Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 19:55

Prière du pape François lors de la messe célébrée en l’honneur des victimes du "super typhon" Haiyan/Yolanda du 8 novembre 2013, lors de son voyage aux Philippines

-> à lire : l’homélie de cette messe ; Que dire quand la souffrance et le désespoir nous envahissent… sur la table au fond de l’église

Nous avons célébré la passion, la mort et la résurrection du Christ.

Jésus nous a précédés sur ce chemin et nous accompagne chaque fois que nous nous réunissons pour prier et célébrer.

Merci, Seigneur, d’être aujourd’hui avec nous.

Merci, Seigneur, de partager nos souffrances.

Merci, Seigneur, de nous donner l’espérance.

Merci, Seigneur, pour ta grande miséricorde.

Merci, Seigneur, parce que tu as voulu être comme l’un de nous.

Merci, Seigneur, parce que tu es toujours plus proche de nous, également dans nos moments de croix.

Merci, Seigneur, parce que tu nous donnes l’espérance. Seigneur, ne nous laisse pas voler l’espérance !

Merci, Seigneur, parce que dans les moments les plus sombres de ta vie, sur la croix, tu t’es souvenu de nous et tu nous a laissé une Mère.

Merci, Seigneur, de ne pas nous avoir laissés orphelins.

Prière d’Etty Hillesum, jeune femme juive, proche du christianisme, au moment de la Seconde Guerre mondiale

Prière du dimanche matin. Ce sont des temps d’effroi, mon Dieu. Cette nuit pour la première fois, je suis restée éveillée dans le noir, les yeux brûlants, des images de souffrance humaine défilant sans arrêt devant moi. (…) Je vais t’aider, mon Dieu, à ne pas t’éteindre en moi, mais je ne puis rien garantir d’avance. Une chose cependant m’apparaît de plus en plus claire : ce n’est pas toi qui peux nous aider, mais nous qui pouvons t’aider – et ce faisant nous nous aidons nous-mêmes. C’est tout ce qu’il nous est possible de sauver en cette époque et c’est aussi la seule chose qui compte : un peu de toi en nous, mon Dieu.

Texte à lire aussi : La Déclaration des évêques sur la fin de vie : "Ne prenons pas le problème à l'envers !" On peut trouver la déclaration entière à cette adresse en ligne ou sur la table au fond de l’église

http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/389425-prenons-pas-probleme-lenvers/

LE ROYAUME EST A PROXIMITE

1 ère lecture (Jon 3,1-5.10) Psaume (Ps 24,4-9) 2 ème lecture (1 Co 7,29-31) Evangile (Mc 1,14-20)

La police d’Hérode a mis la main sur Jean le Baptiste. Il est emprisonné. Sa mission, sa prédication et son Baptême n’ont plus leur raison d’être. Leur temps est accompli. La longue attente et la longue préparation du Peuple de Dieu a trouvé son achèvement en Jésus-Christ. Car Jésus ne prend pas la simple suite de Jean. Il ne vient pas convertir par un baptême de pénitence. Autre est sa mission. Il annonce l’Evangile de Dieu. Il ne proclame pas une bonne nouvelle parmi d’autres. Il n’annonce pas une « nouvelle » qui aurait Dieu pour objet. La Bonne Nouvelle donnée par Jésus au nom de Dieu, c’est lui-même qui est la Parole de Dieu et elle concerne le salut. Il vient nous « dire » que la présence de Dieu s’exprime au milieu de nous.

C’est ainsi que l’avait compris la communauté chrétienne des premiers chrétiens. Saint Paul le proclame chaque fois qu’il parle de « Bonne Nouvelle», d’Evangile. Lui, Paul, a été mis à part pour cette annonce « qui a été promise par les prophètes dans les Ecritures Saintes. (Romains 1.1 – Romains 15. 16 – 2 Corinthiens 11. 7) Et saint Pierre confirme l’apôtre Paul (1 Pierre 4. 17).

Le Royaume de Dieu est donc maintenant à proximité. Le temps nouveau annoncé par Jean Baptiste est arrivé. La mesure du temps précédent est pleine. L’autre temps est là. Il s’est approché, si proche qu’il est soudé à l’ancien. Il n’y a aucun intervalle entre Jean et Jésus. Le baptême de Jésus en a été la signification et la réalisation. Jean en a reçu la confirmation quand Jésus est descendu dans le Jourdain. L’Esprit de Dieu sur celui sur qui il verse de l’eau. Le Père le reconnaît comme son Fils bien-aimé et non pas seulement comme un prédicateur. Le « tout proche » doit être entendu dans le sens : « Il est à côté de vous. » Il est au milieu de nous. « Tu n’es pas loin du Royaume », dira Jésus au scribe qui parlait avec lui des deux commandements fondamentaux qui concernent notre relation avec Dieu. (Marc 12. 34).

1ère lecture : « Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite mauvaise »

Lecture du livre de Jonas

La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés. – Parole du Seigneur.

Psaume :

R/ Seigneur, enseigne-moi tes chemins.

Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Dans ton amour, ne m’oublie pas, en raison de ta bonté, Seigneur. Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin. Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.

2ème lecture : « Il passe, ce monde tel que nous le voyons »

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, je dois vous le dire : le temps est limité. Dès lors, que ceux qui ont une femme soient comme s’ils n’avaient pas de femme, ceux qui pleurent, comme s’ils ne pleuraient pas, ceux qui ont de la joie, comme s’ils n’en avaient pas, ceux qui font des achats, comme s’ils ne possédaient rien, ceux qui profitent de ce monde, comme s’ils n’en profitaient pas vraiment. Car il passe, ce monde tel que nous le voyons. – Parole du Seigneur.

Evangile : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile »

Acclamation :

Alléluia. Alléluia. Le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Après l’arrestation de Jean le Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite. – Acclamons la Parole de Dieu.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

Lundi 26 janvier : Saints Timothée et Tite

Mardi 27 janvier : De la férie – Pas de messe à 9 h

Mercredi 28 janvier : Saint-Thomas d’Aquin

Jeudi 29 janvier : De la férie

Vendredi 30 janvier : De la férie

Samedi 31 janvier : Saint Jean Bosco

DIMANCHE 25 Janvier 2015 – 3 ème dimanche du temps

ordinaire

1 ère lecture (Jon 3,1-5.10) Psaume (Ps 24,4-9) 2 ème lecture (1 Co 7,29-31) Evangile (Mc 1,14-20)

DIMANCHE 1 er Février 2015 – 4 ème dimanche du temps

ordinaire

1 ère lecture (Dt 18,15-20) Psaume (Ps 94,1-2.6-9 ) 2 ème lecture (1 Co 7,32-35)

Evangile (Mc 1,21-28)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Soirée choucroute le samedi 7 février à 19 h 30, salle Pierre Lefeuvre, 4 Allée de Verdun – Tarifs 18 € pour les adultes et 12 € pour les enfants. Merci de réserver vos places et déposer votre règlement auprès du secrétariat de la Paroisse, 40 Allée du Jardin Anglais

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens