Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 11:12

Paroles du pape après l’angélus du 1 er Janvier 2017

 

Chers frères et sœurs bonne année !

 

Et l’année sera bonne dans la mesure où chacun de nous, avec l’aide de Dieu, cherchera à faire le bien jour après jour. Ainsi se construit la paix, en disant “non” avec les faits à la haine et à la violence et “oui” à la fraternité et à la réconciliation. Il y a 50 ans, le bienheureux pape Paul VI commença à célébrer en cette date la Journée mondiale de la Paix, pour renforcer l’engagement commun de construire un monde pacifique et fraternel. Dans le Message de cette année j’ai proposé d’adopter la non-violence comme style pour une politique de paix.

 

Malheureusement, la violence a encore frappé en cette nuit de vœux et d’espérance. Affligé, j’exprime ma proximité au peuple turc, je prie pour les nombreuses victimes et pour les blessés et pour toute la Nation en deuil, et je demande au Seigneur de soutenir tous les hommes de bonne volonté qui retroussent courageusement leurs manches pour affronter la plaie du terrorisme et cette trace de sang qui enveloppe le monde d’une ombre de peur et de désarroi.

 

Je désire remercier le président de la République italienne pour les vœux qu’il a m’a adressés hier soir, durant son Message à la Nation. Je les retourne de tout cœur, invoquant la bénédiction du Seigneur sur le peuple italien afin que, par une contribution responsable et solidaire avec tous, il puisse regarder l’avenir avec confiance et espérance.

 

Je vous salue, vous tous ici présents, les familles, les associations, les groupes de jeunes, en souhaitant une nouvelle année heureuse et sereine. J’exprime ma reconnaissance pour les nombreuses initiatives de prière et d’engagement pour la paix qui se déroulent dans tous les coins du monde. Je rappelle en particulier la marche nationale d’hier soir à Bologne, promue par la CEI, Caritas, l’Action catholique et Pax Christi, avec le soutien du diocèse et de la commune de Bologne.

 

Je salue les participants à la manifestation « Paix sur toute la terre » (“Pace in tutte le terre”), promue par la Communauté de Sant’Egidio. Merci pour votre présence et votre témoignage !

 

Et je souhaite à tous une année de paix dans la grâce du Seigneur et avec la protection maternelle de Marie, Mère de Dieu.

 

Bonne fête et, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi.

L’OUVERTURE A TOUTES LES NATIONS

1 ère lecture (Is 60,1-6) Psaume (Ps 71,1-2.7-8.10-13) 2 ème lecture (Ep 3,2-3a.5-6) Evangile (Mt 2,1-12)

 

Nous n’avons pas à réduire la visite des mages en une aimable scène folklorique ou allégorique permettant de mettre un peu de couleur dans les crèches que nous faisons. Le récit de saint Matthieu est un récit théologique. Le titre de Jésus, ce « roi des Juifs » que cherchent les mages venus d’au-delà des frontières du Peuple de Dieu, nous le retrouvons sur l’écriteau de la croix en un texte décidé par le païen Ponce Pilate. Saint Jean, en mentionnant cette inscription en trois langues, révèle que l’élévation de Jésus sur la croix dépasse le peuple juif et se rattache en même temps à toute la tradition prophétique qui fait advenir le salut pour toute la terre.

Pour éclairer la scène de l’Épiphanie, nous sommes accoutumés à lire la scène grandiose et rutilante que nous décrit le prophète Isaïe au chapitre 60. Au long du temps de l’Avent, dans la nuit et le jour même de Noël, nous avons lu ces oracles d’Isaïe qui annonçaient le relèvement d’Israël et la gloire de Jérusalem. Pour Isaïe, il n’est pas que le Peuple Juif qui soit intéressé à ce que Dieu accomplit en réaffirmant sa royauté sur son peuple. Tous les peuples, même païens sont concernés : « D’un bout à l’autre de la terre, toutes les nations païennes verront le salut de Dieu. » (Isaïe 52) Les mages sont des païens qui cherchent la vérité loyalement. Dans ce chapitre 60 d’Isaïe, les païens ont un rôle plus actif, puisqu’ils ne se contentent pas de voir. Ils marchent vers la lumière qu’ils ont aperçue. Ce sont des foules. Et non pas seulement des foules amies, mais aussi des ennemis comme Madian et Epha contre qui Israël a guerroyé bien des fois. Les mages s’approchent de la lumière du Verbe de Dieu (Jean ch. 1) sans être fils d’Israël.

Ce n’est pas rien de croire que la foi chrétienne se greffe sur l’histoire d’un peuple choisi par Dieu, à une époque et en un lieu donnés. Dans le même temps, c’est précisément parce que Jésus a des racines humaines qu’il n’est pas le messie d’un seul peuple mais qu’il est le sauveur de tous les hommes. Le salut en Jésus-Christ est universel dans son extension humaine, géographique et sociologique. Si l’on peut oser cette expression, il vit dans toute l’épaisseur de la réalité humaine. Rejoindre Jésus dans la plénitude de sa personne humano-divine, entraine pour nous, toute une conversion. Elle sera longue à réaliser car notre cheminement se fait à tâtons, et notre accueil du message divin se vit dans notre pauvreté et notre vulnérabilité.

Les Mages nous donnent une autre leçon. Ils ne se découragent pas quand l’étoile disparaît. Ils cherchent, mais d’une autre manière. Ils ne sont pas déconcertés quand ils doivent reprendre leur marche, par un autre chemin après l’avoir découvert. La véritable espérance ne peut résider qu’en Celui qui est venu vivre pleinement notre humanité, la partager pour nous faire partager sa divinité. L’espérance spiritualiste des courants religieux actuels est insuffisante si elle ne se fonde que sur des aperçus sociologiques, philosophiques ou psychologiques.

« Quand le Christ s’est manifesté dans notre nature mortelle, tu nous as recréé par la lumière éternelle de sa divinité. » (Préface de ce jour) « Daigne nous accorder, à nous qui te connaissons déjà par la foi, d’être conduits jusqu’à la claire vision de ta splendeur. » (Prière d’ouverture de ce jour). Mais nous ne pouvons nous détacher de tous les hommes, nos frères, « Tu as dévoilé dans le Christ le mystère de notre salut pour que tous les peuples en soient illuminés. » (Préface de ce jour)

1ère lecture : « La gloire du Seigneur s’est levée sur toi »

Lecture du livre du prophète Isaïe

 

Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore. Lève les yeux alentour, et regarde : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations. En grand nombre, des chameaux t’envahiront, de jeunes chameaux de Madiane et d’Épha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens ; ils annonceront les exploits du Seigneur. Parole du Seigneur.

 

Psaume :

R/ Toutes les nations, Seigneur, se prosterneront devant toi.

 

Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice. Qu’il gouverne ton peuple avec justice, qu’il fasse droit aux malheureux ! En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu’à la fin des lunes ! Qu’il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’au bout de la terre ! Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande. Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront. Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.

 

2ème lecture : « Il est maintenant révélé que les nations sont associées au même héritage, au partage de la même promesse »

 

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Éphésiens

 

Frères, vous avez appris, je pense, en quoi consiste la grâce que Dieu m’a donnée pour vous : par révélation, il m’a fait connaître le mystère. Ce mystère n’avait pas été porté à la connaissance des hommes des générations passées, comme il a été révélé maintenant à ses saints Apôtres et aux prophètes, dans l’Esprit. Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Évangile. Parole du Seigneur.

 

Evangile : Nous sommes venus d’Orient adorer le roi

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Nous avons vu son étoile à l’orient, et nous sommes venus adorer le Seigneur. Alléluia.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

 

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

 

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Lundi 9 janvier :

Baptême du Seigneur, fête

-Mardi 10 janvier : De la férie

-Mercredi 11 janvier :

De la férie

-Jeudi 12 janvier :

De la férie

- Vendredi 13 janvier :

De la férie

-Samedi 14 janvier :

De la férie

 

 

Rendez-vous de la semaine

 

-Lundi 9 janvier à 18 h : réunion du conseil pastoral de l’école Sainte-Clotilde

-Mardi 10 janvier à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre avec les membres de la communauté portugaise

-Mercredi 11 janvier à 17 h salle Pierre Lefeuvre : réunion de préparation à la confirmation pour les lycéens.

-Mercredi 11 Janvier à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe biblique paroissial

-Jeudi 12 janvier à 12 h : rencontre des prêtres du secteur

-Jeudi 12 Janvier à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe biblique œcuménique animé par le pasteur Serge Wüthrich

- Vendredi 13 janvier à 20h30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des catéchistes de la paroisse

-Samedi 14 Janvier à 19 h salle Pierre Lefeuvre : rencontre des lycéens

-Dimanche 15 Janvier à 1 2h salle Pierre Lefeuvre : rencontre des jeunes couples

-Dimanche 15 Janvier à 12 h salle Pierre Lefeuvre : repas des scouts et guides de France

 

-Samedi 14 janvier

 

 

 

DIMANCHE 8 JANVIER 2017 EPIPHANIE DU SEIGNEUR

1 ère lecture (Is 60,1-6) Psaume (Ps 71,1-2.7-8.10-13) 2 ème lecture (Ep 3,2-3a.5-6) Evangile (Mt 2,1-12)

Quêtes pour les Eglises d’Afrique

DIMANCHE 15 JANVIER 2017 2 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 49,3.5-6) Psaume (Ps 39,2.4.7-11) 2 ème lecture (Co 1,1-3) Evangile (Jn 1,29-34)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis -Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

Quête pour les Séminaires

Le mouvement des E.D.C. (entrepreneurs et dirigeants chrétiens) invite les dirigeants et entrepreneurs à une réunion d'information sur leur mouvement le jeudi 19 janvier à 19 h 30 à la salle paroissiale Pierre Lefeuvre 4, allée de Verdun 93340 Le RAINCY.

Témoins et acteurs, nous travaillons en équipe, en région, en mouvement à répondre à l'appel de l'Evangile dans nos relations et dans l'exercice de nos responsabilités.

Pourquoi ne pas envisager de créer une équipe E.D.C. sur le Raincy, celle-ci ayant déjà existé par le passé ? Venons nombreux, parlons-en autour de nous.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens