Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 20:18

Chers Paroissiens,
 
Nos évêques nous invitent à écrire à notre député si nous voulons affirmer notre désaccord vis--à-vis du projet de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption d’enfants par des familles homoparentales.  L’organisation pacifique des manifestations du 17 Novembre,   dans les grandes villes de France et notamment à Paris,  démontre le début d’une mobilisation, d’une nécessité d’un véritable débat, dans un profond respect des personnes. Je pense que beaucoup ne mesurent pas encore ce qui est derrière ce projet de loi. Je vous invite à le lire pour vous faire une véritable opinion. Depuis plusieurs semaines je vous ai communiqué de nombreux documents de réflexions, car aujourd’hui beaucoup refusent de voir et ne comprennent pas les conséquences que peut avoir une telle loi sur les consciences et les relations humaines. Personnellement je me réjouis de voir tant d’associations d’homosexuels  refuser un tel projet de loi. Enfin quel que soit l’avenir des débats, s’il y a bien une chose à toujours vouloir dénoncer c’est l’homophobie. Aussi je vous invite à écrire aux parlementaires de notre circonscription, pour les éclairer aussi dans leur conscience et la responsabilité qui va être la leur fin Janvier 2013.
Une nouvelle manifestation sera organisée le Dimanche 13 Janvier 2013 à Paris. Sans doute, je vous suggèrerais de participer à cette initiative à condition que tous ceux et toutes celles qui se servent d’un tel projet pour exposer des idées extrémistes et de violence soient absents du cortège.
 
Père Frédéric Benoist
 
« Nous nous réjouissons que, dans le cadre de la légalité et dans le respect des personnes, de nombreuses initiatives soient prises par nos concitoyens, croyants ou non, pour s'opposer au projet du gouvernement dans son état actuel. Beaucoup de catholiques s'engagent dans ce sens avec des personnes d'autres courants de pensée ou d'autres religions. Par-delà les clivages politiques, légitimes dans une démocratie, il s'agit bien d'un engagement pour la promotion d'un bien commun pour notre société. 
Que les catholiques de notre pays sachent que leurs évêques les encouragent à parler, à écrire, à agir, à se manifester... Ils ont le droit de témoigner de ce qui, dans la lumière de notre foi et selon la logique de la raison et du bon sens, leur semble essentiel pour le présent et pour l'avenir. »


Mgr. André Vingt-Trois : Extrait du discours de clôture de l’assemblée des évêques de France
 
 
Ecrivons à notre député
 
Monsieur Pascal Popelin
5 Avenue Firmin Didot
93190 Livry-Gargan 
 
 
La royauté du fils de l'homme
1ère lecture (1 Dn 7,13-14) Psaume (Ps 92,1-2.5) 2ème lecture (Ap 1,5-8) Evangile (Jn 18,33b-37)
 
Au moment des grandes persécutions, sous Antiochus Epiphane, l'espérance s'exprime dans l'avènement du Royaume. C'est la révolte des Maccabées qui voudrait le rétablir. C'est la vision du prophète Daniel que nous lisons ce dimanche dans la première lecture : « En ce temps-là viendra le salut de ton Peuple. »
 
Voici que vient en effet le jour du Fils de l'Homme. Il représente le Peuple enfin libéré de l'asservissement et recevant de Dieu « domination, gloire et royauté. » Initialement, cette figure est collective. Avec le temps elle devient de plus en plus personnelle en la personne du Messie, attendu comme roi d'Israël par un don de Dieu. A l'époque du Christ, bien des révoltes contre les Romains s'inspirent de cette attente.
 
Le Christ revendique cette royauté, mais une royauté qui n'est pas de ce monde. Il ne veut pas la tenir du Tentateur et rejette les propositions terrestres que Satan lui fait miroiter. « A l'heure de passer de ce monde à son Père », il revendique pour lui-même la prophétie de Daniel.
 
Relire les textes du procès de Jésus à la lumière de ces textes de la tentation ou de la vision de Daniel, donne une grande dimension aux paroles du Christ. Dans le même temps, s'il est qualifié de « roi des Juifs », c'est que le pouvoir romain ne reconnaissait pas l'autonomie politique d'un Etat souverain. Il est le roi d'un peuple auquel ce même pouvoir reconnaissait des droits et des usages religieux particuliers.
 
Dieu, par son Fils, redevient le Seigneur de son Peuple. Cette royauté dépasse ce Peuple et s'exerce sur toutes les nations : « C'est le Seigneur qui règne. » (Psaume 95. 10) 
 
 
1ère lecture : La royauté du Fils de l'homme (Dn 7, 13-14) 
 
Lecture du livre de Daniel
 
Moi, Daniel, je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d'homme ; il parvint jusqu'au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et toutes les langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. 
 
Psaume : 92, 1abc, 1d-2, 5
 
R/ Jésus Christ, Seigneur, tu règnes dans la gloire.
 
Le Seigneur est roi ; il s'est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force. Et la terre tient bon, inébranlable ; dès l'origine ton trône tient bon, depuis toujours, tu es. Tes volontés sont vraiment immuables : la sainteté emplit ta maison, Seigneur, pour la suite des temps. 
 
2ème lecture : Le sacerdoce royal des sauvés (Ap 1, 5-8) 
 
Lecture de l'Apocalypse de saint Jean
 
Que la grâce et la paix vous soient données, de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d'entre les morts, le souverain des rois de la terre. À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous le royaume et les prêtres de Dieu son Père, à lui gloire et puissance pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu'il vient parmi les nuées, et tous les hommes le verront, même ceux qui l'ont transpercé ; et, en le voyant, toutes les tribus de la terre se lamenteront. Oui, vraiment ! Amen ! Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, je suis celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. 
 
Evangile : « Je suis roi » (Jn 18, 33-37) 
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Béni soit le règne de David notre Père, le Royaume des temps nouveaux ! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient ! Alléluia. (cf. Mc 11, 10)
 
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
 
Lorsque Jésus comparu devant Pilate, celui-ci l'interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d'autres te l'ont dit ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t'ont livré à moi : qu'as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j'aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d'ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C'est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. » 
 
 
 
 CALENDRIER
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte
 
DIMANCHE  25 NOVEMBRE 2012 – Christ, roi de l’Univers, solennité
1ère lecture (1 Dn 7,13-14) Psaume (Ps 92,1-2.5) 2ème lecture (Ap 1,5-8) 
Evangile (Jn 18,33b-37)
 
 Lundi  26 novembre : de la férie
 Mardi 27 novembre : de la férie
 Mercredi 28 novembre : de la férie
 Jeudi 29 novembre : de la férie
Pas de messe à 9 h 
 Vendredi 30 novembre : Saint André 
 Samedi 1er Décembre : de la férie 
 
 
DIMANCHE  2 DECEMBRE 2012 – Premier dimanche de l’Avent
1ère lecture (Jr 33,14-16) Psaume (Ps 24,4-5.8-10.14) 2ème lecture (1Th 3,12-4,2) 
Evangile (Lc 21,25-28.34-36)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame 
Messe à 10 h 30 à Notre-Dame 
Journée des familles pour les enfants de la catéchèse et leurs parents
Rendez-vous à 10 h salle Pierre Lefeuvre, messe à 15 h  
à l’église Notre-Dame 
PAS DE MESSE A SAINT-LOUIS 
 
 
Mercredi 28 novembre de 20 h 30 à 22 h 30 à la Maison diocésaine, 6 Avenue Pasteur à BONDY : dialogue croisé entre les trois religions monothéistes sur le thème des pèlerinages.
 
Jeudi 6 Décembre à 20h30 au Centre Culturel Thierry Le Luron : soirée débat en présence des représentants des trois grandes religions monothéistes à propos du projet de loi. 
 
 

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens