Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 22:13

Extrait de l’homélie du pape François lors de la messe d’ouverture de la deuxième session du synode sur les familles (4 Octobre 2015)

L’intégralité du texte est en document au fond de l’église

Dans le contexte social et matrimonial très difficile, l’Église est appelée à vivre sa mission dans la fidélité, dans la vérité et dans la charité.

Vivre sa mission dans la fidélité à son Maître comme une voix qui crie dans le désert, pour défendre l’amour fidèle, et encourager les très nombreuses familles qui vivent leur mariage comme un espace où se manifeste l’amour divin ; pour défendre la sacralité de la vie, de toute vie ; pour défendre l’unité et l’indissolubilité du lien conjugal comme signe de la grâce de Dieu et de la capacité de l’homme d’aimer sérieusement.

Vivre sa mission dans la vérité, qui ne change pas selon les modes passagères et les opinions dominantes. La vérité qui protège l’homme et l’humanité des tentations de l’autoréférentialité et de la transformation de l’amour fécond en égoïsme stérile, l’union fidèle en liens passagers. « Dépourvu de vérité, l’amour bascule dans le sentimentalisme. L’amour devient une coque vide susceptible d’être arbitrairement rempli. C’est le risque mortifère qu’affronte l’amour dans une culture sans vérité » (Benoît XVI, Enc. Caritas in veritate, n. 3).

Vivre sa mission dans la charité, qui ne pointe pas du doigt pour juger les autres, mais – fidèle à sa nature de mère – se sent le devoir de chercher et de soigner les couples blessés avec l’huile de l’accueil et de la miséricorde ; d’être « hôpital de campagne » aux portes ouvertes pour accueillir quiconque frappe pour demander aide et soutien ; de sortir de son propre enclos vers les autres avec un amour vrai, pour marcher avec l’humanité blessée, pour l’inclure et la conduire à la source du salut.

Une Église qui enseigne et défend les valeurs fondamentales, sans oublier que « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat » (Mc 2, 27) ; et que Jésus a dit aussi : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes mais les pécheurs » (Mc 2, 17). Une Église qui éduque à l’amour authentique, capable de tirer de la solitude, sans oublier sa mission de bon samaritain de l’humanité blessée.

Je me souviens de Saint Jean Paul II quand il disait : « L’erreur et le mal doivent toujours être condamnés et combattus ; mais l’homme qui tombe ou se trompe doit être compris et aimé […] Nous devons aimer notre temps et aider l’homme de notre temps » (Discours à l’Action Catholique Italienne, 30 décembre 1978 : Insegnamenti I [1978], 450). Et l’Église doit le chercher, l’accueillir et l’accompagner, parce qu’une Église aux portes closes se trahit elle-même et trahit sa mission, et au lieu d’être un pont devient une barrière : « Celui qui sanctifie, et ceux qui sont sanctifiés, doivent tous avoir la même origine ; pour cette raison, Jésus n’a pas honte de les appeler ses frères » (He 2, 11).

Dans cet esprit demandons au Seigneur de nous accompagner dans le Synode et de guider son Église, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et de Saint Joseph, son très chaste époux.

« Elle est vivante la Parole de Dieu. »

1 ère lecture (Sg 7,7-11) Psaume (Ps 89,12-17) 2 ème lecture (He 4,12-13) Evangile (Mc 10,17-30)

Le court passage de la lettre aux Hébreux (2 e lecture) cité en ce dimanche vient après bien des citations de l’Ecriture qui, pour l’auteur, ne sont pas seulement une illustration, mais une démonstration de ce qu’il veut exprimer. Elles reprennent en effet le psaume 95 (versets 7 à 11) qui rappelle l’endurcissement de leurs cœurs au jour de la tentation au désert. Les Hébreux avaient vu les œuvres de Dieu pendant quarante ans et pourtant leur cœur se fourvoie : »Ils n’ont pas connu mes voies. » « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, ne sclérosez pas votre cœur. » (Hébreux 4. 7)

« Ils avaient été les premiers à avoir reçu la Bonne Nouvelle (evangelistentes -en grec = évangélisés). Ils n’entrèrent pas dans la terre promise, à cause de leur indocilité. » (Hébreux 4. 6) L’homme de foi est celui qui, entendant la parole, en découvre la richesse et y répond, celui qui accepte d’appartenir à Celui qui l’appelle par son nom. Le prophète Jérémie en fit l’expérience lorsqu’il hésita dans sa réponse à l’appel de Dieu (Jérémie- Chapitre 1) : « Je ne sais pas porter la parole… Va, je suis avec toi. – lui répond le Seigneur »

On peut résister à l’appel de la Parole de Dieu, certes, mais c’est s’enfermer tout triste sur soi-même, désabusé même. C’est bien ce qui arrive au jeune homme riche qui entendit cet appel de la Parole divine, la Parole du Fils de Dieu lui-même. Mais il en reste à ses propres forces, à ses propres réalisations. « Il a accompli tous les commandements de l’Ancienne Alliance. »

Mais aujourd’hui l’exigence de l’appel de Dieu est nouvelle. Il lui faut suivre le Christ par amour et non pas par devoir. « Va, vends tous tes biens. » « Quand j’aurais la foi la plus totale, s’il me manque l’amour, je ne suis rien…l’amour endure tout ! » (1 Corinthiens 12. 7) Jérémie entendu Dieu lui dire : « Je suis avec toi. » Le jeune homme a entendu « Viens, suis-moi. » Il est resté sur lui-même et il entre dans la tristesse. Il n’a pas laissé « pénétrer la Parole au plus profond de l’âme. » (Hébreux 4. 12)

1ère lecture : « À côté de la sagesse, j’ai tenu pour rien la richesse » (Sg 7, 7-11)

Lecture du livre de la Sagesse

J’ai prié, et le discernement m’a été donné. J’ai supplié, et l’esprit de la Sagesse est venu en moi. Je l’ai préférée aux trônes et aux sceptres ; à côté d’elle, j’ai tenu pour rien la richesse ; je ne l’ai pas comparée à la pierre la plus précieuse ; tout l’or du monde auprès d’elle n’est qu’un peu de sable, et, en face d’elle, l’argent sera regardé comme de la boue. Plus que la santé et la beauté, je l’ai aimée ; je l’ai choisie de préférence à la lumière, parce que sa clarté ne s’éteint pas. Tous les biens me sont venus avec elle et, par ses mains, une richesse incalculable. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 89 (90), 12-13, 14-15, 16-17

R/ Rassasie-nous de ton amour, Seigneur : nous serons dans la joie. (cf. Ps 89, 14)

Apprends-nous la vraie mesure de nos jours : que nos cœurs pénètrent la sagesse. Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ? Ravise-toi par égard pour tes serviteurs. Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants. Rends-nous en joies tes jours de châtiment et les années où nous connaissions le malheur. Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs et ta splendeur à leurs fils. Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu ! Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ; oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

2ème lecture : « La parole de Dieu juge des intentions et des pensées du cœur » (He 4, 12-13)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,

Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes. – Parole du Seigneur.

Evangile : « Vends ce que tu as et suis-moi » (Mc 10, 17-30)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux ! Alléluia. (Mt 5, 3)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit: « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit: « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

Dimanche 11 Octobre : Fête de la Saint Denis à la Basilique cathédrale de Saint- Denis : lancement de l’année jubilaire pour les 50 ans du diocèse, messe à 16 h 30 présidée par notre Evêque Monseigneur Pascal Delannoy

-Lundi 12 octobre : De la férie

-Mardi 13 octobre : De la férie

-Mercredi 14 octobre : De la férie

-Jeudi 15 octobre : Sainte Thérèse d’Avila

-Vendredi 16 octobre : De la férie

-Samedi 17 octobre : Saint Ignace

Rendez-vous de la semaine

Mardi 13 Octobre 2015 de 20 h à 22 h à la Maison Diocésaine, 6 avenue Pasteur, 93140 Bondy : Invitation du Service Diocésain pour les Relations avec le Judaïsme

Jubilé du diocèse de Saint-Denis, Jubilé de la Miséricorde... Mais qu'est-ce qu'un Jubilé ? La pratique de l'année jubilaire dans l'Église remonte au 14e siècle, mais elle s'enracine en fait dans une tradition biblique multiséculaire.

-Mercredi 14 Octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe Tibériade

-Jeudi 15 octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion de l’Equipe d’Animation Paroissiale

Les reliques de sainte Thérèse en Seine-Saint-Denis

du 11 au 18 octobre 2015

Messes, chapelet, veillée de prière, conférences, temps d'adoration, concert, théâtre, réconciliation avec sainte Thérèse... Un événement organisé à l’occasion de la Semaine missionnaire mondiale. Sainte Thérèse est depuis 1927 la patronne des missions. Eglises de Montfermeil, Gagny, Coubron, Vaujours et Courtry. Pour en savoir plus : http://saint-denis.catholique.fr/agenda/les-reliques-de-sainte-therese-en-seine-saint-denis#sthash.wfjeZWDn.dpuf.

DIMANCHE 11 OCTOBRE 2015 – 28 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Sg 7,7-11) Psaume (Ps 89,12-17) 2 ème lecture (He 4,12-13) Evangile (Mc 10,17-30)

)

DIMANCHE 18 OCTOBRE 2015 – 29 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 53,10-11) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (He 4,14-16) Evangile (Mc 10,35-45)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis et à 10 h à Notre-Dame

Messe en présence de l’Association du Souvenir Français

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens