Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 20:35

Synthèse en français de la catéchèse du mercredi 12 Juin du Pape François

 


Dieu n’appartient à aucun peuple mais c’est lui qui appelle tous les hommes sans distinction à faire partie de son peuple; même celui qui se sent loin, craintif ou indifférent. Mais que peut-on dire de ce peuple de Dieu ? On en devient membre, non par la naissance charnelle, mais par une naissance nouvelle, spirituelle, qui est un don très précieux de Dieu et que procurent la foi et le Baptême. Ce peuple est régi par la loi de l’amour : amour de Dieu reconnu comme unique Seigneur de la Vie, et amour du prochain qui accueille l’autre comme un frère et dépasse les divisions.
Ce peuple a reçu pour mission de porter, telle une lumière, l’espérance et le salut de Dieu au monde entier ; la vie des chrétiens doit être vraiment le signe de l’amour de Dieu qui appelle chacun à l’amitié avec lui. Car, si nous annonçons l’Evangile, surtout par le témoignage de notre vie, Dieu peut changer la réalité du monde, souvent marquée par le mal. Ce peuple, enfin, a pour but le Royaume, commencé par Dieu sur la terre, la communion avec le Seigneur pour vivre la joie d’un amour sans mesure. »
 
(L’ensemble de la catéchèse est sur la table au fond de l’église) 
 
 
Notre-Dame de la Consolation fête ses 90 ans 
 
Le Samedi 29 juin et le Dimanche 30 juin 2013
Visites guidées de l’église :
Samedi de 15 h à 18 h
et Dimanche de 15 h à 18 h
 
Samedi à 18 h 30 : Concert
Orchestre et orgue
Avec la participation de l’orchestre :
Les Concerts d’Athalie
Entrée libre
 
Dimanche à 10 h 30 : Messe
Présidée par Monseigneur Pascal Delannoy,
Evêque de Saint-Denis-en-France
 
Puis apéritif déjeunatoire champêtre
Dans les jardins du presbytère, 4 allée de Verdun, Le Raincy 
 
  
 
 
Deux attitudes


1ère lecture (1 R 17, 17-24) Psaume (Ps 29, 3-6.12-13) 2ème lecture (1 Ga 1, 11-19) Evangile (Lc 7,11-17)
 
C'est Saint Paul qui l'a conduit à la foi en la résurrection du Christ. Originaire de Troas, Luc n'a jamais connu Jésus en Palestine. 
Ses qualités professionnelles en font un observateur attentif aux personnes. Il sait ce que veulent dire les silences d'une mère. Et c'est ainsi qu'il est l'évangéliste qui nous fait pénétrer le plus dans l'intime de la vie spirituelle de Marie, la Mère de Dieu, la Mère de Jésus. "Elle gardait toutes ces choses en son coeur".
L'épisode évangélique du jeune homme de Naïm nous confirme, dans sa brièveté même, que ce médecin est attentif aux faiblesses, aux infirmités et aux limites de toute vie humaine Il sait traduire le fait que le Christ, comme Dieu, connaît les réalités vécues dans le coeur des hommes. Ces instants de la porte de Naïm sont traduits avec la sobriété et le respect d'un médecin pour le malade et pour ses proches.
Le Seigneur est saisi de pitié pour cette mère qui a déjà connu un autre décès, celui de son époux. Aucune longue phrase : "Ne pleure pas" lui dit-il ; et pour le jeune homme sa parole est comme une "ordonnance : "Je te l'ordonne lève-toi." Luc ne s'étend pas sur les sentiments des uns et des autres. 
Simon est entouré de ses amis, à qui il est heureux de leur faire rencontrer le prédicateur itinérant, ce Jésus qui n'est pas de la même classe que les invités. Simon n'a donc pas à le traiter de la même façon respectueuse que celle qu'il démontre envers ses amis, à qui il fait laver les pieds, qu'il reçoit avec le baiser de paix et sur la tête de qui il verse de l’huile parfumée.
Pour Jésus, ces trois marques d'hospitalité sont absentes. Elles auraient dû lui être faites par Simon, le distingué Pharisien et non pas par cette "pécheresse".
Dans le même temps, elle s'introduit dans la salle à dîner, sans y être invitée. Ce qui est inadmissible selon la coutume. C'est une femme et c'est une intruse. Bien plus, elle s'approche de Jésus avec des gestes équivoques et inadmissibles.
Elle lave ses pieds avec ses larmes, les couvre de baisers et y verse un parfum d'une grande valeur. Simon est scandalisé. Ces gestes sont comme l'invitation à une certaines "proximité". Et Jésus laisse la pécheresse lui prodiguer ces marques d'amour en public. Mais Jésus, lui, en connaît le véritable sens, et il n'en reste pas aux apparences. Il va au fond des coeurs. 
 
 
 
 
1ère lecture : David reconnaît sa faute et Dieu lui pardonne(2S 12, 7-10.13)
Lecture du second livre de Samuel
Après le péché de David, le prophète Natan vint le trouver et lui dit : « Ainsi parle le Seigneur Dieu d'Israël: Je t'ai sacré roi d'Israël, je t'ai sauvé de la main de Saül, puis je t'ai donné la maison de ton maître, je t'ai donné les épouses du roi ; je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda et, si ce n'est pas encore assez, j'y ajouterai tout ce que tu voudras. Pourquoi donc as-tu méprisé le Seigneur en faisant ce qui est mal à ses yeux ? Tu as frappé par l'épée Ourias le Hittite ; sa femme, tu l'as prise pour femme ; lui, tu l'as fait périr par l'épée des fils d'Ammon. Désormais, l'épée ne cessera  plus de frapper ta maison, pour te punir, parce que tu m'as méprisé et que tu as pris la femme d'Ourias le Hittite pour qu'elle devienne ta femme. David dit à Nathan : « J'ai péché contre le Seigneur ! » Nathan lui répondit : « Le Seigneur a pardonné ton péché, tu ne mourras pas. » 
 
Psaume : Ps 31, 1-2, 5abcd, 5ef.7, 10bc-11
R/ Pardonne-moi, mon Dieu, relève-moi !
Heureux l'homme dont la faute est enlevée, et le péché remis ! Heureux l'homme dont le Seigneur ne retient pas l'offense, dont l'esprit est sans fraude ! Je t'ai fait connaître ma faute, je n'ai pas caché mes torts. J'ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur en confessant mes péchés.» Et toi, tu as enlevé l'offense de ma faute. Tu es un refuge pour moi, mon abri dans la détresse, de chants de délivrance tu m'as entouré. L'amour du Seigneur entourera ceux qui comptent sur lui. Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ! Hommes droits, chantez votre allégresse ! 
 
2ème lecture : C'est par la foi au Christ que nous sommes sauvés (Ga 2, 16.19-21)
Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates
Frères, nous le savons bien, ce n'est pas en observant la Loi que l'homme devient juste devant Dieu, mais seulement par la foi en Jésus Christ ; c'est pourquoi nous avons cru en Jésus Christ pour devenir des justes par la foi au Christ, mais non par la pratique de la loi de Moïse, car personne ne devient juste en pratiquant la Loi. Grâce à la Loi (qui a fait mourir le Christ) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour Dieu. Avec le Christ, je suis fixé à la croix : je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi. Il n'est pas question pour moi de rejeter la grâce de Dieu. En effet, si c'était par la Loi qu'on devient juste, alors le Christ serait mort pour rien. 
 
Evangile : La pécheresse pardonnée à cause de son grand amour (brève : 36-50) (Lc 7, 36-50; 8, 1-3)
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Auprès du Seigneur est la grâce, près de lui, la pleine délivrance. Alléluia. (Ps 129, 7)
 
Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
Un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table. Survint une femme de la ville, une pécheresse. Elle avait appris que Jésus mangeait chez le pharisien, et elle apportait un vase précieux plein de parfum.Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, à ses pieds, et ses larmes mouillaient les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et y versait le parfum. En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu'elle est : une pécheresse. » Jésus prit la parole : « Simon, j'ai quelque chose à te dire. — Parle, Maître. » Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d'argent, l'autre cinquante. Comme ni l'un ni l'autre ne pouvait rembourser, il remit à tous deux leur dette. Lequel des deux l'aimera davantage ? » Simon répondit : « C'est celui à qui il a remis davantage, il me semble. — Tu as raison », lui dit Jésus. Il se tourna vers la femme, en disant à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré chez toi, et tu ne m'as pas versé d'eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux. Tu ne m'as pas embrassé ; elle, depuis son entrée, elle n'a pas cessé d'embrasser mes pieds. Tu ne m'as pas versé de parfum sur la tête ; elle, elle m'a versé un parfum précieux sur les pieds. Je te le dis : si ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, c'est à cause de son grand amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d'amour. » Puis il s'adressa à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. » Les invités se dirent : « Qui est cet homme, qui va jusqu'à pardonner les péchés ? » Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t'a sauvée. Va en paix ! » Ensuite Jésus passait à travers villes et villages, proclamant la Bonne Nouvelle du règne de Dieu. Les Douze l'accompagnaient, ainsi que des femmes qu'il avait délivrées d'esprits mauvais et guéries de leurs maladies : Marie, appelée Madeleine (qui avait été libérée de sept démons), Jeanne, femme de Kouza, l'intendant d'Hérode, Suzanne, et beaucoup d'autres, qui les aidaient de leurs ressources. 
 
 
CALENDRIER
 
 
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
 Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte
 
DIMANCHE 16 juin 2013 – 11ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (2 S, 12,7-10.13) Psaume (Ps 31,1-2.5.7.10-11) 2ème lecture (Ga 2,16.19-21) 
Evangile (Lc 7,36-8,3) 
 
 
Lundi 17 juin  : De la férie 
Mardi 18 juin  : De la férie 
Mercredi 19 juin  : De la férie
Jeudi 20 juin  : De la férie
Vendredi 21 juin  : Saint Louis de Gonzague 

 Samedi 22 juin  : Saint Paulin 


DIMANCHE 23 juin 2013 – 12ème dimanche du temps ordinaire
1ère lecture (Za 12,10-11a et 13,1) Psaume (Ps 62,2-6.8-ç) 2ème lecture (Ga 3,26-29) 
Evangile (Lc 9,18-24)
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame  
Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame 
 
Nous sommes en communion de prière avec nos frères protestants du Raincy qui célèbrent solennellement le rapprochement historique de l’Eglise réformée  et de l’Eglise luthérienne, au Temple protestant le dimanche 23 Juin à 10 h 30
 
" Pas de messe à l’église Saint-Louis à 9 h du 30 juin au 8 septembre inclus 
 
- Samedi 29 et Dimanche 30 Juin : 
90  ans de l’église Notre-Dame de la consolation  
 
- Samedi 29 Juin : 
Fête de Saint-Pierre et Saint-Paul : messe à 10 h 30 suivie d’un temps d’adoration du Saint-Sacrement et de prière pour les vocations
 
- Chorale pour la messe du dimanche 30 juin :
Répétitions les 21 et  28 juin de 20 h 30 à 22 h à la crypte

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens