Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 19:43

« Les familles, miroir de la société » s'inscrit pleinement dans la démarche « Familles 2011 ». Il présente une analyse claire et accessible sur l'évolution de la famille intimement articulée à celle de la société. Rencontre avec Monique Baujard, directrice du Service National Famille et Société (SNFS), auteur de la synthèse.
 
 
 -> Document Episcopat n°5 Juillet 2011 : « les familles, miroir de la société » 
 
 
Quels sont les grands enseignements ?
Nous vivons dans une société individualiste qui privilégie les valeurs de liberté et d'égalité. La famille est aujourd'hui vue avant tout comme un lieu d'épanouissement personnel. Il y a donc une tension constante entre la liberté individuelle et le maintien de la cohésion du groupe, ce qui explique la fragilité des liens de familles.
Un autre constat est le grand isolement des familles. Beaucoup de personnes ont peu de réseau social et la famille au sens large n'est pas présente. Les personnes se trouvent alors très seules devant les épreuves de la vie de famille. Il y a aujourd'hui une pauvreté relationnelle qui frappe encore plus les milieux matériellement défavorisées. Un changement important concerne aussi les relations hommes/femmes. L'indépendance financière des femmes et la maîtrise de la fécondité ont changé l'équilibre et il n'y a plus de rôles préétablis. Il y a donc une négociation constante dans les couples, y compris sur le partage des tâches quotidiennes. Enfin, notre rapport au temps a également beaucoup changé : tout va beaucoup plus vite. La famille est, elle, à contretemps, elle demande un investissement en temps gratuit... Ce temps indispensable, donné à la famille, n'est pas valorisé par la société.
 
Qu'est-ce qui est attendu de la part de l'Église ?
Il est demandé à l'Église de réaffirmer son message évangélique et de donner à voir qu'un amour « pour toujours » est possible, à l'image de l'amour de Dieu pour les hommes. Mais la crédibilité de sa parole dépend aussi de sa capacité de savoir se faire proche de ceux qui souffrent. . Il lui est demandé aussi de porter un regard bienveillant sur la vie, même si les parcours des uns et des autres ne sont pas parfaits. D'honorer les cheminements de chacun et de poser des balises sur le chemin de la construction d'une famille. Je crois que les gens ont besoin de retrouver une spiritualité du quotidien. Ce sera d'ailleurs le thème de l'intervention du Prieur de la communauté de Bose (Italie), Enzo Bianchi, au colloque d'octobre. C'est dans les humbles gestes du quotidien que la qualité des liens et des relations se construit. Il faut redonner un sens au quotidien. L'Eglise peut puiser dans les trésors de sa tradition spirituelle pour offrir aux personnes les ressources nécessaires pour traverser les épreuves et inscrire leurs relations de famille dans le temps. 
  
 
 
Les chemins de Dieu
25ème dimanche du temps ordinaire

 


Isaïe 55,6-9 - Psaume 144 - Philippiens 1,20-24. 27 - Matthieu 20,1-16


"Mes chemins ne sont pas vos chemins", telles sont les paroles prêtées à Dieu dans la première lecture. Que veut-on nous dire ? S’agit-il d’un reproche ? Oui et non, comme on le verra. L’évangile d’aujourd’hui prête à Dieu un comportement qui n’a rien à voir avec les nôtres et qui est en contradiction avec la pratique de la justice. Comme souvent, nous lisons les paroles du Christ distraitement, sans nous étonner de l’énormité de ses propos. Or Jésus nous dit, en parabole, que Dieu n’est pas juste, que le "salaire" qu’il nous donne n’a rien à voir avec nos travaux et nos efforts. Du coup, plusieurs vont se demander pourquoi se fatiguer, pourquoi "faire le bien". C’est dans ce sens-là que nous pouvons lire Romains 6,1 : "Allons-nous rester dans le péché pour faire abonder la grâce ?" La grâce, la gratuité, le non-justifié. Voilà qui entre en contradiction avec tant de propos sur le "mérite". Nous ne méritons rien car nous sommes mis au monde sans l’avoir décidé, et ce que nous faisons de bien vient en nous de la source qui nous fait être. Et l’amour que Dieu nous porte, l’amour qui est Dieu lui-même, ne trouve pas sa justification en nous mais en lui. Le "salaire" n’est pas une réponse au travail fourni mais la manifestation de la "bonté" du "maître", comme le dit la fin de la parabole. Bien entendu, nos sociétés ne fonctionnent pas ainsi. Le salaire de ceux qui travaillent est un dû. Un dû à qui ? À eux bien entendu, mais, à travers eux, à Dieu lui-même. Il est en effet au travail et à l’œuvre pour nous en eux et par eux. Jésus dira, en Jean 5,17 : "Mon Père travaille sans cesse et moi aussi je travaille." Pas encore de sabbat pour Dieu, tant que l’humanité n’est pas encore rassemblée dans l’amour, ce qui fera d’elle l’image de Dieu. Marcel Domergue sj.
 
 


 
1ère lecture : « Mes pensées ne sont pas vos pensées » (Is 55, 6-9)
 
Lecture du livre d'Isaïe
 
Cherchez le Seigneur tant qu'il se laisse trouver. Invoquez-le tant qu'il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme pervers, ses pensées ! Qu'il revienne vers le Seigneur qui aura pitié de lui, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes chemins ne sont pas vos chemins, déclare le Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus des vôtres, et mes pensées, au-dessus de vos pensées.
 
Evangile : La générosité de Dieu dépasse notre justice (Mt 20, 1-16)
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. La bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses oeuvres : tous acclameront sa justice. Alléluia. (cf. Ps 144, 7-9) 
 
Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Jésus disait cette parabole :                                                     :                                                                                                                                                          « le Royaume des cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au petit jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d'accord avec eux sur un salaire d'une pièce d'argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d'autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.' Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d'autres qui étaient là et leur dit : 'Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?' Ils lui répondirent : 'Parce que personne ne nous a embauchés.' Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne.' 
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : 'Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.' Ceux qui n'avaient commencé qu'à cinq heures s'avancèrent et reçurent chacun une pièce d'argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d'argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : 'Ces derniers venus n'ont fait qu'une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !' Mais le maître répondit à l'un d'entre eux : 'Mon ami, je ne te fais aucun tort. N'as-tu pas été d'accord avec moi pour une pièce d'argent ? Prends ce qui te revient, et va t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi : n'ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un oeil mauvais parce que moi, je suis bon ?'                                                                                                                                        Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. » 
 
CALENDRIER :
Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 
8h45 
 
Dimanche 25 sept. – 26ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Ez 18, 25-28) Psaume (24, 4-5ab, 6-7, 8-9) 2ème lecture (brève : 1-5) (Ph 2, 1-11) Evangile (Mt 21, 28-32
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame
Messe à 9h à Saint-Louis
Messe à 10h30 à Notre-Dame

Quête pour les Equipes Saint-Vincent 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens