Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 19:35

Paroles du pape François à l’angélus du 11 Octobre 2015

Chers frères et sœurs, bonjour ! L’Évangile (de dimanche dernier) tiré du chapitre 10 de Marc, s’articule autour de trois scènes, rythmées par trois regards de Jésus.

La première scène évoque la rencontre entre le Maître et quelqu’un qui, d’après le passage parallèle dans Matthieu, est présenté comme un « jeune homme ». La rencontre de Jésus avec un jeune. Celui-ci accourt vers Jésus, s’agenouille et l’appelle « Bon Maître ». Puis il lui demande : « Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? », c’est-à-dire le bonheur (v.17). « La vie éternelle » n’est pas seulement la vie de l’au-delà, mais c’est une vie pleine, accomplie, sans limites. Que devons-nous faire pour y parvenir ? La réponse de Jésus résume les commandements qui se réfèrent à l’amour du prochain. À ce sujet, ce jeune homme n’a rien à se reprocher ; mais évidemment, l’observance des préceptes ne lui suffit pas, ne satisfait pas son désir de plénitude. Et Jésus devine ce désir que le jeune porte dans son cœur ; c’est pourquoi sa réponse se traduit par un regard intense plein de tendresse et d’affection. L’Évangile dit ceci : « Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima » (v. 21). Il s’est rendu compte que c’était un bon garçon… Mais Jésus comprend aussi quel est le point faible de son interlocuteur et il lui fait une proposition concrète : donner tous ses biens aux pauvres et le suivre. Mais ce jeune homme a le cœur partagé entre deux patrons : Dieu et l’argent, et il s’en va tout triste. Cela montre que la foi et l’attachement aux richesses ne peuvent pas coexister. C’est ainsi que, finalement, l’élan initial du jeune homme se perd dans la vie sans bonheur d’une sequela qui échoue.

Dans la seconde scène, l’évangéliste se centre sur les yeux de Jésus et, cette fois-ci, il s’agit d’un regard pensif, d’avertissement : « Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : "Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu !" » (v. 23). Devant l’étonnement des disciples qui se demandent : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » (v. 26), Jésus répond par un regard d’encouragement – c’est le troisième regard – et il dit : oui, « pour les hommes » le salut « est impossible, mais pas pour Dieu » (v. 27) ; si nous nous confions au Seigneur, nous pouvons surmonter tous les obstacles qui nous empêchent de le suivre sur le chemin de la foi. Se confier au Seigneur. C’est lui, qui nous donnera la foi, qui nous donne le salut, qui nous accompagne sur ce chemin.

Et nous voici arrivés à la troisième scène, celle de la déclaration solennelle de Jésus : « En vérité, je vous le dis : celui qui lâche tout pour me suivre aura la vie éternelle dans l’avenir et le centuple dès maintenant » (cf. v. 29-30). Ce « centuple » est fait des choses que l’on possédait avant et que l’on a laissées, mais qui seront multipliées à l’infini. On se prive de ses biens et on reçoit en échange la jouissance du véritable bien ; on se libère de l’esclavage des choses et on gagne la liberté du service par amour ; on renonce à posséder et on en retire la joie du don. Ce que Jésus disait : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20,35).

Le jeune homme ne s’est pas laissé conquérir par le regard d’amour de Jésus et c’est pour cela qu’il n’a pas pu changer. Ce n’est qu’en accueillant avec une humble gratitude l’amour du Seigneur que nous nous libérons de la séduction des idoles et de l’aveuglement de nos illusions. L’argent, le plaisir, le succès éblouissent, mais ensuite ils déçoivent ; ils promettent la vie, mais ils procurent la mort. Le Seigneur nous demande de nous détacher de ces fausses richesses pour entrer dans la vraie vie, une vie pleine, authentique, lumineuse. Et je vous demande, à vous, les jeunes, les garçons et les filles qui êtes en ce moment sur la place : avez-vous senti le regard de Jésus sur vous ? Que voulez-vous lui répondre ? Préférez-vous quitter cette place avec la joie que nous donne Jésus ou avec, dans le cœur, la tristesse que nous offre la mondanité ?

Que la Vierge Marie nous aide à ouvrir notre cœur à l’amour de Jésus, au regard de Jésus, le seul qui puisse satisfaire notre soif de bonheur.

« LA FECONDITE DU SACRIFICE »

1 ère lecture (Is 53,10-11) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (He 4,14-16) Evangile (Mc 10,35-45

Les versets du poème du Serviteur (Livre du prophète Isaïe au chapitre 53) dont nous avons un extrait dans la première lecture de notre liturgie, ne se contentent pas de montrer dans le Serviteur, le « juste persécuté » et tenant bon avec fidélité et persévérance. Ils le montrent « offrant sa vie en sacrifice expiatoire. » Ce à quoi fait d’ailleurs référence la lettre aux Hébreux de ce dimanche.

Ces sacrifices juifs avaient pour fonction de remettre en communion le pécheur, avec le « Saint », Dieu lui-même.

Les poèmes du Serviteur sont ainsi prophétiques de la mission et de la mort de Jésus dont le nom veut dire « sauveur ». Ils sont également prophétiques de sa résurrection et de la fécondité de son sacrifice.

En se chargeant des péchés de la multitude, le Serviteur sera capable de restaurer tous les hommes dans la justice, c’est-à-dire rétablir la justesse de leur vie avec celle de Dieu, la sainteté. Lui-même « verra sa descendance, prolongera ses jours, verra la lumière, sera comblé. » (Isaïe 53. 10 et 11)

Dans l’après-Pâques, ces paroles aideront les disciples à croire au Ressuscité comme elles les aideront à mieux saisir la richesse féconde de sa vie et de son sacrifice.

Jésus ressuscité n’est pas simplement le faiseur de miracles et de guérisons de routes de Palestine que Dieu « réanime ». Sa mort n’est pas un fait ordinaire. Elle est l’expression et la réalisation de la volonté du Seigneur. « Mon corps livré pour vous … mon sang versé pour vous et pour la multitude, en rémission des péchés », comme le rappelle la prière consécratoire de chaque Eucharistie.

1ère lecture : « S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours » (Is 53, 10-11)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Broyé par la souffrance, le Serviteur a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira. Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22

R/ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi !

(Ps 32, 22)

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine. Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi !

2ème lecture : « Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce » (He 4, 14-16)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, en Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché. Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours. – Parole du Seigneur.

Evangile : « Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 35-45)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Le Fils de l’homme est venu pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. Alléluia. (cf. Mc 10, 45)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. » Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. » Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean. Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

-Lundi 19 octobre : De la férie

-Mardi 20 octobre : De la férie

-Mercredi 21 octobre : De la férie

-Jeudi 22 octobre : De la férie

-Vendredi 23 octobre : De la férie

-Samedi 24 octobre : De la férie

Rendez-vous de la semaine

Ordination diaconale de David Krupa :

Samedi 24 Octobre à 17 h en l’église de Tous-Les-Saints, 1 Avenue de l’Illustration, à Bobigny : David Krupa sera ordonné diacre en vue du sacerdoce par Monseigneur Pascal Delannoy. Nous le confions à votre prière.

Nous nous unissons dans la prière avec les 38 pèlerins

qui partent en Terre Sainte du 20 au 27 Octobre.

Fêtes de la Toussaint :

Dimanche 1 er Novembre : Fête de la Toussaint :

- Messe anticipée le samedi à l’église Saint Louis à 18 h

- Messe à l’église Notre-Dame à 10 h

Dimanche 1 er Novembre de 14 h 30 à 17 h : bénédiction des tombes de nos défunts aux cimetières du Raincy

Lundi 2 Novembre à 19 h 30 à Notre-Dame : messe pour tous les fidèles défunts (pas de messe le matin à 9 h à la crypte)

DIMANCHE 18 OCTOBRE 2015 – 29 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 53,10-11) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (He 4,14-16) Evangile (Mc 10,35-45)

QUETE IMPEREE JOURNEE MONDIALE POUR LES MISSIONS

DIMANCHE 25 OCTOBRE 2015 – 30 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Jr 31,7-9) Psaume (Ps 125,1-6) 2 ème lecture (He 5,1-6) Evangile (Mc 10,46b-52)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis et à 10 h à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens