Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 19:36

Extrait de l’homélie de Monseigneur Dominique Lebrun à l’occasion de la réouverture de l’Eglise de Saint-Etienne-du-Rouvray :

A vous d’en être les témoins (Lc 24, 48).

Frères et sœurs, je vous propose d’accueillir cette petite phrase comme un trésor. C’est l’une des plus belles paroles de Jésus ressuscité, une parole qui fait confiance, une parole sur laquelle le Père Jacques Hamel a donné sa vie : A vous d’en être les témoins ! C’est une parole de confiance et, comme toute parole de confiance, une parole d’amour : c’est à vous de jouer, c’est à toi de jouer… c’est à vous de jouer pas n’importe comment, mais comme mes témoins, dit Jésus.

Cela fait deux mille ans que la croix est dressée, que la lumière est allumée, celle à laquelle croient les chrétiens à la Résurrection, et sont transmises par des témoins. Les assassins du Père Jacques ont arraché une croix ; ils ont brisé un grand cierge de Pâques. Mais ils n’ont pas pu arracher du cœur du Père Jacques sa vie donnée ; Ils n’ont pas pu briser son espérance qui, la veille, me dit-on, rayonnait plus que d’habitude. Ils ont arraché une croix en métal ; ils en ont dressé une autre dans nos cœurs, plus réelle, plus douloureuse, plus forte : la mort de votre prêtre, la mort de votre frère, la mort de votre oncle, la mort de votre ami, la mort de votre témoin. Ils ont brisé un cierge en cire ; ils ont alors allumé une lumière plus forte, plus profonde dans notre cœur ! Nous sommes ici pour en témoigner ! Pour les disciples de Jésus il n’y a pas de mort sans espérance de résurrection, sans résurrection : « Ainsi est-il écrit », dit Jésus, « que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour ».

Les témoins, qui sont-ils aujourd’hui ? Ce sont bien sûr vous, sœur Danielle, sœur Huguette, sœur Hélène, Jeannine et Guy Coponet ; les témoins ce sont aussi les forces d’intervention, les responsables de la vie publique, les secours. Merci à eux pour leur témoignage. Les témoins ce sont vous les Stéphanais, ce sont vous les paroissiens dont le père Jacques était si proche. C’est toi qui as été marié et est revenu à la messe à Pâques dernier. C’est toi qui as fait baptiser ton enfant et qui avait promis de revenir. C’est toi à qui le Père Jacques a parlé de Jésus en faisant un dessin au tableau de la salle paroissiale. C’est toi qui l’as rencontré dans l’école Jeanne d’Arc. C’est toi qui aides à l’église fidèlement ou dans les activités paroissiales. C’est toi, son frère dans le sacerdoce qui le retrouvait chaque mois … c’est toi et bien d’autres croyants ou incroyants qui sont les témoins. Les témoins, ce sont vous tous si vous le voulez bien. Ne sommes-nous déjà que trop témoins des croix du monde, celles des pays exploités et bombardés, celles des familles déchirées, celles de jeunes ni aimés ni éduqués ; celles d’enfants envoyés à la guerre ; celles des chômeurs longue durée, celles de migrants rejetés ? Les témoins, ce sont nous tous, si nous le voulons bien.

Et comment ne pas vouloir qu’à la croix succède la lumière, qu’à ces croix succèdent des résurrections, qu’à l’offense succède le pardon, qu’à la souffrance succède la joie, qu’à la haine succède l’amour ? Comment ne pas vouloir qu’à la suspicion entre communautés succèdent le respect et l’amitié ? Comment ne pas vouloir tout simplement qu’à la guerre succède la paix ? « A vous d’en être les témoins » vous dit Jésus, comme une parole d’or, une parole d’amour. Comment être témoins ? Comment ne pas être résigné devant ces croix ? Comment ne pas être passifs ou simplement apeurés ? « Ainsi est-il écrit… continue la phrase de Jésus « que la conversion serait proclamée à toutes les nations pour le pardon des péchés ».

La conversion, c’est la grâce que je demande au Seigneur pour moi et pour vous. La conversion est l’âme du témoin ! Si j’ose dire, la seule arme du témoin. Se convertir pour devenir un témoin authentique de l’amour. La conversion, ce n’est pas changer de religion comme on change d’idée ou de bulletin de vote, cherchant sa sécurité au détriment des autres. La conversion c’est risquer, risquer l’accueil de l’amour de Dieu, qui nous emmène loin, qui éclaire mon intelligence et change mon cœur, qui les fait passer des idées noires à la lumière de l’amour, un amour proclamé à toutes les nations. La conversion, c’est être touché par Dieu qui me pardonne, moi pécheur, un parmi les habitants de toutes les nations, mais que, Dieu le Père prend dans ses bras et me dit avec douceur : tu es mon enfant, en sachant qu’ainsi il me fait frère ou sœur de tous ses autres enfants du monde. Devenir témoin, c’est croire en ce pardon donné pas seulement à moi, pas seulement à ceux qui prient comme moi, mais à toutes les nations : pour Dieu le Père, il n’y a pas de limite, vous êtes tous ses enfants. (…)

LES LÉPREUX DE L ‘EVANGILE et LE SAMARITAIN

1 ère lecture (2 R 5,14-17) Psaume (Ps 97, 1-4a.6b) 2 ème lecture (2 Tm 2,8-13 ) Evangile (Lc 17,11-19)

La façon dont s’effectue le miracle des lépreux peut nous surprendre. Ordinairement, Jésus se contente de commander directement au malade, au pécheur ou au mort et celui-ci est guéri, pardonné ou ressuscité. Or ici, contrairement à son habitude, Jésus renvoie à l’autorité religieuse traditionnelle. La lèpre, cette maladie qui détruit l’être même, apparaît comme le symbole par excellence du péché. Ainsi en avait-il été pour Myryam dans le livre des Nombres 12. 10. La guérison est entourée de tout un rituel de réintroduction dans le peuple saint, réintroduction confiée aux prêtres (Lévitique 13. 14). Mais, dans le même temps, il souligne que tout ce rituel est inutile et dépassé : Jésus agit par son propre pouvoir. C’est “en cours de route” que les dix sont guéris et non par la rencontre des prêtres de l’Ancienne Alliance.

Le Samaritain, seul, revient à Jésus. Qu’a-t-il à faire à Jérusalem d’ailleurs ? Ce n’est pas sa Cité. C’est dans le retournement que consiste la conversion. Retournement et retour du prodigue, retournement et retour du Samaritain, retournement et retour des disciples d’Emmaüs.

Jésus connaît le fossé profond qui sépare Juifs et Samaritains. Ce fossé date de la chute de Samarie, de la colonisation païenne et du retour d’exil. Toutes circonstances propres à jeter le doute sur la fidélité des Samaritains, à l’égard de la pureté ethnique et religieuse comparée à celle que les Juifs fidèles ont conservée ou pensent avoir conservée. Le Samaritain est un “étranger”. Jésus le sait bien, lui qui avait été repoussé lors de ses montées précédentes vers Jérusalem (Luc 9) Un Samaritain, en un sens, est pire qu’un « païen » : c’est un hérétique, un déviant. Il ne risque pas de croire que c’est l’institution sacerdotale d’Israël qui lui a procuré le salut puisque c’est justement le sacerdoce de Jérusalem qui a suspecté et tenu en lisière ses ancêtres.

Par le Christ et dans le Christ, le samaritain reconnaît la vraie source du salut.

1ère lecture : « Naaman retourna chez l’homme de Dieu et déclara : Il n’y a pas d’autre Dieu que celui d’Israël »

Lecture du deuxième livre des Rois

En ces jours-là, le général syrien Naaman, qui était lépreux, descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole d’Élisée, l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié ! Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! Je t’en prie, accepte un présent de ton serviteur. » Mais Élisée répondit : « Par la vie du Seigneur que je sers, je n’accepterai rien. » Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa. Naaman dit alors : « Puisque c’est ainsi, permets que ton serviteur emporte de la terre de ce pays autant que deux mulets peuvent en transporter, car je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice à d’autres dieux qu’au Seigneur Dieu d’Israël. » – Parole du Seigneur.

Psaume :

R/ Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations.

Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s’est assuré la victoire. Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s’est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d’Israël. La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez !

2ème lecture : « Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons »

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Bien-aimé,

Souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts, le descendant de David : voilà mon évangile. C’est pour lui que j’endure la souffrance, jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu ! C’est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisis, afin qu’ils obtiennent, eux aussi, le salut qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle. Voici une parole digne de foi : Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons. Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons. Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera. Si nous manquons de foi, lui reste fidèle à sa parole, car il ne peut se rejeter lui-même. – Parole du Seigneur.

Evangile : « Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! »

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Rendez grâce à Dieu en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés. L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

- Lundi 10 octobre : De la férie

-Mardi 11 octobre : De la férie

-Mercredi 12 octobre : De la férie

-Jeudi 13 octobre : De la férie

-Vendredi 14 octobre : De la férie

-Samedi 15 octobre : Sainte Thérèse d’Avila

Rendez-vous de la semaine

-Mardi 11 octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe biblique paroissial : L’alliance avec Abraham, la vocation d’Abraham

Mercredi 12 et Jeudi 13 Octobre à Loisy : session de travail des curés de paroisse avec notre évêque (le père Frédéric Benoist sera absent)

- Jeudi 13 octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe biblique œcuménique accompagné par Serge Wuthrich, pasteur protestant du Raincy

-Jeudi 13 octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des parents de la catéchèse de 6 ème

-Vendredi 14 octobre à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des Equipes Saint-Vincent

-Vendredi 14 Octobre à 15 h salle Pierre Lefeuvre : réunion des personnes de l’accueil paroissial au presbytère

-Vendredi 14 octobre à 20 h 30 salle P. Lefeuvre : réunion des parents de la catéchèse de 5 ème

Au cours de la messe de dimanche 16 Octobre : célébration du sacrement de la confirmation pour 10 lycéens et 4 adultes. Messe présidée par Monseigneur Pascal Delannoy

Dimanche 16 Célébration des 3-7ans à 11 h 45 dans la crypte

Dimanche 16 Octobre à 14 h salle Pierre Lefeuvre :

les Scouts et Guides de France nous invitent à la rétroprojection de leurs différents camps d’été

DIMANCHE 9 OCTOBRE 2016 – 28 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (2 R 5,14-17) Psaume (Ps 97, 1-4a.6b) 2 ème lecture (2 Tm 2,8-13 ) Evangile (Lc 17,11-19)

DIMANCHE 16 OCTOBRE 2016 – 29 ème dimanche du temps ordinaire

Journée de la mission universelle de l’Église

1 ère lecture (Ex 17,8-13) Psaume (Ps 120,1-8) 2 ème lecture (2 Tm 3,14-4,2 ) Evangile (Lc 18,1-8)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis - Dimanche à 10 h 30 à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens