Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 19:21

Aimer ses ennemis et rompre la chaîne du mal (traduction complète)

 

Paroles du pape à l’angélus, du 19 Février

 

Chers frères et sœurs, bonjour !

 

Dans l’Evangile de ce dimanche (Mt 5,38-48) une des pages qui expriment le mieux la “révolution” chrétienne -, Jésus montre le chemin de la vraie justice par la loi de l’amour qui dépasse celle du talion, qui dit « œil pour œil dent pour dent ». Cette règle antique imposait d’infliger aux transgresseurs des peines équivalentes aux dommages infligés : la mort à qui avait tué, l’amputation à qui avait blessé quelqu’un, et ainsi de suite.

 

Jésus ne demande pas à ses disciples de subir le mal, au contraire, il demande de réagir, mais pas par un autre mal, par le bien. Ce n’est que comme cela que l’on rompt la chaîne du mal : un mal apporte un autre mal, un autre, un autre mal… On rompt cette chaîne du mal et les choses changent vraiment. En effet, le mal c’est un « vide », un vide de bien, et on ne peut pas remplir un vide par un autre vide, mais seulement par un « plein » c’est-à-dire par le bien. Les représailles ne conduisent jamais à la résolution des conflits. « Tu m’as fait cela, moi je vais te le faire » : cela ne résout jamais un conflit, et ce n’est pas non plus chrétien.

 

Pour Jésus, le refus de la violence peut comporter aussi le renoncement à un droit légitime, et il en donne certains exemples : tendre l’autre joue, céder son vêtement ou son argent, accepter d’autres sacrifices (cf. vv. 39-42). Mais ce renoncement ne signifie pas que les exigences de la justice sont ignorées ou contredites: non, au contraire, l’amour chrétien qui se manifeste d’une façon spéciale dans la miséricorde, représente une réalisation supérieure de la justice. Ce que Jésus veut nous enseigner, c’est la distinction nette que nous devons faire entre la justice et la vengeance. Distinguer justice et vengeance. La vengeance n’est jamais juste. Il nous est permis de demander justice, il est de notre devoir de pratiquer la justice. En revanche il nous est interdit de nous venger ou de fomenter la vengeance, quelle qu’elle soit, parce qu’elle est l’expression de la haine et de la violence.

 

Jésus ne veut pas proposer un nouvel ordre civil, mais plutôt le commandement de l’amour du prochain, qui comprend aussi l’amour des ennemis : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent » (v. 44). Et ce n’est pas facile. Cette parole ne doit pas être comprise comme une approbation du mal accompli par l’ennemi, mais comme une invitation à une perspective supérieure, une perspective magnanime, semblable à cette du Père céleste qui dit Jésus « fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes » (v. 45). En effet, l’ennemi aussi est une personne humaine, créée en tant que telle à l’image de Dieu, même si actuellement cette image est obscurcie par une conduite indigne.

 

Lorsque nous parlons « d’ennemis », nous ne devons pas penser à je ne sais quelles personnes différentes et loin de nous. Nous parlons aussi de nous-mêmes, qui pouvons entrer en conflit avec notre prochain, parfois avec notre famille. Combien d’inimitiés dans les familles, combien ! Pensons à cela. Les ennemis ce sont aussi ceux qui parlent mal de nous, qui nous calomnient et qui nous font des torts. Et ce n’est pas facile à digérer. Nous sommes appelés à répondre à tous ceux-là par le bien, qui a aussi ses stratégies, inspirées par l’amour.

 

Que le Vierge Marie nous aide à suivre Jésus sur ce chemin exigeant, qui exalte vraiment la dignité humaine et nous fait vivre en enfants de notre Père qui est dans les cieux.

 

Qu’elle nous aide à pratiquer la patience, le dialogue, le pardon, et à être ainsi des artisans de communion, des artisans de fraternité, dans notre vie quotidienne, sur tout dans notre famille.

RICHESSE ET PAUVRETÉ

 

1 ère lecture (Is 49,14-15) Psaume (Ps 61,2-3.8.9) 2 ème lecture (1 Co 4,1-5) Evangile (Mt 6,24-34)

 

Le Christ n’a jamais vécu avec son Père au moyen de compromis savants et successifs. Il a tout donné de son humanité. « Je connais tes œuvres : tu n’es ni froid ni bouillant. Plût à Dieu que tu fusses froid ou bouillant! Mais parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Apocalypse III, 16.

 

« Heureux les pauvres de cœur! » (Mt 5,2). C’est en écho à la première béatitude qu’il faut comprendre la portée de l’évangile de ce dimanche, aussi bien dans notre vie personnelle que dans la vie des nations entre elles. Bien des problèmes connaîtraient un début d’une solution si les réunions des G 8, G 12 ou G 20, si les Forum Mondiaux ne se repliaient pas sur leurs richesses abandonnant les plus pauvres hors de leurs conférences.

 

Comme nous passons sur le trottoir de nos villes devant le pauvre qui s’est assis à la porte du Supermarché ou non loin du distributeur de la banque. Une manœuvre, peut-être. Non, le rappel d’une réalité.

 

Pour chacun de nous, le Royaume est là, tout proche, déjà mystérieusement et ce n’est pas une utopie que d’opter pour Dieu sans compromis, le servir sans partage, s’en remettre à lui avec une confiance totale dans son dessein de salut, telle est l’exigence primordiale.

 

Nul ne peut servir deux maîtres, nul ne peut servir Dieu et l’Argent! Ces paroles du Christ sont à comprendre dans la plénitude de leur signification. L’argent résume tout ce que nous cherchons à posséder, à retenir en une possession qui devient un asservissement !

 

Ne devrait-on pas quitter les choses avant qu’elles ne nous quittent? Nous construisons tant de remparts pour assurer les prétentions de notre personnalité… mais peu nombreux sont ceux qui ont choisi cette liberté et cette ouverture à Dieu par la donation de leurs triples vœux religieux. Les richesses, matérielles, sociales, intellectuelles, spirituelles, quelles qu’elles soient. Dieu les a mis à notre disposition. Elles ne sont pas à rejeter, elles sont là pour bâtir un monde à la mesure de Dieu, et des hommes, un monde à explorer, un univers à découvrir, parfois péniblement, avec Dieu, la main dans la main.

 

Vivre dans la confiance et dans cette espérance au sein de l’universelle insécurité, échanger les mille soucis de la vie contre l’unique souci de construire le Royaume et sa justice, tel est le pari qu’il a confié à l’homme au premier jour (Genèse. Ch. 1) Est-ce le nôtre ?

 

 

PREMIÈRE LECTURE « MOI, JE NE TOUBLIERAI PAS » (IS 49, 14-15)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. » Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas, dit le Seigneur. Parole du Seigneur.

PSAUME (PS 61 (62), 2-3, 8, 9)

R/ EN DIEU SEUL, LE REPOS DE MON AME (PS 61, 2A)

Je n’ai de repos qu’en Dieu seul, mon salut vient de lui. Lui seul est mon rocher, mon salut, ma citadelle : je suis inébranlable.

Mon salut et ma gloire se trouvent près de Dieu. Chez Dieu, mon refuge, mon rocher imprenable ! Comptez sur lui en tous temps, vous, le peuple. Devant lui épanchez votre cœur : Dieu est pour nous un refuge.

 

DEUXIÈME LECTURE « Le Seigneur rendra manifestes les intentions des cœurs » (1 Co 4, 1-5)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, que l’on nous regarde comme des auxiliaires du Christ et des intendants des mystères de Dieu. Or, tout ce que l’on demande aux intendants, c’est d’être trouvés dignes de confiance. Pour ma part, je me soucie fort peu d’être soumis à votre jugement, ou à celui d’une autorité humaine ; d’ailleurs, je ne me juge même pas moi-même. Ma conscience ne me reproche rien, mais ce n’est pas pour cela que je suis juste : celui qui me soumet au jugement, c’est le Seigneur. Ainsi, ne portez pas de jugement prématuré, mais attendez la venue du Seigneur, car il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et il rendra manifestes les intentions des cœurs. Alors, la louange qui revient à chacun lui sera donnée par Dieu. Parole du Seigneur.

ÉVANGILE « NE VOUS FAITES PAS DE SOUCI POUR DEMAIN » (MT 6, 24-34)

Alléluia. Alléluia. Elle est vivante, énergique, la parole de Dieu ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Alléluia. (cf. He 4, 12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent.

 

C’est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux. Si Dieu donne un tel vêtement à l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : ‘Qu’allons-nous manger ? Ou bien : ‘Qu’allons-nous boire ? Ou encore : ‘Avec quoi nous habiller ? Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

 

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

 

 

Rendez-vous de la semaine

 

Lundi 27 et Mardi 28, le père Frédéric Benoist est à la formation « les pasteurs selon mon cœur » à Paris

 

Mercredi 1er Mars : mercredi des cendres - Entrée en Carême

Journée de jeûne

 

-Messe à 8 h 30 à la crypte Notre-Dame avec les enfants du collège de lécole Sainte-Clotilde

-Messe à 9 h en l’église Saint-Louis

-Messe à 19 h 30 en l’église Notre-Dame

 

-Jeudi 2 mars à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion de l’Equipe d’Animation Paroissiale

-Vendredi 3 mars Vendredi 3 Mars à 20 h 30 au presbytère : réunion de l’équipe diocésaine de la pastorale familiale

-Samedi 4 Mars à 11 h salle Pierre Lefeuvre : rencontre des distributeurs du journal le Messager

- Samedi 4 mars à 14 h salle Pierre Lefeuvre : Réunion de l’ACAT

 

 

  • - Dimanche 5 mars de 10 h à 18 h rencontre des jeunes de la communauté portugaise qui préparent la confirmation

 

A noter : dans le cadre du festival des voix mêlées - Concert le Mercredi 8 Mars à 20 h 30 en l’église Notre- Dame : Nelson messe de HAYDN

 

L’enveloppe du denier de l’Eglise va arriver dans votre boîte aux lettres. Un grand Merci d’en faire bon usage. Cette période de l’année est difficile pour la trésorerie de la paroisse

Les dons au Denier sont déductibles de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Ainsi, un don de 100,00 ne coûte réellement que 34,00 €.

 

DIMANCHE 26 FEVRIER 2017 8 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 49,14-15) Psaume (Ps 61,2-3.8.9) 2 ème lecture (1 Co 4,1-5) Evangile (Mt 6,24-34)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis -Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

 

DIMANCHE 5 mars 2017 1 er dimanche de Carême

1 ère lecture (Gn 2,7-9 et 3,1-7) Psaume (Ps 50,3-6.12-14.17) 2 ème lecture (Rm 5,12-19) Evangile (Mt 4,1-11)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis -Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

Fête des grand-mères

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens