Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 07:35

Prière d’ordination prononcée par l’évêque lorsque celui-ci et l’ensemble des prêtres ont imposé les mains sur le(s) futur(s) prêtres

" Sois avec nous, Seigneur, Père très saint,

sois avec nous, Dieu éternel et tout-puissant,

Toi qui confies à chacun sa part de service et de responsabilité.

Toi, la source de toute vie et de toute croissance,

tu donnes à ton peuple de vivre et de grandir

et tu suscites en lui, les divers ministères dont il a besoin.

Déjà dans la première Alliance,

et comme pour annoncer les sacrements à venir,

tu avais mis à la tête du peuple des grands prêtres chargés de le conduire,

mais tu as aussi choisi d'autres hommes, que tu as associés à leur service

et qui les ont secondés dans leur tâche.

C’est ainsi que tu as communiqué à soixante-dix hommes pleins de sagesse

l'esprit que tu avais donné à Moïse

et tu as fait participer les fils d’Aaron à la consécration que leur père avait reçue.

De même, lorsque ton Fils Jésus,

l’Apôtre et le Grand Prêtre que notre foi confesse,

envoya en mission ses Apôtres,

tu leur a donné des compagnons dans l'enseignement de la foi

pour que l’Évangile soit annoncé dans le monde entier.

Aujourd’hui encore, Seigneur,

donne- nous les coopérateurs dont nous avons besoin

pour exercer le sacerdoce apostolique.

Nous t’en prions, Père tout-puissant,

donne à tes serviteurs que voici

d’entrer dans l’ordre des prêtres.

Répands une nouvelle fois au plus profond d’eux-mêmes l’Esprit de sainteté ;

Qu’ils reçoivent de toi, Seigneur, la charge de seconder l’ordre épiscopal ;

Qu’ils incitent à la pureté des mœurs par l’exemple de leur conduite.

Qu’ils soient de fidèles collaborateurs des évêques,

pour faire parvenir à toute l'humanité le message de l’Évangile,

et pour que toutes les nations rassemblées dans le Christ

soient transformées en l'unique peuple de Dieu.

Par Jésus-Christ, ton Fils,

notre Seigneur et notre Dieu,

qui règne avec toi et le Saint-Esprit,

maintenant et pour les siècles des siècles.

Que les paroles de Jésus sont dures … !

1 ère lecture (1 R 19,16b.19-21) Psaume (Ps 15,1.2a.5.7-10.2b.11) 2 ème lecture (Ga 5,1.13-18) Evangile (Lc 9,51-62)

Jésus, dans l’évangile de ce jour, prononce des paroles fortes, violentes même, sur un ton qui nous étonne. C'est le ton de la sévérité, c'est même le ton de la menace. On ne reconnaît plus Jésus ! Où est le Jésus qui pardonne ? Où est le jardinier qui patiente une année encore pour que le figuier donne du fruit ? Où est le maître de la vigne qui embauche jusqu'à la onzième heure ? Eh bien ! C'est le Père Besnard, un dominicain, qui m'a aidé à comprendre ces pages déroutantes de l'Évangile. Il a écrit à peu près ceci. Toute la prédiction de Jésus n'est que bonne nouvelle et promesse de bonheur. Mais il a rencontré un obstacle majeur chez les hommes de son temps, de même qu'il rencontre aujourd'hui le même obstacle majeur chez nous. Cet obstacle, c'est notre dureté de cœur. De toutes les manières, Jésus a essayé d'entamer cette dureté, de briser cette croûte de nos cœurs. De toutes les manières, tantôt en se faisant tendre, en prononçant des paroles de douceur, tantôt en se faisant dur, en prononçant des paroles sévères. Mais en tout cela, il ne vise qu'une seule chose : faire une brèche dans notre coeur muré. Alors, cessons de dire que Jésus est dur. La dureté, elle est en nous.

Nous sommes durs d'oreille, pas étonnant que Jésus élève le ton pour nous réveiller de notre somnolence et de notre assoupissement. Nous sommes durs à convaincre et à mettre en route, plutôt portés à remettre à plus tard : «On verra bien, y'a pas le feu !». Pas étonnant que Jésus élève le ton pour dire : «C'est maintenant, c'est tout de suite, c'est urgent, convertissez-vous, c'est important». Et enfin, nous sommes durs de coeur. Le monde est dur. Des millions d'enfants, garçons et filles, sont vendus sur le marché du travail, comme des esclaves, dès qu'ils ont 8 ans. Alors, qui est dur ? Jésus quand il dit : «Malheur à celui qui méprise ou scandalise un de ces petits ?». Et les petits, ce sont aussi les pauvres de ce monde, les sans-voix. Combien sont méprisés à côté de nous sans que nous y prenions garde ! Alors qui est dur, Jésus ? Ou bien notre monde ? Nous ne sommes pas là pour dresser la litanie des péchés du monde, mais si l'on faisait le bilant du XXe siècle, on serait effrayé par ce que la haine raciale, l'esprit de vengeance, l'appétit de l'argent, la violence arbitraire ont pu accumuler comme sacrifices de vies d'hommes, comme ruines, comme souffrances innocentes ! Alors, qui est dur ? Nous avons bien compris, n'est-ce pas, que la dureté de certaines paroles de Jésus ou la rudesse de son ton sont tout simplement proportionnées à la dureté du monde. Jésus n'est pas violent, mais il est ferme parce qu'il ne tolère pas l'intolérable. Ce n'est pas un Jésus doucereux et mièvre, mais un homme courageux et exigeant. C'est pour cela que nous l'aimons. Et nous devons, nous aussi, à sa suite, parler haut et fort et lutter pour dénoncer l'intolérable, ou alors ne nous disons plus disciples de ce Jésus. J'espère que nous sommes un peu réconciliés avec ces pages d'Évangile qui nous déroutaient. Jésus ne veut que notre bonheur, l'Évangile est Bonne Nouvelle. L'amour de Dieu, l'amitié de Dieu pour l'humanité est le coeur même de l'Évangile. La Brûlure de la Parole de Dieu n'est pas pour détruire mais pour guérir. Si on en doutait, le message de saint Paul entendu tout à l'heure le confirmerait. Il écrit aux premières communautés chrétiennes : «Le Christ vous a libérés. C'est à la liberté que vous êtes appelés». Le christ n'est pas venu voler notre liberté, mais la faire exister. Les vacances pour ceux qui peuvent en prendre sont un temps libre. Puissent ces mois d'été nous faire grandir dans cette liberté-là. Homélie du père Jean Corbineau, prédicateur pour « le Jour du Seigneur »

1ère lecture : « Élisée se leva et partit à la suite d’Élie »

Lecture du premier livre des Rois

En ces jours-là, le Seigneur avait dit au prophète Élie « Tu consacreras Élisée, fils de Shafath, comme prophète pour te succéder. » Élie s’en alla. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer. Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau. Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. » Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de bœufs pour les immoler, les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens. Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service. – Parole du Seigneur.

Psaume :

R/ Dieu, mon bonheur et ma joie !

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge. J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu ! Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort. » Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit mon cœur m’avertit. Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis inébranlable. Mon cœur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en confiance : tu ne peux m’abandonner à la mort ni laisser ton ami voir la corruption. Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. Tu m’apprends le chemin de la vie : devant ta face, débordement de joie ! À ta droite, éternité de délices !

2ème lecture : « Vous avez été appelés à la liberté »

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Frères, c’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage. Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres. Car toute la Loi est accomplie dans l’unique parole que voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres. Je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint, et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair. Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez. Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi.– Parole du Seigneur.

Evangile : « Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem » « Je te suivrai partout où tu iras »

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ; Tu as les paroles de la vie éternelle. Alléluia.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? » Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village. En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. » Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. » Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h à 12 h un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

Dimanche 26 juin à 15 h 30 en la Cathédrale de Saint-Denis

par l’imposition des mains et le don de l’Esprit-Saint,

Monseigneur Pascal DELANNOY, Evêque de Saint-Denis-en-France,

ordonnera prêtres David KRUPA, Sostel BOLOMA, Paul-Théodore AZIABO ET Brice TESTU

LES RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE

-Jeudi 30 Juin à 20 h salle Pierre Lefeuvre : bilan de fin d’année de l’Equipe d’Animation Paroissiale

-Vendredi 1 er Juillet à 20 h salle Pierre Lefeuvre : Bilan de fin d’année pour les catéchistes de la paroisse

Le dimanche 3 juillet à 10 h 30 en l’église Notre-Dame du Raincy le Père David KRUPA célébrera sa première messe au Raincy. La messe sera suivie d’un apéritif et d’un repas convivial dans les Jardins du presbytère et salle Pierre Lefeuvre

(Merci aux « Dames » d’apporter une tarte salée ou une salade composée aux « Messieurs » un dessert !)

DIMANCHE 26 juin 2016 – SAINT-PIERRE ET SAINT-PAUL, Apôtres, solennité

1 ère lecture (1 R 19,16b.19-21) Psaume (Ps 15,1.2a.5.7-10.2b.11) 2 ème lecture (Ga 5,1.13-18) Evangile (Lc 9,51-62)

DIMANCHE 3 juillet 2016 – 14 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 66,10-14c) Psaume (Ps 65,1-7.16.20) 2 ème lecture (Ga 6,14-18) Evangile (Lc 10,1-12.17-20)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis-Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens