Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 20:43

Notre Communauté au quotidien

avec Notre-Dame de la Consolation

 

« Courage et confiance »

 

 

Date : Vendredi 17 Avril : Vendredi de l’Octave de Pâques.

 

Textes du jour : Actes des Apôtres 4,1-12 ; Psaume 117, Jean 21,1-14

 

Commentaire :

Les disciples ont quitté Jérusalem et sont revenus en Galilée où ils ont repris leur ancien métier de pêcheurs. On a l’impression que la résurrection de Jésus n’a rien changé, au contraire, certains apôtres auraient repris le travail qu’ils avaient avant même d’avoir rencontré Jésus… Et pourtant, pour sa dernière apparition parmi eux que nous relatent les évangiles, il va les enseigner sur ce que sera leur vie prochaine. Ils deviendront pêcheurs d'hommes, et c'est uniquement lorsqu'ils seront à l'écoute de sa Parole qu'ils pourront accomplir leur ministère. La Parole est ici pleinement accomplie, Dieu a bien glorifié son Fils, il est ressuscité.  Sans sa Parole, sans la « connaissance » de sa personne, les apôtres pourront bien jeter leurs filets toutes la nuit et ils ne prendront rien, mais s'ils demeurent à l'écoute de ce que veut le Seigneur ils feront une abondante pêche pour le Royaume.

        IL s’agit donc pour eux de bien reconnaître Jésus ressuscité. Le premier à le faire est Jean (le disciple que Jésus aimait).

        En fait tout a changé dans le cœur des apôtres : après la résurrection ce n'est plus d'une manière naturelle que l'on connaît Jésus, mais c'est d'une manière spirituelle. Jésus, en étant présent à coté de ses disciples, les invitent « spirituellement » à l’associer à leur tâche, et ce tous ls jours de leur vie . « Je serai avec vous tous les jours ». Et c’est cela la nouveauté de leur vie.

Et nous, dans nos tâches quotidiennes, comment, et de quelle manière, associons nous le Christ ressuscité ?

        Jésus a mis sur le feu des poissons que les disciples n'ont pas péchés, mais il leur demande aussi de mettre sur ce feu les poissons qu'ils ont pêchés.  Belle image que Jean nous invite à contempler : Jésus nous associe à sa résurrection, il nous confie même sa propre mission d’annoncer au monde les merveilles de Dieu. Mais pour cela nous avons besoin, pas simplement de nos vivres, mais des siens. Nous avons besoin de la nourriture qu’il nous donne pour accomplir la mission. Continuons tous ces jours à nous laisser nourrir quotidiennement de sa Parole.

                                                                   Père Frédéric Benoist

 

Paroles du pape François :

 

« Prions aujourd’hui pour les personnes âgées, en particulier celles qui sont isolées ou en maison de retraite », en temps de Coronavirus. Elles ont peur, ont peur de mourir seules. Elles ressentent cette pandémie comme quelque chose d’agressif pour elles. Elles sont nos racines; notre histoire. Elles nous ont donné la foi, la tradition, le sens de l’appartenance à une patrie.  Prions pour que le Seigneur leur soit proche en cette période »

 

 

 

CATÉCHÈSE DE JÉRUSALEM AUX NOUVEAUX BAPTISÉS :

Baptisés dans la mort et la résurrection du Christ.



Vous avez été conduits par la main à la piscine du baptême, comme le Christ est allé de la croix au tombeau qui est devant vous. On a demandé à chacun s'il croyait au nom du Père et du Fils, et du Saint-Esprit. Vous avez proclamé la confession de foi qui donne le salut et vous avez été plongés trois fois dans l'eau, et ensuite vous en êtes sortis. C'est ainsi que vous avez rappelé symboliquement la sépulture du Christ pendant trois jours.

 De même, en effet, que notre Sauveur a passé trois jours et trois nuits au cœur de la terre, c'est ainsi que vous, en sortant de l'eau pour la première fois, vous avez représenté la première journée du Christ dans la terre ; et la nuit, en étant plongés. Celui qui est dans la nuit ne voit plus rien, tandis que celui qui est dans le jour vit dans la lumière. C'est ainsi qu'en étant plongés comme dans la nuit vous ne voyiez rien ; mais en sortant de l'eau vous vous retrouviez comme dans le jour. Dans un même moment vous mouriez et vous naissiez. Cette eau de salut est devenue à la fois votre sépulture et votre mère.



Ce que Salomon dit à un autre sujet pourrait s'appliquer à vous : Il y a un temps pour enfanter, et un temps pour mourir. Mais pour vous c'était l'inverse : un temps pour mourir et un temps pour naître. Un seul temps a produit les deux effets, et votre naissance a coïncidé avec votre mort.

 Chose étrange et incroyable ! Nous n'avons pas été véritablement morts ni véritablement ensevelis, et nous avons ressuscité sans être véritablement crucifiés. Mais si la représentation ne réalise qu'une image, le salut, lui, est véritable.

 Le Christ a été réellement crucifié, réellement enseveli, et il a ressuscité véritablement. Et tout ceci nous est accordé par grâce. Unis par la représentation de ses souffrances, c'est en toute vérité que nous gagnons le salut.



Bonté excessive pour les hommes ! Le Christ a reçu les clous dans ses mains toutes pures, et il a souffert ; et moi, qui n'ai connu ni la souffrance ni la peine, il me fait, par pure grâce, participer au salut !

Personne donc ne doit penser que le baptême consiste simplement dans le pardon des péchés et la grâce de la filiation adoptive ; il en était ainsi pour le baptême de Jean, qui ne procurait que le pardon des péchés. Mais nous savons très précisément que notre baptême, s'il est purification des péchés et nous attire le don de l'Esprit Saint, est aussi l'empreinte et l'image de la passion du Christ. C'est pourquoi saint Paul proclamait : Ne le savez-vous pas ?  Nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés. Nous avons donc été mis au tombeau avec lui par le baptême.

Quelques règles de méthodes si nous voulons communier dimanche, en venant recevoir du prêtre l’hostie consacrée

(nous vous reportons à la feuille du 16 Avril)

 

- Je reconnais la présence réelle du Christ dans l’hostie consacrée :

              -> Cette hostie (ou ces hosties, si c’est pour les membres de ma famille) sera donnée par le prêtre, en se servant de la réserve eucharistique de notre église, au maximum 1 heure avant la messe télévisée de 11h. Je ne vais pas faire mes courses ou autres activités avec une hostie consacrée en ma possession.

              -> Je m’engage de ce fait à « participer » à l’eucharistie du dimanche à la télévision. (messe télévisée)

              -> Je célèbre cette messe télévisée dans son intégralité, en ayant aucune autre activité pendant sa diffusion

              -> L’hostie consacrée est consommée dans son intégralité et n’est pas conservée au-delà de la célébration de l’eucharistie retransmise à la télévision.

              -> L’hostie consacrée qui m’est confiée est emportée dans un custode ou une petite boite métallique et non dans un tissu ou un mouchoir. (se munir de cette custode)

              -> C’est au moment de la communion que je consomme cette hostie.

 

- Je reçois mission de porter la communion :

-> éventuellement, je peux demander à vivre le sacrement de la réconciliation avant qu’il me soit confié une telle mission.

-> Je prendrai le temps de me laisser instruire par le prêtre de la mission à suivre . Je l’informe des personnes à qui je donne la communion.

 

Une telle proposition concerne uniquement la messe dominicale et s’appliquera uniquement durant le temps du confinement.

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuille quotidienne "confinement"

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens