Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 14:03

 

Message de l’Évêque de Nanterre aux Catholiques des Hauts-de-Seine à propos du "mariage pour tous"



  

 

Des débats précipités, et qui ne vont pas au fond des choses, ont lieu actuellement à propos

des projets de loi sur le « mariage homosexuel », comme on a pris l’habitude de l’appeler, et

sur l’adoption par les couples homosexuels. L’enjeu est grave et touche à la dimension sociale

du mariage et de la famille, et au bien commun. Il mérite un vrai débat auquel toute la société

puisse prendre part comme elle a pu le faire à propos de la bioéthique. Je vous invite à exiger

sans tarder ce débat en écrivant au premier ministre et à votre député.

A plusieurs reprises je vous ai dit ou écrit que si nous voulons participer à ce genre de débat,

ce n’est pas pour défendre les convictions de l’Église catholique, que nous ne voulons

imposer à personne, mais parce que nous croyons que ces convictions sont vraiment au

service de l’homme et de la société. Pour cela, nous devons être formés et informés. Nous

avons de nombreux moyens à notre disposition: documents de l’Église, articles, émissions

dans les médias catholiques, etc. Il nous faut en même temps être capables de présenter

l’enseignement de l’Église et d’écouter et respecter les personnes qui s’y opposent en paroles

ou en actes.

  

Comment rester libres à l’égard de toutes les modes et des pensées présentées comme

majoritaires ? Comment respecter les personnes en proposant la vérité révélée par la Parole de

Dieu ? Prenons garde de ne pas nous situer en face de la société. Nous sommes dans le

monde, nous en faisons partie. Souvenons-nous que

Dieu a envoyé son Fils dans le monde,

non pas pour juger le monde, mais pour que, par Lui, le monde soit sauvé.

(Jn 3, 17)

L’Église, parce qu’elle estime que le mot « mariage » a une signification précise et qu’elle

demande que le droit de l’enfant passe avant le droit à l’enfant, serait homophobe. Cette

accusation n’est pas acceptable mais il faut être conscient de ce qui la provoque : une mise à

l’écart et des condamnations de personnes homosexuelles, pendant des siècles et souvent

encore aujourd’hui. En ce qui concerne l’homosexualité, nous sommes en face de réalités

diverses souvent ignorées. Beaucoup de personnes homosexuelles catholiques attendent de

l’Église qu’elle les aide à suivre le Christ. Il faut bien constater aussi que nombre de

catholiques considèrent les personnes homosexuelles comme des pécheurs à convertir ou

comme des malades à guérir. Les préjugés et les caricatures habitent encore tant d’esprits et

de coeurs !

 

Tout en rappelant les raisons pour lesquelles nous ne mettons pas sur le même plan

hétérosexualité et homosexualité, sommes-nous capables de dire que l’identité qui doit

toujours être première et dépasser toutes les autres, c’est notre identité de fils et filles de  

Dieu ? C’est dans cet esprit que nous avons vécu le 1er juillet dernier notre pèlerinage  

Chemins d’Emmaüs au cours duquel nous avons marché, partagé et prié plus particulièrement  

avec et pour les personnes concernées directement ou indirectement par l’homosexualité.

  

 

 

Gérard Daucourt

 

Evêque de Nanterre

Le 17 septembre 2012

 

 


 
Nous sommes tous concernés
 
1ère lecture (Sg 2,12.17-20) Psaume (Ps 53,3-5.7b.6.8) 2ème lecture (Jc 3,16-4,3) - Evangile (Mc 9,30-37)
 
 
La lettre de saint Jacques reprend ces deux conceptions de la vie qui nous concernent tous : celle de la justice en Jésus-Christ et celle qui, malgré les apparences immédiates, sera un échec, source des conflits et de la mort.
 
« Vous êtes pleines de convoitise et vous n'obtenez rien. Vous êtes jaloux et vous n'arrivez pas à vos fins. » Ces passages sont réalistes. C'est bien l'homme qui détruit et lui qui engendre la souffrance, les inégalités, les guerres. « Vous ne recevez rien parce que votre prière est mauvaise : vous demandez des richesses pour satisfaire vos instincts. » (Saint Jacques 4. 3)
 
Au contraire, la sagesse qui vient de Dieu est d'abord droiture et, par conséquence, elle est paix féconde. Elle donne son fruit aux artisans de paix. » (Saint Jacques 3. 17 et 18) « Heureux les artisans de paix. » (Matthieu 5. 9)
 
A nous donc d'accueillir le Fils de l'Homme dans toute sa vérité et toute sa réalité, y compris dans la Passion et sa mort, pour partager, dans sa Résurrection, la Vie divine de Celui qui nous l'a envoyé. (Marc 9. 37)
 
L'explication donnée aux apôtres par le Christ veut éclairer leur incompréhension qui n'est pas un rejet impie. Le silence, dans lequel ils s'enferment, vient de leur crainte à le questionner pour obtenir le sens de ce que le Maître affirme.
 
 
 

 
1ère lecture : Les méchants complotent la mort du juste (Sg 2, 12.17-20)
 
Lecture du livre de la Sagesse
 
Ceux qui méditent le mal se disent en eux-mêmes : « Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie, il s'oppose à notre conduite, il nous reproche de désobéir à la loi de Dieu, et nous accuse d'abandonner nos traditions. Voyons si ses paroles sont vraies, regardons où il aboutira. Si ce juste est fils de Dieu, Dieu l'assistera, et le délivrera de ses adversaires. Soumettons-le à des outrages et à des tourments ; nous saurons ce que vaut sa douceur, nous éprouverons sa patience. Condamnons-le à une mort infâme, puisque, dit-il, quelqu'un veillera sur lui. »
 
Psaume : 53, 3-4, 5.7b, 6.8
 
R/ Seigneur, à mon aide, mon secours et mon sauveur !
 
Par ton nom, Dieu, sauve-moi, par ta puissance rends-moi justice ; Dieu, entends ma prière, écoute les paroles de ma bouche. Des étrangers se sont levés contre moi, des puissants cherchent ma perte : ils n'ont pas souci de Dieu. Par ta vérité, Seigneur, détruis-les ! Mais voici que Dieu vient à mon aide, le Seigneur est mon appui entre tous. De grand cœur, je t'offrirai le sacrifice, je rendrai grâce à ton nom, car il est bon !
 
2ème lecture : D'où viennent la paix et la guerre (Jc 3, 16-18 ; 4, 1-3)
 
Lecture de la lettre de saint Jacques
 
Frères, la jalousie et les rivalités mènent au désordre et à toutes sortes d'actions malfaisantes. Au contraire, la sagesse qui vient de Dieu est d'abord droiture, et par suite elle est paix, tolérance, compréhension ; elle est pleine de miséricorde et féconde en bienfaits, sans partialité et sans hypocrisie. C'est dans la paix qu'est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de la paix. D'où viennent les guerres, d'où viennent les conflits entre vous ? N'est-ce pas justement de tous ces instincts qui mènent leur combat en vous-mêmes ? Vous êtes pleins de convoitises et vous n'obtenez rien, alors vous tuez ; vous êtes jaloux et vous n'arrivez pas à vos fins, alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre. Vous n'obtenez rien parce que vous ne priez pas ; vous priez, mais vous ne recevez rien parce que votre prière est mauvaise : vous demandez des richesses pour satisfaire vos instincts.
 
Evangile : Deuxième annonce de la Passion et appel à l'humilité (Mc 9, 30-37)
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Par l'annonce de la Bonne Nouvelle, Dieu nous appelle à partager la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. Alléluia. (cf. 2 Th 2, 14)
 
Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc
 
Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu'on le sache. Car il les instruisait en disant : « Le Fils de l'homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. » Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l'interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demandait : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, sur la route, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S'étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d'eux, l'embrassa, et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille ne m'accueille pas moi, mais Celui qui m'a envoyé.»
 
 
 
CALENDRIER
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte
 
DIMANCHE  23 SEPTEMBRE 2012 – 25ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Sg 2,12.17-20) Psaume (Ps 53,3-5.7b.6.8) 2ème lecture (Jc 3,16-4,3)
 Evangile (Mc 9,30-37)
Messe à 10 h 30 à Notre-Dame 
 
 Lundi  24 Septembre : De la férie

 


Mardi  25 Septembre : De la férie
 A 20 h 30 : Réunion du groupe Tibériade : 1ère catéchèse sur le Credo 
à la Salle Pierre Lefeuvre
 
 Mercredi 26 Septembre : De la férie
 
 Jeudi 27 Septembre : Saint Vincent de Paul


 Vendredi 28 Septembre : De la férie
 
 Samedi 29 Septembre : Saints Michel, Gabriel et Raphaël, archanges
 De 10 h à 12 h : Dernière permanence pour les inscriptions au catéchisme à la Salle Pierre Lefeuvre
 A 20 h : Première rencontre du groupe des 18-30 ans de la paroisse au presbytère
 
DIMANCHE  30 SEPTEMBRE 2012 – 26ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Nb 11,25-29) Psaume (Ps 18,8.10.12-14) 2ème lecture (Jc 5,1-6)
 Evangile (Mc 9,38-43.45.47-48)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame 
Messe à 9h à  Saint-Louis - à 10 h 30 à Notre-Dame 
10 h à 16 h Journée de lancement de la préparation à la Confirmation 
à la Salle Pierre Lefeuvre

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens