Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 19:35

Prière du pape François prononcée à Lesbos pour les migrants, avec le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomaios Ier, et l’archevêque orthodoxe d’Athènes, Hiéronyme.

Dieu miséricordieux, nous te prions pour tous les hommes, pour toutes les femmes et pour tous les enfants, qui sont morts après avoir quitté leur pays à la recherche d’une vie meilleure. Bien que beaucoup de leurs tombes ne portent aucun nom, chacun d’eux est connu, aimé et chéri de toi. Puissions-nous ne jamais les oublier, mais honorer leur sacrifice plus par les actes que par les paroles.

Nous te confions tous ceux qui ont fait ce voyage, affrontant la peur, l’incertitude et l’humiliation, en vue de parvenir à un endroit de sécurité et d’espérance. Tout comme tu n’as jamais abandonné ton Fils lorsqu’il a été conduit à un endroit sûr par Marie et par Joseph, de même à présent sois proche de tes fils et de tes filles que voici, à travers notre tendresse et notre protection. En prenant soin d’eux, puissions-nous travailler pour un monde où personne n’est contraint à abandonner sa maison et où chacun peut vivre dans la liberté, la dignité et la paix.

Dieu miséricordieux et Père de tous, réveille-nous du sommeil de l’indifférence, ouvre nos yeux à leur souffrance, et libère-nous de l’insensibilité générée par le confort mondain et l’égocentrisme. Aide-nous, en tant que nations, communautés et individus, à voir que ceux qui viennent dans nos contrées sont nos frères et sœurs. Puissions-nous partager avec eux les bénédictions que nous avons reçues de tes mains, et reconnaître qu’ensemble, comme une famille humaine unique, nous sommes tous des migrants, en chemin dans l’espérance vers toi, notre vraie maison, où toute larme sera essuyée, où nous serons tous en paix et en sécurité dans tes bras.

L’Eglise et l’Esprit Saint

1 ère lecture (Ac 13,14.43-52) Psaume (Ps 99,1-2.3.5) 2 ème lecture (Ap 7,9.14b-17) Evangile (Jn 10,27-30)

La première réunion des apôtres devant l’évolution nécessaire que doit assumer la jeune Église est appelée « le concile des Jérusalem; il constitue celle une date capitale, dans la lecture des textes de la première alliance selon ce qu’a déclaré Jésus dans le sermon sur la montagne : « Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir » (Mt 5,17). Antioche est au carrefour de la culture romaine, de la culture grecque et de la culture orientale de la Perse. Les populations de cette ville importante et influente en tellement consciente qu’elle détache les fidèles de la nouvelle « religion », du judaïsme et les attachent à Jésus. C’est là que pour la première fois ils sont appelés « chrétiens » prenant en compte leur ouverture au monde. L’Eglise d’Antioche a toute une histoire qui lui est propre (Actes 11.) Elle a été fondée par des juifs de langue grecque, devenus chrétiens et dispersés par la persécution qui suit le martyre de saint Etienne. Ils annoncent l’Evangile à Antioche de Syrie, aujourd’hui Antakya en Turquie. Bon nombre de païens se convertissent. Convertis à la Parole de Jésus, ils ne sont pas que les continuateurs de la Torah et des Prophètes, mais du Christ. Ils ne sont pas les disciples d’un prophète ou d’un meneur d’hommes, mais du Messie, attendu par les Juifs ; attente à laquelle les païens participent également, mais sans en avoir conscience. Ils ne veulent pas se détacher de l’Église-mère, même si des structures et une certaine hiérarchie apparaissent. Alors nous voyons l’Eglise d’Antioche financer le voyage de ses émissaires, pour rester unie à l’Eglise de Jérusalem.

A Jérusalem, ce sont les Anciens, comme dans les communautés juives, qui ont une place particulière. Mais les Apôtres sont nommés avant eux dans la liste des ministères. L’importance de Jérusalem semble ainsi plus liée à la présence des apôtres qu’au fait d’avoir été la première communauté chrétienne, datant du jour même de la Pentecôte, le jour de l’Esprit-Saint.

Chaque Eglise est bien l’Eglise si elle vit sa propre grâce en référence au ministère apostolique, dont elle détient le mandat que lui confère la présence de l’Esprit de Dieu. A cette condition, l’Eglise peut dire : L’Esprit-Saint et nous-mêmes avons décidé.” Mais dans le même temps, il faut cette condition : chacun ne peut se dire l’interprète de l’Esprit-Saint s’il n’a pas la garantie apostolique.

L’avenir doit assumer l’Alliance, et non pas des rites. Au concile de Jérusalem, c’est bien de la pensée de Dieu dont il faut tenir compte. Les questions en jeu sont importantes puisqu’il s’agit de l’observance de toute la Loi, de la valeur même de toute la Loi, dont la remise en cause est provoquée par la remise en cause d’une seule prescription, dans ce cas, la circoncision. Il s’agit d’admettre que les païens participent à la même promesse qu’Israël sans passer par ce rite. Pierre est le premier à baptiser un païen, Paul et Barnabé racontent les signes et les prodiges accomplis chez les païens, ce qui manifeste l’action efficace de la foi et de la grâce.

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, des gens, venus de Judée à Antioche, enseignaient les frères en disant : « Si vous n’acceptez pas la circoncision selon la coutume qui vient de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés. » Cela provoqua un affrontement ainsi qu’une vive discussion engagée par Paul et Barnabé contre ces gens-là. Alors on décida que Paul et Barnabé, avec quelques autres frères, monteraient à Jérusalem auprès des Apôtres et des Anciens pour discuter de cette question. Les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé. C’étaient des hommes qui avaient de l’autorité parmi les frères : Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas. Voici ce qu’ils écrivirent de leur main : « Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut ! Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi, nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit : L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent : vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles, du sang, des viandes non saignées et des unions illégitimes. Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela. Bon courage ! » – Parole du Seigneur.

Psaume :

R/ Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu’ils te rendent grâce tous ensemble ! ou : Alléluia.

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s’illumine pour nous ; et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations. Que les nations chantent leur joie, car tu gouvernes le monde avec justice ; tu gouvernes les peuples avec droiture, sur la terre, tu conduis les nations. La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit. Que Dieu nous bénisse, et que la terre tout entière l’adore !

2ème lecture : « Il me montra la Ville sainte qui descendait du ciel »

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, j’ai vu un ange. En esprit, il m’emporta sur une grande et haute montagne ; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu : elle avait en elle la gloire de Dieu ; son éclat était celui d’une pierre très précieuse, comme le jaspe cristallin. Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes et, sur ces portes, douze anges ; des noms y étaient inscrits : ceux des douze tribus des fils d’Israël. Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident. La muraille de la ville reposait sur douze fondations portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau. Dans la ville, je n’ai pas vu de sanctuaire, car son sanctuaire, c’est le Seigneur Dieu, Souverain de l’univers, et l’Agneau. La ville n’a pas besoin du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine : son luminaire, c’est l’Agneau. – Parole du Seigneur.

Evangile : « L’Esprit Saint vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit »

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h à 12 h un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

-Lundi 2 mai : Saint Athanase

-Mardi 3 mai : Saint Philippe et saint Jacques

-Mercredi 4 mai : De la férie

-Jeudi 5 mai : ASCENSION DU SEIGNEUR

-Vendredi 6 mai : De la férie

-Samedi 7 mai : De la férie

LES RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE

-Lundi 2 Mai à 20 h 30 au presbytère : Réunion du Conseil paroissial pour les affaires économiques

Jeudi 5 Mai :

Solennité de l’Ascension :

Messe à 10 h 30 en l’église Notre-Dame

Le mardi 10 mai à 19 h salle Pierre Lefeuvre : Réunion de parents concernant le Pèlerinage au Mont Saint-Michel des jeunes de 4èmes-5èmes

DIMANCHE 1 er mai 2016 – 6 ème dimanche de Pâques

1 ère lecture (Ac 15,1-2.22-29) Psaume (Ps 66,2-3.5.7.8) 2 ème lecture (Ap 21,10-14.22-23) Evangile (Jn 14,23-29)

DIMANCHE 8 mai 2016 – 7 ème dimanche de Pâques

1 ère lecture (Ac 7,55-60) Psaume (Ps 96,1-2.6.7.9) 2 ème lecture (Ap 22,12-14.16-17.20) Evangile (Jn 17,20-26)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis-Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

QUETE POUR LES PRETRES AGES

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens