Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 12:57

Paroles du pape à l’angélus du 6 Novembre

Chers frères et sœurs, bonjour !

 

A peu de jours de distance de la solennité de la Toussaint et de la Commémoration des fidèles défunts, la Liturgie de ce dimanche nous invite encore à réfléchir sur le mystère de la résurrection des morts. L’Evangile (cf. Lc 20,27-38) présente Jésus confronté à quelques sadducéens, qui ne croyaient pas dans la résurrection et concevaient la relation à Dieu uniquement dans la dimension de la vie terrestre. Et donc, pour ridiculiser la résurrection et mettre Jésus en difficulté, ils lui soumettent un cas paradoxal et absurde : une femme qui a eu sept maris, tous frères entre eux, et qui sont morts l’un après l’autre. Et voici la question malicieuse adressée à Jésus : cette femme, à la résurrection, de qui sera-t-elle l’épouse (v. 33) ?

 

Jésus ne tombe pas dans le piège et confirme la vérité de la résurrection, en expliquant que l’existence après la mort sera différente de l’existence sur la terre. Il fait comprendre à ses interlocuteurs qu’il n’est pas possible d’appliquer les catégories de ce monde aux réalités de l’au-delà qui sont plus grandes que ce que nous voyons en cette vie. Il dit en effet : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari » (vv. 34-35). Avec ces paroles, Jésus entend expliquer qu’en ce monde nous vivons de réalités provisoires, qui finissent ; en revanche dans l’au-delà, après la résurrection, nous n’aurons plus la mort comme horizon et nous vivrons tout, également les liens humains, dans la dimension de Dieu, de façon transfigurée. Le mariage aussi, signe et instrument de l’amour de Dieu en ce monde, resplendira transformé par la pleine lumière dans la glorieuse communion des saints au Paradis.

 

Les “enfants de Dieu et enfants de la résurrection” ne sont pas quelques privilégiés, mais ce sont tous les hommes et toutes les femmes, car le salut apporté par Jésus est pour chacun de nous. Et la vie des ressuscités sera semblable à celle des anges (cf. v. 36), c’est-à-dire toute immergée dans la lumière de Dieu, toute dédiée à sa louange, dans une éternité pleine de joie et de paix. Mais attention ! La résurrection n’est pas seulement le fait de ressusciter après la mort, mais c’est un nouveau genre de vie que nous expérimentons déjà dans l’aujourd’hui; c’est la victoire sur le néant que déjà nous pouvons savourer à l’avance. La résurrection est le fondement de la foi et de l’espérance chrétienne ! S’il n’y avait la référence au Paradis et à la vie éternelle, le christianisme se réduirait à une éthique, à une philosophie de vie. Au contraire le message de la foi chrétienne vient du ciel, il est révélé par Dieu et va au-delà de ce monde. Croire à la résurrection est essentiel, afin que chacun de nos actes d’amour chrétien ne soit pas éphémère ni une fin en soi, mais devienne une graine destinée à éclore dans le jardin de Dieu, et à produire des fruits de vie éternelle.

 

Que la Vierge Marie, reine du ciel et de la terre, nous confirme dans l’espérance de la résurrection et nous aide à faire fructifier par de bonnes œuvres la parole de son Fils semée dans nos cœurs.

LE JOUR DU SEIGNEUR

 

1 ère lecture (Ml 3,19-20a) Psaume (Ps 97,5-9) 2 ème lecture (2 Th 3,7-12) Evangile (Lc 21,5-19)

 

A partir de ce dimanche et jusqu’au premier dimanche de l’Avent, les passages de l’Evangile, y compris ceux que nous lisons en semaine d’ailleurs, concernent l’achèvement de l’Histoire. Plus que l’attente du Messie, le véritable commencement de l’Histoire est la venue du Seigneur parmi les hommes, et son achèvement de l’Histoire est le retour du Christ à la « fin des jours ».

La première lecture de la liturgie de la Parole est tirée du livre de Malachie, qui est le dernier dans le classement habituel de l’Ancien Testament, est très court. Plusieurs passages en ont été repris soit par Jean le Baptiste, soit par le Seigneur Jésus lui-même.

Il fut écrit un peu moins de 500 ans avant Jésus-Christ. Le peuple d’Israël est revenu de son exil à Babylone et le temps a été reconstruit. Ce devrait être la joie. En fait, c’est l’échec. La grande masse du peuple ne s’est pas convertie. Beaucoup de prêtres sont indignes de leur charge. Les fidèles s’interrogent alors et ils sont tentés de dire comme les mécréants : »Inutile de servir Dieu. » (Mal. 3. 14)

Dieu répond par son prophète en affirmant qu’il prépare le jour où, enfin, l’on verra clair : » Alors, vous verrez à nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas. » (3. 18) La clarté et la chaleur de ce jour seront une fournaise ardente pour les arrogants qui brûleront comme de la paille. (Mal. 3. 19 et Luc 3. 17) Ceux qui respectent Dieu seront, au contraire, guéris par son rayonnement. (Mal 3. 20)

Saint Jean le Baptiste emploie cette image de la paille (Luc 3. 17). Elle se retrouve également chez saint Paul quand le feu du jugement prouvera ce que vaut l’oeuvre de chacun (1 Cor. 3. 13).

L’image que Malachie emploie pour le Jour du Seigneur, « une fournaise ». « Ce feu ne laissera ni racine ni branche » a été aussi employée par le Précurseur « Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. » (Luc 3. 9)

A l’opposé, ce Jour du Seigneur verra se lever le soleil de justice, sa lumière et sa chaleur bienfaisante sur ceux qui craignent le nom de Dieu, qui l’adorent et le servent. Zacharie, dans son action de grâce, salue la visite « de l’astre levant venu d’en haut » (Luc 1. 78).

Au début de son Evangile, l’apôtre saint Jean parle de cette lumière qui est le Verbe de Dieu. Toutes ces images n’évoquent pas la toute proche fin des temps, sur un ton de catastrophe comme certains le répètent encore de nos jours. C’est le contraire. Les temps messianiques sont commencés et il ne faut pas se tromper d’avenir.

Les chrétiens ne sont pas dans une attente intemporelle comme l’étaient et le sont encore les Juifs. Ils ne sont pas en fuite vers une éternité qui s’annonce dans le malheur.

Nous croyons que l’Eternel est déjà venu dans le temps, depuis que le Verbe de Dieu s’est fait chair (Jean 1. 14) et qu’il reviendra un jour dans la Gloire.

1ère lecture : « Pour vous, le Soleil de justice se lèvera »

 

Lecture du livre du prophète Malachie

 

Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, dit le Seigneur de l’univers , il ne leur laissera ni racine ni branche. Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Parole du Seigneur.

 

Psaume :

R/ Il vient, le Seigneur, gouverner les peuples avec droiture.

Jouez pour le Seigneur sur la cithare, sur la cithare et tous les instruments ; au son de la trompette et du cor, acclamez votre roi, le Seigneur ! Que résonnent la mer et sa richesse, le monde et tous ses habitants ; que les fleuves battent des mains, que les montagnes chantent leur joie. Acclamez le Seigneur, car il vient pour gouverner la terre, pour gouverner le monde avec justice et les peuples avec droiture !

 

2ème lecture : « Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus »

 

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens

 

Frères, vous savez bien, vous, ce qu’il faut faire pour nous imiter. Nous n’avons pas vécu parmi vous de façon désordonnée ; et le pain que nous avons mangé, nous ne l’avons pas reçu gratuitement. Au contraire, dans la peine et la fatigue, nuit et jour, nous avons travaillé pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous. Bien sûr, nous avons le droit d’être à charge, mais nous avons voulu être pour vous un modèle à imiter. Et quand nous étions chez vous, nous vous donnions cet ordre : si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus. Or, nous apprenons que certains d’entre vous mènent une vie déréglée, affairés sans rien faire. À ceux-là, nous adressons dans le Seigneur Jésus-Christ cet ordre et cet appel : qu’ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu’ils auront gagné. Parole du Seigneur.

 

Evangile : « C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie »

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia.

Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. Alléluia.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

 

En ce temps-là, comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. » Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

 

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

 

 

-Lundi 14 novembre : De la férie

-Mardi 15 novembre : De la férie

-Mercredi 16 novembre : De la férie

-Jeudi 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie

-Vendredi 18 novembre : De la férie

-Samedi 19 novembre : De la férie

 

 

Rendez-vous de la semaine

 

-Mercredi 16 novembre à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du MCR

-Mercredi 16 novembre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : groupe biblique de la paroisse

-Jeudi 17 novembre à 10 h 30 au presbytère : rencontre des prêtres du secteur

Jeudi 17 Novembre à 20 h salle Pierre Lefeuvre : réunion de préparation du Marché de Noël

Vendredi 18 novembre à 10 h salle Pierre Lefeuvre : réunion des comités de rédaction des journaux paroissiaux du secteur

-Vendredi 18 novembre à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : Réunion des Equipes Saint-Vincent

-Vendredi 18 Novembre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : rencontre des catéchistes de la paroisse

-Samedi 19 Novembre à 16 h dans l’église Notre-Dame : réunion des servants d’autel

Samedi 19 Novembre à 19 h salle Pierre Lefeuvre : rencontre des lycéens

 

 

 

 

 

Dimanche 20 Novembre : messe animée par les collégiens et les lycéens.

Présentation des nouveaux catéchumènes adultes. Clôture de l’Année Sainte de la Miséricorde

Collecte nationale du Secours catholique

 

Nous vous attendons pour un temps de convivialité à partager le week-end du samedi 10 et dimanche 11 décembre au Marché de Noël de la paroisse où de nombreux stands vous attendent pour les fêtes de fin d’année. Nous lançons un appel aux bonnes volontés pour la confection de gâteaux maison à vendre à cette occasion

 

 

 

DIMANCHE 13 NOVEMBRE 2016 33 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Ml 3,19-20a) Psaume (Ps 97,5-9) 2 ème lecture (2 Th 3,7-12) Evangile (Lc 21,5-19)

 

DIMANCHE 20 NOVEMBRE 2016 Christ, Roi de l’Univers, Solennité

1 ère lecture (2 S 5, 1-3) Psaume (Ps 121,1-7) 2 ème lecture (Col 1,12-20) Evangile (Lc 23,35-43)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis - Dimanche à 10 h 30 à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens