Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:15

« Ne demeurons pas impassibles » 
 
A l'invitation du cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, plus de 7 500 personnes ont médité la Passion du Christ et vénéré la sainte couronne d'épines à Notre-Dame de Paris, le 8 décembre 2011.  
 
« Nous sommes rassemblés ce soir pour exprimer à Dieu notre amour de son Fils Jésus ; pour manifester au Christ notre attachement, notre affection et notre désir d'être avec Lui au pied de la Croix, avec Jean et Marie » a rappelé le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, dans son mot d'accueil. 
 
Réunis en communion avec celles et ceux qui souffrent à cause de leur foi dans le monde, les fidèles ont aussi prié pour tous ceux par « indifférence », « ignorance » ou « dérision » « se sont joints à ceux qui criaient : « S'il est le Fils de Dieu qu'il descende de sa croix et qu'il se sauve lui-même » (Mathieu 27, 40) ». 
 
Dans son homélie, le cardinal Vingt-Trois a affirmé : « Nous n'avons pas honte de la croix du Christ. Cette croix est notre fierté. Nous n'avons pas honte de Jésus de Nazareth cloué sur le bois. L'offrande qu'il fait de sa vie est notre Salut ». « Pour nous, a-t-il poursuivi, essayer de vivre en disciples du Christ, c'est accepter d'aimer, d'aimer toujours et dans toutes circonstances ». 
 
Depuis le scandale de la Croix, a souligné l'archevêque de Paris, « quantité d'hommes et de femmes ont combattu la personne de Jésus avec la violence d'un amour insatisfait et d'un désir égaré, parce qu'ils voient en Lui l'emblème de l'amour que Dieu porte aux hommes ». 
 
« Ainsi, frères et sœurs, ce soir, nous ne sommes pas venus pour faire une manifestation ni pour protester contre tel ou tel, a-t-il conclu. Nous sommes venus le cœur débordant d'amour pour nous unir à la personne du Christ ».
 
La veillée avait lieu à l'heure de la première parisienne de la pièce « Gólgota Picnic ». 
 
Gólgota Picnic est un spectacle programmé à Paris et Toulouse. Il blesse et blessera. Quel courage de s'en prendre à une religion dont le fondateur se tait tandis qu'on l'outrage ! La liberté d'expression est à respecter comme sacrée ? Qu'elle respecte donc aussi ce qui est sacré ! Aucun euro public ne doit subventionner le cultuel ? Qu'aucun euro public ne finance davantage une production qui dénigre un culte ! Ce n'est pas parce que le christianisme fut sociologiquement majoritaire qu'il doit être le fusible d'hystéries culturelles. 
De nombreux citoyens non chrétiens partagent notre colère. Si vous êtes de cet avis, ne demeurez pas impassibles. Interpellez vos élus. Dites leur que l'inacceptable est indigne d'une démocratie. En novembre 2009, l'Union Européenne a rappelé son attachement résolu à la promotion et à la protection de la liberté de religion. Les chrétiens sont actifs dans la cité. Solidaires de nombreuses causes. Qu'on les respecte aussi ! 
 
   Mgr. Bernard Podvin, porte parole de l’Episcopat Français 
 
 
Plus qu’une proximité
Quatrième dimanche de l’Avent 
 
(1ère lecture (2 S 7,1-5.8b-12.14a.16) Psaume (Ps 88 , 4-5 27-30) 2ème lecture (Rm 16, 25-27) Evangile (Lc 1,26-38)
 
Le mystère de la Nativité que nous allons fêter dans quelques jours, n'est donc pas seulement « Dieu avec nous. » C'est tout autant « nous avec Dieu et Dieu en nous ». Nous retrouvons là l'immensité du message que Marie a entendu « Le Seigneur est avec toi ... pleine de grâce « La puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre. » Comme dans l'Ancienne Alliance, la nuée de Dieu l'absorbe.
 
La nuée de Dieu nous absorbe en l'Esprit-Saint. L'homme a toujours cherché et cherche encore la proximité de Dieu. Depuis l'Incarnation révélée en Marie, c'est plus qu'une proximité. Il est avec nous et nous sommes avec Lui. Il peut être connu au travers de la dimension qui est la nôtre. L'Infiniment Autre a pris notre mesure en Jésus-Christ. A nous de prendre désormais la sienne.
 
Comme Marie, il nous faut adorer ce mystère sans trop en parler avec des mots humains, car il ne peut s'exprimer en plénitude au travers de nos paroles humaines. Marie gardait tout cela, avec soin, en son cœur ».
 
Quand Dieu prend Marie en son sein trinitaire en la couvrant de son ombre, il vient dans le sein de la Vierge Mère. Chaque chrétien, devenu temple de l'Esprit-Saint par le baptême, est désormais aussi demeure de Dieu.
 
Le mystère de l'Incarnation n'est pas un jour anniversaire, celui que nous fêtons à Noël. Au travers des millénaires, c'est la réalité de Dieu fait homme pour toujours. C'est la réalité de l'homme divinisé. Non pas seulement la possibilité d'atteindre un Dieu qui se fait proche, mais lui resterait extérieur. C'est la possibilité pour l'homme de partager la vie même de Dieu.
 
Nous avons à accueillir Dieu en nous, l'Emmanuel, au travers des péripéties de notre vie comme au travers de nos évidences humaines qui se transforment en évidences de la Foi. 
 
  
1ère lecture : Lecture du second livre de Samuel (2S 7, 1-5.8b-12.14a.16)
 
Le roi David était enfin installé dans sa maison, à Jérusalem. Le Seigneur lui avait accordé des jours tranquilles en le délivrant de tous les ennemis qui l'entouraient. Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J'habite dans une maison de cèdre, et l'arche de Dieu habite sous la tente ! » Nathan répondit au roi : «Tout ce que tu as l'intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi».                                     Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j'y habite ? C'est moi qui t'ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. J'ai été avec toi dans tout ce que tu as fait, j'ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je te ferai un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l'y planterai, il s'y établira et il ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l'humilier, comme ils l'ont fait depuis le temps où j'ai institué les Juges pour conduire mon peuple Israël. Je te donnerai des jours tranquilles en te délivrant de tous tes ennemis                                                         .   Le Seigneur te fait savoir qu'il te fera lui-même une maison. Quand ta vie sera achevée et que tu reposeras auprès de tes pères, je te donnerai un successeur dans ta descendance, qui sera né de toi, et je rendrai stable sa royauté. Je serai pour lui un père, il sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. » 
 
Psaume : 88, 4-5, 27-28, 29-30
 
R/ Dieu ! Tu as les paroles d'Alliance éternelle. « Avec mon élu, j'ai fait une alliance, j'ai juré à David, mon serviteur : J'établirai ta dynastie pour toujours, je te bâtis un trône pour la suite des âges. « Il me dira : Tu es mon Père, mon Dieu, mon roc et mon salut ! Et moi, j'en ferai mon fils aîné, le plus grand des rois de la terre ! « Sans fin je lui garderai mon amour, mon alliance avec lui sera fidèle ; je fonderai sa dynastie pour toujours, son trône aussi durable que les cieux. »
 
2ème lecture :  Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 16, 25-27)
 
Gloire à Dieu, qui a le pouvoir de vous rendre forts conformément à l'Évangile que je proclame en annonçant Jésus Christ. Oui, voilà le mystère qui est maintenant révélé : il était resté dans le silence depuis toujours, mais aujourd'hui il est manifesté. Par ordre du Dieu éternel, et grâce aux écrits des prophètes, ce mystère est porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l'obéissance de la foi. Gloire à Dieu, le seul sage, par Jésus Christ et pour les siècles des siècles. Amen. 
 
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 1, 26-38)
 
L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. » Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? » L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'. Car rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l'ange la quitta. 
 
 
CALENDRIER 
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte
 
 
 Lundi 19 décembre  : de la férie 
 Mardi 20 décembre  : de la férie
 Mercredi 21 décembre  : de la férie
 Jeudi 22 décembre : de la férie
 Vendredi 23 décembre  : de la férie
 Samedi 24 décembre  : de la férie 
 9h messe suivie de l’adoration du Saint-Sacrement de 9h30 à 12h 
 
 
 
OFFICES DE NOËL
 
SAMEDI 24 : veillées et messes de la nuit à 18 h et 22 h à 
Notre-Dame 
à 23 h 30 pour la communauté portugaise à l’église Saint-Louis
 
DIMANCHE 25 : messes à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à 
Notre-Dame 
10 h 15 pour la communauté portugaise à Saint-Louis
 
Sacrement de la réconciliation : un prêtre se tient  dans l’église Notre-Dame le Samedi 24 décembre de 10 h à 12 h et de 15 h à 17 h.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens