Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 18:07

« Le Pape François nous invite à cultiver la joie »

Archevêque de Lyon, Primat des Gaules, le cardinal Philippe Barbarin revient sur l'élection et la première année du Pape François.

Quels souvenirs gardez-vous du conclave et de l'élection du pape François?

Alors que le conclave de 2005 était marqué par le deuil du géant qu'était Jean-Paul II, celui de 2013, imprégné de la décision libre et courageuse de Benoît XVI, a été plus court, plus léger et, en un sens, plus facile. Je garde précisément en mémoire le moment où le nom de Bergoglio a été cité pour la 77ème fois, recueillant ainsi le nombre de voix suffisant pour être élu. Les mots qu'il a prononcés juste après pour accepter son élection sont bien dans la ligne de sa devise : « Je suis un pécheur, mais puisque vous m'avez choisi... » Vint ensuite le choix de son prénom : « François » en l'honneur de François d'Assise, tout un programme ! Un pape pauvre pour les pauvres, un pape missionnaire, un pape de la joie.

Quel regard portez-vous sur lui au bout d'un an ?

Je suis admiratif de son énergie, de sa simplicité, de sa façon si personnelle d'être le successeur de Pierre et de la manière dont il amorce les réformes : une réflexion longue, prudente puis des décisions fortes, difficiles, et par-dessus tout, des objectifs très clairs et qui sont partagés par tous. Ses homélies, ses prises de paroles sont incroyablement stimulantes : elles nous bousculent et nous réveillent. Chacun en prend pour son grade, si j'ose dire, et c'est tant mieux !

Quelles sont vos attentes pour l'Eglise en France ? Pour l'Eglise universelle?

J'ai été profondément touché par l'Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, son premier grand texte personnel. Il donne comme une feuille de route pour toute l'Eglise et pour chacun de nous. Il nous replace dans un élan missionnaire et nous invite à cultiver la joie. Au fond, le titre de son Exhortation est un beau résumé de son propre visage. C'est ce visage que j'aimerais que l'Eglise de France présente, et chaque catholique aussi, car il s'agit du bonheur même des Béatitudes, le trésor de l'Evangile. La joie de l'Evangile qui se propage, c'est le sourire de Dieu sur notre monde.

La Samaritaine à la recherche de l'amour

1 ère lecture (Ex 17,3-7) Psaume (Ps 94,1-2.6-9) 2 ème lecture (Rm 5,1-2.5-8) Evangile (Jn 4,5-42)

L’amour, la Samaritaine l’a cherché sans jamais y trouver la paix. L'évangile parle de ses maris successifs. En eux, elle n'avait pas encore trouvé la véritable dimension de l'amour. Elle était empêtrée dans sa faiblesse quand Dieu vient la rejoindre en Jésus-Christ.

Comme pour nous, il était pour elle d’une grande importance de rencontrer un homme de coeur, un homme qui comprend, et lui donne enfin de trouver la vraie dimension de la vie. Il nous faut épanouir en nous la vraie dimension de l’amour.

L’être humain n’existe que par la puissance de son attente. Elle existait au travers de ses « rencontres » et cinq n’ont pas suffi à la combler, et le sixième n’était qu’un compagnon.

Comme Marie-Madeleine, elle ouvrait son coeur insatisfait à l’amour même imparfait. Il lui fallait aimer. Et voilà que ce voyageur, qui passe et est assis sur la margelle du puits, lui révèle un autre avenir. Dieu est Amour.

Certes, elle portait en elle une certaine connaissance de Dieu et une certaine espérance en raison même de la tradition religieuse de sa province. Mais cela n’était pas vital pour elle. Ses préoccupations étaient ailleurs. Dieu ne lui est pas étranger, mais il n’est pas celui qui la fait vivre. Beaucoup de nos contemporains sont ainsi. Que ce temps du Carême soit une occasion pour nous de raviver notre foi et notre confiance en l’Amour premier de Dieu.

1ère lecture : Par Moïse, Dieu donne l'eau à son peuple (Ex 17, 3-7)

Lecture du livre de l'Exode

Les fils d'Israël campaient dans le désert à Rephidim, et le peuple avait soif. Ils récriminèrent contre Moïse : « Pourquoi nous as-tu fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir de soif avec nos fils et nos troupeaux ? » Moïse cria vers le Seigneur : « Que vais-je faire de ce peuple ? Encore un peu, et ils me lapideront ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Passe devant eux, emmène avec toi plusieurs des anciens d'Israël, prends le bâton avec lequel tu as frappé le Nil, et va ! Moi, je serai là, devant toi, sur le rocher du mont Horeb. Tu frapperas le rocher, il en sortira de l'eau, et le peuple boira ! » Et Moïse fit ainsi sous les yeux des anciens d'Israël. Il donna à ce lieu le nom de Massa (c'est-à-dire : Défi) et Mériba (c'est-à-dire : Accusation), parce que les fils d'Israël avaient accusé le Seigneur, et parce qu'ils l'avaient mis au défi, en disant :«Le Seigneur est-il vraiment au milieu de nous,ou bien n'y est-il pas ?»

Psaume : Ps 94, 1-2, 6-7ab, 7d-8a.9

R/ Aujourd'hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur !

Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre salut ! Allons jusqu'à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu'il conduit. Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? « Ne fermez pas votre cœur comme au désert, où vos pères m'ont tenté et provoqué, et pourtant ils avaient vu mon exploit. »

2ème lecture : L'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs (Rm 5, 1-2.5-8)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères, Dieu a fait de nous des justes par la foi ; nous sommes ainsi en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a donné, par la foi, l'accès au monde de la grâce dans lequel nous sommes établis ; et notre orgueil à nous, c'est d'espérer avoir part à la gloire de Dieu. Et l'espérance ne trompe pas, puisque l'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné. Alors que nous n'étions encore capables de rien, le Christ, au temps fixé par Dieu, est mort pour les coupables que nous étions. — Accepter de mourir pour un homme juste, c'est déjà difficile ; peut-être donnerait-on sa vie pour un homme de bien. Or, la preuve que Dieu nous aime, c'est que le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

Jésus arrivait à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph, et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s'était assis là, au bord du puits. Il était environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. » (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.) La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.) Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : 'Donne-moi à boire', c'est toi qui lui aurais demandé, et il t'aurait donné de l'eau vive. » Elle lui dit : « Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l'eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? » Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. » La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n'aie plus soif, et que je n'aie plus à venir ici pour puiser. »Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. » La femme répliqua : « Je n'ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n'as pas de mari, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari : là, tu dis vrai. » La femme lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophète. Alors, explique-moi : nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut l'adorer est à Jérusalem. » Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l'heure vient où vous n'irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, celui que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient — et c'est maintenant — où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent, c'est en esprit et vérité qu'ils doivent l'adorer. » La femme lui dit : « Je sais qu'il vient, le Messie, celui qu'on appelle Christ. Quand il viendra, c'est lui qui nous fera connaître toutes choses. » Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 23 mars 2014 – 3ème dimanche de Carême

1 ère lecture (Ex 17,3-7) Psaume (Ps 94,1-2.6-9) 2 ème lecture (Rm 5,1-2.5-8) Evangile (Jn 4,5-42)

  • Lundi 24 mars : De la férie
  • Mardi 25 mars : Annonciation du Seigneur, Solennité
  • Mercredi 26 mars : De la férie

A 20 h 30 dans l’église : Concert : Requiem de Mozart dans le cadre du Festival des Voies Mêlées

  • Jeudi 27 mars : De la férie - Pas de messe en raison de l’assemblée évêque- prêtres du diocèse à Saint-Denis
  • Vendredi 28 mars : De la férie
  • § A 18 h 30 dans l’église : chemin de croix avec les enfants et parents de la catéchèse. Toute la communauté paroissiale est invitée
  • § A 20 h salle Pierre Lefeuvre : soirée bol de riz avec les enfants et les parents de la catéchèse, au profit du CCFD
  • Samedi 29 mars : De la férie

DIMANCHE 30 mars 2014 – 4ème dimanche de Carême

1 ère lecture (1S 16,1b.6-7.10-13a) Psaume (Ps 22,1-6) 2 ème lecture (Ep 5,8-14) Evangile (Jn 9,1-41)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à la crypte Notre-Dame

au cours de la messe animée par les enfants de 5 ème

et vente de gâteaux à l’issue de la messe

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

  • " Samedi 5 avril journée de célébration du sacrement de la réconciliation dans l’église : de 10 h à 12 h pour les enfants de la catéchèse et leurs parents
  • " de 15 h à 17 h pour toute la communauté

Répétitions de la chorale pour la semaine sainte : Vendredis 28 mars et 4 avril à la crypte de 20 h 30 à 22 h pour chanter aux offices des Jeudi saint, Vendredi Saint et dimanche de Pâques

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens