Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 08:14

LE CAREME
Le terme « carême » vient du mot latin “quadragesima”, qui signifie quarante, chiffre biblique symbolique qui exprime une totalité temporelle, un temps achevé :
- les quarante jours du déluge (Genèse 7, 4.12.17),
- les quarante jours de Moïse sur l’Horeb (Exode 24, 18),
- les quarante années du peuple élu dans le désert (Nombres 32, 13),
- la marche de quarante jours d’Élie vers l’Horeb (1 Rois 19, 8),
- les quarante jours du Christ au désert (Matthieu 4, 2 ; Marc 1, 13 ; Luc 4,2). Cette période liturgique prépare à la fête de Pâques par la prière, le partage (aumône) et le jeûne

LE MERCREDI DES CENDRES
Célébration marquant le début du carême. Par une parole et par un signe, l’assemblée des fidèles est invitée à la conversion : la parole « convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » accompagne l’imposition des cendres. Cette parole et ce geste sont accomplis au nom du Christ Sauveur. Les cendres proviennent des rameaux de buis ou d’olivier bénis l’année précédente lors de la fête des Rameaux, qui auront été brûlés et réduits en cendres. Elles nous rappellent notre condition humaine : sur cette terre nous ne sommes que de passage et, pécheurs, nous sommes appelés à nous convertir.

LE JEUNE
L’Eglise catholique propose à ses fidèles de jeûner (se passer d’un repas) le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, et de s’abstenir de viande les vendredis du carême. En nous privant du nécessaire, nous nous rappelons que Dieu nous est encore plus nécessaire. Le Jeûne aide à acquérir la liberté du cœur. Cela signifie que nous souhaitons ne pas être centrés sur nous-mêmes, sur nos désirs, sur nos besoins. Le jeûne nous aide ainsi à nous ouvrir à Dieu et aux autres, et par conséquent nous stimule dans la prière.

LES CATECHUMENES
Nom donné aux adultes qui se préparent au baptême. Près de 250 catéchumènes seront baptisés à Paris la nuit de Pâques. Depuis plusieurs mois ou années, ils ont suivi une formation catéchétique. Le Carême est l’ultime étape. Le Cardinal André Vingt-Trois les rassemblera le 28 février à Notre-Dame pour les appeler et leur remettre une écharpe violette signe du chemin de conversion dans lequel ils sont engagés. A Pâques, lors de leur baptême, ils recevront le vêtement blanc, signe de la résurrection du Christ à laquelle ils sont unis.

L'AUMONE
Acte de donner à plus nécessiteux que soi. Dans l’Ancien Testament, l’aumône est régie par des lois. Le Nouveau Testament lui donne une dimension nouvelle : c’est l’amour des autres et non pas l’obéissance à la Loi qui doit la motiver.

LES RAMEAUX
Le rameau vert (buis ou olivier), qui est le signe de l’hommage rendu au Christ entrant triomphalement à Jérusalem, est aussi le signe d’une espérance : le bois de la Croix devient l’arbre de la vie, le bois mort refleurit et la vie triomphe de la mort. Ce rameau, béni le dernier dimanche du Carême, dimanche des Rameaux, est emporté dans chaque maison comme un témoignage de la foi dans le Christ et dans sa victoire le jour de Pâques.

LA CONVERSION
(du latin, convertere : tourner, changer). C’est ouvrir son cœur et son intelligence à Dieu et avec sa grâce (son aide), réaliser de véritables changements dans son existence en se détournant du péché en étant de plus en plus fidèle à l’Evangile. La conversion est le signe de l’accueil de la foi. Elle rapproche du Christ, source de la vie éternelle.

LE CHEMIN DE CROIX
Parcours retraçant, habituellement en quatorze étapes (stations), ce qu’a enduré le Christ depuis sa condamnation par Pilate jusqu’à sa mise au tombeau. Il nous unit par la prière aux souffrances du Christ, et nous invite à contempler l’Amour de Dieu pour nous. Célébrés à l’intérieur des églises ou dans la rue, ils ont lieu le vendredi en début d’après-midi, à l’heure de la mort du Christ.

RESURRECTION, RESSUSCITE
La résurrection est le centre de la foi et de l’espérance chrétiennes depuis que le Christ est lui-même ressuscité. Ce n’est pas un « retour à la vie d’avant », mais une véritable victoire sur la mort par une transformation de la Vie. C’est une action divine puisque Dieu seul est maître de la vie.

SALUT, SAUVEUR
Le salut est la libération définitive du mal, du péché et de la mort pour une communion complète avec Dieu. Les chrétiens orientaux parlent plus volontiers de « divinisation » de l’Homme par Dieu. Il s’agit au fond de la même réalité : en Jésus, Dieu nous sauve de tout ce qui nos coupe de Lui (péché). L’acte de salut par excellence est la mort et la résurrection du Christ, le Sauveur. Il s’accomplit sur la croix par le don total que Jésus fait de lui-même, à son Père et à toute l’humanité.


Source : site internet de l' Eglise catholique, diocèse de Paris "cheminer vers Pâques"
http://www.catholique-paris.cef.fr

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Temps liturgiques

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens