Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 08:08

Du 7 au 28 Octobre : le synode sur la nouvelle évangélisation
 
La première étape a été la rédaction des Limeamenta pour cadrer le sujet. Leur objectif essentiel était de susciter des réponses. 70 questions étaient posées pour recueillir les expériences ou les opinions sur tout ce que brasse le sujet de la Nouvelle Evangélisation. Beaucoup ont répondu. Une équipe a fait une première synthèse qui a été présentée au Secrétariat du Synode fin novembre 2011. C'est à partir de cette synthèse qu'a été élaboré l'Instrumentum laboris. Cette préparation a demandé 6 mois de travail. Le texte original, en italien, a dû être traduit en plusieurs langues. L'Instrumentum laboris est le document de travail du Synode. Il balise les débats, signale des sujets qui devraient être abordés, mais les interventions des membres du Synode sont libres. 
 
Quelles nouveautés relevez-vous dans ce texte ?
Je note qu'à une vingtaine de reprises le texte relève des points à approfondir : comment être chrétien dans ce monde qui évolue ? (§68) ; les nouvelles formes de la mission dans le contexte de la mondialisation (§70) ; le manque de prêtres (§84)... Sur ces questions, le Synode est attendu. Puisqu'il y aura des évêques du monde entier, les évêques qui ont souligné ces points prendront sans doute la parole pour insister en ce sens. Cela s'exprimera aussi dans les propositions pratiques. 
 
L'Instrumentum laboris se divise en 4 chapitres. La première partie souligne que Jésus-Christ est le premier évangélisateur : « Jésus-Christ, Evangile de Dieu pour l'homme ». Tout part de Lui. J'ai fait un certain nombre d'interventions sur la Nouvelle Evangélisation, dans mon diocèse et en d'autres lieux. Parfois, en début de conférence, je me suis amusé à poser la question : « Qui construit l'Eglise ? » On me répond facilement : « Nous ». Je rappelle que Jésus a dit à Pierre : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église » (Matthieu 16, 18). Spontanément, nous regardons ce que nous faisons. Or il nous faut découvrir l'œuvre de Dieu en nous. Bien sûr, Il nous appelle à collaborer avec lui, mais ce n'est pas d'abord notre affaire. La Nouvelle Evangélisation demande un retournement de perspectives. Le premier chapitre veut rappeler cela.
Monseigneur Carré, archevêque de Montpellier, secrétaire spécial du synode
 
Vouloir le débat et y contribuer 
Depuis plusieurs semaines, l'Eglise catholique ne se contente pas de déplorer l'absence d'un débat véritable sur les réformes sociétales. Elle y apporte toute sa contribution, son énergie et son cœur. On trouvera ci-après une note de travail rédigée par le Conseil « Famille et Société » de la Conférence des évêques de France.
Ce document est riche à plusieurs titres : il est la convergence de compétences pluridisciplinaires. Il ne se résume pas à des slogans incantatoires. Il propose une véritable analyse. Il est aussi une pressante interpellation éthique.
Tandis que l'on célèbre les cinquante ans du concile Vatican II, l'Eglise est dans sa mission de participation constructive aux questions vitales de société.
Mgr Bernard Podvin - Porte-parole des évêques de France
                                                                   Télécharger le document au format PDF. 
www.eglise.catholique.fr 
 
  
Ce que Dieu a uni
1ère lecture (Gn 2,18-24) Psaume (Ps 127,1-6) 2ème lecture (He 2,9-11) Evangile (Mc 10,2-16)
 
 
Les commentaires de ces textes du livre de la Genèse et de l'Evangile selon saint Marc nous sont familiers. Chaque messe de mariage les évoque, peu ou prou. Mais il nous faut aller à l'essentiel de tout sacrement. Et l'essentiel ici, c'est l'union du Christ et de l'Eglise, c'est-à-dire, l'union du Christ et des membres de son Corps Mystique qu'il n'a pas honte d'appeler ses frères, même s'ils sont pécheurs.
 
En effet la tradition apostolique et patristique ne réduit pas à la seule unité conjugale cette parole biblique : « Ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas. » Saint-Paul la commente ainsi lui-même : « Ce mystère est grand, je veux dire qu'il s'applique au Christ et à l'Eglise. »
 
Un théologien, Isaac de l'Etoile au XIIème siècle, l'explique en termes simples. « De même que tout ce qui est au Père est au Fils et tout ce qui est au Fils est au Père, de par leur unité de nature, de même l'Epoux(le Christ) a donné tous ses biens à l'Epouse (l'Eglise) et il a pris en charge tout ce qui appartient à l'Epouse qu'il a unie à Lui-même et au Père. Dans sa prière pour l'Epouse, le Fils dit au Père : »Que tous soient un comme toi Père, tu es en moi et moi en toi. Qu'ils soient un en nous, eux aussi. »
 
« Garde-toi bien de séparer la tête du Corps. N'empêche pas le Christ d'exister tout entier. Car le Christ n'existe nulle part tout entier sans l'Eglise, ni l'Eglise sans le Christ. Le Christ total, c'est la Tête et le Corps. 
 
  
 
1ère lecture : Origine du mariage (Gn 2, 18-24)

 


Lecture du livre de la Genèse
Au commencement, lorsque le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel, il dit : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. » Avec de la terre, le Seigneur Dieu façonna toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l'homme pour voir quels noms il leur donnerait. C'étaient des êtres vivants, et l'homme donna un nom à chacun. L'homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde. Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l'homme s'endormit. Le Seigneur Dieu prit de la chair dans son côté, puis il le referma. Avec ce qu'il avait pris à l'homme, il forma une femme et il l'amena vers l'homme. L'homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera : femme. » À cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. 
 
Psaume : 127, 1-2, 3, 4.5c.6a
 
R/ Que le Seigneur nous bénisse tous les jours de notre vie !
Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies ! Tu te nourriras du travail de tes mains : Heureux es-tu ! À toi, le bonheur ! Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d'olivier. Voilà comment sera béni  l'homme qui craint le Seigneur.  Que le Seigneur te bénisse tous les jours de ta vie, et tu verras les fils de tes fils. 
 
2ème lecture : Jésus, notre Sauveur et notre frère (He 2, 9-11) 
 
Lecture de la lettre aux Hébreux
Jésus avait été abaissé un peu au-dessous des anges, et maintenant nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l'expérience de la mort, c'est, par grâce de Dieu, pour le salut de tous. En effet, puisque le créateur et maître de tout voulait avoir une multitude de fils à conduire jusqu'à la gloire, il était normal qu'il mène à sa perfection, par la souffrance, celui qui est à l'origine du salut de tous. Car Jésus qui sanctifie, et les hommes qui sont sanctifiés, sont de la même race ; et, pour cette raison, il n'a pas honte de les appeler ses frères.  
 
Evangile : L'indissolubilité du mariage — Les privilèges des petits enfants (brève : 2-12) (Mc 10, 2-16) 
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Si nous demeurons dans l'amour, nous demeurons en Dieu : Dieu est amour. Alléluia. (cf. 1 Jn 4, 16)
 
Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc
Un jour, des pharisiens abordèrent Jésus et pour le mettre à l'épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus dit : « Que vous a prescrit Moïse ? »  Ils lui répondirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d'établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C'est en raison de votre endurcissement qu'il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. À cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu'un. Donc, ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas ! »De retour à la maison, les disciples l'interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : « Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d'adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d'adultère. » On présentait à Jésus des enfants pour les lui faire toucher ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n'accueille pas le royaume de Dieu à la manière d'un enfant n'y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains. 
 
 
 
 
 CALENDRIER 


 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte
DIMANCHE  7 OCTOBRE 2012 – 27ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Gn 2,18-24) Psaume (Ps 127,1-6) 2è lecture (He 2,9-11) Evangile (Mc 10,2-16)
 
SAMEDI 6 ET DIMANCHE 7 OCTOBRE : WEEK-END DE RENTREE ET DE MONTEE DES SCOUTS ET GUIDES DE FRANCE DU RAINCY 
A BROU-SUR-CHANTEREINE
 
 Lundi 8 Octobre : de la férie
Pas de messe à 9 h
 Mardi 9 Octobre  : de la férie 
 Mercredi 10 Octobre : de la férie 
 Jeudi 11 Octobre : de la férie
A 14h30 à la cathédrale de Saint-Denis : rassemblement diocésain des retraités :
- Inscription pour le transport auprès de Denise RONSSIN 
   au 01 41 53 89 14 - Car devant le parvis de l’église départ à 12 h 45
 Vendredi 12 Octobre : de la férie 
 Samedi 13  Octobre  : de la férie 
 
DIMANCHE  14 OCTOBRE 2012 – 28ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Sg 7,7-11) Psaume (Ps 89,12-17) 2ème lecture (He 4,12-13)
Evangile (Mc 10,17-30)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame 
Messe à 9h à  Saint-Louis - à 10 h 30 à Notre-Dame 
A 11 h 45 Célébration d’Eveil à la foi dans la crypte
 
FETE DE LA SAINT-DENIS (voir tract joint)
Dimanche 21 octobre à 16 h conférence sur le Concile Vatican II
A 17 h 30 Concert d’orgue suivi des vêpres

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens