Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 15:21

Intention de prière pour les catéchistes

Après la coupure estivale où, à défaut de vacances, les rythmes des uns et des autres ont pu tout de même se ralentir, nous reprenons nos activités ordinaires. Si nous avons pu nous couper du flux communicationnel incessant nous déversant les nouvelles du monde, celui-ci reprend de plus belle avec des rendez-vous majeurs qui s’annoncent d’ici la fin de l’année. Nous pouvons penser en particulier au synode sur la famille en octobre, à la conférence mondiale (COP21) sur la protection de la planète en décembre, sur laquelle l’Église attire particulièrement l’attention de tous (croyants ou non) avec la sortie récente de la première encyclique sur l’environnement (Laudato si') et l’instauration d’une Journée mondiale (1 er septembre) pour la sauvegarde de la Création… Mais il y a aussi et toujours d’autres enjeux que nous avons déjà abordés dans la prière ces derniers mois et qui sont loin d’être résolus, évidemment : le drame majeur des réfugiés dont le flot ne cesse de grandir et vient se fracasser sur les murs de la forteresse Europe ; l’enjeu de la paix et de la sécurité dans de si nombreux pays et qui touche ainsi tous les continents… Nous pouvons nous rappeler l’expression qui revient régulièrement dans la bouche de notre pape pour qualifier les temps qui sont les nôtres : nous sommes engagés dans une “troisième guerre mondiale par morceaux”… Mais dans cette guerre, qui a aussi des racines spirituelles, les croyants n’ont pas à agir selon l’anti-exemple absolu des fanatiques diaboliques de Daesh et affidés. Au contraire, la première et unique “arme” des croyants pour “combattre” dans ces défis de l’humanité est la prière. Il faut reconnaître que (trop) souvent celle-ci peut être négligée ou reléguée comme dernière activité, lorsqu’on ne peut plus rien faire : “il ne nous reste plus qu’à prier”… Alors que c’est l’inverse qui doit se passer. La prière est la première et le fondement des activités des croyants. C’est elle qui pourra donner fécondité aux autres actions qui pourront en découler. Rappelons-nous l’épisode de la multiplication des pains de Jésus : c’est bien par la prière, une prière de remerciement et d’offrande, que Jésus libère les forces de fécondité de ce bout de pain présenté. Ce bout de pain et ce poisson, préalablement méprisés par les disciples, tenus pour dérisoires, nourriront une foule considérable… C’est un des rôles majeurs des catéchistes, chargés de transmettre les fondamentaux de la foi aux nouveaux croyants (petits et grands, depuis le catéchisme des enfants jusqu’au catéchuménat des adultes, sans oublier les catéchèses des grands rassemblements comme les JMJ) : ils doivent également enseigner la place et le rôle de la prière dans la vie de chaque homme et femme, l’enjeu de la prière pour notre monde, notre terre et tous ses habitants. C’est pourquoi nous comprenons bien l’enjeu de prier particulièrement pour tous ces catéchistes tout au long de ce mois de rentrée. C’est l’appel de notre Pape que nous voulons rejoindre : “Pour que les catéchistes soient dans leur propre vie des témoins cohérents de la foi qu’ils annoncent.”

Bonne rentrée à tous !

Père Xavier Jahan, directeur de l’Apostolat pour la prière à Rome

Jésus et les païens dans l’évangile de Marc

La guérison du sourd-muet que nous rapporte aujourd’hui l’Evangile de Marc se situe au milieu de trois événements qui, tous trois, se déroulent en territoire païen et que nous ne pouvons dissocier l’un de l’autre parce que ce regroupement dans le temps est volontaire de la part de saint Marc. : La prière d’une femme « née en Phénicie de Syrie ». Elle demande à Jésus de chasser le démon, la maladie, hors de sa fille. (Marc 7. 24 à 30) - La guérison d’un sourd-muet. (Marc 7. 31 à 37) que nous rapporte l’Evangile de ce dimanche. - La seconde multiplication des pains. (Marc 8. 1 à 10)Saint Marc nous avait déjà parlé d’une première multiplication des pains (Marc 6. 30 à 44). Il marque ainsi qu’il n’y a pas de confusion possible. La seconde, même si elle est semblable à la première dans son déroulement, s’adresse à d’autres auditeurs qui sont des païens. Ces déplacements en terre non juive ont un sens immédiat pour ceux qui les vivent, et en particulier pour les apôtres, quand on connaît l’aversion que les juifs de la Terre Sainte avaient de se trouver en terre païenne. Leur rappel veut ouvrir la jeune communauté chrétienne, à laquelle s’adressent Pierre et Marc, à un sens plus large de la mission du Christ : si la mission de Jésus est d’abord de restaurer spirituellement le Peuple de la Promesse, pour qu’il accueille celui que Dieu lui envoie, le Christ, le Messie, cette mission ne s’y restreint pas, elle dépasse le Peuple de la Promesse, il est Jésus, le Sauveur.. Dans le cadre de sa situation, même s’il est un petit peuple au milieu de la multitude des nations, le peuple juif, parce qu’il est le peuple de la Promesse, est le mieux à même de vivre cette irruption de Dieu dans le monde. Il a été formé en cela et pour cela par le long cheminement d’Israël au désert, par la longue découverte du sens de sa mission grâce à la parole des prophètes : « Laisse d’abord les enfants se rassasier », dira Jésus à la Syrophénicienne. De même, avant la Résurrection et la Pentecôte, la mission des apôtres est limitée aux premiers héritiers de la Promesse. Ce serait un contresens que d’interpréter l’enseignement de Jésus sur le pur et l’impur, sur les commandements de Dieu et la tradition humaine comme une rupture avec le judaïsme. A la manière des prophètes, cet enseignement rappelle au peuple l’exigence de sainteté radicale qui est contenue dans la Loi, dans la Loi que Dieu lui a remise et qu’il doit vivre: « Soyez saints parce que je suis saint. » (Lévitique 19. 2) Jésus n’est pas venu abolir, mais « accomplir », et donner sa plénitude à ce don reçu au Sinaï.

1ère lecture : « Alors s’ouvriront les oreilles des sourds et la bouche du muet criera de joie » (Is 35, 4-7a)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 145 (146), 6c-7, 8-9a, 9bc-10

R/ Je veux louer le Seigneur, tant que je vis. ou : Alléluia. (Ps 145, 2)

Le Seigneur garde à jamais sa fidélité, il fait justice aux opprimés ; aux affamés, il donne le pain ; le Seigneur délie les enchaînés. Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes,le Seigneur protège l’étranger. Il soutient la veuve et l’orphelin, il égare les pas du méchant. D’âge en âge, le Seigneur régnera : ton Dieu, ô Sion, pour toujours !

2ème lecture : « Dieu n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres pour en faire des héritiers du Royaume ? » (Jc 2, 1-5)

Lecture de la lettre de Saint-Jacques

Mes frères, dans votre foi en Jésus-Christ, notre Seigneur de gloire, n’ayez aucune partialité envers les personnes. Imaginons que, dans votre assemblée, arrivent en même temps un homme au vêtement rutilant, portant une bague en or, et un pauvre au vêtement sale. Vous tournez vos regards vers celui qui porte le vêtement rutilant et vous lui dites : « Assieds-toi ici, en bonne place » ; et vous dites au pauvre : « Toi, reste là debout », ou bien : « Assieds-toi au bas de mon marchepied. » Cela, n’est-ce pas faire des différences entre vous, et juger selon de faux critères ? Écoutez donc, mes frères bien-aimés ! Dieu, lui, n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde pour en faire des riches dans la foi, et des héritiers du Royaume promis par lui à ceux qui l’auront aimé ? – Parole du Seigneur.

Evangile : « Il fait entendre les sourds et parler les muets »(Mc 7, 31-37)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Jésus proclamait l’Évangile du Royaume et guérissait toute maladie dans le peuple. Alléluia.

(cf. Mt 4, 23)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler, et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

- Lundi 7 septembre : De la férie

-Mardi 8 septembre : Nativité de la Vierge Marie, fête

-Mercredi 9 septembre : De la férie

-Jeudi 10 septembre : De la férie

-Vendredi 11 septembre : De la férie

-Samedi 12 septembre : Anniversaire de l’ordination épiscopale de Mgr Pascal DELANNOY

Rendez-vous de la semaine

- Samedi 12 septembre salle Pierre Lefeuvre de 10 h à 12 h et de 15 h à 17 h 30 : inscription et réinscription de tous les enfants et jeunes de la catéchèse (de l’éveil à la foi au lycée)

Ce jour, nous serons également présents au Salon des associations, à l’Espace Raymond Mège, 72 Allée du Jardin Anglais, 93340 LE RAINCY

Pèlerinage à Notre-Dame des Anges : dimanche 13 septembre

DIMANCHE 6 SEPTEMBRE 2015 – 23 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 35,4-7a) Psaume (Ps 145,7-10) 2 ème lecture (Jc 2,1-5) Evangile (Mc 7,31-37)

DIMANCHE 13 SEPTEMBRE 2015 – 24 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 50,5-9a) Psaume (Ps 114,1-6.8-9) 2 ème lecture (Jc 2,14-18) Evangile (Mc 8,27-35)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis et à 10 h à Notre-Dame

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens