Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 12:39

Déclaration du Conseil Permanent des Evêques de France du 12 avril 2016 annonçant de nouvelles mesures pour lutter contre la pédophilie

Comme annoncé à l’issue de l’Assemblée plénière des évêques le 18 mars dernier, le Conseil permanent, prenant en compte la situation nouvelle issue des révélations sur les cas de pédophilie dans notre pays, s’est réuni les 11 et 12 avril afin de prendre les mesures nécessaires. Dès novembre 2000, les évêques de France affirmaient : « ces actes de pédophilie, l’Eglise les condamne absolument. Les actes de pédophilie, actes sexuels marqués par une forte inégalité sont profondément destructeurs (…) Lorsque l’agresseur est un prêtre, il y a une double trahison. » Aujourd’hui, ces affaires tragiques concernent peu de prêtres mais n’y aurait-il qu’une seule affaire, elle serait toujours de trop. Nous demandons aux prêtres qui ont commis des faits coupables de se dénoncer à la justice. Le Conseil réaffirme la priorité de l’Eglise d’accueil et d’écoute des victimes et son engagement à collaborer avec la justice. Il redit la nécessité que les victimes ou leur famille portent plainte en cas de faits répréhensibles.

Dans la continuité du travail engagé depuis début novembre 2000, il décide ce qui suit :

En ce qui concerne les victimes, le Conseil souligne l’importance qu’elles aient un lieu où elles soient assurées d’être accueillies, écoutées et accompagnées. Outre la rencontre avec l’évêque ou son représentant direct, le Conseil souhaite que chaque victime puisse entrer en contact facilement avec les personnes en charge de cette écoute. A cet effet, des cellules seront mises en place au niveau des diocèses ou des Provinces ecclésiastiques. Un site internet dédié, notamment à l’accueil des victimes, permettra à celles-ci de rentrer en contact avec cette cellule locale. Dès aujourd’hui et dans l’attente de la mise en place du site internet, l’adresse mail « paroledevictimes@cef.fr » est ouverte aux victimes.

Dans l’histoire des diocèses, des cas particuliers demeurent, même anciens, sur lesquels il est nécessaire de faire la lumière. Nous nous engageons à faire ce travail comme nous le faisons sur les cas portés à notre connaissance, notamment par les victimes.

Il appartient aux évêques ayant connaissance de faits précis de prendre les mesures conservatoires nécessaires jusqu’à la décision de justice afin de tout mettre en œuvre pour protéger les enfants et les jeunes. Après la décision de justice et jusqu’au résultat de la procédure canonique, ces mesures seront ajustées.

Une commission nationale d’expertise indépendante est mise en place. Présidée par une personnalité laïque qualifiée, et composée d’experts (anciens magistrats, médecins, psychologues, parents…). Elle a pour mission de conseiller les évêques dans l’évaluation des situations de prêtres ayant commis des actes répréhensibles. Les évêques la saisiront lorsqu’une telle structure n’existe pas localement. Cette commission sera mise en place avant l’été 2016.

La Cellule permanente de lutte contre la pédophilie (CPLP), rattachée à la Présidence de la Conférence des évêques de France (CEF), poursuit le travail de l’ancienne « cellule de veille » au sein de la CEF pour continuer à porter le souci de la prévention et de la lutte contre la pédophilie ainsi que de la formation des divers acteurs pastoraux.

Elle accompagne et conseille pour la mise en place des cellules locales d’accueil et d’écoute. Elle est l’interlocuteur des associations de victimes.

Le Conseil permanent insiste sur le travail de prévention auprès de tous les éducateurs, animateurs, prêtres, enseignants, séminaristes… Il charge la CPLP de mettre en place un site internet public à destination de tous les acteurs concernés et tous les outils nécessaires ; notamment un vademecum des procédures à suivre à usage des évêques.

Lors de la rencontre du Conseil permanent avec les archevêques, le 13 juin, un point sera fait sur la mise en place de ces mesures.

Jésus, le Bon Pasteur

1 ère lecture (Ac 13,14.43-52) Psaume (Ps 99,1-2.3.5) 2 ème lecture (Ap 7,9.14b-17) Evangile (Jn 10,27-30)

Nous nous devons de reprendre l’ensemble de la parabole si nous voulons en découvrir toute la richesse, d’autant que saint Jean n’a pas séparé les deux symboles et les deux images qui forment un tout dans la discussion avec les Pharisiens. Quant au sens, les deux images convergent : Jésus est celui par qui nous entrons dans la vie. Elles convergent aussi en ce sens qu’elles nous disent ce qu’il en est de notre rapport au Christ, un rapport loyal, confiant et libre. Il est le berger, il n’est pas le voleur. Il est la porte, il n’est pas l’effraction. Nous avons donc à vivre avec Lui dans cette perspective qu’il nous donne et y correspondre par notre libre réponse, puisqu’il n’est pas celui qui décide par force, à notre place. Dans le même temps, Jésus a un droit sur nous, droit qu’il tient de son Père qui nous a donnés à lui. Jésus est bien « notre Seigneur ». Mais il n’usera envers nous ni de violence ni même de contrainte. C’est à la voix que nous le reconnaîtrons, comme Marie de Magdala au jardin du tombeau. Et nous devons lui donner toute sa dimension. La voix « phones » en grec bien de celui qui est la Parole de Dieu, « Logos ». L’humanité et la divinité sont indissociables dans la personnalité de celui qui s’adresse à nous. Et l’appel vient de celui qui nous connaît par notre nom, en notre singularité, en notre personnalité. Nathanaël, déjà, sur les bords du Jourdain, avait été bouleversé et converti par elle. Entendre, recevoir cet appel et y correspondre.

La figure du pasteur que nous donne l’extrait choisi pour ce dimanche nous met sur le chemin du Christ pascal. En effet, le passage précédent nous donnait la première face de ce mystère : Jésus donnant sa vie : « Personne n’a pu me l’enlever, je la donne moi-même. » Jésus donnant la vie parce qu’il nous connaît : « Je les connais, elles me suivent, je leur donne la vie éternelle, jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. » (Jean 10. 27 et 28). Nous sommes tout près de la prière sacerdotale du soir du Jeudi saint : »Pour eux je me consacre moi-même afin qu’ils soient, eux aussi, consacrés en vérité. » (Jean 17. 19)

Par ailleurs, l’analogie du berger avec le Christ pascal est surprenante, car il n’appartient pas à la fonction du pasteur d’aller jusqu’à donner sa vie pour son troupeau. En un sens, c’est même l’échec que de quitter la tête du troupeau, fut-ce par une mort héroïque. Nous avons à recevons cette parabole dans la lumière de la Résurrection, sinon nous n’avons qu’un pasteur incapable, compatissant à ses brebis, mais les entraînant, à sa suite, dans une mort inéluctable, dans un abandon. Or Jésus veut leur donner, veut nous donner la vie éternelle. Soyons en sûrs : jamais il ne nous abandonnera, il nous met dans la main du Père « Et le Père et moi, nous sommes un. » (Jean 10. 30)

1ère lecture : « Nous nous tournons vers les nations païennes » (Ac 13, 14.43-52)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, Paul et Barnabé poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et prirent place. Une fois l’assemblée dispersée, beaucoup de Juifs et de convertis qui adorent le Dieu unique les suivirent. Paul et Barnabé, parlant avec eux, les encourageaient à rester attachés à la grâce de Dieu. Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole du Seigneur. Quand les Juifs virent les foules, ils s’enflammèrent de jalousie ; ils contredisaient les paroles de Paul et l’injuriaient. Paul et Barnabé leur déclarèrent avec assurance : « C’est à vous d’abord qu’il était nécessaire d’adresser la parole de Dieu. Puisque vous la rejetez et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, eh bien ! Nous nous tournons vers les nations païennes. C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : J’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants. Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région. Mais les Juifs provoquèrent l’agitation parmi les femmes de qualité adorant Dieu, et parmi les notables de la cité ; ils se mirent à poursuivre Paul et Barnabé, et les expulsèrent de leur territoire. Ceux-ci secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds et se rendirent à Iconium, tandis que les disciples étaient remplis de joie et d’Esprit Saint. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 99 (100), 1-2, 3, 5

R/ Nous sommes son peuple, son troupeau. ou : Alléluia. (cf. Ps 99, 3c)

Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie ! Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau. Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d’âge en âge.

2ème lecture : « L’Agneau sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie » (Ap 7, 9.14b-17)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main. L’un des Anciens me dit : « Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau. C’est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, et le servent, jour et nuit, dans son sanctuaire. Celui qui siège sur le Trône établira sa demeure chez eux. Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, ni le soleil ni la chaleur ne les accablera, puisque l’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. » – Parole du Seigneur.

Evangile : « À mes brebis, je donne la vie éternelle » (Jn 10, 27-30)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Je suis, le bon Pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Alléluia. (Jn 10, 14)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus déclara : « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h à 12 h un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

-Lundi 18 avril : Bienheureuse Marie de l’Incarnation

-Mardi 19 avril : De la férie

-Mercredi 20 avril : De la férie

-Jeudi 21 avril : Saint Anselme

-Vendredi 22 avril : De la férie

-Samedi 23 avril : Saint Georges

LES RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE

Le père Frédéric Benoist est absent du 17 au 23 Avril et du 24 au 29 Avril (Frat de Lourdes)

-Mercredi 20 avril à 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe MCR

-Vendredi 22 avril de 9 h 30 à 16 h 30 salle Pierre Lefeuvre : récollection du Mouvement Chrétien des Retraités animée par le Père Jean-François SERRES

-Samedi 23 Avril à 14 h salle Pierre Lefeuvre : rencontre entre prêtres et imams de Seine-Saint-Denis

Pèlerinage FRAT(ernel) de Lourdes du 24 au 29 avril des 15-18 ans : animé

par les évêques d’Ile de France, rassemble les jeunes

catholiques des huit diocèses. Thème de cette édition :

« Je vous donne ma paix » Jean 14

Nous sommes invités le Samedi 30 Avril à 10 h 30 à Notre-Dame à une messe d’action de grâce pour les 50 ans du Père Ignace KPOTOGBEY en présence des membres de sa famille

DIMANCHE 17 avril 2016 – 4 ème dimanche de Pâques

1 ère lecture (Ac 13,14.43-52) Psaume (Ps 99,1-2.3.5) 2 ème lecture (Ap 7,9.14b-17) Evangile (Jn 10,27-30)

QUETE POUR LŒUVRE DES VOCATIONS

DIMANCHE 24 avril 2016 – 5 ème dimanche de Pâques

1 ère lecture (Ac 14,21b-27) Psaume (Ps 144,8-13) 2 ème lecture (Ap 21,1-5a) Evangile (Jn 13,31-33a.34-35)

Messe anticipée le samedi à 18 h à Saint-Louis-Dimanche à 10 h 30 messe à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens