut adorer Dieu ? Quel est ce monde ? Quel est cet édifice ? Quel est son trône dans le ciel, au milieu des étoiles ? Nous le cherchons dans les saintes Ecritures et nous le trouvons dans la Sagesse : « Pour moi », dit-elle, « j’étais avec lui, et chaque jour je faisais ses délices ». Puis elle chante les œuvres de Dieu et nous indique son trône. Quel est-il ? « Quand Dieu », dit-elle, « affermissait les nuées en haut, quand il établissait son trône au-dessus des vents ».          Mais son trône est aussi son temple. Où donc irons-nous ? Est-ce pardessus les vents qu’il nous faudra l’adorer ? S’il faut l’adorer par-dessus les vents, les oiseaux l’emportent sur nous. Mais si nous appelons âmes les mêmes vents, c’est-à-dire, si les vents sont une figure symbolique des âmes, selon cette expression d’un autre psaume : « Il a volé sur les ailes des vents »c’est-à-dire sur les vertus des âmes, ce qui fait qu’un souffle de Dieu prend le nom de vent ou d’âme ; non point qu’il nous faille entendre par là ce vent qui pousse notre corps et qui est sensible, mais quelque chose d’invisible qui échappe à la perspicacité de nos yeux, à la sensibilité de nos oreilles, au discernement de l’odorat, à la perception du goût, au toucher des mains : mais une certaine vie, qui nous anime et que l’on appelle âme; si, dis-je, nous entendons ainsi les vents, il n’est pas nécessaire de chercher des ailes visibles, pour voler avec les oiseaux et adorer Dieu dans son temple; mais nous trouverons que Dieu est assis au-dessus de nous-mêmes, si nous voulons lui être fidèles. Voyez si tel n’est point le sens de ces paroles de l’Apôtre : « Le temple de Dieu est saint et vous êtes ce temple ». Il est certain néanmoins, il est évité que Dieu habite dans les anges. Donc lorsque dans la joie qui nous vient des biens spirituels, et non des biens terrestres, nous chantons des hymnes à Dieu en présence des anges, cette congrégation des anges devient le temple de Dieu, et nous adorons le Seigneur dans son temple. Quant à l’Eglise de Dieu, elle est sur la terre et dans le ciel ; l’Eglise de la terre se compose de tous les fidèles, l’Eglise du ciel de tous les anges. Mais le Seigneur des anges est descendu vers l’Eglise d’ici-bas, et ses anges le servaient, lui qui était venu pour nous servir 3. « Car », nous dit-il, « ce n’est point pour être servi, mais pour servir, que je suis venu ». Que nous a-t-il servi, sinon ce qui fait aujourd’hui notre nourriture et notre breuvage ? Si donc le Maître des anges a bien voulu nous servir, ne désespérons pas d’être un jour les égaux des anges. Celui qui est plus grand que les anges s’est donc abaissé jusqu’à l’homme, le Créateur des anges s’est revêtu de l’homme, le Maître des anges est mort pour l’homme. « Je vous adorerai dans votre saint temple » : c’est-à-dire, dans ce temple qui n’est pas fait de la main des hommes, mais que vous avez fait.

« Je confesserai votre nom dans votre miséricorde et votre vérité ». Tels sont les deux attributs que nous voulons chanter, comme il est dit dans un autre psaume « Toutes les voies du Seigneur sont miséricorde et vérité ». Tels sont, ô mon Dieu, les deux attributs que nous confessons. Votre miséricorde et votre vérité ; c’est par la miséricorde que vous jetez sur le pécheur un regard favorable, et par la vérité que vous tenez à vos promesses. « Je vous confesserai dans votre miséricorde et dans votre vérité ». Et c’est là ce que je veux vous rendre selon les forces que je tiens de vous, en exerçant la miséricorde et la vérité ; la miséricorde par l’aumône, la vérité dans mes jugements. C’est en cela que Dieu nous aide, en cela que nous méritons Dieu ; et dès lors, toutes les voies du Seigneur sont la miséricorde et la vérité ; il ne vient à nous par aucune autre voie, et nous n’avons aucune autre voie pour aller à lui.

 

 

 

 

Paroles du pape François :

 

Demandons la grâce d'aller à la rencontre de chacun en le regardant comme un frère et de ne regarder personne comme un ennemi.

 

Si nous puisons la miséricorde, le pardon et la tendresse de Dieu du cœur de Jésus, alors notre coeur, peu à peu, deviendra plus patient, plus généreux, plus miséricordieux.

 

« Tends ta main au pauvre » (Si 7, 32). La sagesse antique a fait de ces mots comme un code sacré à suivre dans la vie.

 

 

Annonces de la paroisse :

 

Samedi 20 Juin à 18h au cours de la messe paroissiale: baptême de Scotty, Duncan, et Julie, nos trois catéchumènes adultes

 

Samedi 20 Juin et Dimanche 21 Juin : messes d’action de grâce célébrées par le père Frédéric Benoist pour les 9 années de ministère au Raincy. Le pèe Fréédric Benoist célèbrera ses 28 ans de sacerdoce.

 

Chers tous,

 

Comme vous l’avez sans doute appris, notre Curé le Père Frédéric Benoist quitte le Raincy pour une nouvelle mission. Après 9 ans en charge de notre paroisse, il est nommé en accord avec notre évêque, Curé du secteur pastoral de Tarare (Rhône) par le Diocèse de Lyon. Il aura la charge pastorale de la paroisse Saint Jean XXIII, regroupant la ville de Tarare et 15 villages autour. Il prendra ses fonctions dans le diocèse de Lyon le 1er Septembre 2020.

 

2 apéritifs au chevet de l’église sont organisés pour lui dire au revoirsamedi 20 juin (après la messe de 18h)  et dimanche 21 (après la messe de 11h). 

Si vous le souhaitez, l’Equipe d’Animation Paroissiale vous propose de participer à un cadeau et à un livre d’or, qui lui seront remis au cours de ces apéritifs.

 

1. Cadeau : une cagnotte pour financer le renouvellement de son vieil ordinateur et de son imprimante, et l’achat d’ustensiles de cuisine (et sans doute d’un frigo) pour son nouveau logement qui en est dépourvu.

 

Cagnotte en ligne :    https://cagnotte.me/depart-du-pere-frederic/fr

 

Ou enveloppe (espèces, ou chèque à l’ordre de M. Frédéric Benoist) à déposer au presbytère, 40 allée du Jardin Anglais (bien préciser sur l’enveloppe : départ du Père Frédéric)

 

2. Livre d’or : messages, dessins, collages, photos, etc. doivent être au format d’une feuille « A4 » afin d’être insérées dans un grand classeur. A déposer au presbytère avec mention « départ  du Père Frédéric »

 

3. Si vous souhaitez nous aider à préparer ces apéritifs : Installation des tables, préparation du « grignotage », service du pot, etc.. signalez-vous au secrétariat du presbytère : tél : 01 43 81 14 98 ou mail : paroisse.leraincy@wanadoo.fr

 

4. Si vous avez prévu de participer à la messe avant l’apéritif, n’oubliez pas de vous inscrire sur ce site (consignes sanitaires obligent) https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-notre-dame

 

 

Merci d’avance ! L’Equipe d’Animation Paroissiale

Fête du corps et du sang du Christ

14 Juin 2020

 

 

 

Le thème de la mémoire revient plusieurs fois dans la solennité du Corps et du sang du Christ que nous célébrons aujourd’hui: « Souviens-toi de la longue marche que le Seigneur ton Dieu t’a imposée […] N’oublie pas le Seigneur ton Dieu, […] qui t’a donné la manne » (cf. Dt 8, 2.14.16) dit Moïse au peuple. « Faites ceci en mémoire de moi » (parole de Jésus rapportée par Paul, lui même ayant reçu de la Tradition cette parole… (1Co 11,24) . « Souviens–toi de Jésus-Christ » (2Tm 2,8), dira Paul à son disciple. Le « pain vivant descendu du ciel » (Jn 6,51) est le sacrement de la mémoire qui nous rappelle, de manière réelle et tangible, l’histoire d’amour de Dieu pour nous, pour tous les hommes.

« Souviens-toi », dit aujourd’hui la Parole divine à chacun de nous. Le chemin du peuple de Dieu dans le désert a pris force de la mémoire des hauts faits du Seigneur. Notre histoire personnelle du salut se fonde dans la mémoire de tout ce que le Seigneur a fait pour nous. Faire mémoire est essentiel pour la foi, j’oserais dire, comme l’eau pour une plante : de même qu’une plante sans eau ne peut rester en vie et donner du fruit, de même la foi, si elle ne se désaltère pas à la mémoire de tout ce que le Seigneur a fait pour nous. « Souviens-toi de Jésus-Christ », chantons nous souvent, en anamnèse… en mémoire…

Souviens-toi. Oui La mémoire est importante, car elle nous permet de demeurer dans l’amour, de se souvenir, c’est-à-dire de porter dans le cœur, de ne pas oublier celui qui nous aime et que nous sommes appelés à aimer. Cependant, cette faculté unique que le Seigneur nous a donnée est de nos jours plutôt affaiblie. Dans la frénésie dans laquelle nous sommes plongés, beaucoup de personnes et beaucoup de faits semblent glisser sur nous. On tourne les pages rapidement, avides de nouveautés, de rapidité, d’informations chocs qui font appel à l’émotion immédiate, mais pauvres en mémoire. Ainsi, brulant les souvenirs et vivant dans l’instant, on risque de rester à la surface des choses, des événemennts, dans le flux des choses qui se succèdent, sans aller en profondeur, sans cette épaisseur qui nous rappelle qui nous sommes et où  nous allons. Alors, la vie extérieure devient morcelée, elle peur engendrer des violences,  la vie intérieure, inerte, vide de sens et d’engagement.

Mais la solennité d’aujourd’hui nous rappelle que, dans le morcellement de la vie, le Seigneur vient à notre rencontre dans une amoureuse fragilité, celle de l’Eucharistie. Dans le pain de vie le Seigneur vient nous visiter, se faisant humble nourriture qui guérit avec amour notre mémoire, malade de frénésie. Car l’Eucharistie est le mémorial de l’amour de Dieu. Là « le mémorial de sa passion est célébré » (Solennité du Corps et du Sang du Christ, Antienne du Magnificat, 2ème Vêpres), mémorial de l’amour de Dieu pour nous, qui est notre force, le soutien de notre marche. Voilà pourquoi le mémorial eucharistique nous fait tant de bien : il n’est pas un souvenir abstrait, froid, une simple notion, mais la mémoire vivante et consolante de l’amour de Dieu. Mémoire d’anamnèse et d’imitation. Dans l’Eucharistie se trouve tout le goût des paroles et des gestes de Jésus, la saveur de sa Pâques, le parfum de son Esprit. En la recevant, la certitude d’être aimé par lui s’imprime dans notre cœur.  

Ainsi l’Eucharistie forme en nous une mémoire reconnaissante, parce que nous nous reconnaissons enfants aimés du Père et rassasiés par lui.  Une mémoire libre, car l’amour de Jésus, son pardon, guérit les blessures du passé et pacifie le souvenir des torts subis et infligés ; une mémoire patiente, car dans les adversités nous savons que l’Esprit de Jésus demeure en nous. L’Eucharistie nous encourage : même sur le chemin le plus accidenté nous ne sommes pas seuls, le Seigneur ne nous oublie pas et il nous redonne des forces avec amour chaque fois que nous allons à lui.

L’Eucharistie nous rappelle aussi que nous ne sommes pas des individus, mais un corps : le corps du Christ dira Paul... De même que le peuple au désert récoltait la manne tombée du ciel et la partageait en famille (cf. Ex 16), de même Jésus, Pain du ciel, nous convoque pour le recevoir, le recevoir ensemble et le partager entre nous. L’Eucharistie n’est pas un sacrement « pour moi », si et quand j’en ai besoin, elle est le sacrement d’une multitude qui forme un seul corps, le saint peuple fidèle de Dieu. Saint Paul nous l’a rappelé : « Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part à un seul pain » (1Co 10, 17). L’Eucharistie est le sacrement de l’unité. Celui qui la reçoit ne peut être qu’artisan d’unité, parce que nait en lui, dans son “ADN spirituel”, la construction de l’unité. Que ce Pain d’unité nous guérisse de l’ambition de dominer les autres, de l’avidité de s’emparer pour soi, de fomenter des dissensions et de répandre des critiques ; qu’il suscite la joie de nous aimer sans rivalité, envie et bavardages malveillants.

Dans l’Hostie consacrée, en plus de la place, Jésus nous prépare l’aliment, la nourriture. Dans la vie nous avons continuellement besoin de nous nourrir, et non seulement d’aliments, mais aussi de projets et d’affections, de désirs et d’espérances. Nous avons faim d’être aimés. Mais les compliments les plus appréciés, les cadeaux les plus beaux et les technologies les plus avancées ne suffisent pas, ne nous rassasient jamais complètement. L’Eucharistie est un aliment simple, comme le pain, mais c’est l’unique qui rassasie, parce qu’il n’y a pas d’amour plus grand. Là nous rencontrons réellement Jésus, nous partageons sa vie, nous sentons son amour ; là tu peux faire l’expérience que sa mort et sa résurrection sont pour toi. Et quand tu adores Jésus dans l’Eucharistie, tu reçois de lui l’Esprit Saint et tu trouves paix et joie. Chers frères et sœurs, choisissons cette nourriture de vie : mettons la messe à la première place, redécouvrons l’adoration dans nos communautés ! Demandons la grâce d’être affamés de Dieu, jamais rassasiés de recevoir ce qu’il prépare pour nous.

Là, Jésus nous prépare une place ici-bas, parce que l’Eucharistie est le cœur battant de l’Église, la génère et la régénère, la rassemble et lui donne la force. Mais l’Eucharistie nous prépare aussi une place là-haut, dans l’éternité, parce qu’elle est le Pain du ciel. Il vient de là, c’est l’unique matière sur cette terre qui soit vraiment d’éternité. C’est le pain de l’avenir, qui déjà maintenant nous fait goûter à l’avance un avenir infiniment plus grand que tout ce qu’on peut attendre de mieux. C’est le pain qui nourrit nos attentes les plus grandes et alimente nos rêves les plus beaux. C’est, en un mot, le gage de la vie éternelle : non seulement une promesse, mais un gage, c’est-à-dire une anticipation, une anticipation concrète de ce qui nous sera donné. L’Eucharistie est la “réservation” du paradis; c’est Jésus, viatique de notre chemin vers cette vie bienheureuse qui ne finira jamais.

Et maintenant, en vivant l’Eucharistie, adorons et remercions le Seigneur pour ce don suprême : mémoire vivante de son amour qui fait de nous un seul corps et nous conduit à l’unité.

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 09:45

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

Date :  11 Juin 2020 : saint Barnabé, apôtre.

 

 

HOMÉLIE DE S. CHROMACE D'AQUILÉE

 

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Le Seigneur avait appelé ses disciples sel de la terre parce qu'ils ont relevé par la saveur de la agesse céleste les cœurs humains affadis par le démon. Et maintenant il les appelle lumière du monde parce que, éclairés par lui, qui est la lumière éternelle et véritable, ils sont devenus à leur tour une lumière dans les ténèbres.

Parce qu'il est lui-même le Soleil de justice il peut aussi appeler ses disciples lumière du monde ; c'est par eux, comme par des rayons étincelants, qu'il déverse la lumière de sa connaissance sur la terre entière ; en effet, ils ont chassé les ténèbres de l'erreur loin du cœur des hommes, en montrant la lumière de la vérité.

Éclairés par eux, nous-mêmes, de ténèbres que nous étions, sommes devenus lumière, comme dit saint Paul : Autrefois, vous n'étiez que ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes devenus lumière ; vivez comme des fils de la lumière. Et encore : Vous n'appartenez pas à la nuit ni aux ténèbres ; vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour. Saint Jean a eu raison d'affirmer dans sa lettre : Dieu est lumière, et : Celui qui demeure en Dieu est dans la lumière comme il est lui-même dans la lumière. Aussi, puisque nous avons la joie d'être délivrés des ténèbres de l'erreur, nous devons vivre dans la lumière, comme des fils de lumière. ~ Ce qui fait dire à l'Apôtre : Parmi eux, vous apparaissez comme des sources de lumière dans le monde, vous qui portez la parole de vie.

Si nous n'agissons pas ainsi, on verra que, pour notre malheur comme pour celui des autres, nous couvrons et nous cachons par notre manque de foi comme par un voile les bienfaits de cette lumière si nécessaire. Aussi savons-nous, pour l'avoir lu dans l'Évangile, que nous encourons le châtiment mérité par celui qui avait reçu un talent pour lui faire gagner le ciel, et qui a mieux aimé le cacher que de le confier à la banque.

C'est pourquoi cette lampe resplendissante, qui a été allumée pour servir à notre salut, doit toujours briller en nous. Nous avons en effet la lampe du commandement céleste et de la grâce spirituelle, ce dont David a témoigné ainsi : Ta parole est une lampe pour mes pas, une lumière pour ma route. Et Salomon a dit : Le précepte de la loi est une lampe. ~

Cette lampe de la loi et de la foi, nous ne devons donc pas la cacher, mais l'installer toujours dans l'Église comme sur le lampadaire, pour le salut d'un grand nombre, afin de jouir nous-mêmes de la lumière de sa vérité, et d'en éclairer tous les croyants.

 

 

Paroles du pape François

 

Pour sortir de la spirale de la violence, il existe deux réponses chrétiennes : la prière et le don de soi.

 

Les Béatitudes nous enseignent que Dieu, pour se donner à nous, choisit souvent des parcours impensables, ceux de nos limites, de nos larmes, de nos défaites.

 

Dans beaucoup de pays le Covid19 fait encore de nombreuses victimes. Je souhaite exprimer ma proximité avec ces populations, les malades et leur famille, et avec tous ceux qui en prennent soin.

 

Lors de leur Assemblée plénière de juin 2020, les évêques de France ont adressé au Sacré-Cœur une prière pour accompagner la France qui se relève de la crise sanitaire du printemps 2020. Ils sont heureux de partager leur prière avec tous pour qu’à l’approche de la fête du Sacré Cœur de Jésus (le 19 juin prochain) et en ces temps de transition et de renouveau, tous les catholiques de France demandent avec persévérance au Seigneur les dons de la confiance, de la paix et d’un engagement renouvelé dans la foi et le service de tous.

 

« Sur cette colline de Montmartre où les martyrs ont versé leur sang pour confesser ton Nom, en cette basilique consacrée à ton Sacré Cœur et édifiée avec la participation de fidèles de tous les diocèses de France, devant cet autel où s’élève jour et nuit la prière en présence du sacrement de ton Corps eucharistique,

Seigneur Jésus,

notre lumière, notre force, notre paix, notre joie,

après ces mois d’épreuve sanitaire,

en communion avec tous nos frères et sœurs dans la foi,

nous nous confions à toi.

Nous te confions ceux qui sont morts et ceux qu’ils laissent dans le chagrin.

Nous venons aussi te rendre grâce et te confier notre pays.

Sois béni

d’avoir été à nos côtés alors que nous traversions l’épreuve de la pandémie,

comme tu nous as protégés en bien d’autres circonstances de notre histoire.

Sois béni

pour la prière que ton Esprit a maintenue vivante

alors que ceux qui croient en toi ne pouvaient se rassembler pour te célébrer.

Sois béni

pour les multiples gestes fraternels à l’égard des plus démunis

et pour le dévouement des soignants

et de tous ceux qui, dans la discrétion, ont permis notre vie quotidienne.

Sois béni

pour l’accompagnement des malades et le soutien aux familles éprouvées.

Sois béni

pour l’engagement de ceux qui doivent veiller

sur toutes les composantes de notre communauté nationale.

Nous t’en prions,

accorde maintenant à tous la grâce du discernement et de la détermination

pour mettre en œuvre les conversions nécessaires

et faire face aux difficultés économiques, aux défis et aux opportunités de la période à venir.

À chacun des membres de ton Église,

accorde d’être attentif à tous et d’annoncer ton Évangile.

Seigneur Jésus,

remplis-nous de l’amour qui jaillit de ton Cœur transpercé,

libère-nous de toute peur,

fais de nous des témoins de l’espérance dont tu nous rends capables,

jusqu’au jour où tu nous accueilleras dans la Cité céleste. AMEN. »

 

 

Message de l’Equipe d’Animation de la Paroisse

 

Chers tous,

 

Comme vous l’avez sans doute appris, notre Curé le Père Frédéric Benoist quitte le Raincy pour une nouvelle mission. Après 9 ans en charge de notre paroisse, il est nommé en accord avec notre évêque, Curé du secteur pastoral de Tarare (Rhône) par le Diocèse de Lyon. Il aura la charge pastorale de la paroisse Saint Jean XXIII, regroupant la ville de Tarare et 15 villages autour. Il prendra ses fonctions dans le diocèse de Lyon le 1er Septembre 2020.

 

2 apéritifs au chevet de l’église sont organisés pour lui dire au revoirsamedi 20 juin (après la messe de 18h)  et dimanche 21 (après la messe de 11h). 

Si vous le souhaitez, l’Equipe d’Animation Paroissiale vous propose de participer à un cadeau et à un livre d’or, qui lui seront remis au cours de ces apéritifs.

 

1. Cadeau : une cagnotte pour financer le renouvellement de son vieil ordinateur et de son imprimante, et l’achat d’ustensiles de cuisine (et sans doute d’un frigo) pour son nouveau logement qui en est dépourvu.

 

Cagnotte en ligne :    https://cagnotte.me/depart-du-pere-frederic/fr

 

Ou enveloppe (espèces, ou chèque à l’ordre de M. Frédéric Benoist) à déposer au presbytère, 40 allée du Jardin Anglais (bien préciser sur l’enveloppe : départ du Père Frédéric)

 

2. Livre d’or : messages, dessins, collages, photos, etc. doivent être au format d’une feuille « A4 » afin d’être insérées dans un grand classeur. A déposer au presbytère avec mention « départ  du Père Frédéric »

 

3. Si vous souhaitez nous aider à préparer ces apéritifs : Installation des tables, préparation du « grignotage », service du pot, etc.. signalez-vous au secrétariat du presbytère : tél : 01 43 81 14 98 ou mail : paroisse.leraincy@wanadoo.fr

 

4. Si vous avez prévu de participer à la messe avant l’apéritif, n’oubliez pas de vous inscrire sur ce site (consignes sanitaires obligent) https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-notre-dame

 

 

Merci d’avance ! L’Equipe d’Animation Paroissiale

 

 

 

Saint Barnabé, apôtre

 

"Barnabé nous est connu par le livre des Actes des Apôtres. Juif originaire de Chypre, il est un chrétien des toutes premières communautés de l'âge apostolique. Il accepte de mettre tous ses biens à la disposition de l'Église et surtout, discernant le charisme de Paul, il a l'audace d'introduire cet ancien persécuteur de chrétiens auprès des apôtres. Envoyé par l'Église de Jérusalem à Antioche de Syrie il découvre que les païens accueillent avec joie la Bonne Nouvelle de Jésus. Associant Paul à cette annonce de l'Évangile, on peut dire que Barnabé a favorisé sa vocation missionnaire. Il participera avec lui à son premier voyage à Chypre et en Asie Mineure et témoignera avec lui à Jérusalem devant tous les responsables de l'Église des merveilles que Dieu accomplit chez les païens. Ce témoignage sera déterminant pour que l'Église accepte d'accueillir en son sein des païens sans leur imposer les obligations du judaïsme. L'un et l'autre devant avoir leur caractère, Barnabé se sépare de Paul après un différend au sujet d'un certain Jean-Marc, probablement le futur auteur de l'Évangile de Marc. Barnabé retourne alors à Chypre où la Tradition le fait mourir martyr. Bien que n'ayant pas fait partie des Douze, Barnabé, comme Paul, est honoré avec le titre d'Apôtre. Sa vie montre que, sous l'impulsion de l'Esprit Saint, l'Église est missionnaire et catholique (universelle) dès ses origines."

 

S'il pleut à la Saint-Médard (8 Juin)
Il pleut quarante jours plus tard.
"

Mais vient le bon saint Barnabé - Qui peut encore tout raccommoder"

 

 

N’oublions pas de nous inscrire pour la messe de Samedi et Dimanche…. Nous vous attendons.

 

https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-notre-dam

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 21:41

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

Date :  Samedi 6 - Dimanche 7 Juin

 

Solennité de la TRINITE

 

 

 

Saint Athanase, Évêque (296 – 373)De la Lettre 1 à Sérapion, 28-30 PG 26, 594-595. 599)

Lumière, splendeur et grâce de la Trinité

 

Étudions la tradition antique, la doctrine et la foi de l’Église catholique. Le Seigneur l’a donnée, les Apôtres l’ont annoncée, les Pères l’ont gardée. C’est sur elle, en effet, que l’Église a été fondée et, si quelqu’un s’en écarte, il ne peut plus être chrétien ni en porter le nom.

Il y a donc une Trinité sainte et parfaite, reconnue comme Dieu dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit; elle ne comporte rien d’étranger, rien qui lui soit mêlé de l’extérieur ; elle n’est pas constituée du Créateur et du créé, mais elle est tout entière puissance créatrice et productrice. Elle est semblable à elle-même, indivisible par sa nature, et son activité est unique. En effet, le Père fait toutes choses par le Verbe dans l’Esprit Saint, et c’est ainsi que l’unité de la sainte Trinité est sauvegardée. C’est ainsi que dans l’Église est annoncé un seul Dieu, qui règne au-dessus de tous, par tous et en tous. Au-dessus de tous, comme Père, comme principe et source ; par tous, par le Verbe ; en tous, dans l’Esprit Saint.

Saint Paul,  écrivant aux Corinthiens, à propos des dons spirituels, rapporte toutes choses à un seul Dieu, le Père, comme à un seul chef, lorsqu’il dit : Les dons de la grâce sont variés, mais c’est toujours le même Esprit ; les ministères dans l’Église sont variés, mais c’est toujours le même Dieu, qui fait tout en tous. Car les dons que l’Esprit distribue à chacun sont donnés de la part du Père par le Verbe. En effet, tout ce qui est au Père est au Fils ; c’est pourquoi les biens donnés par le Fils dans l’Esprit sont les dons spirituels du Père. Quand l’Esprit est en nous, le Verbe qui nous le donne est en nous, et dans le Verbe se trouve le Père. Et c’est ainsi que s’accomplit la parole :  Nous viendrons chez lui et nous irons demeurer auprès de lui. Là où est la lumière, là aussi est son éclat ; là où est son éclat, là aussi est son activité et sa grâce resplendissante.

C’est cela encore que Paul enseignait dans la seconde lettre aux Corinthiens : Que la grâce de Jésus Christ notre Seigneur, l’amour de Dieu et la communion de l’Esprit Saint soient avec vous tous. En effet, la grâce et le don accordés dans la Trinité sont donnés de la part du Père, par le Fils, dans l’Esprit Saint. De même que la grâce accordée vient du Père par le Fils, ainsi la communion au don ne peut se faire en nous sinon dans l’Esprit Saint. C’est en participant à lui que nous avons l’amour du Père, la grâce du Fils et la communion de l’Esprit Saint.

 

 

Paroles du pape François :

 

Le Cœur du Christ est si grand qu'il veut tous nous accueillir dans la révolution de la tendresse.

 

Tout est lié: le soin authentique de notre vie même et de nos relations avec la nature est inséparable de la fraternité, de la justice et de la fidélité envers les autres

 

 

 

 

Nous vous attendons à la messe !

 

IL est plus prudent de s’inscrire sur le site :

https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-notre-dam

 

Rappel de l’horaire des messes :

                            Samedi soir : 18h. en français ; 19h30 en portugais

                            Dimanche : 9h30 en portugais ; 11h en français ; 18h en français

Toutes les messes sont célébrées en l’église Notre Dame 83 avenue de la Résistance

 

Tous les matins messe à 9h. à Notre Dame

 

Exposition du Saint Sacrement le samedi matin dans l’église de 9h30 à 12h

Confessions dans l’église : Samedi de 9h30 à 12h.

 

 

Le Samedi 20 à 18h et le Dimanche 21 Juin à 11h : le père Frédéric Benoist célèbrera une messe d’au revoir à la communauté.

A partir du 1er septembre il est nommé curé de la paroisse saint Jean XXIII à Tarare (diocèse de Lyon).

 

- Samedi 20 Juin à 18h, au cours de la messe paroissiale, le père Frédéric baptisera Scotty, Duncan et Julie, les trois catéchumènes adultes qui auraient dû être baptisé la nuit de Pâques.

 

- Dimanche 28 Juin à 11h, au cours de la messe paroissiale: Téo, catéchumène, célèbrera sa première communion

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3, 16-18

 

Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais obtienne la vie éternelle.
    Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
    Celui qui croit en lui échappe au Jugement ;
celui qui ne croit pas est déjà jugé,
du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 19:17

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

Date :  Dimanche 30 Mai – Lundi 1er Juin : Solennité de la Pentecôte

 

 

Le pape François a célébré Samedi 30 Mai dans les jardins du Vatican , un chapelet pour le monde entier et pour la sauvegarde de notre planète. Voici le texte de  sa prière :

 

Prière du pape François

 

« Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. 

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.

O Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme. Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades dont, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches. Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.

Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.

Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.

Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.

Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.

Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie. Amen. »

 

 

 

 

 

Nous publions aussi son message de la Pentecôte

« Je vous souhaite à tous dans cette veillée la consolation de l’Esprit Saint. Et la force de l’Esprit Saint pour sortir de ce moment de douleur, de tristesse et d’épreuve qu’est la pandémie; pour en sortir meilleurs. »

 

 

Prière à l’Esprit Saint :

 

 

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs
et envoie du haut de ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

À tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final,
donne la joie éternelle. Amen.

 

 

 

La vie de la paroisse

 

Le père Frédéric Benoist, après avoir été curé 9 ans de la paroisse du Raincy,  est nommé par l’évêque de Lyon, en accord avec notre évêque Pascal Delannoy, curé du secteur pastoral de Tarare (Rhône). IL aura la charge pastorale de la paroisse Saint Jean XXIII, regroupant la ville de Tarare et 15 villages autour.

Il prendra ses fonctions dans le diocèse de Lyon le 1er Septembre 2020

 

C’est le père Nicolas Maine, actuellement curé de Neuilly sur Marne et de Neuilly Plaisance et qui est aussi chancelier du diocèse qui assurera le ministère de curé de notre paroisse à partir du 1er Septembre.

 

Inscription pour les messes :

 

L’inscription pour la messe est nécessaire que pour le dimanche à 11h. S’il n ‘y avait plus de possibilité via l’application qui est en lien , vous devrez vous reporter soit à la messe du samedi soir 18h. soit à la messe du dimanche soir 18h (sans inscription).

Cependant à chaque messe, vous voudrez bien donner votre prénom et un numéro de téléphone.

 

Les conditions sanitaires sont les suivantes :

- port du masque obligatoire  (à partir de 11 ans)

- application du gel hydro alcoolique en entrant et sortant.

- distanciation physique de 1 m (une chaise sur deux) dans l’église, (même quand on vient en famille, sauf pour les enfants de moins de 10 ans)

 

voici le lien :   

    https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-notre-dame

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 19:17

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

 

Date :  Mercredi 27 Mai 2020

 

Textes du Jour : Actes des Apôtres 20,28-38 ; Psaume 67 ; Jean 17,11b-19

 

Commentaire

 

On entend souvent dire : « Notre monde est dur ; notre monde est fou » ; et il est bien vrai que les problèmes liés au trop grand pouvoir des sciences et techniques sur l’éthique de la vie, à la survie de l’homme dans son environnement naturel, aux mutations de la société et aux crises sanitaires et économiques, ont pris depuis les dernières semaines une dimension planétaire, et que les hommes, même lorsqu’ils acceptent de travailler ensemble, parviennent de plus en plus difficilement à maîtriser l’accélération de tous ces phénomènes et osons le dire jouent souvent aux apprentis sorciers.

C’est pourtant dans ce monde-là que le Christ nous veut, comme témoins de son message, ce monde où l’homme fait des merveilles et prend la mesure de sa pauvreté : « Je ne te demande pas de les retirer du monde, dit Jésus à son Père, mais de les garder du Mauvais ; [..] sanctifie-les ». Au cœur de ce monde que Dieu aime mais qui est travaillé par les forces du refus, de la révolte et de l’athéis­me, le Père va donc nous garder et nous sanctifier, en réponse à la prière de Jésus. Il nous garde, non pas en nous rendant étrangers à notre monde, non pas en nous isolant comme dans une bulle où nous respirerions seulement l’air de la foi et de l’espérance, mais en nous fortifiant intérieurement, par son Esprit, contre les mensonges de l’esprit du mal, contre les contagions de l’intelligence et du cœur, contre nos propres tristesses et nos découragements.

Il nous garde, Dieu notre Père, et il nous sanctifie ; il nous « consacre », c’est-à-dire qu’il nous met à part pour lui-même et nous fait entrer dès maintenant dans sa vie, dans son projet, dans sa lumière, que l’on ne voit jamais des yeux du corps mais qui est en nous certitude pour l’intelligence et joie pour le cœur.

Pour nous sanctifier ainsi, pour nous rapprocher chaque jour de son intimité, Dieu, en vrai Père, nous offre un chemin privilégié : sa parole transmise par Jésus, l’Envoyé, et sa vérité contenue tout entière en Jésus, qui est son message et sa bouche.

C’est ainsi que Jésus peut demander pour nous à son Père : « Consacre-les par la vérité : ta parole est vérité » ; comme s’il disait : « Fais-les passer en toi, par ta vérité que je leur apporte. Que ma parole, reçue dans la foi, les établisse en communion avec toi ! » La seule vérité qui soit digne d’être servie plus que tout, c’est le dessein de Dieu sur l’homme et sur le monde, tel qu’il nous est révélé en Jésus Christ ; la vérité dont le monde a soif, c’est que Dieu veut tout réconcilier dans son Fils et que cette promesse de paix et d’unité passe par la Pâque de Jésus.

                                                                                                                                   Père Frédéric Benoist

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous allons célébrer la Pentecôte dans notre église aménagée, en communauté. Chaque messe pourra accueillir un maximum de 210 personnes. PAS PLUS ! en raison des mesures sanitaires imposées.

 

Voici donc les liens pour s’inscrire à la messe du week-end de Pentecôte :

 

Pour les messes en Français : Samedi soir à 18h ; Dimanche à 11h ; Dimanche à 18h, voici le lien :

 

https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-notre-dame

 

Pour les messes en Portugais: Samedi 19h30; Dimanche 9h30 voici le lien:

 

https://app.rendezvousalamesse.fr/93340-le-raincy-communaute-portugaise

 

A vous de Jouer! Si panique, Si soucis, appelez à la paroisse Jeudi et Vendredi au 0143811498 de 9h.à 12h et de 14h. à 17h. ou envoyez un email paroisse.leraincy@wanadoo.fr

 

 

 

Nous publions déjà les indications pour le déroulement d’une messe : celles ci vous seront distribuées une fois dans l’église 

 

 

Parole du pape François:

 

Que l’Esprit Saint nous transforme en une Église-mère de miséricorde, une «mère au cœur ouvert» pour tous.

 

Jésus a pris sur Lui notre humanité pour la porter au-delà de la mort, dans un lieu nouveau, au Ciel, pour que là où Il est, nous soyons nous aussi.

 

Intentions de la paroisse :

 

Nous prions pour  Pierrette Bonnat dont les funérailles chrétiennes seront célébrées Jeudi 28 

 

Nous prions pour Edouard Larroque dont les funérailles seront célébrées Vendredi  (attention notre église ne pourra accueillir pas plus de 150 personnes en plus des membres de la famille)

 

Prière du pape François pour le lancement de l’année Laudato Si pour une écologie intégrale (5 ans après la sortie de l’encyclique)

 

Dieu aimant,
Créateur du ciel, de la terre et de tout ce qu’ils contiennent.
Ouvre nos esprits et touche nos cœurs,
afin que nous puissions faire partie de la création, ton don.

Sois présent aux nécessiteux en ces temps difficiles,
en particulier les plus pauvres et les plus vulnérables.
Aide-nous à manifester une solidarité créative face aux conséquences de cette pandémie mondiale.
Rends-nous courageux pour embrasser les changements nécessaires

à la recherche du bien commun.
Maintenant plus que jamais, puissions-nous sentir que nous sommes tous
interconnectés et interdépendants.

Fais que nous puissions écouter et répondre
au cri de la terre et au cri des pauvres.
Puissent les souffrances actuelles être les douleurs de l’enfantement
d’un monde plus fraternel et plus durable.

Sous le regard aimant de Marie Auxiliatrice,
nous te prions par le Christ notre Seigneur.
Amen.

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 15:50

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

Date :  Lundi 25 Mai

 

Textes du jour : Actes des Apôtres 19,1-8 ; Psaume 67 ; Jean 16,29-33

 

 

Les disciples semblent enfin soulagés de proclamer qu’ils croient. Leur acte de foi surgit parce que Jésus a tenu des propos clairs et compréhensifs.

Ils comprennent et en même temps, ils ne comprennent rien !! C’est là que se trouve le mystère qui ne cesse d’être révélé. Et ils sont à la veille de vivre une autre étape importante pour la foi : celle de la souffrance, de la lâcheté, de l’abandon de leur ami Jésus. Et, en plus, ils seront acteurs de cette folie humaine

Jésus est lucide sur notre fragilité, il l’a comprise, et il en prend soin. Il sait notre désir de croire et notre incapacité à tenir seul debout. C’est pourquoi, il désire tant nous donner son Esprit Saint. C’est l’Esprit qui donnera la paix aux disciples après la Passion et la Résurrection. C’est l’Esprit qui nous donne sa Paix dans nos épreuves, nos souffrances. Appelons-le, désirons-le !!

Père Frédéric Benoist

 

 

 

Alors ? Prêts à revenir dans notre église ? Nous vous attendons !!!

 

 

 

Durant tout le confinement, l’église est restée ouverte, lieu du silence, de la prière, beaucoup sont venus confier souffrances, chagrins, intentions personnelles, espoirs, pour notre monde, nos familles. Mais notre église n’a pas vocation a garder ses presque 800 chaises vides. Nous allons demain, avec toute une équipe, l’aménager pour accueillir les messes de la Pentecôte. Avec un tel aménagement nous pourrons accueillir, en tenant compte de toutes les mesures sanitaires exigées et que nous respecterons, 200 personnes par office. De ce fait, comprenez-le bien, nous allons devoir nous inscrire au préalable à la messe, au moins quelques dimanches. J’entends bien quelques réticences, mais n’est ce pas mieux que de se faire refuser l’entrée ? L’église est ouverte à toutes et tous, mais elle est aussi un lieu accueillant du public, et en cette période d’état d’urgence sanitaire, nous devons respecter et appliquer les consignes de la préfecture.

 

Nous allons mettre en ligne demain, une application « rendezvousalamesse.fr » pour recevoir vos inscriptions. Vous recevrez le lien Lundi soir ou Mardi. Cette application a été réalisée par les dominicains de Toulouse, qui ont aussi accompagné la conférence des évêques de France pour mener le travail de lien avec les autorités civiles. En vous inscrivant, on vous demandera votre prénom et votre adresse email. Vous ne serez pas fichés, mais votre adresse est conservée par le serveur pour en cas de contamination, tous les paroissiens soient prévenus (closter). C’est donc dans le souci des autres et de nous-mêmes que nous devrons appliquer toutes les recommandations qui nous serons données. ET tout se passera bien. Notre communauté saura se montrer exemplaire.

 

Toute une équipe de paroissiens se préparent à nous accueillir, notre église accueille aussi les messes en portugais. Il faudra être patients et accueillants les uns et les autres, et respecter sur le parvis la distanciation physique grâce au marquage au sol.

 

Nous serons placés à la messe pour éviter des places perdues (c’est important)

La préfecture recommande la distanciation physique d’au moins un mètre, même pour les membres d’une même famille. Inutile et ridicule puisque vous êtes toujours ensemble le reste du temps me direz vous…  Ridicule pour vous  peut être, mais au regard de tous les autres, c’est important . Seuls les enfants de moins de 9 ans pourront rester à côté de leurs parents.

 

Nous sommes invités à venir et à entrer avec un masque. (Vous pouvez aussi le prévoir dans les couleurs liturgiques. (Pentecôte c’est en rouge, les deux autres dimanches ce sera en blanc puis vert… J)

 

IL faudra appliquer du gel hydro alcoolique sur ses mains en entrant et en sortant .

 

Petit rappel :

Je viens à la messe de 18h. le samedi j’occupe la chaise n°1

Je viens à la messe de 11h. le dimanche j’occupe la chaise n°2

Je viens à la messe de 18h. le dimanche soir j’occupe la chaise n°1    J

 

La première fois cela va être un peu compliqué, mais de semaines en semaines, nous serons habitués.

 

C’est l’eucharistie du Seigneur qui nous rassemble et qui nous unit . Voilà la conviction profonde du cœur qui nous animera tous, j’en suis sûr.

 

Belle semaine à tous. P.Fb

 

 

Dès lundi 25 Mai la messe de 9h. avec l’office des Laudes est célébrée (dans un premier temps dans l’église)

(une feuille pour l’office des Laudes sera disponible)

 

Tout le week-end de Pentecôte nous célébrerons la messe pour toutes les victimes du Covid19 en France et dans le monde.

 

- Le père Frédéric Benoist tiendra permanence d’accueil dans l’église Jeudi de 18h. à 19h.

- Pour le sacrement de la réconcilation : Samedi de 10h. à 12h.

 

 

Père très saint, pour continuer l’œuvre de ton Fils enlevé dans la gloire,


R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit.
 

Pour qu’il parle aujourd’hui par la bouche de tes envoyés,


Pour qu’il ouvre l’oreille de ceux qui écoutent ta parole,


Pour qu’il guérisse par la main de tes disciples,


Pour qu’il emplisse de joie le cœur des croyants,


Pour qu’il réveille les morts au jour du jugement,

 

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
24 mai 2020 7 24 /05 /mai /2020 12:12

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

Date :  Dimanche 24 Mai 2020 :

 

 

 

Chers paroissiens

 

Ce Samedi est paru un décret du premier ministre autorisant l’exercice des cultes pour les différentes religions.

 

Nous allons reprendre la messe du Dimanche le Week-end de Pentecôte (30-31 Mai)

 

Les messes de semaine reprennent dès Lundi 25 Mai  à 9h.

 

 

Voici un certain nombre de dispositions:

 

Lundi nous allons aménager l’église pour permettre l’accueil de la communauté dans le respect des consignes sanitaires reçues de la Préfecture.

 

L’église Notre Dame  aura été désinfectée

 

Notre église pourra accueillir 200 personnes par office. De ce fait dès lundi 25 Mai un système d’inscription préalable sera mis en place, et ce pour plusieurs dimanche. Nous devons impérativement ne pas dépasser le nombre de fidèles.

Vous recevrez par email tous les détails pratiques nécessaires.

 

Voici les heures de messes  en l’église Notre Dame:

Samedi soir : 18h. (en français) ; 19h30 (en portugais)

Dimanche : 9h30 (en portugais) ; 11h (en français) ; 18h( en français)

Aucune messe en l’église saint Louis jusqu’à nouvel ordre

 

 

1° le parvis de l’église sera aménagé pour permettre une entrée progressive des fidèles. Nous veillerons à garder une distanciation physique y compris sur le parvis. (marquages au sol)

 

L’entrée des fidèles se fait par la porte centrale.

 

2° Dans l’église :

Le port du masque est obligatoire ( à partir de 11 ans) à l’entrée de l’église.

Le bénitier est vide

Des distributeurs de gel hydro alcooliques sont disponibles pour l’entrée et la sortie de l’église

 

Vous serez accueillis pour confirmer votre inscription

Une feuille unique de chant (que vous emporterez) sera disponible

 

La distanciation physique de 1 mètre est obligatoire même pour les membres d’une même famille (sauf enfants de moins de 9 ans) durant toute la célébration : de ce fait vous serez invités à vous asseoir en commençant par les premiers rangs :

 Chaises numérotées 1 : pour la messe du samedi soir à 18h et du dimanche matin à 9h30

Chaises numérotées 2 : pour la messe de 19h30 le samedi soir et du dimanche matin à 11h. + dimanche soir

 

Cette numérotation car la désinfection des chaises ne peuvent se faire d’un office à l’autre)

 

Un sens de circulation dans l’église pour éviter au maximum des croisements de personnes sera mis en place dans l’église. De même pour la procession de communion où une distanciation physique devra aussi être respectée. La communion sera distribuée dans la main .

 

La quête se fera avec des paniers disposés à la sorite de l’église.

 

La  sortie se fera aussi dans un ordre indiqué.

 

 

Tout cela peut paraître exigeant, contraignant, s’inscrire pour la messe peut paraître dérangeant, mais avec la bonne volonté de chacune et chacun, tout se passera bien. Nous faisons tout, en effet, pour que notre église puisse accueillir avec le plus de sécurité possible, nos familles, et nous aurons la joie de célébrer la Pentecôte après ce long temps du confinement de Carême et du temps Pascal. Dans la joie de vous retrouver. Nous vous remercions par avance de votre bonne coopération et de votre compréhension.

 

En union de prière.

 

                                                                                                                  Père Frédéric Benoist, curé de la paroisse.

 

 

Nous sommes bien entendu à votre disposition pour toutes questions : 01-43-81-14-98 ou par email : paroisse.leraincy@wanadoo.fr

 

 

Ce dimanche 24 Mai :

 

La messe télévisée su France 2 est à 11h.

Les prêtres sont dans l’église à 10h. pour distribuer l’hostie consacrée pour celles et ceux qui le désirent.

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 19:39

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

 

Date :  Vendredi 22 Mai Sainte Rita de Cascia

 

Textes du jours : Actes des Apôtres 18,9-18 ; Psaume 46 ; Jean 16,20-23a

 

Commentaire.

 

Nous venons de célébrer l’Ascension du Seigneur, Jésus s’est séparé de ses apôtres pour entrer dans la gloire de son Père. Les Apôtres ne sont pas tristes, ils sont remplis de la force du Ressuscité, près à partie en mission . Ce sera la Pentecôte de l’Eglise.

La liturgie, jusqu’à la fête de la Pentecôte nous fait parcourir l’Evangile de Jean Ch.16 et 17. Et là, Jésus annonce son départ, mais c’est celui de sa Passion, la tristesse va de ce fait envahir les Apôtres, jusqu’à la manifestation de la Résurrection.

Sur leur route avec Jésus, les apôtres font donc l’expérience de la séparation, du deuil et de la tristesse. Il leur faudra consentir à ne plus voir avec leurs yeux de chair, celui qu’ils aiment.   Et Jésus n’esquive en rien cette étape : « Vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira » (v 20). Le Maître « n’est plus », et de surcroît, le monde n’est pas au diapason de cette tristesse.

C’est là une traversée, un saut dans la foi, car, si l’aube de Pâque est toute proche (« Vous serez triste mais votre tristesse se changera en joie » v 20), il faut « passer ». Mais ce passage est promis à une belle fécondité : « La femme, sur le point d’accoucher, s’attriste parce que son heure est venue ; mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus des douleurs, dans la joie qu’un homme soit venu au monde. Vous aussi, maintenant vous voilà tristes ; mais je vous verrai de nouveau et votre coeur sera dans la joie, et votre joie, nul ne vous l’enlèvera » (v 21-22).

Quelle est donc la source de cette joie « imprenable » promise aux apôtres (v 22) ?

Celle de re-voir leur Seigneur ? Non, infiniment plus…. Car Jésus ne dit pas « Vous me verrez de nouveau » mais « Je vous verrez de nouveau » ! Il y a là un renversement de perspective et un élargissement inouï, car si le désir de « voir Dieu » habite le cœur de l’homme (Exode 33, 18), le désir de Dieu lui-même nous précède toujours. En Christ, Dieu rejoint l’homme qui ne peut se sauver par lui-même. Le peuple de l’Alliance l’a perçu, et cette conscience a nourri l’espérance prophétique :« Comme la femme enceinte à l’heure de l’enfantement souffre et crie dans ses douleurs, ainsi étions-nous devant ta face, Seigneur. Nous avons conçu, nous avons souffert, mais c’était pour enfanter du vent : nous n’avons pas donné le salut à la terre » (Isaïe 26, 17-18).

 

Père Frédéric Benoist

 

 

Paroles du pape François :

 

Recevoir la joie de l'Esprit est une grâce. Elle est la seule force que nous puissions avoir pour prêcher l'Évangile, pour professer la foi au Seigneur. La foi, c'est témoigner de la joie que le Seigneur nous donne. Une telle joie, personne ne peut se la donner à soi-même.

 

La joie d'annoncer l'Évangile brille toujours sur fond d’une mémoire reconnaissante. Le fait de se mettre “en état de mission” est un reflet de la gratitude. C'est la réponse de celui qui par gratitude se rend docile à l'Esprit, et donc est libre.

Si l’on suit Jésus, heureux d'être attiré par Lui, les autres le remarquent. Et ils peuvent s’en étonner. La joie qui transparaît chez ceux qui sont attirés par le Christ et par son Esprit, voilà ce qui peut rendre féconde et fructueuse chaque initiative missionnaire.

 

 

 

« Dieu nous a fait régner aux cieux, dans le Christ Jésus »

Aujourd'hui notre Seigneur Jésus Christ monte au ciel ; que notre cœur y monte avec lui.

Écoutons ce que nous dit l'Apôtre :
 Vous êtes ressuscités, avec le Christ. Recherchez donc les réalités d'en haut : c'est là qu'est le Christ, assis à la droite de Dieu. Le but de votre vie est en haut, et non pas sur la terre. De même que lui est monté, mais sans s'éloigner de nous, de même sommes-nous déjà là-haut avec lui, et pourtant ce qu'il nous a promis ne s'est pas encore réalisé dans notre corps.

Il a déjà été élevé au-dessus des cieux ; cependant il souffre sur la terre toutes les peines que nous ressentons, nous ses membres. Il a rendu témoignage à cette vérité lorsqu'il a crié du haut du ciel :
 Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? Et il avait dit aussi : J'avais faim, et vous avez donné à manger.

Pourquoi ne travaillons-nous pas, nous aussi, sur la terre, de telle sorte que par la foi, l'espérance, la charité, grâce auxquelles nous nous relions à lui, nous reposerions déjà maintenant avec lui, dans le ciel ? Lui, alors qu'il est là-bas, est aussi avec nous ; et nous, alors que nous sommes ici, sommes aussi avec lui. Lui fait cela par sa divinité, sa puissance, son amour ; et nous, si nous ne pouvons pas le faire comme lui par la divinité, nous le pouvons cependant par l'amour, mais en lui.

Lui ne s'est pas éloigné du ciel lorsqu'il en est descendu pour venir vers nous ; et il ne s'est pas éloigné de nous lorsqu'il est monté pour revenir au ciel. Il était là-haut, tout en étant ici-bas ; lui-même en témoigne :
 Nul n'est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme, qui est au ciel. ~

Il a parlé ainsi en raison de l'unité qui existe entre lui et nous : il est notre tête, et nous sommes son corps. Cela ne s'applique à personne sinon à lui, parce que nous sommes lui, en tant qu'il est Fils de l'homme à cause de nous, et que nous sommes fils de Dieu à cause de lui.

C'est bien pourquoi saint Paul affirme :
 Notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, bien qu'étant plusieurs, ne forment qu'un seul corps. De même en est-il pour le Christ. Il ne dit pas : le Christ est ainsi en lui-même, mais il dit : De même en est-il pour le Christ à l'égard de son corps. Le Christ, c'est donc beaucoup de membres en un seul corps.

Il est descendu du ciel par miséricorde, et lui seul y est monté, mais par la grâce nous aussi sommes montés en sa personne. De ce fait, le Christ seul est descendu, et le Christ seul est monté ; non que la dignité de la tête se répande indifféremment dans le corps, mais l'unité du corps ne lui permet pas de se séparer de la tête.

 

 

(Sermon de Saint Augustin pour l’Ascension)

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
21 mai 2020 4 21 /05 /mai /2020 19:34

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

 

Date : Jeudi 21 mai : Solennité de l’Ascension

 

 Textes du jour :Actes des Apôtres 1,1-11 ; Psaume 46 ; Saint Paul aux Ephésiens 1,17-23 ; Matthieu 28,16-20

 

Homélie du pape François :

 

 Chers frères et sœurs bonjour !

On célèbre aujourd’hui l’Ascension, survenue 40 jours après Pâques, en Italie et dans d’autres pays.

La page évangélique (cf. Mt 28,16-20), qui conclut l’évangile de saint Matthieu, nous présente le moment du congé définitif du Ressuscité à ses disciples. La scène est située ne Galilée, le lieu où Jésus les avait appelés à le suivre et à former le premier noyau de sa nouvelle communauté. Maintenant, ces disciples sont passés par le « feu » de la passion et de la résurrection. A la vue du Seigneur ressuscité, ils se prosternent devant lui, mais certains ont encore des doutes. A cette communauté apeurée, Jésus laisse la tâche immense d’évangéliser le monde et il concrétise cette mission par l’ordre d’enseigner et de baptiser au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit (cf. v. 19).

L’Ascension de Jésus au Ciel constitue ainsi le terme de la mission que le Fils a reçue du Père et la mise en route de la poursuite de cette mission de la part de l’Eglise. A partir de ce moment-là en effet, la présence du Christ dans le monde a pour médiation ses disciples, ceux qui croient en lui et qui l’annoncent.

Cette mission durera jusqu’à la fin de l’histoire et jouira chaque jour de l’assistance du Seigneur ressuscité, qui déclare : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (v. 20).

Sa présence apporte force dans les persécutions, réconfort dans les tribulations, soutien dans les situations de difficulté que rencontrent la mission et l’annonce de l’Evangile.

L’Ascension nous rappelle cette assistance de Jésus et de son Esprit qui donne confiance, donne sécurité à notre témoignage dans le monde. Elle nous révèle pourquoi l’Eglise existe : l’Eglise existe pour annoncer l’Evangile ! Seulement pour cela. Et aussi c’est la joie de l’Eglise d’annoncer l’Evangile. L’Eglise, c’est nous tous, les baptisés !

Nous sommes aujourd’hui invités à mieux comprendre que Dieu nous a donné la grande dignité et la grande responsabilité de l’annoncer au monde, de le rendre accessible à l’humanité. Voilà notre dignité, voilà le plus grand honneur de chacun de nous, de nous tous les baptisés !

En cette fête de l’Ascension, alors que nous tournons le regard vers le Ciel, où le Christ est monté et est assis à la droite du Père, nous fortifions nos pas sur la terre, pour continuer avec courage et enthousiasme notre chemin, notre mission de témoigner et de vivre de l’Evangile dans tous les milieux.

Mais nous sommes bien conscients que cela ne dépend pas avant tout de nos forces, de la capacité d’organisation ou des ressources humaines. C’est seulement avec la lumière et avec la force de l’Esprit Saint que nous pouvons accomplir efficacement notre mission de faire connaître toujours davantage et de faire faire aux autres l’expérience de l’amour et de la tendresse de Jésus.

Demandons à la Vierge Marie de nous aider à contempler les biens célestes que le Seigneur nous promet et à devenir des témoins toujours plus crédibles de sa Résurrection, de la vraie Vie.

                                                                                                               Pape François (29 Mai 2017)

 

 

 

 

La fête de l’Ascension dans notre paroisse

 

 Pour celles et ceux qui veulent recevoir l’hostie consacrée, le père Modeste sera dans l’église à 9h.

 

Le père Modeste célèbre la messe à 10h30 chez les sœurs de l’Assomption de Pavillons sous bois

 

Messe télévisée : sur Kto à 10h/ messe en direct de Lourdes ; sur France 2 à 11h/ messe en Eurovision en direct de Lugano (Suisse)

 

Intention de prière : pour le décès d’Edouard Laroque survenu mercredi

 

 

 

 

La semaine Laudato Si

 

Plus la personne humaine grandit, plus elle mûrit et plus elle se sanctifie à mesure qu’elle entre en relation, quand elle sort d’elle-même pour vivre en communion avec Dieu, avec les autres et avec toutes les créatures.

 

Quand nous prenons conscience du reflet de Dieu qui se trouve dans tout ce qui existe, le cœur expérimente le désir d’adorer le Seigneur pour toutes ses créatures, et avec elles.

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 07:41

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

 

Date : Mercredi 20 Mai

 

Textes du Jour : Actes des Apôtres17,15.22 à 18,1 ; Psaume 148 ; Jean 16,12-15

 

Commentaire

 

Comment garder fidèlement la parole de Jésus ? L’Evangile de Jean nous rend attentifs au « mouvement de la Parole » : « L’Esprit de vérité recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : l’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître ».

Qu’elle soit parole vive, proférée par Jésus au temps de sa présence au milieu de ses disciples,  ou Ecriture,  déposée dans la mémoire des disciples au temps du commencement de l’Eglise, l’une et l’autre trouvent leur origine dans la parole première du Père. Une fois posée cette référence inaugurale, il nous est possible de percevoir l’œuvre de l’Esprit en nous : L’Esprit est dit « de vérité » car il remet en mémoire, il rassemble les paroles et les œuvres multiples de Jésus, dans une cohérence spirituelle ; il interprète les événements passés, les situations présentes ; il illumine et donne de discerner les ouvertures à venir.

L’œuvre de l’Esprit est mémorial et révélation, tout à la fois : « Quand il viendra, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. Ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître ».

Comment notre mémoire est-elle éveillée ? Quelle révélation s’effectue en nous ? L’Esprit est pédagogue, mais plus encore, témoin ! L’Esprit, Paraclet intervient au moment où la Parole se tait, où le Christ, dans sa Pâque et son Ascension, entre dans le silence du Père. La Parole se révèle alors, désarmée, livrée à notre réception, à notre entier consentement… Ainsi, l’Esprit, le Défenseur, témoigne de l’événement pascal dans toute sa vérité : il donne à connaître plus que le discours et les œuvres de Jésus, il révèle le mystère du Fils, Parole livrée pour notre vie, pour que le monde soit sauvé.

 

                                                                                                               

    Père Frédéric Benoist

 

Paroles du pape François :

 

Si, comme le cristal, nous sommes transparents face au Seigneur, sa lumière, la lumière de la miséricorde, brille en nous, et à travers nous, dans le monde.

 

Quand nous prenons conscience du reflet de Dieu qui se trouve dans tout ce qui existe, le cœur expérimente le désir d’adorer le Seigneur pour toutes ses créatures, et avec elles.

 

Tous, nous pouvons collaborer comme instruments de Dieu pour la sauvegarde de la création, chacun selon sa culture, son expérience, ses initiatives et ses capacités.

 

Jeudi 21 Mai : Solennité de l’Ascension du Seigneur :

Attention France 2 ne retransmet pas la messe à 11h. Il y a une messe sur Kto à 10h. en direct de Lourdes.

Pour celles et ceux qui veulent recevoir l’hostie consacrée, il faut se présenter à 9h. dans l’église

 

 

 

20 Mai : Saint Bernardin de Sienne (1380-1444)

Il naît dans une famille noble près de Sienne en Italie. Orphelin, il est élevé par son oncle. Très doué il fait de savantes études. Très pieux, il appartient à une confrérie de prière. Sa charité trouve à s'exprimer pleinement au cours de l'épidémie de peste qui ravage la ville en 1400. Il a 20 ans et tel est son dévouement qu'on lui confie la direction provisoire de l'hôpital. Deux ans plus tard, il entre chez les franciscains, y devient prêtre et son prieur lui donne la charge de la prédication. Ce sera désormais sa vocation principale. Saint Bernardin parcourt toute l'Italie, prêchant sur les places publiques car les églises sont trop petites. Parfois ce sont des milliers de personnes qui s'écrasent pour l'entendre et qui l'entendent parfaitement malgré l'épaisseur de la foule, tant sa voix est forte. Il parle d'une manière concrète, directe, alerte, insistant sur la vie chrétienne et sur la primauté absolue du Christ. Vie mystique, vie morale et vie sociale sont, chez lui, inséparables. Il aura également un rôle important dans la transformation de l'ordre franciscain connue sous le nom de "réforme de l'observance". 

 

Message du pape François aux jeunes de Cracovie à l’occasion des 100 ans de la naissance de Jean-Paul II

 

Chers jeunes,

Nous fêtons cette année les 100 ans de la naissance de saint Jean-Paul II. C’est pour moi une belle occasion de m’adresser à vous, jeunes de Cracovie, en pensant qu’il aimait tant les jeunes, et en me souvenant de ma venue parmi vous pour la JMJ de 2016.

 

Saint Jean-Paul II a été un don extraordinaire de Dieu à l’Eglise et à la Pologne, votre patrie. Son pèlerinage terrestre, commencé le 18 mai 1920 à Wadowice et terminé il y a environ 15 ans à Rome, a été marqué par une passion pour la vie et une fascination pour le mystère de Dieu, du monde et de l’homme.

Je fais mémoire de lui comme un grand de la miséricorde : je pense à l’Encyclique Dives in misericordia, à la canonisation de sainte Faustine et à l’institution du Dimanche de la Divine Miséricorde. A la lumière de l’amour miséricordieux de Dieu il saisissait la spécificité et la beauté de la vocation des femmes et des hommes, il comprenait les besoins des enfants, des jeunes et des adultes, en considérant aussi leurs conditionnements culturels et sociaux. Tout le monde pouvait en faire l’expérience. Vous aussi aujourd’hui, vous pouvez en faire l’expérience, en découvrant sa vie et ses enseignements, disponibles à tous grâce à internet.

 

Chacun et chacune de vous, chers jeunes, porte l’empreinte de sa famille, avec ses joies et ses douleurs. L’amour et l’attention à la famille est un trait caractéristique de Jean-Paul II. Son enseignement représente un point de référence certain pour trouver des solutions concrètes aux difficultés et aux défis que les familles doivent affronter ces jours-ci (cf. Message au Couvent “Jean-Paul II, le Pape de la famille”, Rome, 30 octobre 2019).

Mais les problèmes personnels et familiaux ne sont pas un obstacle sur le chemin de la sainteté et du bonheur. Ils ne l’étaient pas non plus pour le jeune Karol Wojtyła, qui souffrit tout jeune de la perte de sa mère, de son frère et de son père. Comme étudiant, il fit l’expérience des atrocités du nazisme, qui emporta nombre de ses amis. Après la guerre, comme prêtre et évêque, il dut affronter le communisme athée.

 

Les difficultés, même les plus dures, sont une épreuve de la maturité et de la foi ; une épreuve qui se dépasse seulement en s’appuyant sur la puissance du Christ mort et ressuscité. Jean-Paul II l’a rappelé à toute l’Eglise depuis sa première Encyclique, Redemptor hominis, où il dit : « L’homme qui veut se comprendre lui-même jusqu’au fond […] doit, avec ses inquiétudes, ses incertitudes et même avec sa faiblesse et son péché, avec sa vie et sa mort, s’approcher du Christ. Il doit, pour ainsi dire, entrer dans le Christ avec tout son être » (n. 10).

 

Chers jeunes, c’est ce que je souhaite à chacun de vous : d’entrer dans le Christ avec toute votre vie. Et je souhaite que les célébrations du centenaire de la naissance de saint Jean-Paul II suscitent en vous le désir de marcher courageusement avec Jésus, qui est « le Seigneur du risque, qui est le Seigneur du toujours “au-delà”. […] Le Seigneur, comme à la Pentecôte, veut réaliser un des plus grands miracles que nous puissions expérimenter : faire que tes mains, mes mains, nos mains se transforment en signes de réconciliation, de communion, de création. Il veut tes mains – jeune, il veut tes mains – pour continuer à construire le monde d’aujourd’hui » (Discours à la Veille de la JMJ, Cracovie, 30 juillet 2016).

Je vous confie tous à l’intercession de saint Jean-Paul II et je vous bénis de tout cœur. Et vous, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Merci !

 

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens