Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 19:45

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LA XXII e JOURNÉE MONDIALE DU MALADE 2014

« Et nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères » (1Jn 3,16)

Chers frères et sœurs,

1. À l’occasion de la XXII ème Journée mondiale du Malade qui, cette année, a pour thème Foi et charité : « Et nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères » (1 Jn 3,16), je m’adresse de manière particulière aux personnes malades et à tous ceux qui leur apportent assistance et soin. L’Église reconnaît en vous, chers malades, une présence spéciale du Christ souffrant. C’est ainsi : à côté de notre souffrance, ou mieux encore, dans notre souffrance, il y a celle de Jésus qui en supporte le fardeau avec nous et en révèle le sens. Quand le Fils de Dieu est monté sur la croix, il a anéanti la solitude de la souffrance et en a éclairé l’obscurité. Ainsi, nous nous trouvons devant le mystère de l’amour de Dieu pour nous, qui nous donne espérance et courage : espérance, parce que dans le plan d’amour de Dieu, la nuit de la douleur s’ouvre aussi à la lumière pascale ; et courage, pour affronter toute adversité en sa compagnie, unis à lui.

2. Le Fils de Dieu fait homme n’a pas soustrait la maladie et la souffrance de l’expérience humaine mais, en les assumant, il les a transformées et redimensionnées. Redimensionnés parce qu’elles n’ont plus le dernier mot qui est, au contraire, la vie nouvelle en plénitude ; transformées, parce qu’en union avec le Christ, de négatives elles peuvent devenir positives. Jésus est la vie et, avec son Esprit, nous pouvons le suivre. Comme le Père a donné son Fils par amour, et le Fils s’est donné lui-même par le même amour, nous aussi, nous pouvons aimer les autres comme Dieu nous a aimés, en donnant notre vie pour nos frères. La foi dans le Dieu bon devient bonté, la foi dans le Christ crucifié devient force d’aimer jusqu’au bout, même les ennemis. La preuve de la foi authentique dans le Christ est le don de soi, la diffusion de l’amour envers le prochain, surtout envers celui qui ne le mérite pas, envers celui qui souffre, celui qui est marginalisé.3. En vertu du Baptême et de la Confirmation, nous sommes appelés à nous conformer au Christ, le bon Samaritain de tous ceux qui souffrent. « À ceci nous avons connu l’Amour : celui-là a donné sa vie pour nous. Et nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères » (1 Jn 3,16). Lorsque nous nous approchons avec tendresse de ceux qui ont besoin de soin, nous leur apportons l’espérance et le sourire de Dieu dans les contradictions du monde. Quand le dévouement généreux envers les autres devient le style de nos actions, nous faisons une place au Cœur du Christ et nous en sommes réchauffés, offrant ainsi notre contribution à l’avènement du Royaume de Dieu.

Retenons déjà la date du Dimanche 23 Mars 2014 (3 e dimanche de Carême) au cours de la messe de 10h30 : célébration du sacrement des malades

«Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde»

1 ère lecture (Is 58,7-10) Psaume (Ps 111,1.4-9) 2 ème lecture (Co 2,1-5) Evangile (Mt 5,13-16)

L’image du sel nous invite à donner du sens aux réalités de l’existence. De même qu’un aliment non salé paraît bien fade, les événements de la vie ne portent leur poids de signification que s’ils sont reliés à la foi. Et c’est aux croyants de relier la vie et la foi. Autrement dit, c’est la vie des croyants eux-mêmes qui atteste le sens de la vie.

Ce n'est pas en fonction du regard que les autres portent sur nous que nous devons seulement régler notre vie. Nous avons d'abord à être fidèles à ce que Dieu attend de nous puisque c'est son Royaume que nous construisons.

Nous serons des témoins de l’authenticité du message chrétien, quand nous le vivons. Il attire d’abord parce que notre vie en est transformée. Le vécu est plus fort, plus entraînant, plus vivifiant que la multiplicité de nos discours et de nos conseils.

Nous avons à vivre ce message dans un monde où, malgré la montée du bien-être matériel et de la consommation, augmente le nombre des blasés, des déprimés qui disent : "Je n’ai plus de goût à vivre..." Les plaisirs décevants et les drogues compensatrices ne rassasient pas notre besoin de bonheur profond.

A nous, disciples du Christ, d’être non des sermonneurs mais des témoins de cette espérance qui donne une saveur nouvelle à la vie :"Vous êtes le sel de la terre." Par sa présence discrète, il équilibre et met en valeur les goûts spécifiques et différents de ce qu’il accompagne.

Alors que le sel se mêle invisible aux aliments, la lumière ne se cache pas. Elle est faite pour éclairer. Elle n’a pas à être contemplée pour elle-même, sinon elle risque d'aveugler, elle doit servir. Elle permet de se repérer et de savoir où l’on va. "Gardez-vous d’être admirés devant les hommes", (Matthieu 6. 1 à 18)

Le Seigneur voit grand, pour chacun et chacune d’entre nous. Il est la lumière qui, en venant dans le monde, illumine tout homme (Jean 1.9 et Jean 9.5). Et transpose ce qu'il est en nous : « Vous êtes la lumière du monde. » Nous sommes, nous devons être la lumière du monde….

Le terme employé dans le texte grec est "cosmos", le monde entier. Vous avez, nous avons, à révéler la splendeur de cet univers créé par notre Père du ciel, et donc pas seulement éclairer les hommes nos frères. Nous avons à donner un sens à ce monde créé, car nous sommes des créatures et nous en partageons les aléas et les limites

Jésus insiste :"Que votre lumière brille devant les hommes. Alors en voyant ce que vous faîtes de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est dans les cieux." (Matthieu 5. 16), comme lui, Jésus, sa présence dans le monde, illumine tout homme. Le rôle du chrétien n’est pas d’attirer le regard vers lui, mais vers celui qui est la source de toute vie, Dieu lui-même.

1ère lecture : Celui qui donne aux malheureux est une lumière (Is 58, 7-10)

Lecture du livre d'Isaïe

Partager ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable.

Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera.

Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. » Si tu fais disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante, si tu donnes de bon cœur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi.

Psaume : Ps 111, 1a.4, 5a.6, 7-8a, 9

R/ Dans la nuit de ce monde, brille la lumière du juste.

Heureux qui craint le Seigneur ! Lumière des cœurs droits, il s'est levé dans les ténèbres, homme de justice, de tendresse et de pitié. L'homme de bien a pitié, il partage ; cet homme jamais ne tombera ; toujours on fera mémoire du juste. Il ne craint pas l'annonce d'un malheur : le cœur ferme, il s'appuie sur le Seigneur. Son cœur est confiant, il ne craint pas. À pleines mains, il donne au pauvre ; à jamais se maintiendra sa justice, sa puissance grandira, et sa gloire !

2ème lecture : En guise de sagesse,Paul annonce un Messie crucifié (1Co 2,1-5)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères, quand je suis venu chez vous, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage humain ou de la sagesse.

Parmi vous, je n'ai rien voulu connaître d'autre que Jésus-Christ, ce Messie crucifié.

Et c'est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, que je suis arrivé chez vous.

Mon langage, ma proclamation de l'Évangile, n'avaient rien à voir avec le langage d'une sagesse qui veut convaincre ; mais c'est l'Esprit et sa puissance qui se manifestaient, pour que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

Evangile : Sermon sur la montagne. Le sel de la terre et la lumière du monde (Mt 5, 13-16)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Lumière du monde, Jésus-Christ, celui qui marche à ta suite aura la lumière de la vie. Alléluia. (cf. Jn 8, 12)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.

Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.

De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Pas d’Adoration du Saint-Sacrement

DIMANCHE 9 Février 2014 – 5 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 58,7-10) Psaume (Ps 111,1.4-9) 2 ème lecture (Co 2,1-5) Evangile (Mt 5,13-16)

JOURNEE MONDIALE DE PRIERE POUR LES MALADES

  • Lundi 10 février : Sainte Scholastique
  • Mardi 11 février : De la férie
  • Mercredi 12 février : Sainte Agathe
  • Jeudi 13 février : Les martyrs du Japon
  • Vendredi 14 février : Saint Cyrille
  • Samedi 15 février : De la férie

DIMANCHE 16 Février 2014 – 6 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Si 15,15-20) Psaume (Ps 118,1-2.4-5.17-18.33-34) 2 ème lecture (Co 2,6-10) Evangile (Mt 5,17-37)

QUETE LES 15 ET 16 POUR LE FLEURISSEMENT DE L’EGLISE

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Lancement de la campagne pour le denier de l’Eglise

- Nous voulons une Eglise vivante qui annonce la joie et l’espérance du Christ

- Nous voulons que l’Eglise nous accompagne dans les moments joyeux et douloureux de la vie

- Nous sommes attachés à notre paroisse, notre participation au denier manifeste cet attachement

Toutes les générations doivent se sentir concernées par l’appel au denier de l’Eglise

Par chèque, par prélèvement, par don en ligne… le Denier de l’Eglise c’est concret. N’oublions pas que nous pouvons déduire 66 % du don sur la feuille d’impôts. Tenons-en compte lorsque nous effectuons notre don. Des enveloppes se trouvent dans l’église, un courrier devrait très vite vous parvenir. MERCI d’avance

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens