Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 18:53

Message de la synaxe (réunion priante) des primats

des Églises orthodoxes

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Par la Grâce de Dieu, les primats des très saintes Églises orthodoxes autocéphales, aux fidèles orthodoxes sur toute la terre, à tous nos frères et sœurs chrétiens dans le monde et à tout homme de bonne volonté, bénédiction de Dieu et salut d’amour et de paix. « Nous rendons grâces à Dieu à tout moment pour vous tous, en faisant mention de vous sans cesse dans nos prières. Nous nous rappelons en présence de notre Dieu et Père l’activité de votre foi, le labeur de votre charité, la constance de votre espérance » (I Thess. I, 2-4).

1. Étant rassemblés par la grâce du Dieu de toute bonté, à l’invitation de l’archevêque de la ville de Constantin et patriarche œcuménique Bartholomée au Phanar, entre le 6 et le 9 mars 2014, nous avons délibéré dans l’amour fraternel au sujet des problèmes préoccupant aujourd’hui notre très-sainte Église. Concélébrant la liturgie au Seigneur en l’église patriarcale très-vénérable de Saint-Georges en ce dimanche insigne et illustre de l’orthodoxie, nous vous adressons une parole d’amour, de paix et de consolation. […] 3. Nous prions ardemment pour les négociations de paix et pour la réconciliation dans la prière en Ukraine, afin que l’on parvienne à la sortie de la crise qui continue. Nous condamnons les menaces d’occupation violente des saints monastères et églises et nous prions pour le retour au sein de la sainte Église de nos frères, qui aujourd’hui se trouvent hors de sa communion.[…] 5. L’Église est appelée à articuler sa parole prophétique. Nous exprimons notre sincère inquiétude au sujet des tendances locales et mondiales qui minent et érodent les principes de la foi, de la dignité de la personne humaine, l’institution du mariage et le don de la création. Nous soulignons le caractère indubitablement sacré de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle. Nous reconnaissons le mariage comme l’union de l’homme et de la femme, reflétant l’union du Christ et de son Église. Notre vocation est la conservation de l’environnement naturel en tant que ses gardiens et non ses propriétaires. En cette période du saint et grand Carême, nous exhortons notre clergé et notre peuple à rechercher l’esprit de pénitence, de vivre dans la pureté du cœur, l’humilité et le pardon, manifestant à la société le témoignage des enseignements toujours actuels de notre Seigneur Jésus-Christ. 6. Cette synaxe des primats constitue pour nous une occasion bénie pour réaffirmer notre unité par la communion et la coopération. Nous confirmons notre attachement au principe de la conciliarité qui est de la plus haute importance pour l’unité de l’Église. Nous écoutons les paroles de saint Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople, selon lesquelles « le nom de l’Église n’est pas celui de la séparation mais de l’unité et de la concorde ». Notre cœur se tourne vers le saint et grand concile de l’Église orthodoxe tant attendu, pour témoigner de son unité, comme de sa responsabilité et de sa sollicitude envers le monde contemporain. La synaxe a donné son accord pour que le travail préparatoire du concile soit intensifié. Une commission inter-orthodoxe commencera son travail dès septembre 2014, lequel durera jusqu’à la sainte Pâque 2015. Une consultation panorthodoxe préconciliaire s’ensuivra au cours du premier semestre de 2015. Toutes les décisions, tant pendant les travaux du concile que lors des étapes préconciliaires, seront prises à l’unanimité. Le saint et grand concile de l’Église orthodoxe sera convoqué par le patriarche œcuménique à Constantinople en 2016, sauf événement imprévu. Le concile sera présidé par le patriarche œcuménique. Ses frères les primats des autres Églises orthodoxes autocéphales seront assis à sa droite et à sa gauche. (…) Au Phanar, le 9 mars 2014

+ Bartholomée de Constantinople + Théodore d’Alexandrie + Théophile de Jérusalem + Cyrille de Moscou + Irénée de Serbie + Daniel de Roumanie + Néophyte de Bulgarie + Élie de Géorgie + Chrysostome de Chypre + Jérôme d’Athènes + Sabbas de Varsovie + Anastase de Tirana

Rejoindre la Pâque du Seigneur


1 ère lecture (Gn 12,1-4a) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (2 Tm 1,8b-10) Evangile (Mt 17,1-9)

Dans sa marche vers Pâques et Jérusalem, Jésus gravit cette montagne de Galilée. Saint Matthieu et saint Marc nous précisent : "Une haute montagne", ce qui n’est pas sans rappeler celle de l’Horeb où Dieu parla à son peuple, au Sinaï. La montagne où Moïse ne pouvait regarder en face la lumière de Dieu, que les apôtres ont pu voir un instant, sans en mourir, au travers de Jésus-Christ, en Jésus-Christ.

La tradition chrétienne, dès les premiers temps, l’a identifiée au mont Thabor. Les nombreux sanctuaires, qui ne sont plus que ruines aujourd’hui, nous le disent. C’est la plus haute montagne de Galilée, toute autre que la montagne sainte de Jérusalem. C’est aussi un endroit merveilleux d’où l’on découvre la vallée fertile d’Esdrelon vers la mer et, de l’autre côté, jusqu’au lac de Tibériade.

Jésus emmène donc Pierre, Jacques et Jean, à l’écart, selon une expression de l’Evangile, qui signifie à la fois moment de repos, moment d’intimité avec ses disciples et moment de prière avec son Père. Et c’est là que la lumière jaillit de tout l’être humain de Jésus.

Nous devons relier cette montagne à l’évocation d’une autre, celle du Calvaire, où Jésus a vécu les ténèbres pour apporter aux hommes la lumière du salut. Si la liturgie de l’Eglise nous fait lire cet épisode chaque deuxième dimanche du Carême, selon les récits de Matthieu, Marc et Luc, c’est que la Transfiguration donne tout son sens à notre démarche vers Pâques, qui est celle de notre "intégration" dans la vie divine par le Christ ressuscité..

Le Christ est plénitude de Dieu, "lumière née de la lumière". Il l’unit à sa nature humaine, à son corps même, dans le mystère de son union à la splendeur divine. C’est ce à quoi il nous propose de participer, à notre tour, puisque la grâce de notre baptême et des sacrements réalise en nous cette divinisation.

Pendant ces quarante jours, nous sommes "guidés par l’Esprit" (1er dimanche de Carême) et tentés dans le désert qui est le nôtre. Aujourd’hui, nous avons à gravir, avec lui, la montagne qui est celle du Thabor, qui, demain, sera celle du Calvaire.

Aujourd’hui, il nous demande de nous laisser englober dans la nuée lumineuse, comme elle qui couvrit les trois apôtres de son ombre, de son obscurité. La lumière qu’est le Christ est aussi dans l’obscurité de son humanité avant d’être révélée dans la lumière du matin de Pâques. "Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts" (Matthieu 17. 9).

1ère lecture : La vocation d'Abraham (Gn 12, 1-4a)

Lecture du livre de la Genèse

Abraham vivait alors en Chaldée. Le Seigneur lui dit : « Pars de ton pays, laisse ta famille et la maison de ton père, va dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, je maudirai celui qui te méprisera. En toi seront bénies toutes les familles de la terre. » Abraham partit, comme le Seigneur le lui avait dit, et Loth partit avec lui.

Psaume : Ps 32, 4-5, 18-19, 20.22

R/ Seigneur, ton amour soit sur nous, comme notre espoir est en toi !

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu'il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine. Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi.

2ème lecture : Dieu nous appelle à connaître sa gloire (2Tm 1, 8b-10)

Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre à Timothée

Fils bien-aimé,

avec la force de Dieu, prends ta part de souffrance pour l'annonce de l'Évangile. Car Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte, non pas à cause de nos propres actes, mais à cause de son projet à lui et de sa grâce. Cette grâce nous avait été donnée dans le Christ Jésus avant tous les siècles, et maintenant elle est devenue visible à nos yeux, car notre Sauveur, le Christ Jésus, s'est manifesté en détruisant la mort, et en faisant resplendir la vie et l'immortalité par l'annonce de l'Évangile.

Evangile : La Transfiguration (Mt 17, 1-9)

Acclamation : Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. Du sein de la nuée resplendissante, la voix du Père retenti : « Voici mon Fils, mon bien-aimé, écoutez-le ! » Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. (cf. Mt 17, 5)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d'une grande frayeur. Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n'ayez pas peur ! » Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 16 mars 2014 – 2ème dimanche de Carême

1 ère lecture (Gn 12,1-4a) Psaume (Ps 32,4-5.18-20.22) 2 ème lecture (2 Tm 1,8b-10)

Evangile (Mt 17,1-9)

  • Lundi 17 mars : Saint Patrice ou Patrick
  • Mardi 18 mars : Saint Cyrille
  • Mercredi 19 mars : Saint Joseph
  • Jeudi 20 mars : De la férie – Pas de messe à 9 h
  • Vendredi 21 mars : De la férie
  • Samedi 22 mars : De la férie
  • De 14 h à 17 h salle Pierre Lefeuvre : Loto paroissial organisé et animé par les jeunes de 4 ème et 3 ème et le Mouvement Chrétien des Retraités

Dimanche 23 Mars de 12 h à 16h salle P. Lefeuvre : réunion des jeunes du FRAT

DIMANCHE 23 mars 2014 – 3ème dimanche de Carême

1 ère lecture (Ex 17,3-7) Psaume (Ps 94,1-2.6-9) 2 ème lecture (Rm 5,1-2.5-8) Evangile (Jn 4,5-42)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à la crypte Notre-Dame

Au cours de la messe de 10 h 30 à l’église Notre-Dame : Célébration du sacrement des malades et envoi en mission des deux groupes de pèlerins pour Lourdes : les ainés et les jeunes du FRAT

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

A 15 h dans l’église Notre-Dame audition d’orgue et méditation de grands textes de l’Evangile de la Semaine sainte

Répétitions de la chorale pour la semaine sainte : Vendredis 21 et 28 mars et vendredi 4 avril à la crypte de 20 h 30 à 22 h pour chanter aux offices des Jeudi saint, Vendredi Saint et dimanche de Pâques

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens