Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 20:02

Sarajevo : Travaillez à une société qui marche vers la paix

A quelques jours de son voyage à Sarajevo, le pape adresse un message de paix et de dialogue à toute la population de Bosnie-Herzégovine.

Chers frères et sœurs,

Quelques jours seulement nous séparent du voyage qui m’amènera parmi vous, à Sarajevo. Cette pensée me donne de la joie et je désire dès maintenant vous adresser mon salut le plus cordial, à vous tous qui vivez dans cette ville et en Bosnie-Herzégovine.

Je viens parmi vous, avec l’aide de Dieu, pour confirmer dans la foi les fidèles catholiques, pour soutenir le dialogue œcuménique et interreligieux, et surtout pour encourager la cohabitation pacifique dans votre pays. Je vous invite à vous unir à mes prières, afin que ce voyage apostolique puisse produire les fruits espérés pour la communauté chrétienne et pour la société toute entière.

« La paix soit avec vous » : c’est la devise de ma visite. Ce sont les paroles par lesquelles Jésus ressuscité a salué ses disciples quand il est apparu au milieu d’eux au Cénacle, le soir de Pâques. C’est lui, le Seigneur, notre force et notre espérance, qui nous donne sa paix, pour que nous l’accueillions dans notre cœur et que nous la diffusions avec joie et avec amour.

De mon côté, je me prépare à venir parmi vous comme un frère messager de paix, pour exprimer à tous – à tous ! – mon estime et mon amitié. Je voudrais annoncer à toutes les personnes, à toutes les familles, à toutes les communautés la miséricorde, la tendresse et l’amour de Dieu.

Chers frères de Bosnie-Herzégovine, je vous assure à tous de mon affection et de ma forte proximité spirituelle. Je vous encourage, vous, les catholiques, à être aux côtés de vos concitoyens des témoins de la foi et de l’amour de Dieu, en travaillant à une société qui marche vers la paix, dans la convivialité et dans la collaboration réciproque.

Dans l’attente de vous rencontrer, j’invoque sur Sarajevo et sur le pays tout entier la bénédiction du Seigneur et la maternelle protection de la Vierge Marie. Merci et à bientôt !

Un Sacrifice de louange et d’action de grâce

1 ère lecture (Ex 24,3-8) Psaume (Ps 115,12-13.15-18) 2 ème lecture (He 9,11-15) Evangile (Mc 14,12-16.22-26)

Les trois lectures et le psaume orientent la méditation du fidèle vers la dimension sacrificielle de l’Eucharistie, sans supprimer les autres dimensions de ce mystère : fraction du pain, repas communautaire, présence réelle, communion. Ces dimensions sont reprises dans les deux autres cycles liturgiques.

Ce qui est souligné cette année, c’est que l’Eucharistie est un sacrifice de louange et d’action de grâces comme l’étaient les sacrifices de l’Ancienne Alliance, parce qu’elle est un sacrifice de réconciliation dans le sang de l’Agneau offert et immolé, un sacrifice de l’Alliance entre Dieu et son Peuple.

Par elle-même, la mort n’est pas rédemptrice. C’est notre attitude devant la mort qui peut le devenir. Dieu veut arracher son Serviteur à la mort. C’est le Serviteur qui, par son offrande, la fait devenir expiation et glorification. (Isaïe 53. 10) C’est ce qu’exprime par ailleurs la première prière eucharistique : « Nous t’offrons, ou ils t’offrent pour tous les leurs, ce sacrifice de louange, pour leur propre rédemption, pour le salut qu’ils espèrent. Et ils te rendent cet hommage, à toi, Dieu éternel, vivant et vrai. »

La Lettre aux Hébreux développe ce thème du sacrifice de réparation de l’Ancien Testament, évoquant la célébration particulièrement solennelle du « Jour de l’Expiation » (Le Yom Kippour) « Le sang du Christ fait bien davantage. » Il est le grand-prêtre de l’Alliance nouvelle. « Le Christ ressuscité ne meurt plus.»

L’Evangile de saint Marc nous met dans le contexte de la nuit pascale. Il nous donne la vie, comme le Père nous donne la vie qu’il a offerte pour nous et qui est désormais victorieuse de la mort. Le Christ donne l’ordre de célébrer ce mémorial jusqu’au jour du Royaume de Dieu, car cette victoire n’est pas celle que d’un jour.

« De même que le Christ ressuscité est présent, bien que nos yeux ne voient que du pain, de même toute l’Eglise est concernée par l’eucharistie, même si nous ne sommes que quelques-uns. L’Eglise catholique toute entière, celle du temps présent et celle de tous les temps, dans une communion des « saints » qui dépasse toute frontière. » (Jacques Perrier)

Ceux qui participent à l’eucharistie, unis au Christ, représenté par le prêtre, offrent à Dieu l’acte sauveur par excellence, la Croix et la Résurrection. Ils s’y associent eux-mêmes, ils y associent la « multitude » pour laquelle le sang de l’Alliance a été versé.

1ère lecture : « Voici le sang de l’Alliance que le Seigneur a conclue avec vous » (Ex 24, 3-8)

Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là, Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles du Seigneur et toutes ses ordonnances. Tout le peuple répondit d’une seule voix : « Toutes ces paroles que le Seigneur a dites, nous les mettrons en pratique. » Moïse écrivit toutes les paroles du Seigneur. Il se leva de bon matin et il bâtit un autel au pied de la montagne, et il dressa douze pierres pour les douze tribus d’Israël. Puis il chargea quelques jeunes garçons parmi les fils d’Israël d’offrir des holocaustes, et d’immoler au Seigneur des taureaux en sacrifice de paix. Moïse prit la moitié du sang et le mit dans des coupes ; puis il aspergea l’autel avec le reste du sang. Il prit le livre de l’Alliance et en fit la lecture au peuple. Celui-ci répondit : « Tout ce que le Seigneur a dit, nous le mettrons en pratique, nous y obéirons. » Moïse prit le sang, en aspergea le peuple, et dit : « Voici le sang de l’Alliance que, sur la base de toutes ces paroles, le Seigneur a conclue avec vous. » – Parole du Seigneur.

Psaume : 115 (116b), 12-13, 15-16ac, 17-18

R/ J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur ou : Alléluia !

(115, 13) Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur. Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens ! Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, moi, dont tu brisas les chaînes ? Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce, j’invoquerai le nom du Seigneur. Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple.

2ème lecture : « Le sang du Christ purifiera notre conscience » (He 9, 11-15)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, le Christ est venu, grand prêtre des biens à venir. Par la tente plus grande et plus parfaite, celle qui n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création, il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, en répandant, non pas le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais son propre sang. De cette manière, il a obtenu une libération définitive. S’il est vrai qu’une simple aspersion avec le sang de boucs et de taureaux, et de la cendre de génisse, sanctifie ceux qui sont souillés, leur rendant la pureté de la chair, le sang du Christ fait bien davantage, car le Christ, poussé par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut ; son sang purifiera donc notre conscience des actes qui mènent à la mort, pour que nous puissions rendre un culte au Dieu vivant. Voilà pourquoi il est le médiateur d’une alliance nouvelle, d’un testament nouveau : puisque sa mort a permis le rachat des transgressions commises sous le premier Testament, ceux qui sont appelés peuvent recevoir l’héritage éternel jadis promis. – Parole du Seigneur.

Evangile : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang » (Mc 14, 12-16.22-26)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel, dit le Seigneur ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Alléluia. (Jn 6, 51)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Le premier jour de la fête des pains sans levain, où l’on immolait l’agneau pascal, les disciples de Jésus lui disent : « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? » Il envoie deux de ses disciples en leur disant : « Allez à la ville ; un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre. Suivez-le, et là où il entrera, dites au propriétaire : “Le Maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?” Il vous indiquera, à l’étage, une grande pièce aménagée et prête pour un repas. Faites-y pour nous les préparatifs. » Les disciples partirent, allèrent à la ville ; ils trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit, le leur donna, et dit : « Prenez, ceci est mon corps. » Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude. Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. » Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers. – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

- Lundi 8 Juin : De la férie

-Mardi 9 Juin : De la férie

-Mercredi 10 Juin : De la férie

-Jeudi 11 Juin : Dédicace de la Cathédrale Saint-Denis , fête

-Vendredi 12 Juin : Sacré-Cœur, solennité

-Samedi 13 Juin : Saint Norbert

Rendez-vous de la semaine

Du 7 au 12 Juin le père Frédéric Benoist est en session à Rome avec notre évêque Monseigneur Pascal Delannoy et les 13 prêtres incardinés dans notre diocèse de moins de 65 ans

-Jeudi 11 Juin à 20 h 30 dans l’église Notre-Dame : Concert de piano par Philippe Alègre (Oeuvres de Chopin, Bach, Beethoven, Liszt)

-Samedi 13 Juin de 14 h à 17 h salle Pierre Lefeuvre : loto paroissial animé par les jeunes de 4 èmes— 3 èmes au profit de la communauté des Petites Sœurs des Pauvres de Saint-Denis

-Samedi 13 Juin à 18 h dans l’église Notre-Dame : célébration des professions de foi des enfants de la communauté portugaise. (Pas de messe anticipée du dimanche dans la crypte)

-Samedi 13 Juin à 20 h salle Pierre Lefeuvre : repas de fin d’année du groupe des 4 èmes-3 èmes

A noter :

Mercredi 17 Juin de 16 h à 17 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion d’information sur les legs, assurance-vie et donations en Eglise « Transmettre et bâtir pour faire vivre l’Eglise »

Réunion animée par Monsieur Bruno Gauthier, économe diocésain et Madame Anne Geneviève Montagne des Chantiers du Cardinal

Vendredi 19 Juin à 20 h 30 à la Maison diocésaine, 6 avenue Pasteur à Bondy : Conférence de Monsieur Gilles Kepel, politologue français, docteur en sociologie et en sciences politiques :

« Les questions qui inquiètent, agitent et divisent notre société »

DIMANCHE 7 Juin 2015 – SAINT SACREMENT DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST

1 ère lecture (Ex 24,3-8) Psaume (Ps 115,12-13.15-18) 2 ème lecture (He 9,11-15) Evangile (Mc 14,12-16.22-26)

DIMANCHE 14 Juin 2015 – 11 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Ez 17,22-24) Psaume (Ps 91,2-3.13-16) 2 ème lecture (2 Co 5,6-10) Evangile (Mc 4,26-34)

Pas de messe anticipée ce samedi à 18 h 30

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Messe de retour du FRAT

QUETE IMPEREE EN FAVEUR DU DENIER DE SAINT-PIERRE

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens