Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 11:41

«Et si nous traitions la Bible comme notre téléphone portable?» (traduction complète) de l’Angelus du 5 Mars

Défi de carême lancé par le pape François

Chers frères et sœurs, bonjour !

En ce premier dimanche de carême, l’Evangile nous met sur le chemin vers Pâques, en montrant Jésus qui demeure quarante jours au désert, soumis aux tentations du diable (cf. Mt 4,1-11).

Cet épisode se situe à un moment précis de la vie de Jésus : immédiatement après son baptême au Jourdain, et avant son ministère public. Il vient tout juste de recevoir l’investiture solennelle : l’Esprit de Dieu est descendu sur Lui, le Père du Ciel l’a déclaré son « Fils bien-aimé » (Mt 3,17). Désormais, Jésus est prêt à commencer sa mission, et puisqu’elle a un ennemi déclaré, c’est-à-dire Satan : Lui, l’affronte immédiatement, « corps à corps ». Le diable s’appuie justement sur le titre de « Fils de Dieu » pour éloigner Jésus de l’accomplissement : « Si tu es le Fils de Dieu », répète-t-il (vv. 3.6), et il lui propose de faire des gestes miraculeux de faire le « mage » comme de transformer les pierres en main, pour apaiser sa faim, et se jeter du mur du Temple en se faisant sauver par les anges. Ces deux tentations sont suivies d’une troisième : l’adorer lui, le diable, pour avoir le pouvoir sur le monde (cf. v. 9). Par cette triple tentation, Satan veut détourner Jésus de la voie de l’obéissance et de l’humiliation parce qu’il sait qu’ainsi, sur ce chemin, le mal sera vaincu et le porter sur le faux raccourci du succès et de la gloire. Mais les flèches empoisonnées du diable sont “parées” par Jésus grâce au bouclier de la Parole de Dieu (vv. 4.7.10) qui exprime la volonté du Père. Jésus ne prononce aucune parole propre : il répond uniquement par la Parole de Dieu ? Et ainsi le Fils, plein de la force de l’Esprit Saint, sort victorieux du désert.

Pendant les quarante jours du carême, en tant que chrétiens, nous sommes invités à suivre les traces de Jésus et à affronter le combat spirituel contre le Malin par la force de la Parole de Dieu. Pas par notre parole, c’est inutile. La Parole de Dieu : elle, elle a la force pour vaincre Satan. Il faut donc se familiariser avec la Bible : la lire souvent, la méditer, l’assimiler. La Bible contient la Parole de Dieu, qui est toujours actuelle et efficace. Quelqu’un a dit : qu’est-ce qui se passerait si nous traitions la Bible comme nous traitons notre téléphone portable ? Si nous la portions toujours avec nous ou au moins le petit Evangile de poche : qu’est-ce qui se passerait ? Si nous revenions en arrière quand nous l’oublions. Tu oublies ton téléphone portable : « Oh je ne l’ai pas, je retourne le chercher. » Si nous l’ouvrions plusieurs fois par jour. Si nous lisions les messages de Dieu contenus dans la Bible comme nous lisons les messages du portable, qu’est-ce qui se passerait ? La comparaison est clairement paradoxale, mais fait réfléchir. En effet, si nous avions la Parole de Dieu toujours dans le cœur, aucune tentation ne pourrait nous éloigner de Dieu et aucun obstacle ne pourrait nous faire dévier de la route du bien. Nous saurions vaincre les suggestions quotidiennes du mal qui est en nous et en dehors de nous. Nous nous trouverions davantage capables de vivre une vie ressuscitée selon l’Esprit, en accueillant et en aimant nos frères, spécialement les plus faibles et les plus nécessiteux, et aussi nos ennemis.

Que la Vierge Marie, icône parfaite de l’obéissance à Dieu et de la confiance inconditionnelle dans sa volonté, nous soutienne sur le chemin du carême, afin que nous nous mettions à l’écoute docile de la Parole de Dieu pour réaliser une vraie conversion du cœur.

REJOINDRE LA PÂQUE DU SEIGNEUR

 

1 ère lecture (Gn 12,1-4a) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (2 Rm 1,8b-10 ) Evangile (Mt 17,1-9)

 

Dans sa marche vers Pâques et Jérusalem, Jésus gravit cette montagne de Galilée. Saint Matthieu et saint Marc nous précisent : « Une haute montagne », ce qui n’est pas sans rappeler celle de l’Horeb au Sinaï où Dieu parla à son peuple.

 

Au Sinaï, Moïse ne pouvait regarder en face la lumière de Dieu, que les apôtres ont pu voir un instant, au Thabor, sans en mourir, au travers de Jésus-Christ, en Jésus-Christ.. La tradition chrétienne, dès les premiers temps, l’a identifiée au mont Thabor.

 

Les nombreux sanctuaires, qui ne sont plus que ruines aujourd’hui, nous le disent. C’est la plus haute montagne de Galilée, toute autre que la montagne sainte de Jérusalem. C’est aussi un endroit merveilleux d’où l’on découvre la vallée fertile d’Esdrelon vers la mer et, de l’autre côté, la Terre Sainte, jusqu’au lac de Tibériade.

 

Jésus emmène donc Pierre, Jacques et Jean, à l’écart, selon une expression de l’Evangile, qui signifie à la fois moment de repos, moment d’intimité avec ses disciples et surtout un moment d’unité avec son Père. Et c’est là que la lumière jaillit de tout l’être humain de Jésus. Nous devons également relier cette montagne à l’évocation d’une autre, celle du Calvaire, où Jésus a vécu les ténèbres pour apporter aux hommes la lumière du salut.

 

Si la liturgie de l’Eglise nous fait lire cet épisode chaque deuxième dimanche du Carême, selon les récits de Matthieu, Marc et Luc, c’est que la Transfiguration donne tout son sens à notre démarche vers Pâques, qui est celle de notre « intégration » dans la vie divine par le Christ ressuscité. Le Christ est plénitude de Dieu, « lumière née de la lumière », qu’il unit à sa nature humaine, à son corps même, dans le mystère de son union à la splendeur divine. C’est ce à quoi il nous propose de participer, à notre tour, puisque la grâce de notre baptême et des sacrements réalise en nous cette divinisation.

 

Pendant ces quarante jours, nous sommes « guidés par l’Esprit » (1er dimanche de Carême). En ce dimanche, nous avons à gravir, avec lui, la montagne, qui, demain, sera celle du Calvaire. Aujourd’hui, il nous demande de nous laisser englober dans la nuée lumineuse, comme elle qui couvrit les trois apôtres de son ombre, de son obscurité. La lumière qu’est le Christ est aussi dans l’obscurité de son humanité avant d’être révélée dans la lumière du matin de Pâques. » Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts » (Matthieu 17. 9).

dimanche 12 mars 2017 - 2ème Dimanche de Carême

 

Lectures de la messe

 

Première lecture (Gn 12, 1-4a)

En ces jours-là, le Seigneur dit à Abram : « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront ; celui qui te maudira, je le réprouverai. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. » Abram s’en alla, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth s’en alla avec lui. Parole du Seigneur.

 

Psaume (Ps 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22)

 

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine. Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi !

 

Deuxième lecture (2 Tm 1, 8b-10)

 

Fils bien-aimé, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. Car Dieu nous a sauvés, il nous a appelés à une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce. Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles, et maintenant elle est devenue visible, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s’est manifesté : il a détruit la mort, et il a fait resplendir la vie et l’immortalité par l’annonce de l’Évangile. Parole du Seigneur.

 

Évangile (Mt 17, 1-9)

 

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

 

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

 

 

Rendez-vous de la semaine

 

-Mercredi 15 mars à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du MCR

- Mercredi 15 mars à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des fiancés des paroisses de Villemomble et du Raincy

 

Jeudi 16 Mars à 20 h 30 à l’Agora, 1 allée Nicolas Carnot : Table ronde interreligieuse organisée par l’UDPP sur le thème : le politique et la religion, quelle articulation ?

 

-Vendredi 17 mars à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des Equipes Saint-Vincent

-Vendredi 17 mars à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des catéchumènes adultes

- Samedi 18 Mars de 10 h à 12 h dans l’église. Célébration de la réconciliation et d’adoration du Saint-Sacrement en présence des enfants de la catéchèse, animée par le groupe Alégria.

Samedi 18 Mars à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion diocésaine de toutes les personnes engagées dans la préparation au mariage dans les paroisses. Après-midi organisée par le Service diocésain de la Pastorale familiale

-Samedi 18 Mars à 18 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des 4èmes-3èmes

-Samedi 18 Mars à 19 h salle Pierre Lefeuvre : rencontre des lycéens

 

 

Rendez-vous du Carême

 

Vendredi 24 Mars à 20 h salle Pierre Lefeuvre : Soirée bol de riz

Inscription préalable nécessaire

 

 

  • - A 19 h à l’église Notre-Dame : Chemin de Croix dans l’église

 

  • - 20 h salle Pierre Lefeuvre : bol de riz partagé au profit de l’association « Honduras Croissance »

 

 

 

DIMANCHE 12 mars 2017 2 ème dimanche de Carême

1 ère lecture (Gn 12,1-4a) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (2 Rm 1,8b-10 ) Evangile (Mt 17,1-9)

Quête pour les Prêtres âgés

DIMANCHE 19 mars 2017 3 ème dimanche de Carême

1 ère lecture (Ex 17,3-7) Psaume (Ps 94,1-2.6-9) 2 ème lecture (Rm 5,1-2.5-8) Evangile (Jn 4,5-42)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis -Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

Au cours de la messe 1 er scrutin pour les 7 futurs baptisés de Pâques

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens