Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 15:51

Lettre du père Victorin Yékou envoyée du Bénin pour les obsèques du père Claude Boucher

Encore un saint qui priera pour nous au ciel

Dieu m’a accordé l’unique chance de passer six bons mois aux côtés du père Claude BOUCHER. Je dis bien une chance unique car ce fut un bonheur pour moi d’avoir pu partager ces bons moments avec le père Claude simple et profond ! L’ex jeune vicaire de Frédéric, du haut de ces 81 ans, m’a rendu le séjour on ne peut plus agréable au Raincy. De fait, dès mon arrivée sur la paroisse notre complicité a été parfaite. J’ai beaucoup appris de lui. Avec lui j’ai su qu’un vieillard même assis voit plus loin qu’un jeune homme debout. Comme pour me signifier sa pleine confiance en mai dernier, il n’hésita pas de me confier la clef de son fameux coffre-fort en me disant avec humour dont lui seul a le secret : « comme ça si quelque chose m’arrivait tu sauras où se trouve mon trésor !!! » A chacun de ses déplacements, il m’envoyait un sms et me rappelait pour s’assurer que je l’ai bien reçu. Nous passions des heures et des heures devant son ordinateur ou son smartphone ! Le fameux smartphone !!! J’ai pleins de souvenirs du père Claude semeur de bonne humeur !!! La maladie a eu raison de lui et nous pleurons un grand homme un grand prêtre : « serviteur de Dieu et serviteur des hommes. » Je perds un père, un aîné dans le sacerdoce, un ami.

Mon cher Claude avec ton départ pour l’Eucharistie éternelle, c’est une grande bibliothèque qui se consume. Tu sais bien que c’est un grand vide que tu laisses en chacun de nous. D’auprès du Père céleste, envoie nous des sms pleins de grâces divines. Ton souvenir d’homme tout donné à Dieu pour le service des femmes et hommes de ce monde restera gravé dans nos mémoires et nos cœurs.

Au revoir Claude et merci. Victorin YEKOU depuis le Bénin

Le père Claude Boucher est enterré au cimetière de Parly dans l’Yonne près de Toucy. Il repose avec ses deux parents.

Notre joie la plus grande est d’être pasteurs, rien d’autre que pasteurs, d’un cœur sans partage et dans un don de soi irréversible. Il faut garder cette joie sans permettre qu’on nous la vole. Le malin rugit comme un lion cherchant à la dévorer, abîmant ainsi ce que nous sommes appelés à être non pour nous-mêmes, mais par don et au service du “Gardien de nos âmes” (1 P 2, 25). L’essence de notre identité doit se chercher dans la prière assidue, dans la prédication (Ac 1, 4) et dans le fait de paître (Jn 21, 15-17 ; Ac 20, 28-31). Non pas une prière quelconque, mais l’union familière avec le Christ, où l’on croise chaque jour son regard pour entendre la question qui nous est adressée : “Qui est ma Mère ? Qui sont mes frères ?” (Mc 3, 31-34). Et pouvoir lui répondre sereinement : “Seigneur, voici ta Mère, voici tes frères ! Je te les remets, ce sont ceux que tu m’as confiés”.

La vie d’un pasteur se nourrit d’une telle familiarité avec le Christ. Non pas une prédication de doctrines complexes, mais l’annonce joyeuse du Christ, mort et ressuscité pour nous. Que le style de notre mission suscite en tous ceux qui nous écoutent l’expérience du “pour nous” de cette annonce : que la Parole donne sens et plénitude à toute partie de leurs vies, que les Sacrements les nourrissent de cet aliment qu’ils ne peuvent se procurer, que la proximité du pasteur réveille en eux la nostalgie de l’étreinte du Père. Veillez à ce que le troupeau rencontre toujours dans le cœur du pasteur cette réserve d’éternité qu’avec anxiété l’on cherche en vain dans les choses du monde.

Pape François aux évêques américains.

L’ordre de Dieu

1 ère lecture (Nb 11, 25-29) Psaume (Ps 18,8.10.12-14) 2 ème lecture (Jc 5,1-6) Evangile (Mc 9,38-43.45.47-48)

Dans le Livre des Nombres (chapitre 11), le choix des soixante-dix anciens a une dimension particulière. Ce n’est plus un conseil donné par un sage expérimenté comme par le passé, mais extérieur au Peuple d’Israël, c’est un ordre de Dieu qui l’intime à Moïse. Soixante-dix. Ce nombre est signe de plénitude puisque le septénaire, parfait comme la semaine de la Création ou les branches du chandelier, y est multiplié par le nombre dix, qui évoque les dix commandements et le nombre des nations païennes tel que le judaïsme le voit établi dans la liste du Livre de la Genèse au chapitre 10. Les circonstances dans lesquelles ils sont choisis sont elles-mêmes significatives. Le récit, dont nous lisons aujourd’hui la conclusion, couvre tout le chapitre 11 du Livre des Nombres. La dominante en est la révolte du Peuple qui méprise la manne, don de Dieu, et qui pleure après les oignons d’Egypte et le poisson qu’il mangeait pour rien. Moïse est écrasé par les charges de ce peuple, non seulement à cause de son nombre et de ses besoins matériels, mais aussi à cause de son infidélité, de son ingratitude, de son péché.

Les Douze, choisis et envoyé par Jésus, correspondent aux douze tribus d’Israël. Ils en seront les Pères dans la foi. C’est à ces soixante-dix que correspondent les disciples de Jésus, comme pour marquer que l’Evangile s’adresse aux nations païennes. La suite de la scène du livre de Nombres, montre bien que cet « esprit » n’est pas seulement la force d’âme personnelle de Moïse. C’est un « esprit » qui vient de Dieu, cet esprit il est pour tous. Faut-il alors identifier l’esprit qui est ainsi partagé, avec l’Esprit-Saint, personne divine « qui est le Seigneur et qui donne la Vie », comme nous le disons dans le Credo ? L’identification serait hâtive et ne respecterait pas le rythme propre de la Révélation, tel que Dieu l’a voulu. Pourtant notre regard est invinciblement attiré vers la Nouvelle Alliance, la plénitude de l’Alliance, où tout le Peuple sera « prêtre , prophète et roi ». Dieu voit plus loin que nous. D’une certaine manière, l’épisode que nous relate Marc rejoint cette même « extension » du don de Dieu par d’autres que par les apôtres à qui Jésus l’avait transmis. Un intrus chassait les esprits mauvais au nom de Jésus ! Ce dernier souligne alors à ses apôtres que tout ce qui se fait « en son nom » a une vraie valeur :« Qui accueille un de ces petits en mon nom, m’accueille et non pas moi seulement mais Celui qui m’a envoyé. » (Marc 9)

1ère lecture : « Serais-tu jaloux pour moi ? Ah ! Si le Seigneur pouvait faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! » (Nb 11, 25-29)

Lecture du livre des Nombres

En ces jours-là, le Seigneur descendit dans la nuée pour parler avec Moïse. Il prit une part de l’esprit qui reposait sur celui-ci, et le mit sur les 70 anciens. Dès que l’esprit reposa sur eux, ils se mirent à prophétiser, mais cela ne dura pas.

Or, deux hommes étaient restés dans le camp ; l’un s’appelait Eldad, et l’autre Médad. L’esprit reposa sur eux ; eux aussi avaient été choisis, mais ils ne s’étaient pas rendus à la Tente, et c’est dans le camp qu’ils se mirent à prophétiser. Un jeune homme courut annoncer à Moïse : « Eldad et Médad prophétisent dans le camp ! » Josué, fils de Noun, auxiliaire de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole : « Moïse, mon maître, arrête-les ! » Mais Moïse lui dit : « Serais-tu jaloux pour moi ? Ah ! Si le Seigneur pouvait faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! Si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux ! » – Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 18 (19), 8, 10, 12-13, 14

R/ Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur. (Ps 18, 9ab)

La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie ; la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples. La crainte qu’il inspire est pure, elle est là pour toujours ; les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables. Aussi ton serviteur en est illuminé ; à les garder, il trouve son profit. Qui peut discerner ses erreurs ? Purifie-moi de celles qui m’échappent. Préserve aussi ton serviteur de l’orgueil : qu’il n’ait sur moi aucune emprise. Alors je serai sans reproche, pur d’un grand péché.

2ème lecture : « Vos richesses sont pourries » (Jc 5, 1-6)

Lecture de la lettre de saint Jacques

Vous autres, maintenant, les riches ! Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent. Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites, votre or et votre argent sont rouillés. Cette rouille sera un témoignage contre vous, elle dévorera votre chair comme un feu. Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers jours ! Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont moissonné vos champs, le voici qui crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur de l’univers. Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices, et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre. Vous avez condamné le juste et vous l’avez tué, sans qu’il vous oppose de résistance. – Parole du Seigneur.

Evangile : « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous. Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la » (Mc 9, 38-43.45.47-48)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Ta parole, Seigneur, est vérité ; dans cette vérité, sanctifie-nous. Alléluia. (cf. Jn 17, 17ba)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. » Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ; celui qui n’est pas contre nous est pour nous. Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense. Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds. Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

-Lundi 28 septembre : De la férie

-Mardi 29 septembre : Saints Michel, Gabriel et Raphäel

-Mercredi 30 septembre : Saint Jérôme

-Jeudi 1 er octobre : Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

-Vendredi 2 octobre : Saints Anges gardiens

-Samedi 3 octobre : De la férie

Rendez-vous de la semaine

-Jeudi 1 er octobre à 11 h à Villemomble : rencontre des prêtres du secteur de Gagny, le Raincy, Villemomble

-Jeudi 1 er octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre: réunion des parents de la catéchèse de CM1

-Jeudi 1 er octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre: réunion du groupe biblique œcuménique « Les Psaumes »

-Vendredi 2 octobre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre: réunion des parents de la catéchèse de CM2

  • - Dimanche 4 octobre à 17 h Concert en l’église Notre-Dame : Gloria RV 589 de Vivaldi par l’ensemble vocal Choralilas et l’ensemble Instrumental Merag – libre participation

A noter :

Dimanche 11 0ctobre à 16 h 30 à la Cathédrale de Saint- Denis :

Fête de la Saint Denis célébration de lancement du Jubilé des 50 ans du diocèse de Saint-Denis-en-France

Du 20 au 27 Octobre, 38 paroissiens partent en pèlerinage en Terre Sainte, nous voudrions partir avec des intentions de prières que nous lirons et déposerons dans les lieux saints. Vous pouvez déposer vos intentions soit au presbytère soit les dimanches (jusqu’au 18 octobre) en spécifiant bien « intentions pour la Terre Sainte ».

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2015 – 26 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Nb 11, 25-29) Psaume (Ps 18,8.10.12-14) 2 ème lecture (Jc 5,1-6) Evangile (Mc 9,38-43.45.47-48)

)

DIMANCHE 4 OCTOBRE 2015 – 27 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Gn 2,18-24) Psaume (Ps 127,1-6) 2 ème lecture (He 2,9-11) Evangile (Mc 10,2-16)

Messe anticipée : samedi à 18 h à Saint-Louis messe animée par le groupe des scouts de France de la paroisse et à 10 h à Notre-Dame : messe de rentrée des enfants de la catéchèse et de leurs parents. Envoi en mission des catéchistes. Célébration suivie d’un apérif et accueil des nouveaux arrivants sur la paroisse.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens