Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 17:49

« Vivre une vie pleine »

Paroles du pape François place saint Pierre le Dimanche 12 Mai 2019

 

Chers frères et sœurs, bonjour !

Dans l’Evangile d’aujourd’hui (cf. Jn 10,27-30) Jésus se présente comme le vrai Pasteur du peuple de Dieu. Il parle de la relation qui le lie aux brebis du troupeau, c’est-à-dire à ses disciples, et insiste sur le fait que c’est une relation de connaissance réciproque. « Mes brebis – dit-il – écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront. » (vv. 27-28). En lisant attentivement cette phrase, nous voyons que l’oeuvre de Jésus s’explique par certaines actions : Jésus parle, Jésus connaît, Jésus donne la vie éternelle, Jésus protège.

Le Bon Pasteur – Jésus – est attentif à chacun de nous, il nous cherche et nous aime, en nous adressant sa parole, en connaissant en profondeur notre cœur, nos désirs et nos espérances, ainsi que nos échecs et nos déceptions. Il nous accueille et nous aime comme nous sommes, avec nos qualités et nos défauts. Pour chacun de nous Il “donne la vie éternelle” : il nous offre la possibilité de vivre une vie pleine, sans fin. En outre, il nous protège et nous guide avec amour, en nous aident à traverser les sentiers abrupts et les routes parfois risquées qui se présentent sur le chemin de la vie.

Aux verbes et aux gestes qui décrivent la façon dont Jésus, le Bon Pasteur, se met en relation avec nous, répondent les verbes qui concernent les brebis, c’est-à-dire nous : elles « écoutent ma voix », elles « me suivent ». Ce sont des actions qui montrent de quelle façon nous devons correspondre aux attitudes tendres et prévenantes du Seigneur. Ecouter et reconnaître sa voix, en effet, implique une intimité avec Lui, qui se consolide dans la prière, dans la rencontre cœur à cœur avec le divin Maître et Pasteur de nos âmes. Cette intimité avec Jésus… parler avec Jésus, renforce en nous le désir de le suivre, en sortant du labyrinthe des parcours erronés, en abandonnant les comportements égoïstes, pour se mettre en chemin sur les nouvelles routes de la fraternité et du don de nous-mêmes, à son imitation.

N’oublions pas que Jésus est l’unique Pasteur qui nous parle, nous connaît, nous donne la vie éternelle et nous protège. Nous sommes l’unique troupeau et nous devons seulement nous efforcer d’écouter sa voix, tandis qu’Il scrute avec amour la sincérité de nos cœurs. Et de cette intimité continue avec notre Pasteur, de cet échange avec lui, jaillit la joie de le suivre en nous laissant conduire à la plénitude de la vie éternelle.

Tournons maintenant vers Marie, Mère du Christ et Bon Pasteur. Que celle qui a répondu promptement à l’appel de Dieu aide en particulier tous ceux qui sont appelés au sacerdoce et à la vie consacrée à accueillir avec joie et disponibilité l’invitation du Christ à être ses collaborateurs les plus directs dans l’annonce de l’Evangile et dans le service du Règne de Dieu de notre temps.

JERUSALEM…

La deuxième lecture nous invite à méditer la place de Jérusalem dans la symbolique juive et chrétienne. Nous n’avons pas à transformer ce que nous en disons en un commentaire indirect de l’actualité qui place Jérusalem au cœur d’un conflit qui concerne les trois religions monothéistes. Elle nous invite à en transposer la signification dans notre propre vie ecclésiale et personnelle.

Jérusalem, campée sur la colline de Sion, est située aux confins du désert de Juda qui descend jusqu’à la Mer Morte et de la bande côtière bénéficiant de pluies abondantes. La ville est antérieure à l’entrée dans la Terre Promise et elle n’a été conquise par les Israélites que deux siècles après leur installation. L’auteur de l’exploit en est le tout jeune roi David, à l’heure où celui-ci recueille l’unanimité des suffrages de la part des tribus, tant du Nord que du Sud. Pour n’en favoriser aucune et montrer qu’après Dieu, il ne doit son pouvoir qu’à lui-même, David établit sa capitale dans la ville qui devient la sienne en même temps qu’elle est signe de l’unité du Peuple, d’autant que peu après sa conquête l’Arche d’Alliance y résidera. (2ème livre de Samuel 5. 6). Dès lors Jérusalem s’identifie au destin du Peuple d’Israël. Un personnage permettra même de remonter jusqu’aux premières origines du peuple, en Abraham. C’est Melchisédech, prêtre du Très-Haut et roi de Salem, identifié par la Tradition avec Jérusalem. Abraham reçoit de lui la bénédiction et lui donne la dîme de tous ses biens. (Genèse 15. 17)

Quoi qu’il en soit de la manière dont Jérusalem est entrée dans l’histoire du salut, elle devient la Ville Sainte, par le fait même que David y transporte l’Arche d’Alliance (2ème livre de Samuel 6) contenant les Tables de la Loi donnée par Dieu au mont Sinaï. L’Arche est le “quasi sacrement” de la présence de Dieu à son Peuple. A l’étonnement, mais pour la joie de ses fidèles, Dieu a choisi de résider en Sion, “l’humble montagne” (Psaume 42. 7), plutôt que sur les sommets enneigés de l’Hermon. Tel est le libre choix de Dieu qui ne se démentira pas quand viendra dans sa ville celui qui est la véritable Arche de l’Alliance, le Messie Jésus “doux et humble de cœur”.     

Jérusalem est la ville où Dieu fait résider son Nom (1er Livre des Rois 11. 36). Là il peut être invoqué et plusieurs psaumes nous transmettent la prière et la joie des pèlerins qui montent à Jérusalem pour les grandes fêtes, comme la famille de Jésus, et Jésus lui-même, n’y manqueront pas. (Psaumes 24, 84, 132 etc …)

 

C’est dans le Temple que réside la présence divine au milieu de son Peuple, mais le Trône de Dieu demeure dans les cieux. Le prophète Isaïe a la révélation de ce qu’il est hors du Temple, même si sa “traîne emplit le sanctuaire.” (Isaïe 6). Sainte est l’alliance, sainte est la Loi. Si le Peuple – et le roi le premier – méprise l’Alliance, la sainteté de Dieu se retire et la ville revient au sort commun des citées humaines, convoitée, assiégée, ruinée, reconstruite pour un temps. C’est notre propre risque, à nous aussi, lorsque nous sommes infidèles à la grâce que Dieu nous donne sans jamais se lasser et qui est toujours en attente lorsque nous nous en séparons. Le don de Dieu est irréversible. « Rien ne nous séparera de l’amour que Dieu nous porte. » (Romains 8. 39). Les promesses demeurent par-delà les ruines : “Le reste de Sion, les survivants de Jérusalem seront appelés saints et tous seront inscrits à Jérusalem afin de vivre.” (Isaïe 4. 3) Même si par manque de foi, Jérusalem a failli, Dieu ne renonce pas, car “voici que je pose dans Sion une pierre à toute épreuve, une pierre angulaire précieuse, établie pour servir de fondation.” (Isaïe 28. 16) Cette pierre angulaire, c’est le Christ (Ephésiens 2. 20) et les disciples du Christ qui sont l’Eglise (Matthieu 16.18) Saint Paul en tire les conclusions : l’Eglise est désormais le Temple de Dieu et nous aussi qui sommes membres de l’Eglise. (1 Corinthiens 3. 10 à 17 et 1 Corinthiens 6. 19) Selon une parole de saint Augustin, nous sommes inclus dans l’édifice divin : « Il fait de nous un seul homme avec Lui, tête et corps. » (Commentaire du psaume 97)

Quand Dieu aura ainsi rebâti Jérusalem dans la sainteté, le signe de l’Arche de l’Alliance ne sera même plus nécessaire. La ville elle-même, en son entier, pourra être appelée “le trône du Seigneur” (Jérémie 3. 16 à 18) Ce sera un temps de convergence et de rassemblement pour les deux royaumes, celui du sud et celui du nord, Israël et Juda. Ce sera aussi un temps de rassemblement pour toutes les nations : ”Des nations nombreuses s’attacheront au Seigneur, elles seront pour lui un peuple.” -Zacharie 2. 14 à 16) . Jérusalem devient ainsi la mère universelle de tous les croyants. L’auteur du psaume 87 sait que les hommes appartiennent à des nations différentes, éventuellement hostiles : ils viennent de Philistie, de Tyr ou d’Ethiope. “Mais de Sion l’on dira, tout homme y est né.” Pour que Jérusalem soit reconstruite comme Dieu la souhaite, il faut que lui-même la fasse descendre du ciel. L’auteur de l’Apocalypse est chrétien, il sait que Dieu siège sur son trône divin, il connaît la “pierre d’angle”, c’est le Christ. Il sait que “Dieu est parmi les hommes, l’Emmanuel”. Avec saint Paul, saint Jean, l’auteur de l’Apocalypse sait que l’Eglise, dans sa réalité fondamentale, est bien cela. Qu’il nous suffise de relire les lettres aux Eglises, au début de l’Apocalypse, pour nous en convaincre. La Cité Sainte n’est plus seulement celle qui est bâtie sur le mont Sion, elle est celle qui est la demeure de Dieu, parée comme une fiancée pour son époux. Nous avons besoin de cette vision dans la foi quand nous regardons l’Eglise dans laquelle nous vivons et quand nous en parlons. Elle est faible par les hommes qui la composent, elle est sainte dans le Christ dont elle est le Corps Mystique.

Première lecture (Ac 14, 21b-27)

 

En ces jours-là, Paul et Barnabé, retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ; ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. » Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui. Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent au port d’Attalia, et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie. Une fois arrivés, ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi. – Parole du Seigneur. 

 

Psaume (Ps 144 (145), 8-9, 10-11, 12-13ab)

 

Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ; la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres. Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits. Ils annonceront aux hommes tes exploits, la gloire et l’éclat de ton règne : ton règne, un règne éternel, ton empire, pour les âges des âges. 

 

Deuxième lecture (Ap 21, 1-5a)

 

Moi, Jean, j’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre s’en étaient allés et, de mer, il n’y en a plus. Et la Ville sainte, la Jérusalem nouvelle, je l’ai vue qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête pour les noces, comme une épouse parée pour son mari. Et j’entendis une voix forte qui venait du Trône. Elle disait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront ses peuples, et lui-même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur : ce qui était en premier s’en est allé. » Alors celui qui siégeait sur le Trône déclara : « Voici que je fais toutes choses nouvelles. » – Parole du Seigneur. 

 

Évangile (Jn 13, 31-33a.34-35)

 

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples, quand Judas fut sorti du cénacle, Jésus déclara : « Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt. Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » – Acclamons la Parole de Dieu. 

CALENDRIER

 

 

Dimanche 19 Mai 2019 – 5ème Dimanche de Pâques

1ère lecture (Ac 14,21b-27) Psaume (144,8-13) lecture (Ap 21,1-5a) Evangile (Jn 13,31-33a.34-35)

Quête impérée pour les Vocations – un livret de prière est à votre disposition au fond de l’église

 

 

 

 

Messes de la semaine

 

Messe à 9 h tous les jours, sauf Jeudi

-Samedi adoration du Saint-Sacrement et confessions de 10 h à 12 h

Tous les dimanches à 17 h dans la crypte de l’église Notre-Dame : prière du chapelet

Permanence d’accueil le Jeudi de 17 à 19 h, le vendredi et le samedi de 16 à 18 h dans l’église

 

Rendez-vous de la semaine

 

-Mardi 21 mai à 18 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des accompagnateurs au FRAT de JAMBVILLE

Mercredi 22 et Jeudi 23 : retraite de Première communion et de Profession de foi des enfants du groupe scolaire Saint-Louis Sainte-Clotilde à TIGERY

 

Jeudi 23 Mai à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : Réunion sur la création d’une antenne « Jesuit Refugiees Service (JRS) dans notre département autour de l’accueil de demandeurs d’exils pour un temps de repos et de mise à l’abri. Venons nous informer.

 

Nous pouvons consulter le site : www.jrsfrance.org

 

-Vendredi 24 Mai de 16 h à 19 h dans l’église : un temps pour Dieu. Temps de célébration du sacrement du pardon dans l’église notamment pour tous les jeunes et enfants qui vont faire Première communion ou Profession de foi…. Veillée animée par le groupe Allegria

-Samedi 25 Mai à 10 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des parents des enfants de l’Éveil à la Foi qui seront baptisés cette année

 

-Samedi 25 Mai à 16 h dans l’église : répétition de la célébration des premières communions avec les enfants de la catéchèse

-Samedi 25 Mai à 17 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion de parents des jeunes qui participeront au Frat de Jambville à la Pentecôte

 

 

Dimanche 26 Mai 2019 – 6ème Dimanche de Pâques

1ère lecture (Ac 15,1-2.22-29) Psaume (66,2-5.7.8) lecture (Ap 21,10-14.22-23) Evangile (Jn 14,23-29)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis-Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

au cours de la messe Premières communions des enfants de la paroisse

Célébration de l’Éveil à la foi des 3-7 ans

Quête impérée pour les Prêtres âgés

 

 

Dimanche 26 Mai à 16 h visite de l’église Notre-Dame

organisée par l’association Restaurer

Partager cet article

Repost0
Published by paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens