Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 10:30

A Assise, un regard différent sur les religions  

 


Evêque de Créteil et Président du Conseil pour les relations interreligieuses, Mgr Michel Santier participera au 25ème anniversaire de la rencontre d'Assise (Italie), le 27 octobre 2011. Il rappelé le sens de l'événement et du dialogue interreligieux. 
 
Assise 1986. Pour Mgr Michel Santier, Evêque de Créteil et Président du Conseil pour les relations interreligieuses, la rencontre initiée par le pape Jean-Paul II en 1986 est « un événement en soi » et « une manifestation du dessein de Dieu sur l'humanité ». Jean-Paul II avait à coeur que la mission de l'Eglise dans la société et dans le monde soit d'être « au service de l'unité du genre humain », comme l'y invite le préambule du concile Vatican II. 
 
Le dialogue interreligieux. Le but du dialogue interreligieux est de « réaffirmer que l'expérience croyante fait partie intégrante de la personne humaine » et non pas de convertir l'autre ! Il n'a de sens que « si chacun est enraciné dans sa foi ». Il va de paire avec la défense des minorités chrétiennes, notamment dans les pays du Moyen-Orient. Dialogue interreligieux et souci des minorités chrétiennes sont des « engagements complémentaires » pour Mgr Santier qui souligne la nécessaire distinction entre « les extrémistes et les croyants ». Dans le contexte du récent « Printemps arabe », Assise pourra être le lieu d'une réaffirmation des principes de liberté religieuse et de liberté de conscience.  
 
Assise 2011. 25 ans plus tard, il s'agit toujours d'un pèlerinage pour la paix, ponctué de temps de prière. « La paix est une aspiration fondamentale de l'être humain. On ne peut pas être chrétien sans désirer la paix, pour tous, pour soi-même ». A Assise, les religions renouvelleront leur « désir de travailler ensemble pour la paix ».  
 
Dans la ville du Poverrello. Saint François (1182-1226) symbolise la pauvreté et le lien à la Création. En adoptant une attitude de frère dans sa rencontre avec le Sultan Malik al-Kamil en 1219, François nous invite à «vivre la fraternité» et nous renvoie «à la source de notre fraternité».  
 
Les non-croyants invités. Dans la dynamique du Parvis des Gentils, le pape Benoît XVI a élargi l'invitation aux non-croyants. Mgr Santier explique cette ouverture par l'importance que Benoît XVI accorde à « la place de la raison ». A travers leur témoignage commun à Assise, c'est « un regard différent sur les religions » qui sera proposé au monde. 
 
Programme d'Assise 2011 : « Pèlerins de la vérité, pèlerins de la paix »
Les délégations quitteront le Vatican en train avec le pape Benoît XVI, et le convoi ralentira à Terni, Spoleto et Foligno. A Assise, la première manifestation aura lieu en la Basilique Notre-Dame des anges pour commémorer les précédentes rencontres et approfondir le thème du jour. Après plusieurs interventions, Benoît XVI prendra la parole, et après un repas frugal les délégations gagneront en silence la Basilique de St-François, où elles renouvèleront leur engagement en faveur de la paix. 
En préparation à cette journée, le pape présidera la veille en la Basilique vaticane une veillée de prière. 
 
 
Le commandement de l’amour
    30ème dimanche du temps ordinaire 
 
1ère lecture (Ex 22,20-26) Psaume (17,2-4.20.47.51) 2ème lecture (1Th 1,5c-10) Evangile (Mt 22,34-40)
 
 
"Dans la loi, quel est le grand commandement ?" Voilà la question qui est posée à Jésus dans l'évangile de ce dimanche. C'était une question piège pour le coincer. Et pour cela, on vise son enseignement et son action. Ses adversaires l’accusent de ne pas respecter la loi religieuse, en particulier celle du Sabbat qui interdit toute activité. Il accueille les pécheurs, il touche les lépreux, il va vers les exclus. Il ne respecte donc pas la loi de Dieu transmise à  Moïse disent ses accusateurs.
 
La Bible, pourtant donne  la réponse depuis longtemps : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur" (Dt 3. 5). "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Lv 19. 18). L'important c'est l'amour et non la loi pour la loi. C'est cela que Jésus vient nous rappeler d'une manière nouvelle. Ce qui fait la valeur d'une vie c'est l'amour que nous y mettons.  
 
Dans l'évangile, Jésus nous demande d'aimer Dieu et le prochain. Les deux vont ensemble. Ils ne peuvent aller l'un sans l'autre. C'est malhonnête d'aimer Dieu sans l'homme ou l'homme sans Dieu. "Celui qui dit j'aime Dieu et qui n'aime pas son frère, est un menteur". L'évangile est là pour nous rappeler que toute notre vie doit être entièrement tournée vers Dieu et vers les autres. En cette  dernière journée de prière pour les  missions, cet appel nous rejoint tous. Nous vivons dans un monde qui souffre des guerres, des attentats, des enlèvements. Les mauvaises nouvelles ne cessent de s'accumuler. C'est dans ce contexte que l'Eglise  que nous formons doit s'efforcer de rester fidèle au grand commandement de l'amour de Dieu et du prochain.   
     
Lecture du livre de l'Exode (Ex 22,20-26)
Quand Moïse transmettait au peuple les lois du Seigneur, il disait : « Tu ne maltraiteras point l'immigré qui réside chez toi, tu ne l'opprimeras point, car vous étiez vous-mêmes des immigrés en Égypte. Vous n'accablerez pas la veuve et l'orphelin. Si tu les accables et qu'ils crient vers moi, j'écouterai leur cri. Ma colère s'enflammera et je vous ferai périr par l'épée : vos femmes deviendront veuves, et vos fils, orphelins.   Si tu prêtes de l'argent à quelqu'un de mon peuple, à un pauvre parmi tes frères, tu n'agiras pas envers lui comme un usurier : tu ne lui imposeras pas d'intérêts. Si tu prends en gage le manteau de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil. C'est tout ce qu'il a pour se couvrir ; c'est le manteau dont il s'enveloppe, la seule couverture qu'il ait pour dormir. S'il crie vers moi, je l'écouterai, car moi, je suis compatissant ! » 
 
Psaume : 17, 2-3, 4.20, 47.51ab
 
R/ Je t'aime, Seigneur, Dieu qui me rends fort !
Je t'aime, Seigneur, ma force :  Seigneur, mon roc, ma forteresse,  Dieu mon libérateur, le rocher qui m'abrite,  mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !   Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur,  je suis sauvé de tous mes ennemis.  Et lui m'a dégagé, mis au large,  il m'a libéré, car il m'aime.   Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !  Qu'il triomphe, le Dieu de ma victoire,  Il donne à son roi de grandes victoires,  il se montre fidèle à son messie pour toujours.  
 
Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (1Th1, 5-10)
 
Frères,  vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien. Et vous, vous avez commencé à nous imiter, nous et le Seigneur, en accueillant la Parole au milieu de bien des épreuves avec la joie de l'Esprit Saint. Ainsi vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et de toute la Grèce. Et ce n'est pas seulement en Macédoine et dans toute la Grèce qu'à partir de chez vous la parole du Seigneur a retenti, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s'est si bien répandue partout que nous n'avons plus rien à en dire. En effet, quand les gens parlent de nous, ils racontent l'accueil que vous nous avez fait ; ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable, et afin d'attendre des cieux son Fils qu'il a ressuscité d'entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient. 
 
Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 22, 34-40)
 
Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l'un d'entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l'épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu'il y a dans l'Écriture - dans la Loi et les Prophètes - dépend de ces deux commandements. » 
  
 
CALENDRIER
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8h45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12h15 un prêtre se tient dans l’église pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation 
 
A partir de lundi, les messes de semaine sont célébrées dans la crypte
 
- Lundi  24 octobre  : de la férie
- Mardi 25 octobre  : de la férie
- Mercredi 26 octobre  : de la férie
- Jeudi 27 octobre  : de la férie
- Vendredi 28 octobre  : Saint-Simon et Saint-Jude
- Samedi 29 octobre  : de la férie
Ø A 11h : Confessions dans l’église 


Dimanche 30 octobre de 15h à 19h à Bondy (esplanade de la mairie et église Saint-Pierre : Rassemblement Holydate : des concerts, des forums, des temps de prières animés… 
Plus d’infos sur www.holydate.fr
 
Dimanche 30 octobre – 31ème dimanche du temps ordinaire  
(1ère lecture (M1,14b-2,2b.8-10) Psaume (130,1-3) 2ème lecture (1Th 2,7b-9.13) Evangile (Mt 23,1-12)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame
Messe à 9h à Saint-Louis - Messe à 10h30 à Notre-Dame
 
 Mardi 1er novembre : Fête de la Toussaint :
A 10h30 messe en l’église Notre-Dame
De 14h30 à 17h30 : Bénédiction des tombes des familles qui le désirent dans les cimetières ancien et nouveau du Raincy
Mercredi 2 novembre : Commémoration des fidèles défunts
A 9h messe à Saint-Louis et à 19h30 à Notre-Dame.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens