Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 22:04

« Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » : Introduction

Si nous parlons aujourd’hui, c’est parce que nous aimons notre pays, et que nous sommes préoccupés par sa situation. Il ne s’agit pas pour nous d’alimenter la morosité par de sombres constats ; mais, en regardant les choses en face, d’apporter résolument notre pierre, notre réflexion, au débat que notre pays se doit d’avoir.

 

Nous ne sommes pas des spécialistes de la politique, mais nous partageons la vie de nos concitoyens. Nous les écoutons et les voyons vivre. Et ce qui touche la vie de l’homme est au cœur de la vie de l’Eglise. Comme le dit le Concile Vatican II : « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur » [1].

 

Or, il faudrait être sourds ou aveugles pour ne pas nous rendre compte de la lassitude, des frustrations, parfois des peurs et même de la colère, intensifiés par les attentats et les agressions, qui habitent une part importante des habitants de notre pays, et qui expriment ainsi des attentes et de profonds désirs de changements. Il faudrait être indifférents et insensibles pour ne pas être touchés par les situations de précarité et d’exclusion que vivent beaucoup sur le territoire national. Ces cinquante dernières années, notre pays a énormément changé : économiquement, culturellement, socialement, religieusement… Il a connu en un laps de temps très court une profonde mutation qui n’est pas encore terminée. Les évolutions et les transformations ont créé de l’incertitude dans la société. Les références et les modalités de la vie ensemble ont bougé. Ce qui semblait enraciné et stable est devenu relatif et mouvant. Plus largement, c’est le monde tout entier qui a connu de très grands changements, et notre pays, dans l’Europe, donne le sentiment d’avoir du mal à se retrouver sur une vision partagée de l’avenir et ainsi imaginer son futur. L’affirmation sans cesse répétée du déclin de la France finit par éroder les dynamismes personnels et collectifs et, loin de contribuer à une prise de conscience risque surtout d’ajouter un peu plus à la morosité ambiante.

 

Pourquoi prendre la parole ? Tout simplement, parce que les catholiques, citoyens à part entière, qui vivent eux aussi ces transformations au milieu de leurs contemporains, ne peuvent se désintéresser de ce qui touche à la vie en société, la dignité et l’avenir de l’homme. Si dans la tradition judéo-chrétienne, Dieu appelle tout homme par son nom, ce n’est jamais en tant qu’individu isolé, mais c’est toujours comme membre d’un peuple et pour l’ensemble de ce peuple auquel il est renvoyé. L’espérance chrétienne n’est donc pas seulement individuelle, elle est aussi collective. Ce n’est pas la première fois que les évêques de France, d’une manière ou d’une autre, veulent contribuer à la réflexion citoyenne. Ce fut par exemple le cas dans les années 70 avec un document important intitulé : « Pour une pratique chrétienne de la politique » [2]. Près de vingt-ans ans plus tard, elle a de nouveau pris la parole dans un contexte différent (suite page 5)

 

 

 

LA PRIERE et LA FIDELITE A LA PAROLE DE DIEU

1 ère lecture (Ex 17,8-13) Psaume (Ps 120,1-8) 2 ème lecture (2 Tm 3,14-4,2) Evangile (Lc 18,1-8)

 

Les bras de Moïse, sans cesse levés grâce à Aaron et Hour, marquent la volonté de permanence de cette prière qui soutient Josué, car, selon que le chante le psaume 120 : »Il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d’Israël. Ce que Jésus confirme après la parabole de cette femme insistante et persévérante. Il faut prier sans cesse et sans se décourager. Les silences de Dieu ne peuvent être interprétés comme la non-existence de son attention et de son amour à notre égard. En cela, il nous faut reprendre le texte grec, une fois de plus. Jésus dit que Dieu patiente avec eux et non pas « attend ». Il prend son temps. Au moment où il prévoit et annonce le reniement de Pierre, Jésus dit : »Simon, j’ai prié pour toi afin que ta foi ne sombre pas. » Cela ne l’a pas préservé du triple reniement, mais sa foi réelle et profonde n’a pas défailli, comme le prouve, quelques jours, plus tard le triple aveu d’amour au bord du lac (Jean 21. 15). Sur la croix, « Jésus a prié et supplié Celui qui pouvait le sauver de la mort » (Hébreux 5.7) lorsqu’il a crié « Pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Matthieu 27. 46) Il a prié tout le psaume 21 dont nous entendons les premiers versets, et il nous dit alors aussi le salut de la Résurrection. « Mon âme vivra pour lui ! »

 

Les prêtres, les religieux, les religieuses et de nombreux laïcs méditeront ce mystère du sens de la prière au travers des textes de saint Augustin que citent leur bréviaire ou «la prière du temps présent», en particulier le lundi et le mardi de cette 29ème semaine. La prière n’est pas un simple bavardage : »Il veut que notre désir s’excite par la prière. » Elle devient alors une préparation à l’accueil : »Nous serons d’autant plus capables de le recevoir que nous le désirons avec plus d’ardeur. » Cette prière insistante exprime notre foi, ranime notre espérance, vivifie notre charité. Elle doit être « l’activité insistante et religieuse du cœur » (Saint Augustin, lundi). « Que le cœur de l’homme de l’homme en prière les forme (les prières) pour voir clair en lui. » (Saint Augustin, mardi)

 

Parmi toutes les recommandations adressées par saint Paul à Timothée, nous avons déjà découvert les dimanches précédents des phrases qui doivent être conservées dans notre mémoire et notre cœur en lisant le texte d’aujourd’hui « Réveille en toi le don de Dieu que tu as reçu quand je t’ai imposé les mains » « Tu es le dépositaire de l’Evangile. Garde-le dans toute sa pureté grâce à l’Esprit-Saint qui habite en nous. » « On n’enchaîne pas la Parole de Dieu. » Comment rester fidèle à l’enseignement de la foi ? Comment conserver le dépôt ? Comment ne pas substituer notre sagesse humaine à la révélation divine ? Paul répond qu’il est indispensable de se référer sans cesse à l’Ecriture et de la proclamer, même si cela ne semble pas le moment favorable, en grec « eukairos (opportun, favorable) » et « akairos (même si ce n’est pas le moment favorable). La traduction française « à contretemps » est trop brutale, d’autant que ces reproches, selon le conseil de saint Paul, doivent s’accompagner d’encouragements, avec une grande patience et avec le souci d’instruire et non pas de détruire l’interlocuteur. (2 Timothée 4. 1 et 2)

 

 

 

 

1ère lecture : « Quand Moïse tenait la main levée, Israël était le plus fort »

 

Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là, le peuple d’Israël marchait à travers le désert. Les Amalécites survinrent et attaquèrent Israël à Rephidim. Moïse dit alors à Josué : « Choisis des hommes, et va combattre les Amalécites. Moi, demain, je me tiendrai sur le sommet de la colline, le bâton de Dieu à la main. » Josué fit ce que Moïse avait dit : il mena le combat contre les Amalécites. Moïse, Aaron et Hour étaient montés au sommet de la colline. Quand Moïse tenait la main levée, Israël était le plus fort. Quand il la laissait retomber, Amalec était le plus fort. Mais les mains de Moïse s’alourdissaient ; on prit une pierre, on la plaça derrière lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hour lui soutenaient les mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre. Ainsi les mains de Moïse restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. Et Josué triompha des Amalécites au fil de l’épée. Parole du Seigneur.

 

Psaume :

 

R/ Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

 

Je lève les yeux vers les montagnes : d’où le secours me viendra-t-il ? Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. Qu’il empêche ton pied de glisser, qu’il ne dorme pas, ton gardien. Non, il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d’Israël. Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage, se tient près de toi. Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper, ni la lune, durant la nuit. Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie. Le Seigneur te gardera, au départ et au retour, maintenant, à jamais.

 

2ème lecture : « Grâce à l’Écriture, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien »

 

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Bien-aimé, demeure ferme dans ce que tu as appris : de cela tu as acquis la certitude, sachant bien de qui tu l’as appris. Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures : elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus-Christ. Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ; elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice ; grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien. Devant Dieu, et devant le Christ Jésus qui va juger les vivants et les morts, je t’en conjure, au nom de sa Manifestation et de son Règne : proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage, toujours avec patience et souci d’instruire. Parole du Seigneur.

 

Evangile : « Dieu fera justice à ses élus qui crient vers lui »

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Elle est vivante, énergique, la parole de Dieu ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Alléluia.

 

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : ‘Rends-moi justice contre mon adversaire.’ Longtemps il refusa ; puis il se dit : ‘Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.’ » Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » Acclamons la Parole de Dieu.

 

 

 

 

CALENDRIER

 

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

 

Ce dimanche 16 octobre, à 10h30, à l'Eglise Notre-Dame du Raincy, 10 lycéens et 4 adultes recevront de notre Evêque, Pascal Delannoy,  le sacrement de la Confirmation.

- Lundi 17 octobre : Saint Ignace

-Mardi 18 octobre : Saint Luc

-Mercredi 19 octobre : De la férie

-Jeudi 20 octobre : De la férie

-Vendredi 21 octobre : De la férie

-Samedi 22 octobre : De la férie

 

Rendez-vous de la semaine

 

-Lundi 17 Octobre à 20 h 30 au presbytère : réunion de l’équipe diocésaine de la pastorale familiale

-Mardi 18 octobre à 10 h salle Pierre Lefeuvre : Réunion des comités de rédaction des journaux paroissiaux de Secteur

-Mardi 18 Octobre à 12 h au presbytère : réunion du comité de pilotage du prochain pèlerinage en Terre sainte (Octobre 2017)

- Mercredi 19 octobre à 12 h 30 au presbytère : rencontre des accompagnateurs des familles dans le deuil

- Mercredi 19 octobre à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe MCR

-Mercredi 19 Octobre à 20 h 30 salle P. Lefeuvre : réunion des parents de la catéchèse de CM1

 

Jeudi 20 Octobre : toute la journée, à la maison diocésaine

rencontre du Conseil presbytéral

 

-Jeudi 20 Octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion de l’Equipe d’Animation Paroissiale

-Vendredi 21 octobre à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des Equipes Saint-Vincent

 

Fêtes de la Toussaint : Mardi 1 er Novembre : Fête de la Toussaint : messe en l’église Notre-Dame à 10 h 30 

Mardi 1er Novembre de 14 h 30 à 17 h 30 : bénédiction des tombes aux cimetières de la ville et prière auprès de nos défunts.

Dépose d’une gerbe sur la tombe des prêtres du Raincy

Mercredi 2 Novembre : messe pour les fidèles défunts à 19 h 30 à Notre- Dame

 

 

DIMANCHE 16 OCTOBRE 2016 29 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Ex 17,8-13) Psaume (Ps 120,1-8) 2 ème lecture (2 Tm 3,14-4,2 ) Evangile (Lc 18,1-8)

 

DIMANCHE 23 OCTOBRE 2016 30 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Si 35,12-14.16-18) Psaume (Ps 33,2-3.16.18.19.23) 2 ème lecture (2 Tm 24,6-8.16-18)

Evangile (Lc 18,9-14)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis - Dimanche à 10 h 30 à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens