Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 17:08

l'Exhortation apostolique « Evangelii gaudium » du Pape François

Extrait de la présentation de l'Exhortation apostolique « Evangelii gaudium » du Pape François publiée le 26 novembre 2013, par Mgr Salvatore Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation.

Evangelii gaudium : l'Exhortation apostolique du Pape François écrite à la lumière de la joie, pour redécouvrir la source de l'évangélisation dans le monde contemporain. C'est ainsi que l'on pourrait résumer le contenu de ce nouveau document que le Pape François donne à l'Eglise pour préciser les chemins que la pastorale doit emprunter dans un avenir immédiat. C'est une invitation à retrouver une vision prophétique et positive de la réalité, sans pour autant se cacher les difficultés. Le Pape François nous encourage et nous engage à regarder devant nous, au-delà de ce temps de crise, faisant une nouvelle fois de la croix et de la résurrection du Christ l' « étendard de la victoire » (85). A plusieurs reprises, le Pape François fait référence aux Propositiones du Synode d'octobre 2012, montrant ainsi combien la contribution du Synode fut importante dans la rédaction de cette Exhortation. Le document va cependant plus loin que l'expérience synodale. Le Pape y imprime non seulement sa propre expérience pastorale, mais aussi l'invitation à accueillir le moment de grâce que vit l'Eglise, afin d'avancer avec foi, conviction et enthousiasme la nouvelle étape de l'évangélisation. Reprenant l'enseignement de Evangelii nuntiandi de Paul VI, il place de nouveau au centre la personne de Jésus-Christ, premier évangélisateur qui appelle chacun de nous à prendre part avec lui à l'œuvre du salut (12). « L'action missionnaire est le paradigme de toute œuvre de l'Eglise » (15) affirme le Saint-Père. C'est pourquoi il nous faut accueillir ce temps favorable pour discerner et vivre la « nouvelle étape » de l'évangélisation (17) qui s'articule autour de deux thèmes qui forment la trame de l'Exhortation. D'une part, le Pape François s'adresse aux Eglises particulières, confrontées aux défis et aux opportunités propres aux différents contextes culturels, pour qu'elles soient en mesure de spécifier le travail de nouvelle évangélisation dans leurs pays. D'autre part, le Pape indique un dénominateur commun, pour que toute l'Eglise, et chaque évangélisateur, puisse adopter une méthode commune, signe que l'évangélisation est un chemin où l'on marche à plusieurs, jamais de façon isolée. Les sept points, regroupés dans les cinq chapitres de l'Exhortation, constituent la vision du Pape à propos de la nouvelle évangélisation :

  • - la réforme de l'Eglise sur la voie de la mission
  • - les tentations des agents pastoraux,
  • - l'Eglise comprise comme la totalité du Peuple de Dieu qui évangélise,
  • - l'homélie et sa préparation,
  • - l'intégration sociale des pauvres,
  • - la paix et le dialogue social,
  • - les motivations spirituelles de l'engagement missionnaire.

Le lien entre tous ces thèmes est l'amour miséricordieux de Dieu qui va à la rencontre de chacun pour manifester le cœur de la révélation : la vie de chacun trouve son sens dans la rencontre de Jésus-Christ et dans la joie de partager cette expérience d'amour avec les autres (8).

Jérusalem, "fondation de la paix"

1 ère lecture (Is 2,1-5) Psaume (Ps 121,1-9) 2 ème lecture (Rm 13,11-14) Evangile (Mt 24,37-44)

C’est ce que signifie ce nom géographique. Nous avons commencé de chanter ce psaume 121 dimanche dernier pour la fête du Christ-Roi, descendant de David, qui avait fixé à Jérusalem sa capitale pour en faire "la fondation de la paix." Le psaume 121 est l’un des chants des pèlerins qui sont montés sur la montagne sainte pour rendre grâce.

Car, dans la perspective biblique, Jérusalem n’est pas une capitale comme les autres. Elle n’a pas été faite pour dominer, mais pour unir le royaume du nord (Israël) et le royaume du sud (Juda). Ce qui en fait le prix, c’est le temple, "la maison du Seigneur notre Dieu", le Dieu de l’Alliance dont l’arche se trouve au coeur de la Cité. Jérusalem est tout à la fois une direction de marche pour le pèlerin, un symbole d’unité entre les habitants et les pèlerins, une ouverture sur le Tout-Autre auquel on rend grâce, une exigence par le droit qui découle de la Loi qui y est conservée.

"Ville où tout ensemble ne fait qu’un. C’est là que montent les tribus du Seigneur. C’est là qu’Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur. C’est là le siège du droit, le siège de la maison de David."

Le Christ Jésus est là tout entier. Il est plus que Jérusalem et le Temple. Il est alliance divine et unité des hommes, eucharistie et joie, paix et justice miséricordieuse.

Le jour est proche :

La prophétie d’Isaïe comme le psaume élargissent l’horizon. Les nations (c’est-à-dire les païens) affluent elles aussi. "Il sera le juge des nations, l’arbitre de la multitude des peuples." Dès ce premier dimanche du temps de l’Avent, l’Eglise nous met dans la perspective de l’Epiphanie (Isaïe 60 :"Les nations marcheront vers la lumière.")

L’Eglise réaffirme donc, dès le début du nouveau cycle liturgique, ce qui lui tient à coeur et qui l’anime dans sa marche au long des temps : la paix pour tous les hommes, au-delà de ses limites actuelles. Et l’Eglise, comme Isaïe, n’entend pas dissoudre l’originalité de la Révélation en un universalisme monotone.

1ère lecture : Rassemblement des peuples et paix pour toujours (Is 2, 1-5)

Lecture du livre d'Isaïe

Le prophète Isaïe a reçu cette révélation au sujet de Juda et de Jérusalem : Il arrivera dans l'avenir que la montagne du temple du Seigneur sera placée à la tête des montagnes et dominera les collines. Toutes les nations afflueront vers elle, des peuples nombreux se mettront en marche, et ils diront : « Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c'est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur.» Il sera le juge des nations, l'arbitre de la multitude des peuples. De leurs épées ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on ne s'entraînera plus pour la guerre. Venez, famille de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur.

Psaume : Ps 121, 1-2, 3-4ab, 4cd-5, 6-7, 8-9

R/ Allons dans la joie à la rencontre du Seigneur.

Quelle joie quand on m'a dit : « Nous irons à la maison du Seigneur ! » Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, te voici dans tes murs : ville où tout ensemble ne fait qu'un! C'est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur. C'est là qu'Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur. C'est là le siège du droit, le siège de la maison de David. Appelez le bonheur sur Jérusalem : « Paix à ceux qui t'aiment ! Que la paix règne dans tes murs, le bonheur dans tes palais ! » À cause de mes frères et de mes proches, je dirai : « Paix sur toi ! » À cause de la maison du Seigneur notre Dieu, je désire ton bien.

2ème lecture : « Le jour est tout proche » (Rm 13, 11-14a)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frère, vous le savez : c'est le moment, l'heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu'à l'époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus-Christ.

Evangile : « Vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra » (Mt 24, 37-44)

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde : fais-nous voir le jour de ton salut. Alléluia.

(cf. Ps 84, 8)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « L'avènement du Fils de l'homme ressemblera à ce qui s'est passé à l'époque de Noé. À cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche. Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu'au déluge qui les a tous engloutis : tel sera aussi l'avènement du Fils de l'homme. Deux hommes seront aux champs : l'un est pris, l'autre laissé. Deux femmes seront au moulin : l'une est prise, l'autre laissée. Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra. Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 01 décembre 2013 – 1 er dimanche de l’Avent

1 ère lecture (Is 2,1-5) Psaume (Ps 121,1-9) 2 ème lecture (Rm 13,11-14) Evangile (Mt 24,37-44)

A 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : retour et compte-rendu du pèlerinage en Terre Sainte

  • Lundi 2 décembre : De la férie
  • Mardi 3 décembre : Saint-François-Xavier
  • Mercredi 4 décembre : De la férie
  • Jeudi 5 décembre : De la férie

Jeudi 5 Décembre à 20 h 30 à la salle Chatrian, 118-120 Grande Rue à Villemomble soirée interreligieuse organisée par l’UDPP 93 : "Marche devant ma face et sois intègre, j'établirai mon alliance avec toi" (Ge 17,1) Fils d'Abraham, appelés à suivre notre père commun dans la foi, un dialogue interreligieux.

1ère soirée : "Marche devant ma face..." l'appel de Dieu dans nos traditions religieuses

  • Vendredi 6 décembre novembre : De la férie
  • Samedi 7 décembre : Saint- Ambroise
  • Samedi 7 et Dimanche 8 Décembre de 10 h à 19 h salle Pierre Lefeuvre : Marché de Noël de la paroisse

Nombreux stands pour des cadeaux, épicerie fine et produits de la mer, vente de sapins de Noël

DIMANCHE 08 décembre 2013 – 2ème dimanche de l’Avent

1 ère lecture (Is 11,1-10) Psaume (Ps 71,1-2.7-8 .12-13.17) 2 ème lecture (Rm 15,4-9)

Evangile (Mt 3,1-12)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Dimanche 15 Décembre : Dimanche des familles avec tous les enfants de la catéchèse : messe à 10 h 30; repas partagé avec la communauté protestante salle Pierre Lefeuvre et à 15 h dans l’église : célébration œcuménique ouverte à tous : accueil de la lumière de Béthleem avec les Scouts de France et les Eclaireurs de France.

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 20:16

Jérusalem, où nous sommes tous nés spirituellement

"L’évêque de Rome n’en prendra pas son parti tant qu’il y aura des hommes et des femmes qui, quelle que soit leur religion, seront atteints dans leur dignité, privés du nécessaire pour survivre et à qui on vole leur avenir en les réduisant à une vie de réfugiés", a affirmé le pape François en recevant ce jeudi matin au Vatican les membres de l'assemblée de la Congrégation pour les Eglises orientales.

"Aujourd’hui, a ajouté le pape, avec les pasteurs des Églises d’Orient, nous lançons un appel pour que soit respecté le droit de chacun à mener une vie digne et à professer librement sa foi. Nous ne nous résignons pas à imaginer un Moyen-Orient sans les chrétiens qui, depuis deux mille ans, y confessent le nom de Jésus et sont insérés comme des citoyens à part entière dans la vie sociale, culturelle et religieuse des nations auxquelles ils appartiennent."

Toute l'Eglise universelle doit prier, a demandé le pape: "Je m’adresse (...) à toute l’Église, l’exhortant à la prière qui sait obtenir du cœur miséricordieux de Dieu la réconciliation et la paix. La prière désarme l’ignorance et engendre le dialogue là où le conflit est ouvert. Si elle est sincère et persévérante, elle rendra notre voix douce et ferme, capable de se faire écouter même des responsables des Nations."

Le pape a prié pour la consolation de Jérusalem: "Ma pensée va enfin à Jérusalem, lieu où nous sommes tous nés spirituellement (cf. Ps 87,4). Je lui souhaite toute sorte de consolation pour qu’elle puisse vraiment être la prophétie de cette convocation définitive, de l’Orient à l’Occident, disposée par Dieu."

Ce jeudi 21 novembre, à midi, dans la Salle Clémentine du Palais apostolique du Vatican, le pape François a reçu en audience les participants à la session plénière de la Congrégation.

Retraite en ligne pour l'Avent avec Notre Dame du Web

Description :

Cyber-retraite pour le temps de l'Avent sur le thème de la lumière.

Informations :

8 propositions s'articuleront autour de chaque semaine :

1. un édito donnant la tonalité

2. des pistes de prières à partir d'un passage biblique du dimanche

3. un parcours de lecture priante du prophète Isaïe

4. l'écoute d'un chant

5. des exercices pratiques à vivre dans son quotidien

6. une prière à partir d'une œuvre d'art

7. un fond d'écran

8. un livre d'or pour partager ses trésors.

Public Visé : tous

Organisateur : La famille ignatienne

Notre Dame du Web :

http://www.ndweb.org/inscriptions/

Le Christ est Roi, Le Christ est réconciliation

1 ère lecture (2 S 5,1-3) Psaume (Ps 121,1-7) 2 ème lecture (Col 1,12-20) Evangile (Lc 23, 35-43)

La lecture de la lettre aux Colossiens de ce dimanche explicite le mystère de la réconciliation dans le Christ. Tous les êtres trouvent leur unité dans le Fils, icône du Dieu éternel apparue dans le temps.

Ces quelques versets sont l'un des sommets de la révélation où la pensée de Paul converge avec la pensée de saint Jean dans le prologue de son Evangile.

"Le Verbe était la lumière qui éclaire tout homme (saint Jean) - Il vous a rendus capables d'avoir part, dans la lumière (saint Paul) - Tout fut par lui et sans lui rien ne fut (saint Jean) - Tout est créé par lui et pour lui (saint Paul) - Il était au commencement avec Dieu (saint Jean) - Il est avant tous les êtres (saint Paul) - Nul n'a jamais vu Dieu, lui l'a fait connaître (saint Jean - Il est l'icône du Dieu invisible (saint Paul)"

La réconciliation entre Dieu et les hommes est obtenue au prix d'un arrachement. La paix est acquise par le sang de la croix et c'est ainsi que "dans le Christ toute chose a son accomplissement total". Cette réconciliation ne fait pas disparaître le privilège du Peuple élu puisque nous en partageons l'héritage.

Mais, dans le même temps ce peuple de Dieu prend une tout autre dimension : une dimension cosmique "sur la terre et dans les cieux", une dimension à la mesure de l'infini de Dieu "dans le royaume de son Fils bien-aimé, Tête du Corps qui est l'Eglise."

L'avancée dont nous parle saint Paul n'est pas dans le sens de l'abolition de la première alliance, mais de son accomplissement total, dans le Christ. Ce qu'il affirme : "N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi et le Prophète, je ne suis pas venu abolir, mais accomplir" (Matthieu 5. 17)

1ère lecture : David reçoit l'onction royale (2 S 5, 1-3)

Lecture du second livre de Samuel

Toutes les tribus d'Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent : « Nous sommes du même sang que toi ! Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, tu dirigeais les mouvements de l'armée d'Israël, et le Seigneur t'a dit : 'Tu seras le pasteur d'Israël mon peuple, tu seras le chef d'Israël.' » C'est ainsi que tous les anciens d'Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Le roi David fit alliance avec eux, à Hébron, devant le Seigneur. Ils donnèrent l'onction à David pour le faire roi sur Israël.

Psaume : Ps 121, 1-2, 3-4, 5-6a.7a

R/ Ton règne, Seigneur, est un règne de paix.

Quelle joie quand on m'a dit : « Nous irons à la maison du Seigneur ! » Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, te voici dans tes murs : ville où tout ensemble ne fait qu'un ! C'est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur, là qu'Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur. C'est là le siège du droit, le siège de la maison de David. Appelez le bonheur sur Jérusalem : « Que la paix règne dans tes murs ! »

2ème lecture : Dieu nous a fait entrer dans le royaume de son Fils (Col 1, 12-20)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens

Frères, rendez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d'avoir part, dans la lumière, à l'héritage du peuple saint. Il nous a arrachés au pouvoir des ténèbres, il nous a fait entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé, par qui nous sommes rachetés et par qui nos péchés sont pardonnés. Lui, le Fils, Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né par rapport à toute créature, car c'est en lui que tout a été créé dans les cieux et sur la terre, les êtres visibles et les puissances invisibles : tout est créé par lui et pour lui. Il est avant tous les êtres, et tout subsiste en lui. Il est aussi la tête du corps, c'est-à-dire de l'Église. Il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, puisqu'il devait avoir en tout la primauté. Car Dieu a voulu que dans le Christ toute chose ait son accomplissement total. Il a voulu tout réconcilier par lui et pour lui, sur la terre et dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix.

Evangile : Le Roi crucifié (Lc 23, 35-43)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Béni soit le règne de David notre Père, le Royaume des temps nouveaux ! Béni soit au nom du Seigneur Celui qui vient ! Alléluia. (cf. Mc 11, 10)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

On venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant : « Il en a sauvé d'autres : qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui. S'approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée, ils lui disaient : «Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » Une inscription était placée au-dessus de sa tête : « Celui-ci est le roi des Juifs.» L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait : « N'es tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même, et nous avec ! » Mais l'autre lui fit de vifs reproches : «Tu n'as donc aucune crainte de Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c'est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n'a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne.» Jésus lui répondit : « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis.»

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 24 novembre 2013 – Christ, Roi de l’Univers, solennité

1 ère lecture (2 S 5,1-3) Psaume (Ps 121,1-7) 2 ème lecture (Col 1,12-20)

Evangile (Lc 23, 35-43)

  • Lundi 25 novembre : De la férie
  • Mardi 26 novembre : De la férie
  • Mercredi 27 novembre : De la férie
  • Jeudi 28 novembre : De la férie
  • Vendredi 29 novembre : De la férie
  • Samedi 30 novembre : Saint- André, Apôtre

DIMANCHE 01 décembre 2013 – 1 er dimanche de l’Avent

1 ère lecture (Is 2,1-5) Psaume (Ps 121,1-9) 2 ème lecture (Rm 13,11-14)

Evangile (Mt 24,37-44)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

  • " A noter :
  • - Dimanche 1 er décembre : Halte spirituelle à l’abbaye de Jouarre : contact Sœur Anne- Marie Petitjean : a-m.petitjean@laposte.net
  • Jeudi 5 Décembre à 20 h 30 salle Chatrian à Villemomble, 118-120 Grande rue, : Soirée interreligieuse sur le thème : l’appel de Dieu dans nos trois religions monothéistes
  • - Samedi 7 et Dimanche 8 Décembre : Marché de Noël de la paroisse salle Pierre Lefeuvre. De nombreux stands, vente massive de sapins de Noël.
  • - Dimanche 15 Décembre : accueil de la lumière de Bethléem, avec les Scouts et Eclaireurs de France. Célébration œcuménique à 15 h à Notre Dame.
Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 21:25

Enlèvement du père Georges : émotion et prière

Message de Mgr Podvin, porte-parole des évêques, suite à l'enlèvement dans la nuit du 13 au 14 novembre 2013 du père Georges Vandenbeusch, curé de la paroisse de Nguetchewe, dans le nord du Cameroun.

L'émotion est vive d'apprendre l'enlèvement dans le diocèse de Maroua-Mokolo, près de Koza dans le nord du Cameroun, du Père Georges Vandenbeusch, prêtre diocésain de Nanterre et prêtre en mission fidei donum depuis deux ans au Cameroun. Toutes les énergies se mobilisent. On comprendra que la discrétion se garde et que l'on s'en tienne aux communiqués officiels. Merci à tous de porter le Père Georges ainsi que ses proches et ses paroissiens dans la prière, la pensée et la solidarité. Notre soutien s'élargit à tous ceux qui sont otages dans le monde.

Mgr Bernard Podvin

Porte-parole des évêques de France

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris l’enlèvement de mon ami Georges. J’ai été au séminaire avec lui, je lui ai succédé à la mission régionale des vocations, j’ai beaucoup partagé avec lui. Je pense à ses proches, ses amis de Sceaux, là où il a exercé à merveille son ministère. J’ai été surpris quand il a annoncé son départ fidéi donum en Afrique. Georges un homme secret, plein de ressort intérieur… Dans l’épreuve qu’il connaît, je prie que le Christ l’assiste… Vous ne le connaissez pas, mais je vous demande de prier pour lui et avec lui.

Père Frédéric Benoist

Thème des prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse

Le Pape François a choisi les thèmes des trois prochaines éditions annuelles des Journées mondiales de la Jeunesse qui marqueront les étapes de préparation spirituelle aux JMJ qu'il présidera à Cracovie (Pologne) en juillet 2016. Ils sont extraits des Béatitudes (Matthieu 5, 3-12).

XXIXème Journée mondiale de 2014: "Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux leur appartient".

XXXème Journée mondiale 2015: "Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu".

XXXIème JMJ 2016 à Cracovie : "Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde".

Les trois thèmes sont extraits des Béatitudes (Matthieu 5, 3-12). Aux JMJ 2013 à Rio de Janeiro (Brésil), le Pape François a instamment demandé aux jeunes de relire les Béatitudes pour en faire un programme de vie : "Regarde, lis les Béatitudes qui te feront du bien!", avait-il dit aux jeunes Argentins le 25 juillet dernier.

Ne vous laissez pas égarer

1 ère lecture (Si 35,12-14 .16-18) Psaume (Ps 33,2-3.16.18.19.23) 2 ème lecture (2 Tm 4,6-8.16-18) Evangile (Lc 18,9-14)

La suite de l’Evangile d’aujourd’hui avait déjà été lue, au premier dimanche de l’Avent, en novembre 1999, au début de l’année liturgique.

Saint Luc distingue plus nettement que saint Marc les différents plans historiques : la destruction du temple, dont "il ne restera pas pierre sur pierre"; la venue dernière "qui ne sera pas tout de suite" et, entre les deux, un temps intermédiaire "Il faut que cela arrive d’abord." La persécution, le témoignage et la présence du Christ y sont intimement liés, comme dans le discours après la Cène (Jean 14 à 17) sont intimement associés la haine du monde et l’envoi du Paraclet", de l’Esprit consolateur et protecteur.

La venue dernière, "la fin du monde" n’est pas présentée comme une fin en soi et un anéantissement, mais comme les déchirements qui sont les douleurs d’un enfantement (Matthieu 24. 8) d’une humanité nouvelle dans un monde nouveau (Romains 8). C’est donc à nous de voir clair, de ne pas nous laisser égarer, de rester confiants malgré tout, quelles que soient nos épreuves.

Le Christ le répète à ses disciples :"Prenez garde de ne pas vous laisser égarer... ne vous souciez pas de votre défense ...pas un cheveu de votre tête ne sera perdu." Cette nécessaire persévérance a été soulignée par saint Paul aux Thessaloniciens (1 Thes. 3.5). Saint Luc, son disciple, rappelle que c’est une parole de Jésus qui la fonde :"C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie."

Le texte grec, qui est celui de saint Luc, est plus fort en ce qu’il exprime. La « persévérance » est la traduction du mot grec "upomonè" qui signifie "force de résistance dans la durée"., "Supporter les coups sans fléchir". La « vie » est la traduction de "psuchè" qui est l’âme en tant qu’elle est notre être personnel.

Cette maîtrise constante, cette fidélité, est l’un des aspects de l’espérance elle-même et non pas une insensibilité aux coups reçus. Dans cet effort de "constance", nous savons que nous ne sommes pas seuls : "je vous inspirerai un langage et une sagesse" . A l’inverse, ce seront nos adversaires qui ne pourront "nous opposer ni résistance, ni contradiction". (Luc 21. 15)

1ère lecture : Le jour du Seigneur (Ml 3, 19-20)

Lecture du livre de Malachie

Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme une fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l'impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, déclare le Seigneur de l'univers, il ne leur laissera ni racine ni branche. Mais pour vous qui craignez mon Nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement.

Psaume : Ps 97, 5-6, 7-8, 9

R/ Il vient, le Seigneur, gouverner le monde avec justice.

Jouez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et tous les instruments ; au son de la trompette et du cor, acclamez votre roi, le Seigneur ! Que résonnent la mer et sa richesse, le monde et tous ses habitants ; que les fleuves battent des mains, que les montagnes chantent leur joie. Acclamez le Seigneur, car il vient pour gouverner la terre, pour gouverner le monde avec justice, et les peuples avec droiture !

2ème lecture : Travailler en attendant le jour du Seigneur (2 Th 3, 7-12)

Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens

Frères, vous savez bien, vous, ce qu'il faut faire pour nous imiter. Nous n'avons pas vécu parmi vous dans l'oisiveté ; et le pain que nous avons mangé, nous n'avons demandé à personne de nous en faire cadeau. Au contraire, dans la fatigue et la peine, nuit et jour, nous avons travaillé pour n'être à la charge d'aucun d'entre vous. Bien sûr, nous en aurions le droit ; mais nous avons voulu être pour vous un modèle à imiter. Et quand nous étions chez vous, nous vous donnions cette consigne : si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus. Or, nous apprenons que certains parmi vous vivent dans l'oisiveté, affairés sans rien faire. À ceux-là, nous adressons dans le Seigneur Jésus-Christ cet ordre et cet appel : qu'ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu'ils auront gagné.

Evangile : Bouleversements et persécutions annoncent le jour du Seigneur (Lc 21, 5-19)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Redressez-vous, levez la tête, car votre rédemption approche. Alléluia. (Lc 21, 28)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n'en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit.»Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser?» Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : 'C'est moi', ou encore : 'Le moment est tout proche.' Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l'on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l'occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n'avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d'entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 17 novembre 2013 – 33 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Ml 3, 19-20a) Psaume (Ps 97,5-9) 2 ème lecture (2 Th 3,7-12)

Evangile (Lc 21,5-19)

  • Lundi 18 novembre : De la férie
  • § A 12 h au Temple protestant : rencontre avec le pasteur protestant du Raincy
  • Mardi 19 novembre : De la férie
  • A 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre du groupe Tibériade, catéchèse pour adultes ouverte à tous
  • A 20 h 30 dans l’église Notre-Dame : répétition de la chorale paroissiale
  • Mercredi 20 novembre : De la férie

Groupe scolaire Sainte-Clotilde :

  • En matinée: rencontre inter-religieuse avec les élèves de Terminale
  • L’après midi : retraite de préparation à la profession de foi des jeunes de 6 ème
  • Jeudi 21 novembre : Présentation de la Vierge
  • Vendredi 22 novembre : Sainte-Cécile
  • Samedi 23 novembre : De la férie

DIMANCHE 24 novembre 2013 – Christ, Roi de l’Univers, solennité

1 ère lecture (2 S 5,1-3) Psaume (Ps 121,1-7) 2 ème lecture (Col 1,12-20)

Evangile (Lc 23, 35-43)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

CLOTURE DE L’ANNEE DE LA FOI

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 21:05

L’avortement banalisé

« Un événement assez courant », qui « n’est pas un problème » mais une « solution » : en quelques mots, la philosophie du rapport sur l’avortement, présenté jeudi 7 novembre par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, est plantée. L’interruption volontaire de grossesse est un acte banal, un droit qu’il faut rendre plus accessible encore. Quarante propositions ont donc été rédigées. Selon ces recommandations, dont plusieurs portent sur l’organisation des centres d’IVG, disparaîtrait du code de santé publique la notion de « détresse » pour avoir recours à l’IVG, serait aboli le délai de sept jours nécessaires à la réflexion ; il est également suggéré de mettre fin à l’objection de conscience pour le personnel médical ne souhaitant pas pratiquer des avortements.

Curieusement, il est également recommandé que l’IVG ne soit pas consignée sur les documents de remboursement de l’assurance-maladie, dans un souci de « confidentialité ». Si l’acte est si « courant », pourquoi donc vouloir le dissimuler ? Ce que le gouvernement fera de ces recommandations, il serait prématuré de le prédire. Tiendra-t-il à prendre à nouveau de front les convictions d’un certain nombre de citoyens pour qui l’avortement concerne bien évidemment les femmes, mais également un enfant à naître ?

Dans nos sociétés se développe une logique qui privilégie le droit absolu des individus à décider pour eux-mêmes, de leur corps, de leur vie, de leur mort. Mais, en l’occurrence, un tiers est en jeu, un embryon qui, selon les circonstances, au même stade de développement, peut être supprimé ou apparaître comme infiniment précieux pour la femme qui le porte et le désire. Certes, beaucoup de nos contemporains ne partagent pas la conviction que ce tiers doit être protégé parce qu’il est une vie en devenir et mettent en priorité le droit des femmes à interrompre une grossesse non désirée, mais même parmi ceux-là, beaucoup jugent que l’avortement n’est pas un acte banal, sans conséquences sanitaires ou psychologiques. Et qu’il serait plus utile et plus humanisant d’éduquer les hommes et les femmes à une sexualité responsable. Et là, il y a véritable urgence.

Dominique Quinio (La Croix du 8 Novembre)

Il est le Dieu des vivants

1 ère lecture (Si 35,12-14 .16-18) Psaume (Ps 33,2-3.16.18.19.23) 2 ème lecture (2 Tm 4,6-8.16-18) Evangile (Lc 18,9-14)

En entendant les paroles de Jésus que saint Luc nous transmet, et que nous avons méditées dimanche dernier (« La gloire de Dieu, c'est l'homme vivant »-Psaume 144), nous entendons les nombreux passages où saint Paul affirme que nous sommes les héritiers et les cohéritiers du Christ. "Ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection." (Luc 20. 36)

Les sadducéens ne croyaient pas à la résurrection, parce qu'ils constituaient un milieu très conservateur et très traditionaliste en matière religieuse (et sociale d'ailleurs). La résurrection avait émergé trop récemment dans la foi juive pour qu'ils puissent l'admettre.

Ce n'était pas clairement dit dans les Livres de la Loi, les cinq premiers livres de l'Ecriture, sur lesquels ils fondent toute leur conviction. Jésus va répondre à leur objection de deux manières :

1 - en montrant que le monde de la résurrection n'est pas purement et simplement, le prolongement du nôtre. Il est autre tout en le prolongeant.

Saint Paul dira : "Semé corps animal, il ressuscite corps spirituel (1 Corinthiens 15. 44).

Les impossibilités et les limites de notre monde, marqué par le temps, ne valent plus dans le monde transfiguré de l'éternité. Les arguties des sept mariages n'y valent rien.

2 - en se référant à Moïse, le personnage central de la Loi sur lequel ils s'appuient. Lors de la révélation au buisson ardent dans le désert, au moment même où il révèle sa pérennité ("Je suis"), Dieu s'était présenté comme étant dans l'aujourd'hui (« Je suis ») de cette révélation, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.

Dans le processus de la Révélation, les patriarches ne sont donc pas seulement des jalons du passé. Ils sont dans l'aujourd'hui de Dieu, par Dieu et pour Dieu. Ils sont des vivants qui ressusciteront au Dernier Jour. "Tous vivent en effet pour lui" (Luc 20. 38) Et ce "pour" n'est à prendre dans le sens de "à son profit, à son service", mais "à ses yeux, dans sa pensée".

C'est dans ce sens, également, qu'il nous faut lire la lettre de saint Paul aux Thessaloniciens. Ils étaient anxieux d'un retour rapide d'un Christ glorieux. Saint Paul leur donne tout un programme de vie, qui doit être aussi le nôtre. "Laissez-vous réconforter." ..."Il nous a aimés et nous a donné toujours réconfort et joyeuse espérance." ... "Il est fidèle."

1ère lecture : Sept frères meurent martyrs dans l'espérance de la résurrection (2M 7, 1-2.9-14)

Lecture du second livre des Martyrs d'Israël

Sept frères avaient été arrêtés avec leur mère. À coups de fouet et de nerf de bœuf, le roi Antiochus voulut les contraindre à manger du porc, viande interdite. L'un d'eux déclara au nom de tous : « Que cherches-tu à savoir de nous ? Nous sommes prêts à mourir plutôt que de transgresser les lois de nos pères. » Le deuxième frère lui dit, au moment de rendre le dernier soupir : « Tu es un scélérat, toi qui nous arraches à cette vie présente, mais puisque nous mourons par fidélité à ses lois, le Roi du monde nous ressuscitera pour une vie éternelle. » Après celui-là, le troisième fut mis à la torture. Il tendit la langue aussitôt qu'on le lui ordonna, et il présenta les mains avec intrépidité, en déclarant avec noblesse : « C'est du Ciel que je tiens ces membres, mais à cause de sa Loi je les méprise, et c'est par lui que j'espère les retrouver. » Le roi et sa suite furent frappés du courage de ce jeune homme qui comptait pour rien les souffrances. Lorsque celui-ci fut mort, le quatrième frère fut soumis aux mêmes tortures. Sur le point d'expirer, il parla ainsi : « Mieux vaut mourir par la main des hommes, quand on attend la résurrection promise par Dieu, tandis que toi, tu ne connaîtras pas la résurrection pour la vie éternelle. »

Psaume : Ps 16, 1.3ab, 5-6, 8.15

R/ Le jour viendra, Seigneur, où je m'éveillerai en ta présence

Seigneur, écoute la justice ! Entends ma plainte, accueille ma prière. Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, tu m'éprouves, sans rien trouver. J'ai tenu mes pas sur tes traces, jamais mon pied n'a trébuché. Je t'appelle, toi, le Dieu qui répond : écoute-moi, entends ce que je dis. Garde-moi comme la prunelle de l'œil ; à l'ombre de tes ailes, cache-moi. Et moi, par ta justice, je verrai ta face : au réveil, je me rassasierai de ton visage.

2ème lecture : Exhortation à la persévérance (2 Th 2, 16-17; 3, 1-5)

Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens

Frères, laissez-vous réconforter par notre Seigneur Jésus Christ lui-même et par Dieu notre Père, lui qui nous a aimés et qui, dans sa grâce, nous a pour toujours donné réconfort et joyeuse espérance ; qu'ils affermissent votre cœur dans tout ce que vous pouvez faire et dire de bien. Priez aussi pour nous, frères, afin que la parole du Seigneur poursuive sa course, et qu'on lui rende gloire partout comme chez vous. Priez pour que nous échappions à la méchanceté des gens qui nous veulent du mal, car tout le monde n'a pas la foi. Le Seigneur, lui, est fidèle : il vous affermira et vous protégera du Mal. Et, dans le Seigneur, nous avons pleine confiance en vous : vous faites et vous continuerez à faire ce que nous vous ordonnons. Que le Seigneur vous conduise à l'amour de Dieu et à la persévérance pour attendre le Christ.

Evangile : Les morts ressusciteront (brève : 27...38) (Lc 20, 27-38)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Jésus Christ, premier-né d'entre les morts, à toi gloire et puissance pour les siècles. Alléuluia. (cf. Ap 1, 5-6)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Des sadducéens — ceux qui prétendent qu'il n'y a pas de résurrection — vinrent trouver Jésus, et ils l'interrogèrent : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu'il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère. Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d'enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l'épouse, puisque les sept l'ont eue pour femme ? » Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient. Mais ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir et à la résurrection d'entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection. Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : 'le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob'. Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 10 novembre 2013 – 32 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (2 M 7,1-2.9-14) Psaume (Ps 16, 1.3.5-6.8.15) 2 ème lecture (2 Th 2,16-3,5)

Evangile (Lc 20,27-38)

  • Lundi 11 novembre : Saint Martin

A 9 h dans la crypte : Messe pour les morts des guerres

  • Mardi 12 novembre : Saint-Josaphat
  • A 20 h 30 dans l’église Notre-Dame : répétition de la chorale paroissiale
  • Mercredi 13 novembre : De la férie
  • Jeudi 14 novembre : De la férie
  • Vendredi 15 novembre : De la férie

« Accompagner le temps de la vie qui se dégrade, le chrétien et la foi »

Soirée organisée à la Maison diocésaine par le service de la Pastorale de la Santé de 20 h 30 à 22 h 30, 6 Avenue Pasteur - 93140 BONDY

  • Samedi 16 novembre : De la férie

DIMANCHE 17 novembre 2013 – 33 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Ml 3, 19-20a) Psaume (Ps 97,5-9) 2 ème lecture (2 Th 3,7-12)

Evangile (Lc 21,5-19)

Collecte annuelle du Secours Catholique

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Les 7 et 8 Décembre prochains, notre paroisse organise une vente de charité et marché de Noël. Nous sommes preneurs de pots de confitures faites maison….

Vous pouvez les apporter au presbytère… MERCI

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 18:58
Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 5 novembre 2013

Mardi 5 novembre

Notre groupe a décidé de se rendre sur le site de Yad Vashem, lieu de mémoire de l'Holocauste..

Moment intense en émotions où notre prière commune est montée vers Dieu.

Nous nous rendons ensuite sur le site d'Abou Gosh, l'Emmaus des Croisés où la Messe est célébrée .

A cet endroit a eu lieu la conversion du Cardinal Lustiger .

Le Père Frédéric profite de ce lieu de sérénité pour notre envoi en mission afin de témoigner ..

Notre départ est maintenant proche et il semble que chacun emporte dans son coeur les Merveilles que notre Seigneur nous a accordé durant ce pèlerinage..

Christiane lit sa prière d'action de grâce qui exprime bien ce que nous ressentons tous :

Seigneur,


Nous venons de découvrir cette terre que ton fils Jésus a foulé bien avant nous.
Nous avons mis nos pas dans les siens.

Nous allons maintenant laisser derrière nous ce lieu qui a été pendant 10 jours un lieu de foi, d'adoration, d'interrogation, de partage, de quête , de prière, de célébration.

Dieu ne se laisse pas approcher facilement, il faut du temps, il faut être nomade pour le rejoindre.

Nous allons aussi quitter nos frères et nos sœurs avec qui nous avons cheminé, prié, discuté, célébré, ri et peut être parfois pleuré, avec qui nous avons aussi bu et mangé.

Nous allons prendre congé des mains et des prières qui nous ont portés, des yeux qui nous ont appelés, de cette terre qui nous a attirés, de tout ce qui est devenu une partie de nous.

Pour tout cela nous voulons te rendre Grâce Seigneur.

Notre voyage extérieur devient voyage intérieur, Voyage de Parole.
De tout cela nous voulons maintenant témoigner, témoigner de ta présence car c'est Toi qui nous a guidés, portés, apaisés, libérés.

Là où nous allons maintenant , dans notre quotidien, notre regard aura changé.

Surtout, Seigneur, que je n'oublie pas ta fidélité,
Que je sache m'arrêter , un instant , au milieu du tourbillon de ma journée en me sentant accompagné; je ne suis pas seul car tu es aussi présent que aujourd'hui, sur cette terre de Galilée.

Merci Seigne
ur pour tout cet amour qui nous est donné.

Textes du Jour :

Laudes

Psaume 84

Psaume Cantique d'Isaie 26

Psaume 66

Parole de Dieu 1 Jean 4 - 14,15

Cantique de Zacharie

Messe

Livre des actes des Apôtres

Psaume 15

Evangile selon St Luc 24, 13-35

Yad Vashem, lieu de Mémoire de l'Holocauste
Yad Vashem, lieu de Mémoire de l'Holocauste

Yad Vashem, lieu de Mémoire de l'Holocauste

Site d'Abou Gosh
Site d'Abou Gosh

Site d'Abou Gosh

Lieu de la conversion du Cardinal Lustiger

Lieu de la conversion du Cardinal Lustiger

Envoi en mission des pèlerinsEnvoi en mission des pèlerins

Envoi en mission des pèlerins

Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 5 novembre 2013
Repost 0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 22:48
Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 4 novembre 2013

Lundi 4 novembre

Jérusalem

Nous partons ce jour pour le Mont des Oliviers

puis nous nous rendons au jardin de Gethsemani , Eglise dite de l'Agonie du Seigneur

Vue sur les remparts de Jérusalem à partir de Gethsemani .

On remarque la double porte dite du Lion par laquelle Jésus est entré à Jérusalem le jour des Rameaux, murée depuis par les musulmans et par laquelle le Messie attendu des juifs doit entrer.

Nous visitons un des lieux supposés du tombeau de la Vierge

A côté de la piscine de Bethesda, l'Eglise Ste Anne est élevée.

Nous terminons notre parcours du jour par la Via Dolorosa en récitant le Chemin de Croix

Puis nous célébrons notre messe quotidienne à la basilique du St Sépulcre dans une petite chapelle privée.

Textes du jour :

St Paul aux Colossiens 3, 1-4

Psaume 117

Evangile selon St Jean 19, 38-20

Mont des Oliviers

Mont des Oliviers

Eglise dite de l'Agonie du Seigneur

Eglise dite de l'Agonie du Seigneur

Vue sur les remparts de Jérusalem

Vue sur les remparts de Jérusalem

Double porte dite du Lion

Double porte dite du Lion

Un des lieux supposés du Tombeau de la Vierge

Un des lieux supposés du Tombeau de la Vierge

Eglise Sainte Anne

Eglise Sainte Anne

Via Dolorosa

Via Dolorosa

Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 4 novembre 2013
Repost 0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 21:40
Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 3 novembre 2013

Dimanche 3 novembre

La Foi, manifestation du don total de Jésus pour les hommes

Nous nous rendons au coeur du quartier juif, au Mur des Lamentations .

Puis, nous partons vers la Basilique du St Sépulcre et la Basilique de la Résurrection .

Nous passons devant la tombe de David, avant de nous rendre à la Chapelle de la Dormition .

Nous avons la joie de célébrer la 1ère communion de 2 pèlerins, Sixtine et Cyprien dans la Chapelle du Sénacle chez les franciscains..

Lectures du jour :

Lecture des Actes des Apôtres, 2,42-47

Psaume 147

Lecture de la 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens

Evangile de Jésus Christ selon St Marc, 14, 12-26

Basilique du Saint Sépulcre

Basilique du Saint Sépulcre

Basilique de la RésurrectionBasilique de la Résurrection
Basilique de la Résurrection

Basilique de la Résurrection

Chapelle de la DormitionChapelle de la Dormition

Chapelle de la Dormition

1ère Communion de deux jeunes pèlerins

1ère Communion de deux jeunes pèlerins

Repost 0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 21:46
Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 2 novembre 2013

Samedi 2 novembre

La Foi, connaissance de la Vérité et Amour

Nous roulons vers Bethléem, lieu de la naissance de Jésus.

Nous visitons la grotte de la Nativité matérialisée par une étoile d'argent .

Juste à côté de la grotte, nous visitons l' Eglise Ste Catherine .

Nous filons ensuite vers le Champ des Bergers où nous célébrons l'office .

Nous roulons ensuite vers Jérusalem .

Lectures du jour :

Psaume 50

Psaume Cantique d'Isaïe 38

Psaume 145

Parole de Dieu: 1 thessaloniciens 4,14

Cantique de Zacharie

Acte des Apôtres 10,34 à 37-43

Apocalypse de St Jean Chapitre 21

Livre d'Isaïe 9,1-6

Evangile de St Luc 1,1-14

Grotte de la Nativité

Grotte de la Nativité

Eglise Sainte Catherine

Eglise Sainte Catherine

Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 2 novembre 2013
En route vers Jérusalem ...

En route vers Jérusalem ...

Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 22:02
Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 1er novembre 2013

Vendredi 1er novembre

La Foi : se laisser enseigner par le Christ

"Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas . Isaïe 7,9

Visite de la primauté de Pierre au Lac de Tibériade, centre du ministère de Jésus en Galilée .

Nous visitons ensuite à Capharnaüm la maison de Pierre et la synagogue de son village .

Nous traversons ensuite le Lac de Tibériade dans une excellente ambiance .

Nous accostons au village de Tabghar où nous visitons l'Eglise de la multiplication des pains .

Nous terminons notre journée par une messe face au Lac de Tibériade à Dalmanutha .

Textes du jour :

Psaume 62

Psaume Cantique des 3 enfants

Psaume 149

Ephésiens 1, 17-18

Cantique de Zacharie

Evangile selon St Marc 1,21-39

Lecture de l'Apocalypse de St Jean

Lecture de la 1ere lettre de St Jean

Evangile de Jésus Christ selon St Matthieu 5, 1-12

Maison de Pierre et synagogue de son villageMaison de Pierre et synagogue de son village

Maison de Pierre et synagogue de son village

Traversée du Lac de Tibériade

Traversée du Lac de Tibériade

Village de TabgharVillage de Tabghar

Village de Tabghar

Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 1er novembre 2013
Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 18:16
Pèlerinage paroissial en Terre Sainte : journal du 31 octobre 2013

Mercredi 31 octobre

Unissons-nous au Christ pour pouvoir croire

Ascension du Mont Thabor à pied en récitant un chapelet des mystères lumineux, et vue dégagée du sommet

Nous arrivons à la Basilique de la Transfiguration - Mosaïque byzantine à l'intérieur

Nous célébrons la messe en haut du Mont Thabor dans une église primitive en extérieur

Nous faisons route vers Nazareth et nous visitons la synagogue où le Christ a enseigné

Puis nous nous dirigeons vers la fontaine de l'Annonciation puis la Basilique de l'Annonciation

Chez les soeurs de Nazareth, nous visitons un tombeau du 1er siècle semblable à celui où le Christ a été enseveli.

Textes du jour :

Psaume Cantique d'Isaïe 12

Parole de Dieu: Luc 1, 26-38

Cantique de Zacharie

Evangile selon St Luc 4,16-30

Messe: Lecture du livre du Deutéronome 5, 1-5

Psaume 96

Evangile selon St Matthieu 17, 1-9

Sommet du Mont Thabor

Sommet du Mont Thabor

Messe célébrée en haut du Mont Thabor

Messe célébrée en haut du Mont Thabor

Synagogue où le Christ a enseigné

Synagogue où le Christ a enseigné

Tombeau semblable à celui où le Christ a été enseveli

Tombeau semblable à celui où le Christ a été enseveli

Mosaïque byzantine (Basilique de la Transfiguration)

Mosaïque byzantine (Basilique de la Transfiguration)

Basilique de la Transfiguration

Basilique de la Transfiguration

Basilique de l'Annonciation

Basilique de l'Annonciation

Fontaine de l'Annonciation

Fontaine de l'Annonciation

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens