Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 10:15

« La nouvelle évangélisation est déjà en marche ! » 
 
Déclaration des évêques du CCEE sur la nouvelle évangélisation (Conférences épiscopales d’Europe) 
 
(...) L'évangélisation est la manifestation de la vie et de la vitalité de l'Église. Elle ne doit pas être comprise comme une simple activité pastorale mais comme la manifestation de sa nature même et de sa mission. La Nouvelle Évangélisation s'adresse non seulement aux chrétiens qui se sont éloignés de la foi, mais à tous. Elle vise à annoncer le Christ, vrai Dieu et vrai homme, crucifié pour porter toute détresse humaine, ressuscité pour que nous ayons la vie. Tous les croyants, par leur baptême, sont appelés à y participer : les familles, les jeunes qui, en général, sont les plus ouverts à devenir missionnaires, mais aussi les paroisses, les mouvements et nouvelles communautés. La catéchèse et les écoles catholiques doivent aussi être et devenir toujours davantage lieux d'évangélisation. Les sacrements, enfin, sont des lieux privilégiés pour mettre en place cette Nouvelle Évangélisation. Il s'agit aussi de chercher des voies nouvelles pour l'évangélisation, comme par exemple, les nouvelles technologies, internet, les réseaux sociaux. Mais tout cela n'est possible que si, à l'exemple des chrétiens dans les Actes des apôtres, nous nous ouvrons d'une manière nouvelle à l'Esprit Saint : « Il n'y aura pas de nouvelle évangélisation sans nouvelle Pentecôte ! »
 
Le choix de l'Albanie, terre de martyrs, a été particulièrement significatif pour traiter du thème de la nouvelle évangélisation. Ce fut l'occasion pour tous les évêques présents de rappeler le témoignage missionnaire rendu par l'Église albanaise et aussi par toutes les Églises catholiques de rites orientaux sous les régimes communistes.
 
Mgr Rino Fisichella, président du Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, s'est adressé à l'assemblée. Il a signalé que beaucoup d'Européens ne savaient plus rien aujourd'hui sur le christianisme et que si le mot « crise » était beaucoup utilisé actuellement, il fallait aussi y voir une opportunité de croissance. Selon lui, « la Nouvelle Évangélisation est une chance qui nous est offerte pour lire et interpréter le moment historique actuel afin que l'activité ordinaire de l'Église devienne extraordinaire. Autrement dit, nous sommes appelés à vivre de manière extraordinaire l'événement ordinaire de la vie de l'Église qu'est l'évangélisation. » Il a conclu en rappelant l'initiative des « Missions Metropoli » qui vont se dérouler dans 12 grandes cités européennes pendant le prochain carême (...)
Appel du Pape à l'issue de l'audience du 12 Octobre sur la place saint Pierre
Je suis profondément attristé par les épisodes de violences qui ont été commis au Caire dimanche dernier. Je m’unis à la douleur des familles et à tout le peuple égyptien, déchiré par les tentatives de porter atteinte à la coexistence pacifique entre ses communautés. J’exhorte les fidèles à prier afin que cette société jouisse d’une paix véritable, basée sur la justice, sur le respect de la liberté et de la dignité de chaque citoyen. Je soutiens en outre les efforts des autorités civiles et religieuses égyptiennes, en faveur d’une société dans laquelle soient respectés les droits humains de tous et, en particulier, des minorités, au bénéfice de l’unité nationale.

 

 

 

Au-delà d'une effigie
    29ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Is 45,1.4-6a) Psaume (95,1.3-5.7-10) 2ème lecture (1Th 1,1-5b) Evangile (Mt 22,15-21) 
 
Comme pour toute chose et toute situation humaine une vérité plus profonde nous attend au-delà de tous les signes terrestres. Les pharisiens le savaient bien et c'est pourquoi ils posent cette question à Jésus. En demandant une pièce d'argent, Jésus leur rappelle qu'ils l'utilisent couramment, sauf dans les offrandes versées au Temple.
Sur cette pièce, il y a, gravée, l'effigie de l'empereur. Or un vrai juif refuse la représentation en images, non seulement de Dieu qui est transcendance, mais aussi d'un homme, et spécialement d'un empereur qui se prend pour un dieu. La seule image de Dieu, selon la parole divine du livre de la Genèse, c'est l'homme vivant :"Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance". (Genèse 1. 26) 
Cette pièce doit être rendue à son propriétaire. "Rendez à César..." Cela ne signifie pas l'autonomie du domaine politique par rapport au domaine religieux. La politique en effet est un des lieux concrets d'exercice de la charité. La loi morale doit s'y manifester de plein droit, car c'est l'un des moyens par lesquels, en aimant ses frères, le chrétien manifeste son amour de Dieu. Il y a un lien entre ces deux domaines, puisqu'on ne peut servir Dieu en dehors des médiations humaines. La relation ne signifie pas la confusion et toute sacralisation du pouvoir politique est idolâtre. Ce qui intéresse Jésus, c'est "Dieu seul". Il faut rendre à Dieu ce qui lui appartient, à savoir l'homme. Jésus n'esquive donc pas une question délicate. Il ouvre une perspective nouvelle dans une vision étriquée du politique. Il nous offre la seule liberté possible, celle de choisir en notre âme et conscience, ce qui va dans le sens d'une plus grande humanisation des rapports sociaux. "César" n'a pas l'exclusivité du domaine humain et matérielle et "Dieu" celui du domaine spirituel. L'homme est à l'image et à la ressemblance de Dieu. 
Le vieux fonds religieux des pharisiens avait bien dit en affirmant :"Tu enseignes le vrai chemin de Dieu ». Sa réponse ne dissocie pas les deux domaines, César et Dieu, elle les unit en donnant priorité à Dieu. Rendre à César ce qui est à César, c'est en définitive accepter l'incarnation, c'est accepter la réalité humaine, c'est accepter le chemin qui nous permet, dans un juste comportement vis-à-vis de "César" de pouvoir rendre à Dieu ce qui est à Dieu, c'est-à-dire la totalité de l'homme.

 

1ère lecture : Les empires sont dans la main de Dieu (Is 45, 1.4-6a)
Lecture du livre d'Isaïe
Parole du Seigneur au roi Cyrus, qu'il a consacré, qu'il a pris par la main, pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée :   « A cause de mon serviteur Jacob et d'Israël mon élu, je t'ai appelé par ton nom, je t'ai décerné un titre, alors que tu ne me connaissais pas.   Je suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre : en dehors de moi, il n'y a pas de Dieu. Je t'ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas, pour que l'on sache, de l'orient à l'occident, qu'il n'y a rien en dehors de moi. »


Psaume : 95, 1a.3, 4.5b, 7-8a, 9a.10ac
 
R/ Au Seigneur notre Dieu, tout honneur et toute gloire
Chantez au Seigneur un chant nouveau,  racontez à tous les peuples sa gloire,  à toutes les nations ses merveilles !   Il est grand, le Seigneur, hautement loué,  redoutable au-dessus de tous les dieux :  lui, le Seigneur, a fait les cieux.  Rendez au Seigneur, familles des peuples,  rendez au Seigneur la gloire et la puissance,  rendez au Seigneur la gloire de son nom.   Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :  Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »  Il gouverne les peuples avec droiture. 
 
2ème lecture : La foi, l'espérance et la charité de la communauté (1Th 1, 1-5b)
 
Commencement de la lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens
 
Nous, Paul, Silvain et Timothée, nous nous adressons à vous, l'Église de Thessalonique qui est en Dieu le Père et en Jésus Christ le Seigneur. Que la grâce et la paix soient avec vous.   A tout instant, nous rendons grâce à Dieu à cause de vous tous, en faisant mention de vous dans nos prières. Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père. Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu, vous avez été choisis par lui. En effet, notre annonce de l'Évangile chez vous n'a pas été simple parole, mais puissance, action de l'Esprit Saint, certitude absolue. 
 
Evangile : A César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu (Mt 22, 15-21) 
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Rendez au Seigneur, vous les dieux, rendez au Seigneur gloire et puissance, rendez au Seigneur la gloire de son nom. Alléluia. (cf. Ps 28, 1-2)
 
Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Les pharisiens se concertèrent pour voir comment prendre en faute Jésus en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d'Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens. Donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à l'empereur ? »  Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! Pourquoi voulez-vous me mettre à l'épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l'impôt. »  Ils lui présentèrent une pièce d'argent. Il leur dit : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? - De l'empereur César », répondirent-ils.  Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. 

 

CALENDRIER
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8h45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12h15 un prêtre se tient dans l’église pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 
Du 16 au 23 octobre Semaine mondiale de la mission  
 
DIMANCHE 16 OCTOBRE A 16h30 : Concert à l’Eglise Notre-Dame à l’occasion des 25 ans     de l’Association RESTAURER

 


- Lundi  17 octobre  : Saint-Ignace 
 
- Mardi 18 octobre  : Saint-Luc
 
- Mercredi 19 octobre : de la férie 
 
- Jeudi 20 octobre : de la férie 
  
Ø Vendredi 21 octobre  : de la férie

 
- Samedi 22 octobre  : de la férie
Ø A 11h : Confessions dans l’église
 
Dimanche 23 octobre – 30ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Ex 22,20-26) Psaume (17,2-4.20.47.51) 2ème lecture (1Th 1,5c-10) Evangile (Mt 22,34-40)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame
Messe à 9h à Saint-Louis
Messe à 10h30 à Notre-Dame 
 
FETES DE LA TOUSSAINT :
Mardi 1er Novembre :  Messe à 10h30 à Notre-Dame
De 14h30 à 17h30 : Bénédiction des tombes au Cimetière
Mercredi 2 Novembre : 

*  Messe à 9h à Saint-Louis
*  Messe à 19h30 à Notre-Dame

 

 

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens