Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 14:55

«Tout comme la solidarité, l'éthique dérange»

 


En s'adressant à quatre nouveaux ambassadeurs, venus lui présenter leurs lettres de créance, le Pape François a encouragé les politiques à mettre en place une réforme financière éthique pour une réforme économique « salutaire pour tous ». 
 
Extraits, le texte intégral se trouve au fond de l’église
  
   
"La crise mondiale qui touche les finances et l'économie semble mettre en lumière leurs difformités, et surtout la grave déficience de leur orientation anthropologique qui réduit l'homme à une seule de ses nécessités: la consommation. Et pire encore, l'être humain est considéré comme étant lui-même un bien de consommation qu'on peut utiliser, puis jeter. De fait, nous nous sommes jetés dans une culture du déchet. Cette dérive se situe au niveau individuel et sociétal. Dans un tel contexte, la solidarité qui est le trésor du pauvre, est souvent considérée comme contre-productive, contraire à la rationalité financière et économique. Alors que le revenu d'une minorité s'accroît de manière exponentielle, celui de la majorité s'affaiblit. Ce déséquilibre provient d'idéologies promotrices de l'autonomie absolue des marchés et de la spéculation financière, niant ainsi le droit de contrôle aux États chargés pourtant de pourvoir au bien-commun. S'installe une nouvelle tyrannie invisible, parfois virtuelle, qui impose unilatéralement, et sans recours possible, ses lois et ses règles. En outre, l'endettement et le crédit éloignent les pays de leur économie réelle, et les citoyens de leur pouvoir d'achat réel. A cela s'ajoute, si besoin en est, une corruption tentaculaire et une évasion fiscale égoïste qui ont pris des dimensions mondiales. La volonté de puissance et de possession est désormais sans limite. Derrière cette attitude se cache le refus de l'éthique, le refus de Dieu. Tout comme la solidarité, l'éthique dérange. Elle est considérée comme contre-productive et trop humaine, car elle relativise l'argent et le pouvoir ; comme une menace, car elle refuse la manipulation et l'assujettissement de la personne. Car l'éthique conduit vers Dieu qui, lui, se situe en-dehors des catégories du marché. Dieu est considéré par ces financiers, économistes et politiques, comme incontrôlable, voire dangereux. Or Dieu n'est pas contrôlable! Puisqu'il appelle l'homme à sa réalisation plénière et à son indépendance de toute forme d'esclavage. L'éthique, naturellement non idéologique, permet de créer un équilibre et un ordre social plus humains. En ce sens, j'encourage les décideurs financiers et les gouvernants de vos pays, à considérer les paroles de saint Jean Chrysostome: « Ne pas faire participer les pauvres à ses propres biens, c'est les voler et leur enlever la vie. Ce ne sont pas nos biens que nous détenons, mais les leurs ». 
                                                                             
 
  
Auprès de Dieu, la Sagesse

 


1ère lecture (Pr 8,22-31) Psaume (Ps 8,4-9) 2ème lecture (Rm 5,1-5) Evangile (Jn 16,12-15)
 
Il ne faut pas chercher dans l'Ancien Testament d'affirmation claire du mystère trinitaire. L'affirmation viendra en même temps que la capacité donnée de communier à la vie du Père et du Fils et l'Esprit Saint, c'est-à-dire en même temps que le baptême.
Certes l'Ecriture, dans l'Ancien Testament, parle d'Esprit, de Parole et de Sagesse de Dieu. Dieu, l'Unique, est simultanément perçu comme communication dans la proximité d'un être vivant, générateur de vie et plein d'amour. Il en est ainsi dans le texte du livre des Proverbes lorsqu'il parle du rapport entre la Sagesse et Dieu lui-même. Ce ne sont pas les rapports entre Dieu et l'homme comme au moment de la révélation du Sinaï. C'est un autre temps de cette relation. Les mots qui l'expriment sont multiples et, pour nous, inégalement appropriés : "Le Seigneur m'a fait - avant les siècles, j'ai été fondée - avant les collines, je fus enfantée - j'étais à ses côtés comme un maître d'oeuvre." Ce texte sera fortement controversé au moment de la crise arienne, dans les premiers temps de l'Eglise. alors que les chrétiens se posent cette question :qui est vraiment le Christ ? Elle sera tranchée en 325 par le concile de Nicée et déterminera une formulation dogmatique recueillie dans le Symbole de foi que nous disons à la Messe : "Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles : il est Dieu né de Dieu, Lumière née de la Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu. Engendré non pas créé, de même nature que le Père et par Lui tout a été fait." Entre le texte des Proverbes et la "définition" de Nicée, le Prologue de saint Jean est un maillon essentiel. Pour lui, il est clair que le Verbe, la Parole qui l'expression de Dieu, n'est pas une créature de Dieu, puisque par Lui tout a été fait. Il mérite lui-même le nom de Dieu et est impliqué dans l'oeuvre de la création. Il est généré, engendré, en Dieu lui-même. Mais le point de contact le plus remarquable entre le livre des Proverbes et le Prologue de saint Jean (chapitre 1 à 18) est la venue de la Sagesse parmi les hommes. A notre surprise, nous voyons l'auteur inspiré du livre des Proverbes se servir des mêmes termes pour décrire le rapport entre la Sagesse et Dieu d'une part, entre la Sagesse et les hommes d'autre part : "A ses côtés, je trouvais mes délices jour après jour, jouant devant Lui." - "Jouant sur toute la terre, trouvant mes délices avec les fils des hommes." Un des traits les plus curieux que nous donne la liturgie de cette fête de la Trinité, c'est que l'exaltation de Dieu est en même temps l'éloge le plus inattendu de l'homme : la Sagesse de Dieu trouve en l'homme sa compagnie "délicieuse". Parce que le Christ est le « résumé » même de tout homme. Dieu lui-même, dont le Nom est si grand, couronne l'homme de gloire et d'honneur. Ce que nous dit le psaume de ce dimanche "Qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui ?" 
 
 
 
 
1ère lecture : La Sagesse est avec Dieu dès le commencement (Pr 8, 22-31)
 
Lecture du livre des Proverbes
 
Écoutez ce que déclare la Sagesse : « Le Seigneur m'a faite pour lui au commencement de son action, avant ses œuvres les plus anciennes. Avant les siècles j'ai été fondée, dès le commencement, avant l'apparition de la terre. Quand les abîmes n'existaient pas encore, qu'il n'y avait pas encore les sources jaillissantes, je fus enfantée. Avant que les montagnes ne soient fixées, avant les collines, je fus enfantée. Alors que Dieu n'avait fait ni la terre, ni les champs, ni l'argile primitive du monde, lorsqu'il affermissait les cieux, j'étais là. Lorsqu'il traçait l'horizon à la surface de l'abîme, chargeait de puissance les nuages dans les hauteurs et maîtrisait les sources de l'abîme, lorsqu'il imposait à la mer ses limites, pour que les eaux n'en franchissent pas les rivages, lorsqu'il établissait les fondements de la terre, j'étais à ses côtés comme un maître d'œuvre. J'y trouvais mes délices jour après jour, jouant devant lui à tout instant, jouant sur toute la terre, et trouvant mes délices avec les fils des hommes. » 
 
Psaume : Ps 8, 4-5, 6-7, 8-9
 
R/ O Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand, ton nom, par tout l’univers !
 
À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas, qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui, le fils d'un homme, que tu en prennes souci ? Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu, le couronnant de gloire et d'honneur ; tu l'établis sur les œuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds. Les troupeaux de bœufs et de brebis, et même les bêtes sauvages, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, tout ce qui va son chemin dans les eaux. 
 
2ème lecture : Dans l’Esprit nous sommes en paix avec Dieu par le Christ (Rm 5, 1-5)
 
Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains
 
Frères, Dieu a fait de nous des justes par la foi ; nous sommes ainsi en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a donné, par la foi, l'accès au monde de la grâce dans lequel nous sommes établis ; et notre orgueil à nous, c'est d'espérer avoir part à la gloire de Dieu. Mais ce n'est pas tout : la détresse elle-même fait notre orgueil, puisque la détresse, nous le savons, produit la persévérance ; la persévérance produit la valeur éprouvée ; la valeur éprouvée produit l'espérance ; et l'espérance ne trompe pas, puisque l'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné. 
 
Evangile : L’Esprit nous conduira vers le mystère de Dieu (Jn 16, 12-15)
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit : au Dieu qui est, qui était et qui vient ! Alléluia. (cf. Ap 1, 8)
 
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
 
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous n'avez pas la force de les porter. Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. En effet, ce qu'il dira ne viendra pas de lui-même : il redira tout ce qu'il aura entendu ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce qui appartient au Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : Il reprend ce qui vient de moi pour Vous le faire connaître. » 
 
  
     
 
 
CALENDRIER
 
 
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte
 
 
 
DIMANCHE  26 mai 2013 – SAINTE TRINITE, SOLENNITE
1ère lecture (Pr 8,22-31) Psaume (Ps 8,4-9) 2ème lecture (Rm 5,1-5) 
Evangile (Jn 16,12-15)
 
 
 
 Lundi 27 mai  : de la férie 
 Mardi 28 mai  : de la férie 
 Mercredi 29 mai  : de la férie 
De 8 h 45 à 17 h salle Pierre Lefeuvre : Retraite des enfants qui font leur première communion
 Jeudi 30 mai   : Sainte Jeanne d’Arc
 Vendredi 31 mai  : Visitation de la Vierge Marie, fête 
 Samedi 1er juin  : Saint Justin 
A 10 h 30 à l’église Notre-Dame : célébration des baptêmes et communions des jeunes en Collège de l’Ecole Saint-Louis Sainte-Clotilde
 
 
DIMANCHE 2 juin 2013 – SAINT-SACREMENT DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST, Solennité
1ère lecture (Gn 14, 18-20) Psaume (Ps 109, 1-4) 2ème lecture (1 Co 11,23-26) 
Evangile (Lc 9, 11 b-17)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame  
Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame 
Et célébration des premières communions des enfants 
de la catéchèse de CM2 de la paroisse  

           

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens