Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 21:02

Catéchèse et initiation chrétienne.
Devenir chrétien demande « un cheminement et une initiation à plusieurs étapes » (CEC n° 1229)*. Dans le cas très habituel du baptême des petits enfants est organisé ce que le Catéchisme appelle un catéchuménat postbaptismal. Il est dit dans le même article (n° 1231) : « il ne s'agit pas seulement du besoin d'une instruction postérieure au baptême, mais de l'épanouissement nécessaire de la grâce baptismale dans la croissance de la personne. C'est le lieu propre du catéchisme ». 
 
Tout récemment, une forte accentuation s'est portée sur la question de l'initiation chrétienne entendue dans son sens le plus large depuis la première annonce de la Parole jusqu'à la célébration des sacrements de l'initiation.
 
Dans l'ensemble de l'initiation chrétienne, telle qu'elle est présentée dans l'Ordo initiationis chritiana adultorum, des étapes sont très clairement présentées depuis le temps de la première évangélisation jusqu'à celui de la mystagogie. Les Préliminaires méritent d'être étudiés attentivement car ils fournissent des notes pastorales du plus haut intérêt. Il y est déclaré, à propos du catéchuménat, qu'il convient de mettre en œuvre quatre moyens dont le premier est « une catéchèse appropriée, progressive et intégrale ... en lien avec l'année liturgique et soutenue par des célébrations de la Parole. Elle mène les catéchumènes non seulement à une bonne connaissance des dogmes et des commandements, mais aussi à une découverte personnelle du mystère du salut dont ils demandent eux-mêmes à bénéficier » (n° 99).
 
Les Lineamenta du prochain Synode des Evêques abordent explicitement ce thème au paragraphe 18, allant jusqu'à écrire : « c'est de la façon dont l'Église en Occident saura gérer cette révision de ses pratiques baptismales que dépendra le visage futur du christianisme dans son monde et la capacité de la foi chrétienne de parler à sa culture ». Le Synode aura à étudier cette question avec ses implications. Le Catéchisme de l'Église Catholique pourra permettre de « redécouvrir les contenus de la foi professée, célébrée, vécue et priée » (Benoît XVI, Porta Fidei n° 9) et l'on ne peut que demander au Seigneur que la toute proche Année de la foi puisse produire les fruits espérés.
 
Dans les tous prochains jours s'ouvre le Congrès Européen pour la Catéchèse dont le thème est L'initiation chrétienne dans la perspective de la Nouvelle Evangélisation. Tout en accordant une attention spécifique aux enfants et jeunes de 7 à 16 ans, ce congrès permettra de mettre en évidence ce qu'est une véritable pédagogie de l'initiation, valable pour tous les âges, dans les attitudes demandées aux catéchistes, dans les contenus et les étapes nécessaires jusqu'à la mystagogie, encore trop souvent peu pratiquée. 
 
Echanges sur les pratiques d'initiation chrétienne, études sur l'Eucharistie et la confirmation au sein des sacrements de l'initiation et propositions pastorales à faire pour les jeunes nourriront la réflexion et seront utiles pour le prochain Synode.
 
Mgr Pierre-Marie Carré
Archevêque métropolitain de Montpellier,
Membre du Conseil Pontifical pour la promotion de la Nouvelle Evangélisation,
(*) CEC : catéchisme de l’Eglise Catholique 
 

 
La Pentecôte des païens
1ère lecture (Ac 10, 25-26.34-35.44-48) Psaume (Ps 97, 1-4.6) 2ème lecture (1 Jn 4,7-10) Evangile (Jn 15,9-17
Plusieurs commentateurs emploient cette expression : « pentecôte des païens ». Elle est éclairante, mais elle peut devenir fausse si nous l’entendions comme la fondation d’une nouvelle Eglise. En fait, l’Esprit renvoie à la Parole de Dieu qui est le Verbe, Jésus-Christ. Il n’est aucune autre Parole de vie pour les Juifs comme pour les païens. Il construit le Corps qui est l’Eglise. 
 
L’Evangile de ce dimanche le rappelle : « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour. Comme moi j’ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour. » (Jean 15. 10).
 
A Césarée, Corneille, dans une vision, reçoit l’ordre de faire venir Pierre auprès de lui. C’est un appel de l’ange de Dieu qu’il transmet. A Joppé (Jaffa aujourd’hui), Pierre, de son côté, reçoit dans une vision l’ordre de ne plus faire de distinction entre aliments purs et aliments impurs. Ce n’est pas à lui de décider : « Ce que Dieu a rendu pur, ce n’est pas à toi de le dire souillé. » (Actes 10. 15).
 
Les émissaires de Corneille arrivent à Joppé et Pierre les reçoit. Tout s’éclaire. C’est l’Esprit de Dieu qui introduit les trois messagers, comme Abraham au chêne de Mambré a reçu trois messagers. Pierre leur offre l’hospitalité. Puis il part avec eux le lendemain mais l’Eglise l’accompagne par la présence de quelques frères de Joppé.
 
A Césarée, la rencontre de Pierre et de Corneille se fait au milieu de ses amis rassemblés. L’auteur du livre des Actes a pris soin de ne pas utiliser le mot grec « ecclesia » qui signifierait l’Eglise. Il s’agit d’une assemblée, ce n’est pas encore l’Eglise.
 
Pierre ne se justifie pas. Il explique l’enjeu de l’événement : « Je saisis que Dieu n’est pas partial. Dans toutes les nations, celui qui le craint et pratique la justice lui est agréable. » (Actes 10. 35). Il est l’écho de la première lettre de saint Jean lue en ce dimanche : « Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu et ils connaissent Dieu. » (1 Jean 4. 7). Corneille était un « craignant Dieu » et, selon la parole de sa vision, « Ta prière a été exaucée et tes aumônes je les ai remémorées. » Il peut atteindre cette connaissance de Dieu au sens plénier que lui donne la tradition biblique.
 
Parce qu’ils sont bien de ceux qui aiment, ces païens peuvent recevoir à profusion le don de l’Esprit qui est l’Esprit d’amour. Ils peuvent chanter le psaume 97 : « La terre toute entière a vu la victoire de notre Dieu ! acclamez Dieu, terre entière ! » 
 
 
1ère lecture : Les premiers païens baptisés (Ac 10, 25-26.34-35.44-48)

 


Lecture du livre des Actes des Apôtres
Quand Pierre arriva à Césarée chez Corneille, centurion de l’armée romaine, celui-ci vint à sa rencontre, et se jetant à ses pieds, il se prosterna. Mais Pierre le releva et lui dit : « Reste debout. Je ne suis qu'un homme, moi aussi. » Puis il s'adressa à ceux qui étaient là : « En vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ; mais, quelle que soit leur race, il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste. » Pierre parlait encore quand l'Esprit Saint s'empara de tous ceux qui écoutaient la Parole. Tous les croyants qui accompagnaient Pierre furent stupéfaits, eux qui étaient Juifs, de voir que même les païens avaient reçu à profusion le don de l'Esprit Saint. Car on les entendait dire des paroles mystérieuses et chanter la grandeur de Dieu. Pierre dit alors : « Pourrait-on refuser l'eau du baptême à ces gens qui ont reçu l'Esprit Saint tout comme nous ? » Et il donna l'ordre de les baptiser au nom de Jésus Christ. Alors ils lui demandèrent de rester quelques jours avec eux. 
 
Psaume : 97, 1, 2-3ab, 3cd-4a.6b 
 
R/ Dieu révèle sa puissance à toutes les nations
Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s'est assuré la victoire. Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s'est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d'Israël. La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière. Acclamez votre roi, le Seigneur ! 
 
2ème lecture : « Dieu est amour » (1Jn 4, 7-10)

 


Lecture de la première lettre de saint Jean
Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l'amour vient de Dieu. Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu, et ils connaissent Dieu. Celui qui n'aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. Voici comment Dieu a manifesté son amour parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici à quoi se reconnaît l'amour : ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, c'est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés. 
 
Evangile : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15, 9-17) 
 
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Le Seigneur nous a laissé un commandement nouveau : « Aimez vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Alléluia. (cf. Jn 13, 34) 
 
Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera. Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. » 
 
 
CALENDRIER
 
 Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
 
DIMANCHE  13 Mai 2012 –  Sixième Dimanche de Pâques
1ère lecture (Ac 10, 25-26.34-35.44-48) Psaume (Ps 97, 1-4.6) 2ème lecture (1 Jn 4,7-10) 
Evangile (Jn 15,9-17) 
QUETE POUR LE FLEURISSEMENT DE L’EGLISE
 
 Lundi  14 Mai 2012  : Saint-Matthias
 
 Mardi  15 mai  : De la férie
 
 Mercredi 16 mai  : De la férie
 
Jeudi 17 mai : Ascension du Seigneur, solennité
A 10 h 30 Messe à l’église Notre-Dame - pas de messe à Saint-Louis à 9 h
 
 Vendredi 18 mai  : De la férie 
 
 Samedi 19 mai    : Saint-Yves  
Pas de confession ni d’exposition du Saint-Sacrement
 
 
DIMANCHE 20 Mai 2012 – Septième dimanche de Pâques
1ère lecture (Ac 1,15-17.20a 20c-26) Psaume (Ps 102,1-2.11-12.19.22) 2ème lecture (1 Jn 4,11-16 Evangile Jn 17,11b-19) 
JOURNEE DE LA COMMUNICATION
Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame 
Messe à 9h à  Saint-Louis - à 10 h 30 à Notre-Dame  

 


 Mardi 22 mai à 20 h 30 à la Cathédrale Notre-Dame de Paris : Grande Veillée pour la vie en présence des évêques des huit diocèses d’Ile-de-France,


Dimanche 27 Mai de 10 h à 22 h : Rassemblement diocésain « diverCité » à l’Ile des Vannes, 11-15 Boulevard Marcel-Paul, l’Ile Saint-Denis (93). Messe à 17 h 30 présidée par Monseigneur Pascal DELANNOY, évêque de Saint-Denis.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens