Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 21:38

Extrait de l’homélie du pape François le Mardi 15 Décembre (Sophonie 3,1-2.9-13 ; Evangile de Matthieu 21,28-32)

Car la richesse de l’Eglise, ce sont les pauvres

Pour rester fidèle au Christ, l’Église doit être humble, pauvre et confiante dans le Christ, et ne pas oublier que sa richesse, ce sont els pauvres.

Le pape François a en effet prononcé l’homélie de la messe qu’il a célébrée ce mardi 15 décembre dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe du Vatican.

La « vraie » Église doit « suivre ces trois pistes » : l’humilité, la pauvreté et la confiance dans le Christ, affirme le pape en commentant l’Évangile de saint Matthieu et le livre du prophète Sophonie.

Le pape explique ce que signifie « une Église humble » « qui ne se vante pas des pouvoirs, de la grandeur » : « L'humilité ne signifie pas une personne languissante, apathique, qui fait « les yeux blancs » ... Non, ce n’est pas l'humilité, cela est du théâtre ! » La première chose, c’est de dire : « Je suis un pécheur. »

« Si vous n'êtes pas capable de vous dire que vous êtes un pécheur et que les autres sont meilleurs que vous, vous n'êtes pas humble, affirme le pape. La première étape pour l'Église humble c’est de se sentir pécheur, la première étape pour nous tous est la même. Si l'un d'entre nous a l'habitude de regarder les fautes des autres et de discuter sur la non-humilité », il est « le juge des autres ».

La deuxième « piste » pour l’Église fidèle au Christ, c'est la pauvreté qui « est la première des Béatitudes », souligne le pape : Être pauvre en esprit, signifie être « attaché seulement à la richesse de Dieu ».

« Une Église qui vit attachée à l'argent, qui pense à l'argent, qui pense à la façon de gagner de l'argent » n’est pas une vraie Église. Le pape a cité l’exemple « d’une des églises d'un diocèse » où on demandait aux gens de « faire une offrande » au moment de franchir la Porte sainte : « Ce n’est pas l’Église de Jésus, c’est une Eglise des chefs des prêtres attachés à l'argent. »

« Les pauvres sont les richesses de l'Église, a continué le pape. Si vous avez votre banque, si vous êtes le patron d'une banque, mais que votre cœur est pauvre, n’est pas attaché à l'argent, c’est un service, toujours. La pauvreté, c’est ce détachement, pour servir ceux qui sont dans le besoin, pour servir les autres. »

Enfin, l’Église doit « avoir confiance dans le nom du Christ », et le chrétien « est appelé à s’interroger », a fait observer le pape : « Où est ma foi? Dans le pouvoir, dans les amis, dans l'argent? Dans le Seigneur! »

« Voici l'héritage que le Seigneur nous a promis: «Je laisserai au milieu de toi un peuple humble et pauvre, qui a confiance dans le nom du Seigneur », a dit le pape qui explique : « Humble, parce qu’il se sent pécheur ; pauvre, parce que son cœur est attaché à la richesse de Dieu … confiant dans le Seigneur, parce qu’il sait que seul le Seigneur peut garantir une chose qui le rend bon. »

Le pape a conclu, selon son habitude ignatienne, sur la « grâce à demander » : « En cette attente du Seigneur, de Noël, demandons-lui de nous donner un cœur humble, nous donner un cœur pauvre, et surtout un cœur confiant dans le Seigneur, car le Seigneur ne déçoit jamais. »

Vous avez réalisé une crèche de Noël chez vous, envoyez-nous une photo de celle-ci, nous réaliserons un panneau d’exposition de toutes les crèches de nos familles.

Vous pouvez nous les adresser à notre adresse mail : paroisse.leraincy@wanadoo.fr soit par voie postale au 40 Allée du Jardin Anglais, 93340 Le Raincy. Nous vous remercions à l’avance pour votre participation.

LE FILS DE DAVID

1 ère lecture (Mi 5,1-4a) Psaume (Ps 79,2-3.15-16.18-19) 2 ème lecture (He 10,5-10) Evangile (Lc 1,39-45)

Dieu ne se dédit pas. C’est du Peuple que doit venir le salut de Dieu. Pour Michée, le Messie doit donc venir dans la descendance de David puisque c’est lui qui a reçu les promesses solennelles de pérennité pour sa dynastie. Le Christ le dit lui-même quand il s’explique avec les Pharisiens. (Matthieu 22. 42 à 45). Or pas plus que le Peuple et le Fils de l’homme, Jésus, n’est séparable de sa terre, un homme n’est séparable de son enracinement, comme le dit symboliquement le langage courant actuel. L’enracinement de David, c’est la tribu de Juda et Bethléem. La ville, toute petite ville d’ailleurs, avait un pseudonyme :“Ephrata”, la “féconde”, à cause du clan qui réside en ce lieu. En effet, dix siècles avant Jésus, c’est là que l’Esprit de Dieu a guidé le prophète Samuel pour aller chercher celui qui serait le berger du Peuple au nom de Dieu. Dieu continue d’agir de la même manière. C’est dans le plus petit des clans de Juda qu’enfantera “celle qui doit enfanter”. Celle-ci n’étant pas désignée autrement, c’est sans doute parce que Michée fait allusion à l’oracle bien connu d’Isaïe :” C’est le Seigneur lui-même qui doit vous donner un signe. Le voici : la jeune fille est enceinte et va enfanter un fils qu’elle appellera Emmanuel.” (Isaïe 7. 14)

La parole d’Isaïe déborde le temps et servira de support à l’espérance messianique à travers les siècles. Et depuis Isaïe, c’est le propre et la particularité du Peuple de Dieu de n’en rester ni à la seule méditation reconnaissante du passé ni au sens de sa situation dans le moment présent, mais d’être en même temps le signe d’un “à venir”. Celui que doit enfanter “celle qui est l’Emmanuel”, c’est le Verbe éternel, c’est le Seigneur, c’est lui qui donne un signe, puisque “ses origines remontent à l’aube des siècles.” (Michée 5. 2) “Au commencement était le Verbe.” (Jean 1. 1) rappelant ainsi le début du livre de la Genèse. (Ch. 1. 1). Michée ajoute :” Sa puissance s’étendra jusqu’aux extrémités de la terre.” Faut-il s’étonner que des hommes viennent des confins de l’Orient pour lui rendre hommage. Ce que nous fêtons au jour de l’Epiphanie. Quant à la paix (Michée 5. 4) les anges l’annoncent de la part de Dieu dans la nuit de Noël.

Mais Jésus-Christ a fait de lui-même, de son corps et une fois pour toutes, l’expression du don de toute sa volonté. .” (Hébreux 10. 10) Le mystère de l’Incarnation au matin de Noël ne fait qu’un avec le mystère de l’Incarnation rédemptrice. Celui que nous attendons en chaque Avent est le plénitude du mystère même du Fils de Dieu qui est fils de l’homme, fils de David et fils de la Vierge Marie, mort et ressuscité : “Toi qui conduis ton troupeau, resplendis !” (Psaume 79)

Quoi que nous fassions, quels que soient nos reculs, nos délaissements et nos chûtes, Dieu ne se dédit jamais. Grande est sa patience à notre égard. Grande sa miséricorde, parce que grande est sa tendresse et immense son amour pour nous ! « Ce qu’il a fait, il l’a fait pour nous une fois pour toutes ! »

1ère lecture : « De toi sortira celui qui doit gouverner Israël » (Mi 5, 1-4a)

Lecture du livre du prophète Michée

Ainsi parle le Seigneur : Toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera... celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre, et lui-même, il sera la paix ! – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 79 (80), 2a.c.3bc, 15-16a, 18-19

R/ Dieu, fais-nous revenir ; que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés ! (Ps 79, 4)

Berger d’Israël, écoute, resplendis au-dessus des Kéroubim ! Réveille ta vaillance et viens nous sauver. Dieu de l’univers, reviens ! Du haut des cieux, regarde et vois : visite cette vigne, protège-la, celle qu’a plantée ta main puissante. Que ta main soutienne ton protégé, le fils de l’homme qui te doit sa force. Jamais plus nous n’irons loin de toi : fais-nous vivre et invoquer ton nom !

2ème lecture : « Me voici, je suis venu pour faire ta volonté » (He 10, 5-10)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre. Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes. – Parole du Seigneur.

Evangile : « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Voici la servante du Seigneur : que tout m’advienne selon ta parole. Alléluia. (Lc 1, 38)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes

  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation

  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

-Lundi 21 décembre : Saint Pierre Canisius, prêtre

-Mardi 22 décembre : de la férie

-Mercredi 23 décembre : Saint Jean de Kenty, prêtre

-Jeudi 24 décembre : de la férie

-Vendredi 25 décembre : de la férie

-Samedi 26 décembre : de la férie

Horaires des offices de Noël :

Jeudi 24 Décembre : Veillée et messe de la nuit à 18 h; Messe solennelle à minuit

Vendredi 25 Décembre : messe du jour à 9 h à Saint -Louis et à 10 h à Notre Dame

Pour faire une démarche du sacrement de la réconciliation : Jeudi 24 Décembre de 10 h à 12 h et de

15 h à 17 h dans l’église Notre-Dame.

MANCHE 20 DECEMBRE 2015 – 4ème Dimanche de l’Avent

1 ère lecture (Mi 5,1-4a) Psaume (Ps 79,2-3.15-16.18-19) 2 ème lecture (He 10,5-10) Evangile (Lc 1,39-45)

-Lundi 21 décembre : Saint Pierre Canisius, prêtre

-Mardi 22 décembre : de la férie

-Mercredi 23 décembre : Saint Jean de Kenty, prêtre

-Jeudi 24 décembre : de la férie

-Vendredi 25 décembre : de la férie

-Samedi 26 décembre : de la férie

DIMANCHE 27 DECEMBRE 2015 –Sainte Famille de Jésus, Marie, Joseph, fête

1 ère lecture (1 S 1,20-22.24-28) Psaume (Ps 83,3-6.9-10) 2 ème lecture (Jn 3,1-2.21-24) Evangile (Lc 1,39-45)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis et à 10 h à Notre-Dame

Célébration du baptême de Joséphine GRASSO

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens