Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 21:59

4 grands témoins de la liberté religieuse

Du 24 au 28 mars 2014 était organisée à Strasbourg, Bordeaux, Marseille et Paris la 6e édition de la Nuit des Témoins pour la liberté religieuse dans le monde. À Paris, une conférence de presse a permis d'entendre en direct quatre personnalités dont les pays sont au cœur de l'actualité.

Regroupés autour d'une même table quatre ambassadeurs de leurs pays, de leurs Églises, de leurs peuples dans la tourmente. « On est sur bien plus que de l'information, il y va de l'homme, de la liberté religieuse, d'enjeux éthiques considérables », a commenté Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, en recevant ces « invités impressionnants ».

Parmi eux un seul représentant du continent africain, mais un précieux artisan de paix et de dialogue interreligieux pour la Centrafrique, qualifié dans le Journal Le Monde en décembre 2013 de « saint homme », Mgr Dieudonné Nzapalaïnga. Alors qu'il a souvent été question dans les médias de milices chrétiennes se livrant à des exactions contre des musulmans, l'archevêque de Bangui veut le faire savoir : « Beaucoup de chrétiens ont refusé de résister à la tentation de se venger » et à l'heure actuelle « beaucoup de musulmans sont accueillis dans des paroisses » (l'imam lui-même est logé à l'évêché pour sa sécurité). Évoquant tout à la fois « des institutions laminées », des jeunes « manipulés » et une instrumentalisation de la religion, Mgr Nzapalaïnga a déclaré : « Ce sont les groupes extrémistes de part et d'autre qu'on doit neutraliser. [...] Il est hors de question de nous affronter ensemble. [...] La fraternité est possible ».

Une dégradation de la sécurité des chrétiens

« Avec nos concitoyens musulmans sincères qui aiment l'Égypte, pendant trois ans, nous avons découvert que nous pouvions faire beaucoup de choses ensemble », a témoigné pour sa part Mgr Ibrahim Isaac Sidrak, patriarche des coptes catholiques de ce pays où il vit depuis 58 ans. Évoquant le vote d'une nouvelle constitution qui « a donné leur place aux minorités », Mgr Sidrak dit « espérer en une Égypte nouvelle civile et civilisée où les Égyptiens se sentent libres » et insiste sur « le besoin de former des laïcs, des personnes civiquement et politiquement ». Revenant sur l'expression « Le printemps arabe », Soeur Raghida Al Khouri de Syrie, a tenu à la qualifier plutôt en ce qui concerne son pays « d'hiver ou d'automne ». En quelques formules, elle a résumé une situation terrible: « Le peuple syrien souffre tous les jours », « 80% du pays est par terre », « On a dispersé, divisé le peuple chrétien [...] qui est pour le dialogue, la négociation ». Lançant un vibrant appel à l'aide, elle attend de la France « d'agir en actes et en vérité » : « une aide effective, rapide et pas apitoyée ».

« Dire la vérité sur la situation des chrétiens en Irak » où « on les tue uniquement parce qu'ils sont chrétiens », c'est aussi ce qu'attend Mgr Amel Shamon Nona, archevêque de Mossoul (dont le prédécesseur a été assassiné). Il a tenu à replacer la situation de son pays dans le contexte du Moyen-Orient avec « une culture de violence dans cette région » et « une situation politique très difficile qui dégrade la sécurité des chrétiens ».

Prier pour nos frères dans la foi

Trois objectifs président à l'instauration de la Nuit des Témoins, a rappelé Marc Fromager, directeur d'Aide à l'Eglise en Détresse - France : « rendre hommage aux martyrs de notre temps», prier et œuvrer « pour que la liberté religieuse progresse dans le monde quelle que soit la religion » et « donner la parole à des témoins vivants ». En 2013, 200 millions de chrétiens n'étaient pas libres de vivre leur foi et le nombre de missionnaires assassinés a doublé par rapport à 2012. « Autant de prêtres ont été tués que de journalistes », souligne Marc Fromager.

Voilà qui peut aussi alimenter notre prière à l’approche de la Semaine Sainte. (F.B)

Contemplons Marie, la sœur de Marthe, dans son deuil

1 ère lecture (Ez 37,12-14) Psaume (Ps 129,1-8) 2 ème lecture (Rm 8,8-11) Evangile (Jn 11,1-45)

Lorsqu’elle apprend l’arrivée du Christ, elle reste à la maison, à l’inverse de Marthe qui part à sa rencontre. Elle ne se décidera que sur l’appel discret de Marthe. "Le Maître est là. Il t’appelle, il te demande." C’est Jésus qui l’invite et qui l’attend. C’est bien lui le maître. Si nous voulons rencontrer Jésus et partager sa vie, il ne faut pas le chercher au travers de nos seules attentes personnelles et selon nos points de vue, mais le rejoindre pour lui-même, en entendant et en décryptant les signes qu’il nous donne comme un appel. Dès qu’elle entendit cette attente, Marie se lève en hâte et va vers lui. De nombreux juifs étaient venus entourer. Marthe ne peut être entourée, elle va et elle vient. Elle n’a pas besoin d’être consolée, elle parle et s’agite. Quand elle a rejoint Jésus, Marie lui a exprimé sa foi en lui disant quelles étaient son espérance et sa souffrance de cette absence et elle reprend la même réaction que Marthe : "Si tu avais été là..." Elle accompagne le Maître au tombeau. Elle pleure. Jésus, bouleversé par cette émotion, la partage à son tour. Avec Marthe, il est obligé de "discuter". En Marie, il rejoint l’essentiel de l’événement. A toutes deux il peut alors demander : "Où l’avez-vous déposé ?"

Quant à Marthe…

La foi de Marthe n’entend pas le sens des paroles et de l’attente du Seigneur. Il lui dit : "Je suis la Résurrection". Elle n’entend pas. La résurrection, elle ne la conçoit que par rapport à une loi générale, dans le futur, même pour son frère, "au dernier jour". Jésus rectifie cette conception : la résurrection est un fait déjà présent et propre à chacun de nous, puisque la vie est liée à la présence personnelle de Jésus.

Il ne parle pas de la vie biologique, mais de cette vie qui est :"une chose mystérieuse, annoncera saint Paul aux Corinthiens. Ce qui est mortel revêt l’immortalité, ce qui est semé en terre est un corps humain. Ce qui ressuscite est un corps spirituel" (1 Corinthiens 15. 44 et suivants). Marthe progresse dans son adhésion au Christ. Elle a confiance en lui :"Je sais que Dieu t’accordera ce que tu lui demanderas, tout ce que tu lui demanderas." Jésus lui répond :"Crois-tu que je suis la résurrection et la vie ?" Si elle ne réalise pas tout ce que cela signifie, cependant elle le reconnaît déjà comme Messie, comme Fils de Dieu venant dans le monde. Mais elle est encore à moitié convaincue. Jésus devra le lui rappeler :"Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu."

1ère lecture : Le peuple mort va revivre (Ez 37, 12-14)

Lecture du livre d'Ézékiel

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai sortir, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d'Israël. Vous saurez que je suis le Seigneur, quand j'ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai sortir, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous installerai sur votre terre, et vous saurez que je suis le Seigneur : je l'ai dit, et je le ferai. — Parole du Seigneur.

Psaume : Ps 129, 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8

R/ Auprès du Seigneur est la grâce, la pleine délivrance.

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière ! Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ? Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne. J'espère le Seigneur de toute mon âme ; je l'espère, et j'attends sa parole. Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore. Oui, près du Seigneur, est l'amour ; près de lui, abonde le rachat. C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

2ème lecture : Celui qui a ressuscité Jésus vous donnera la vie (Rm 8, 8-11)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères, sous l'emprise de la chair, on ne peut pas plaire à Dieu. Or, vous, vous n'êtes pas sous l'emprise de la chair, mais sous l'emprise de l'Esprit, puisque l'Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n'a pas l'Esprit du Christ ne lui appartient pas. Mais si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l'Esprit est votre vie, parce que vous êtes devenus des justes. Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

Evangile : Mort et résurrection de Lazare (Lecture brève : 11, 3-7.20-27.34-35) (Jn 11, 1-45)

Acclamation : Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi. Tu es la Résurrection, tu es la Vie, Seigneur Jésus ! Celui qui croit en toi ne mourra jamais. Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi. (cf. Jn 11, 25-26)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean Donc, les deux sœurs Marthe et Marie envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura pourtant deux jours à l'endroit où il se trouvait ; alors seulement il dit aux disciples : « Revenons en Judée. » Quand Jésus arriva, il trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Lorsque Marthe apprit l'arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que, maintenant encore, Dieu t'accordera tout ce que tu lui demanderas. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu'il ressuscitera au dernier jour, à la résurrection. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, tu es le Messie, je le crois ; tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. » Jésus demanda : « Où l'avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Viens voir, Seigneur. » Alors Jésus pleura. Les Juifs se dirent : « Voyez comme il l'aimait ! » Mais certains d'entre eux disaient : « Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus arriva au tombeau. C'était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la sœur du mort, lui dit : « Mais, Seigneur, il sent déjà ; voilà quatre jours qu'il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l'ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m'as exaucé. Je savais bien, moi, que tu m'exauces toujours ; mais si j'ai parlé, c'est pour cette foule qui est autour de moi, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé. » Après cela, il cria d'une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. » Les nombreux Juifs, qui étaient venus entourer Marie et avaient donc vu ce que faisait Jésus, crurent en lui.

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 6 avril 2014 – 5ème dimanche de Carême

1 ère lecture (Ez 37,12-14) Psaume (Ps 129,1-8) 2 ème lecture (Rm 8,8-11) Evangile (Jn 11,1-45)

COLLECTE DE CAREME

  • Lundi 7 avril : saint Jean-Baptiste de la Salle
  • Mardi 8 avril : De la férie
  • Mercredi 9 avril : De la férie
  • Jeudi 10 avril : De la férie
  • Vendredi 11 avril : saint Stanislas
  • Samedi 12 avril : De la férie
  • De 14 h 30 à 17 h 30 dans l’église : envoi diocésain du FRAT de Lourdes, en présence des 600 jeunes du diocèse.

Fête des Rameaux :

Samedi 12 à 18 h 30 : messe anticipée dans l’église Notre-Dame

Dimanche 13 à 9 h à Saint-Louis et à 10h30 à Notre Dame.

1 ère lecture (Is 50,4-7) Psaume (Ps 21,8-9.17-20.22-24) 2 ème lecture (Ph 2,6-11) Evangile (Mt 26,14)

Bénédiction des rameaux à toutes les messes

Une vente de rameaux vous est proposée sur le parvis pour aider le financement des différents temps forts et pèlerinages des jeunes de la paroisse

A noter du 7 au 11 Avril : pèlerinage des ainés d’Ile-de-France à Lourdes. Nous nous unissons dans la prière avec les pèlerins du Raincy et le père Claude Boucher qui les accompagne

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens