Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 09:32

Islam en Europe: Message final de l'assemblée de Saint-Maurice

La 4 ème Rencontre des évêques et délégués pour les rapports avec les musulmans en Europe se conlut par un message qui évoque la joie et les fatigues du dialogue, dans le sillage du décret conciliaire Nostra Aetate.

« Cette année, alors que nous célébrons le cinquantième anniversaire de Nostra Aetate (la Déclaration du Concile Vatican II sur les rapports entre l’Eglise et les autres religions), nous sommes plus que jamais convaincus que le dialogue interreligieux et, dans notre cas, le dialogue entre chrétiens et musulmans, n’est pas seulement nécessaire pour construire la paix, mais c’est un impératif de notre foi » : voilà ce qu’ont voulu écrire aujourd’hui, dans le message adopté à la fin de la rencontre, les évêques et délégués des Conférences épiscopales d’Europe pour les rapports avec les musulmans, réunis à St. Maurice (Suisse) depuis mercredi dernier, indique ce communiqué du CCEE. (Conseil des Conférences Episcopales d’Europe)

Voici le message adopté par les participants :

« Cette année, alors que nous célébrons le cinquantième anniversaire de Nostra Aetate, nous sommes plus que jamais convaincus que le dialogue interreligieux et, dans notre cas, le dialogue entre chrétiens et musulmans, n’est pas seulement nécessaire pour construire la paix, mais c’est un impératif de notre foi. L’Islam est une religion riche et diversifiée dans sa tradition, avec plusieurs courants de pensée. Cependant, comme toutes les religions, il se trouve à aborder les défis de la radicalisation dans le contexte contemporain. Pour dépasser la radicalisation, nous avons besoin de la liberté de religion et de son principe fondamental: la liberté de conscience.

L’éducation religieuse joue un rôle important dans le renforcement de l’identité religieuse, dans le respect le plus total des convictions religieuses des autres. Cela aide également à construire la solidarité avec les personnes marginalisées, persécutées, et avec les victimes de la radicalisation, indépendamment de leur credo.

Le fruit de notre réflexion sur ces défis consiste à renouveler et approfondir notre engagement à l’égard du dialogue du point de vue religieux, culturel et social. Nous souhaitons renouveler notre engagement pour une rencontre dynamique avec les musulmans, aussi bien en matière intellectuelle-académique qu’en matière de vie quotidienne.

Cela exige un examen personnel approfondi et une réflexion théologique sur notre foi et sur la pratique chrétienne, notamment à la lumière des défis posés par la sécularisation et par les mouvements populistes aussi bien pour le Christianisme que pour l’Islam. Un dialogue authentique exige que nos communautés chrétiennes continuent d’être les témoins vivants de la Parole de Dieu, communautés de prière et d’accueil de « l’autre » qui vit parmi nous. Le Jubilé de la Miséricorde nous offre une opportunité unique de montrer qu’il est possible de vivre ensemble et de partager des aspirations communes. La Miséricorde ne domine pas. La Miséricorde fait «place » à la diversité et à l’acceptation de l’autre. »

C’est Monseigneur Ricard, Archevêque de Bordeaux qui a conduit les travaux de cette assemblée pendant 4 jours

LE VRAI DIEU EST TRINITE

1 ère lecture (Ac 2, 1-11) Psaume (Ps 103, 1.24.29-31.34) 2 ème lecture (Ga 5, 16-25) Evangile (Jn 15,26 à 16,12-15)

La Pentecôte est la révélation au monde de Dieu en sa Vérité. Jésus leur avait révélé que Dieu est une communion d’amour. « Mon Père et moi, nous sommes Un. » Il avait prié son Père de consacrer ses disciples par la Vérité. « Je suis la Vie, la Vérité », « l’Esprit de Vérité. »

Cette communion d’amour et cette Vérité se manifestent en ce jour, comme elles s’étaient manifestées au Baptême du Jourdain et à la Transfiguration du Thabor. Père, Fils et Esprit, telle est l’intime de la vie trinitaire que l’Eglise vit désormais. C’est ainsi qu’elle doit la manifester aux hommes de toutes les nations.

Le Dieu de Jésus-Christ n’est pas un autre Dieu que celui des autres religions monothéistes, mais il nous est connu, par Jésus-Christ, dans sa plénitude trinitaire et non partiellement. Le christianisme n’est pas seulement une « croyance en Dieu », ce qui est le fond commun de l’ensemble des religions. Il est la foi, non pas dans une vague personne, mais en un être vivant et « personnel ».

Les trois Personnes divines sont la plus parfaite réalisation de l’amour : le don total qui caractérise le Père, l’accueil parfait qui caractérise le Fils, l’échange réciproque qui caractérise l’Esprit.

« Dieu est amour ». Cette révélation marque désormais les rapports de l’Eglise et du monde, depuis le matin de la Pentecôte en ce germe qu’est le petit groupe apostolique et, à travers les temps, en cette Eglise dont nous vivons aujourd’hui.

Croire en Dieu, au vrai Dieu, n’est donc pas le réduire à une vague religiosité individuelle, comme c’est un peu de mode parfois aujourd’hui. C’est entrer dans la vérité du Dieu de Jésus-Christ. « Consacre-les dans la Vérité », disait le Christ à son Père. Jean, dans son évangile, exprime ce terme de consacré par le terme grec : » agiazo », celui-là même qui est l’attribut de Dieu : « agios », le Saint.

Il y a une continuité entre les deux théophanies de l’Ancienne Alliance, celle de la révélation de Dieu faite à Moïse, dans le buisson qui brûle sans jamais tomber en cendres (Exode 3. 2), et celle de la montagne du Sinaï « toute fumante parce que Dieu y était descendu sous forme de feu » (Exode 19. 18), et, d’autre part, la théophanie du matin de la Pentecôte.

La pérennité de la révélation faite à un homme, Moïse, chargé de libérer un peuple pour être témoin parmi les nations, se continue jusqu’à Jésus qui s’adresse à tous les hommes, quels qu’ils soient, pour leur dire : »Dieu est amour » et qui demande à ses disciples, à l’Eglise, de le vivre et de le dire à toutes les nations, parce que nous avons tous un même Père, parce que tous nous sommes sauvés par Jésus, le Fils de Dieu parmi les hommes, parce que nous pouvons tous partager le même Esprit de Dieu.

1ère lecture : « Tous furent remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler » (Ac 2, 1-11)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours après Pâques, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.

Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. » – Parole du Seigneur.

Psaume : 103 (104), 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34

R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre ! ou : Alléluia ! (cf. 103, 30)

Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand ! Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! La terre s’emplit de tes biens. Tu reprends leur souffle, ils expirent et retournent à leur poussière. Tu envoies ton souffle : ils sont créés ; tu renouvelles la face de la terre. Gloire au Seigneur à tout jamais ! Que Dieu se réjouisse en ses œuvres ! Que mon poème lui soit agréable ; moi, je me réjouis dans le Seigneur.

2ème lecture : « Le fruit de l’Esprit » (Ga 5,16-25)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Frères, je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint, et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair. Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez. Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi. On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche, idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme, envie, beuveries, orgies et autres choses du même genre. Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait : ceux qui commettent de telles actions ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu. Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. En ces domaines, la Loi n’intervient pas. Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises. Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit. – Parole du Seigneur.

Séquence : - ()

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière. Viens en nous, père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur. Dans le labeur, le repos ; dans la fièvre, la fraîcheur ; dans les pleurs, le réconfort. Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous les fidèles. Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé. À tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient donne tes sept dons sacrés. Donne mérite et vertu, donne le salut final, donne la joie éternelle. Amen.

Evangile : « L’Esprit de vérité vous conduira dans la vérité tout entière » (Jn 15, 26-27 ; 16, 12-15)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Viens, Esprit Saint ! Emplis le cœur de tes fidèles ! Allume en eux le feu de ton amour ! Alléluia.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. » – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

- Lundi 25 mai : de la férie

-Mardi 26 mai : Saint Philippe Néri

-Mercredi 27 mai : Saint Augustin

-Jeudi 28 mai : De la férie

-Vendredi 29 mai : de la férie

-Samedi 30 mai : Sainte Jeanne d’Arc

Rendez-vous de la semaine

-Jeudi 28 Mai à 20 h dans l’église Notre Dame : récollection des parents et enfants de la communauté portugaise qui préparent la première communion

Vendredi 29 Mai à 20h30 à la maison diocésaine, 6 avenue Pasteur, conférence de Sœur Véronique Margron, Professeur de théologie morale à l’Université d’Angers sur l’anthropologie chrétienne. : « L’homme qui aime le corps et le cœur sexué »

-Samedi 30 Mai à 10 h 30 dans l’église Notre Dame : célébration de la réconciliation avec les enfants qui feront leur première communion

-Samedi 30 Mai à 18 h dans l’église Notre Dame : célébration des premières communions des enfants de la communauté portugaise

-Samedi 30 Mai à 19 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion des lycéens

-Collecte alimentaire de l’ERAC le week-end prochain 29, 30 et 31 mai :

Vendredi 29 mai après-midi, Samedi 30 toute la journée et Dimanche 31 toute la matinée : Carrefour Market Livry-Gargan ; Monoprix Le Raincy ; Franprix Le Raincy ; Simply Market Montfermeil

  • - Retenons la date du Samedi 13 Juin de 14 h 30 à 17 h salle Pierre Lefeuvre : loto organisé par les jeunes de 4 èmes-3 emes au profit des œuvres des Petites Sœurs des Pauvres. Venons nombreux

DIMANCHE 24 Mai 2015 – PENTECOTE, solennité

1 ère lecture (Ac 2, 1-11) Psaume (Ps 103, 1.24.29-31.34) 2 ème lecture (Ga 5, 16-25)

Evangile (Jn 15,26 à 16,12-15)

DIMANCHE 31 Mai 2015 – SAINTE-TRINITE, Solennité

1 ère lecture (Dt 4,32-34.39-40) Psaume (Ps 32,4-6.9.18.20-22) 2 ème lecture (Rm 8,14-17)

Evangile (Mt 28,16-20)

PAS DE MESSE ANTICIPEE A 18 h 30

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Célébration des Premières Communions des enfants de la catéchèse de CM2

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens