Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 20:09

Collecte nationale du Secours Catholique

Le troisième dimanche de Novembre est un rendez-vous habituel pour la collecte nationale du Secours Catholique.

En cet automne, nous fêtons dans la joie les 50 ans de l’ouverture de Vatican II. Le Concile a voulu une Église servant de l’humanité, en particulier de ceux qui vivent la précarité de la vie, qu’ils soient chrétiens ou non. C’est la diaconie, inspirée de Jésus qui a lavé les pieds des disciples et leur a dit : « Lavez-vous les pieds les uns aux autres ». Voilà ce qu’essayent de vivre les membres du Secours Catholique à travers cette parole : « Aidons-nous les uns les autres ». Quand on donne à ceux qui sont dans le besoin, on découvre qu’ils nous aident en retour, en particulier à élargir nos cœurs à une plus grande fraternité.

Dans la crise économique actuelle, le Secours Catholique a, cette année plus que jamais, besoin des dons de tous pour remplir sa mission. Mgr Rodhain, fondateur du Secours Catholique, a joué un rôle important au Concile pour introduire cette démarche de la Diaconie. Il disait : « Je n’ai pas la propriété exclusive de mon pain. Je l’ai gagné, certes, à la sueur de mon front, mais le laboureur, le moissonneur, le meunier et le boulanger ont des droits sur ce grain et cette farine. Et le soleil du Créateur me rappelle qu’il a fait germer et mûrir le grain pour la faim de tous les hommes. Si je partage, je restitue la part due à chacun, je rétablis les parts prévues par le dispensateur de toutes choses ».

+ Bernard Housset,

Evêque de la Rochelle et Saintes,

Président du Conseil pour la Solidarité

UN MAITRE QUI SAIT AIMER

1 ère lecture (Pr 31,10-13.19-20.30-31) Psaume (Ps 127,1-6) 2 ème lecture (1 Th 5,1-6) Evangile (Mt 25,14-30)

En recevant la parabole, des talents que nous propose la liturgie de ce dimanche, nous sommes devant la même question que les deux serviteurs fidèles : »Qu’attend-il de nous, ce Dieu d’amour et de miséricorde ? » Que faisons-nous de notre vie ? L’attitude du troisième serviteur nous donne une réponse particulièrement provocante. Dieu serait-il pour nous un maître qui nous paralyse de peur ou qui, par son absence apparente, devient étranger aux motivations qui conduisent notre vie ? Ou bien encore, n’avons-nous comme but que d’éviter un châtiment futur en sauvegardant le minimum, sans d’autre souci que de conserver le bien confié et de ne pas nous embarrasser de tout effort qui diminuerait ainsi notre bien-être matériel, et même spirituel. Dieu est-il à ce point si absent de notre vie ? Dieu est-il un adversaire dont nous ne voulons pas dépendre ?

Par contre si Dieu est tel que nous le révèle Jésus, il est un Père dont l’amour n’a pour dessein que de nous inviter à partager la joie de son Royaume. Il nous invite à mettre en œuvre toute notre énergie pour déployer, en toute confiance et dans la pleine liberté, les dons qu’il nous a confiés. Cette dépendance que nous vivons par rapport à Dieu n’est pas la soumission passive à une autorité arbitraire. Et c’est là le paradoxe de la foi. Fondée sur l’amour, la dépendance qui est la nôtre vis-à-vis de Dieu, est la condition nécessaire d’une relation vivante. Elle est l’affirmation de notre fidélité en réponse à la fidélité du Seigneur. Le temps que Dieu nous donne est l’espace indispensable pour nous construire dans notre humanité responsable et atteindre la dimension divine qui doit être la nôtre en Jésus-Christ. « Nous sommes des fils de Lumière », nous dit saint Paul dans la lecture de ce dimanche (1 Thes. 5. 5)

« En Lui était la Vie et la Vie était lumière des hommes. » nous dit saint Jean 1. 4. A nous qui sommes lumière (Matthieu 5. 14) d’en vivre toute la réalité (Matthieu 6.22) en Jésus-Christ, lumière du monde.

1ère lecture : La femme vaillante fait fructifier ses talents (Pr 31, 10-13.19-20.30-31)

Lecture du livre des Proverbes

La femme vaillante, qui donc peut la trouver ? Elle est infiniment plus précieuse que les perles. Son mari peut avoir confiance en elle : au lieu de lui coûter, elle l'enrichira. Tous les jours de sa vie, elle lui épargne le malheur et lui donne le bonheur. Elle a fait provision de laine et de lin, et ses mains travaillent avec entrain. Sa main saisit la quenouille, ses doigts dirigent le fuseau. Ses doigts s'ouvrent en faveur du pauvre, elle tend la main au malheureux. Décevante est la grâce, et vaine la beauté ; la femme qui craint le Seigneur est seule digne de louanges. Reconnaissez les fruits de son travail : sur la place publique, on fera l'éloge de son activité.

Psaume : 127, 1-2, 3, 4.5c.6a

R/ Heureux le serviteur fidèle : Dieu lui confie sa maison !

Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies ! Tu te nourriras du travail de tes mains : Heureux es-tu ! À toi, le bonheur ! Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d'olivier. Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur. Que le Seigneur te bénisse tous les jours de ta vie, et tu verras les fils de tes fils

2ème lecture : Soyons vigilants pour attendre la venue du Seigneur (1Th 5,1-6)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens

Frères, au sujet de la venue du Seigneur, il n'est pas nécessaire qu'on vous parle de délais ou de dates. Vous savez très bien que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité ! ». C'est alors que, tout à coup, la catastrophe s'abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n'êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n'appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.

Evangile : La venue du Fils de l'homme. Faire fructifier les dons du Seigneur (brève : 14-15.19-21) (Mt 25, 14-30)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Voici qu'il vient sans tarder, le Seigneur : il apporte avec lui le salaire, pour donner à chacun selon ce qu'il aura fait. Alléluia. (cf. Ap 22, 12)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Jésus parlait à ses disciples de sa venue ; il disait cette parabole : « Un homme, qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l'un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s'occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n'en avait reçu qu'un creusa la terre et enfouit l'argent de son maître. Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s'avança en apportant cinq autres talents et dit : 'Seigneur, tu m'as confié cinq talents ; voilà, j'en ai gagné cinq autres. — Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t'en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.' Celui qui avait reçu deux talents s'avança ensuite et dit : « Seigneur, tu m'as confié deux talents ; voilà, j'en ai gagné deux autres. — Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t'en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. » Celui qui avait reçu un seul talent s'avança ensuite et dit : « Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n'as pas semé, tu ramasses là où tu n'as pas répandu le grain. J'ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t'appartient. » Son maître lui répliqua : « Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n'ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l'ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l'aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l'abondance. Mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents !»

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h avec l’office des Laudes
  • Tous les samedis matin de 10 h 30 à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9 h 30 à 12 h à la crypte

DIMANCHE 16 novembre 2014 – 33 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Pr 31,10-13.19-20.30-31) Psaume (Ps 127,1-6) 2 ème lecture (1 Th 5,1-6) Evangile (Mt 25,14-30)

  • Lundi 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie
  • Mardi 18 novembre : De la férie
  • Mercredi 19 novembre : De la férie
  • A 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : soirée organisée par le service diocésain de la pastorale familiale
  • Jeudi 20 novembre : De la férie
  • A 14 h salle Pierre Lefeuvre: réunion des Equipes Saint-Vincent
  • Vendredi 21 novembre : Présentation de la Vierge Marie, mémoire
  • A 14 h salle Pierre Lefeuvre: réunion des Equipes Saint-Vincent
  • Samedi 22 novembre : Sainte-Cécile
  • A 11 h à la Maison Marie-Thérèse à Paris 14 ème , messe pour les prêtres décédés dans l’année, dont le Père Louis ZIRNHELT (Chapelle Tous les Saints, 277 boulevard Raspail)
  • A 14h30 salle Pierre Lefeuvre : réunion de l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture)
  • Pas d’adoration du Saint-Sacrement à la crypte

DIMANCHE 23 novembre 2014 – CHRIST, ROI DE L’UNIVERS, solennité

1 ère lecture (Ez 34,11-12.15-17) Psaume (Ps 22,1-6) 2 ème lecture (1 Co 15,20-26.28) Evangile (Mt 25,31-46)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Samedi 6 et Dimanche 7 Décembre salle Pierre Lefeuvre : marché de Noël de la paroisse. Merci à toutes celles et ceux qui ont déjà apporté des confitures, merci à ceux qui en apporteront, dépôt au presbytère.

Appel du denier de l’Eglise : merci pour votre offrande, les finances de la paroisse vous sont reconnaissantes ! Grande est la mission, grands et parfois couteux sont les projets pour cette mission….

A noter :

Mercredi 19 Novembre à 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre :

Conférence : la problématique « du Gender», les enjeux éducatifs. Intervenants : Frédéric Delemazure, directeur diocésain de l’enseignement catholique ; Claude Scheublé, diacre permanent, membre du service diocésain de la formation.

Vendredi 21 Novembre à 20 h 30 à la maison diocésaine, 6 avenue Pasteur 93140 Bondy

Conférence : « Vatican II et la communion, chemins ouverts, chemins à ouvrir, par Monseigneur Pascal Delannoy.

Dans le cadre du cinquantième anniversaire de la constitution « Lumen Gentium » du Concile Vatican II

Vendredi 5 Décembre à 20h30 à la maison diocésaine, 6 avenue Pasteur 93140 Bondy

Conférence organisée par l ACI (action catholique des milieux indépendants) sur le thème :

« Société cherche famille »

que dit l’Eglise du rôle de la famille dans la société ? Conférence faite par Monique Baujard, directrice du service national « famille et société » de la Conférence des évêques de France.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens