Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 13:23

Je vous souhaite chaleureusement la bienvenue et je remercie le Président pour ses aimables paroles. Pendant ces journées de réflexion et de dialogue, vous avez pris en considération la contribution de la communauté des affaires à la lutte contre la pauvreté, avec une attention particulière à la crise actuelle des réfugiés. Je vous suis reconnaissant de la promptitude avec laquelle vous apportez votre compétence et votre expérience dans la discussion sur ces questions humanitaires délicates et sur les obligations morales qu’elles comportent. La crise des réfugiés, dont les proportions augmentent tous les jours, est une de celle dont je me sens particulièrement proche. Dans ma récente visite à Lesbos, j’ai été le témoin d’expériences poignantes de souffrance humaine, en particulier de familles et d’enfants.

C’était mon intention, avec mes frères orthodoxes le patriarche Bartholomaios et l’archevêque Hiéronyme, de donner au monde une plus grande conscience de ces « scènes de besoins tragiques et vraiment désespérés » et d’ « y donner de façon digne une réponse de notre commune humanité » (Visite au camp de réfugiés de Moria, 16 avril 2016). Au-delà de l’aspect immédiat et pratique de fourniture d’aide matérielle à nos frères et sœurs, la communauté internationale est appelée à distinguer des réponses politiques, sociales et économiques de long terme à des problématiques qui dépassent les frontières nationales et continentales et qui impliquent la famille humaine tout entière.

La lutte contre la pauvreté n’est pas seulement un problème économique mais avant tout un problème moral qui fait appel à une solidarité mondiale et au développement d’une approche plus équitable des besoins et des aspirations des individus et des peuples dans le monde. À la lumière de cette tâche exigeante, l’initiative de votre fondation est particulièrement à propos. Tirant son inspiration du riche patrimoine de la doctrine sociale de l’Église, votre conférence explore à partir de différentes points de vue les implications pratiques et éthiques de l’économie mondiale actuelle tandis qu’en même temps, elle cherche à poser les bases pour une culture économique et des affaires qui soit plus inclusive et respectueuse de la dignité humaine. Comme l’a relevé plusieurs fois saint Jean-Paul II, l’activité économique ne peut être menée dans un vide institutionnel ou politique (cf. lettre encyclique Centesimus annus, 48), mais elle possède une composante éthique essentielle ; elle doit en outre toujours se mettre au service de la personne humaine et du bien commun.

Une vision économique exclusivement orientée vers le profit et le bien-être matériel est, comme nous le montre l’expérience quotidienne, incapable de contribuer de manière positive à une mondialisation qui favorise le développement intégral des peuples dans le monde, une juste distribution des ressources, la garantie d’un travail digne et la croissance de l’initiative privée et des entreprises locales. Une économie de l’exclusion et de l’iniquité (cf. exhortation apostolique Evangelii gaudium, 53) a conduit à un plus grand nombre de déshérités et de personnes écartées comme improductives et inutiles.

Les effets sont aussi perceptibles dans les sociétés les plus développées, dans lesquelles la croissance en pourcentage de la pauvreté et la dégradation sociale représentent une sérieuse menace pour les familles, pour la classe moyenne qui diminue et, en particulier, pour les jeunes. Les taux de chômage des jeunes sont un scandale qui requiert non seulement d’être affronté avant tout en termes économiques, mais qui doit aussi être affronté, et ce n’est pas moins urgent, comme une maladie sociale, à partir du moment où notre jeunesse se fait voler son espérance et que sont gaspillées ses grandes ressources d’énergie, de créativité et d’intuition. Mon espérance est que votre conférence puisse contribuer à générer de nouveaux modèles de progrès économique plus directement orienté au bien commun, à l’inclusion et au développement intégral, à l’augmentation du travail et à l’investissement dans les ressources humaines. Le concile Vatican II a justement souligné que, pour les chrétiens, l’activité économique, financière et des affaires ne peut être séparée du devoir de lutter pour le perfectionnement de l’ordre temporel en conformité avec les valeurs du Royaume de Dieu (cf. constitution pastorale Gaudium et spes, 72). En effet, votre vocation est d’être au service de la dignité humaine et de la construction d’un monde de solidarité authentique. Éclairés et inspirés par l’Évangile, et à travers une coopération fructueuse avec les Églises locales et leurs pasteurs, et de même avec d’autres croyants et hommes et femmes de bonne volonté, puisse votre travail contribuer toujours à la croissance de cette civilisation de l’amour qui embrasse la famille humaine tout entière dans la justice et dans la paix.

Pape Francois, discours à l’occasion d’un congrès sur la doctrine sociale de l’Eglise. (22 Mai 2016)

DIEU DANS NOS MAINS

1 ère lecture (Gn 14,18-20) Psaume (Ps 109,1-4) 2 ème lecture (Co 11,23-26) Evangile (Lc 9,11b-17)

En l’offertoire de chaque messe, nous apportons à Dieu notre bonheur d’exister et nos douleurs et nos angoisses, nos lourdeurs terrestres et nos cris d’espérance en la vie. Par-delà l’écorce, il transfigure notre réalité. Il nous ouvre à l’immensité ultime de notre humanité charnelle et nous fait percevoir l’aspect réel des êtres et des choses “Comme cette eau se mêle au vin pour le sacrement de l’Alliance, puissions-nous être unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité.

La liturgie n’est pas une cérémonie rituelle, elle est geste du Dieu qui existe éternellement et qui nous fait parvenir progressivement à la dimension qui est la sienne et qu’il fait devenir nôtre. “Faisant ici mémoire de la mort et de la résurrection de ton Fils, nous t’offrons, Seigneur, le pain de la vie et la coupe du salut.” Nous ne sommes plus seuls, isolés, ou réunis seulement entre nos frères autour de la table eucharistique.

Rassemblés dans le Christ, “ en Lui, par Lui et avec Lui,” nous osons lui demander la grandeur ultime qui est la nôtre :”Humblement, nous te demandons qu’en ayant part au corps et au sang du Christ, nous soyons rassemblés par l’Esprit Saint en un seul corps.” La prière eucharistique N° 3 va même plus loin que la prière eucharistique N°2 :” Que l’Esprit-Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire.” Nous les hommes mortels, devenir une éternelle offrande à ta gloire ? Hommes et femmes si faibles et souillés, si prudents et feu de paille, hommes d’espérance en attente d’épanouissement…

Il n’y qu’une unique et totale offrande à la gloire de Dieu, c’est l’offrande de son Fils sur notre terre, sur les chemins de Palestine, sur la Croix, dans la gloire de la Résurrection. Et nous osons dire : “Fais de nous une éternelle offrande à ta gloire !” parce que nous osons dire : « Notre Père. » après avoir dit « En Lui, par Lui, tout honneur et toute gloire ! » Le Corps vient en nos mains ouvertes. Ce pain est peu de choses pour un regard humain. Que la foi nous donne chaque fois d’en être émerveillés car la splendeur de Dieu vient en nos mains…

1ère lecture : Melkisédek offre le pain et le vin (Gn 14, 18-20)

Lecture du livre de la Genèse

En ces jours-là, Melkisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était prêtre du Dieu très-haut. Il bénit Abram en disant : « Béni soit Abram par le Dieu très-haut, qui a fait le ciel et la terre ; et béni soit le Dieu très-haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains. » Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 109 (110), 1, 2, 3, 4

R/ Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek.

(cf. Ps 109, 4)

Oracle du Seigneur à mon seigneur : « Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. » De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force : « Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. » Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté : « Comme la rosée qui naît de l’aurore, je t’ai engendré. » Le Seigneur l’a juré dans un serment irrévocable : « Tu es prêtre à jamais selon l’ordre du roi Melkisédek. »

2ème lecture : « Chaque fois que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur » (1 Co 11, 23-26)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. – Parole du Seigneur.

Séquence : ()

« Lauda Sion » (ad libitum)

Evangile : « Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés » (Lc 9, 11b-17)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel, dit le Seigneur ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Alléluia. (Jn 6, 51)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus parlait aux foules du règne de Dieu, et guérissait ceux qui en avaient besoin. Le jour commençait à baisser. Alors les Douze s’approchèrent de lui et lui dirent : « Renvoie cette foule : qu’ils aillent dans les villages et les campagnes des environs afin d’y loger et de trouver des vivres ; ici nous sommes dans un endroit désert. » Mais il leur dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répondirent : « Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons. À moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture pour tout ce peuple. » Il y avait environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples : « Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. » Ils exécutèrent cette demande et firent asseoir tout le monde. Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction sur eux, les rompit et les donna à ses disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés ; puis on ramassa les morceaux qui leur restaient : cela faisait douze paniers. – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h à 12 h un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

LES RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE

A la sortie des messes sur le parvis de l’église Notre-Dame

Quêtes de la Croix Rouge

le samedi 28 mai et le samedi 4 juin

-Jeudi 2 juin à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des parents des jeunes qui se préparent au sacrement de la Confirmation

-Jeudi 2 juin à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe biblique œcuménique

-Vendredi 3 juin à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : Réunion des équipes liturgiques

-Samedi 4 juin à 10 h 30 en l’église Notre-Dame : Messe de Première Communion des enfants du primaire de l’Ecole Saint-Louis Sainte- Clotilde et célébration de 7 Baptêmes

-Samedi 4 juin à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des parents des enfants de 3-7 ans qui seront baptisés le 25 Juin.

Samedi 4 Juin rassemblement des jeunes d’Ile de France de 6 ème à Lisieux,

10 enfants du Raincy participent à cette démarche.

Collecte de produits alimentaires organisée par l’E.R.A.C.

sous le label de la Banque alimentaire : du vendredi 3 juin après-midi au dimanche matin 5 juin (Monoprix et Franprix du Raincy, Carrefour Market de Livry-Gargan).

Soyez généreux !

Fête protestante du Printemps les 4 et 5 Juin

au temple du Raincy, 17 Allée de l’Ermitage

Samedi 4 juin à 17 h stands et barbecue à 19 h 30

Dimanche 5 juin de 11 h 30 à 17 h 30 stands

Repas à 12 h 30 - Grand Loto à 15 h - Salon de thé de 15 à 17 h

Renseignements au 01 43 81 12 33

DIMANCHE 29 mai 2016 – SAINT SACREMENT DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST

1 ère lecture (Gn 14,18-20) Psaume (Ps 109,1-4) 2 ème lecture (Co 11,23-26) Evangile (Lc 9,11b-17)

DIMANCHE 5 juin 2016 – 10 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (R 17,17-24) Psaume (Ps 29,3-6.12-13) 2 ème lecture (Ga 1,11-19) Evangile (Lc 7,11-17)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis-Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens