Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 14:41

La pensée sociale de l'Eglise accessible à tous

Avec « Notre bien commun » (éd. de l'Atelier), le Service national Famille et Société (SNFS) publie un livre et un DVD pour faire connaître la pensée sociale de l'Eglise catholique. Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et président du Conseil Famille et Société, l'a présenté avec Monique Baujard, directrice du SNFS, et Elena Lasida, chargée de mission Justice et Paix.

La pensée sociale de l'Eglise est pour tous ! C'est « notre bien commun ». Alors que les questions d'actualité -dignité de la personne humaine, fragilisation de la famille - posent celle de l'engagement des chrétiens dans la société, comme le souligne Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et président du Conseil Famille et Société, cet ouvrage se veut accessible au grand public.

Après une introduction sur les grands principes qui structurent la pensée sociale de l'Eglise, l'équipe de Monique Baujard, directrice du Service national Famille et Société (SNFS), a retenu 6 thèmes : politique, travail, propriété, styles de vie, familles et migrations. Elle a fait appel à des experts mais aussi à des professionnels de la pédagogie - notamment l'Enseignement catholique- pour que ce parcours soit un véritable outil à utiliser en groupe : en paroisse, en aumônerie, dans les mouvements.

Indépendante, chaque thématique est introduite en vidéo par des témoignages sur des actions concrètes : plateforme de prêt d'objets sur Internet pour la problématique des styles de vie, engagement syndicaliste pour le chapitre sur le travail, prise en compte de l'éthique dans les investissements financiers pour introduire la réflexion sur la propriété...

Lors d'un entretien filmé, la parole est ensuite donnée à un spécialiste : P. Christian Mellon s.j. du CERAS sur les migrants, P. Antoine Sondag, directeur du Service national de la Mission universelle de l'Eglise, sur le travail... On retrouve ensuite son intervention rédigée dans le livre, enrichie par des renvois à des textes de référence.

Des questions permettent alors de lancer le débat dans le groupe. Une bibliographie - documents du Saint-Siège, de l'Eglise universelle mais aussi de la Conférence des évêques de France - propose d'aller plus loin.

Une pensée en devenir pour un agir avec d'autres

« Notre bien commun » n'est donc pas une encyclopédie de plus sur la pensée sociale. Et Monique Baujard de préciser que celle-ci ne cherche pas à imposer « un modèle idéal » mais fournit plutôt des « repères ».

Pour Elena Lasida, chargée de mission Justice et Paix, qui intervient sur les styles de vie, l'Eglise est en attente d'une contribution des chrétiens pour « la faire avancer ». « L'Eglise se fait conversation, rappelle-t-elle, citant l'encyclique de Paul VI Ecclesiam Suam (1964). La pensée sociale est le fruit d'un discernement collectif ».

Le Pape François nous y invite ! Notre foi, écrit-il, nous donne « un profond désir de changer le monde et de transmettre des valeurs » (Evangelii Gaudium, Chapitre 4, I, 183). Ainsi la pensée sociale peut-elle ouvrir au dialogue avec des non-croyants qui rejoignent les chrétiens sur des questions essentielles au vivre ensemble.

Prendre conscience de ce que nous sommes…

1 ère lecture (Lv 19,1-2.17-18) Psaume (Ps 102,1-4.8.10.12-13) 2 ème lecture (Co 3,16-23) Evangile (Mt 5,38-48)

La conduite que le Christ attend de ses disciples nous conduit sur le chemin des exigences de la véritable sagesse. Nous sommes de la même "pâte" humaine que l'adversaire qui nous attaque ou nous fait procès. Et cette similitude nous donne déjà le devoir d'une certaine compréhension, d'une certaine indulgence, dans nos comportements comme dans nos réactions. Ce que nous attendons des autres, eux sont aussi en droit de l'attendre de nous.

Mais la pensée de Dieu, c'est davantage ou plutôt, c'est tout autre. "Soyez parfaits ... Soyez comme moi ... imitez-moi," non pas comme un modèle extérieur à vous-mêmes qui influencerait votre comportement. Mais " Soyez saint ... soyez tendresse et pitié ... parce que l'Esprit de Dieu habite en vous."

" Tout vous appartient", la pensée de Paul, la pensée d'Apollos, la pensée de Pierre. Nous ne pouvons pas en éliminer une contre l'autre...non comme une possession, mais comme un trésor, une richesse dont vous êtes plus que les gérants. " Cela nous appartient". Il est venu le temps de transposer dans le quotidien ce que nous sommes, ou plus exactement qui nous sommes.

Et non pas ce que nous avons acquis par nos expériences ou nos connaissances.

Comme les Corinthiens nous avons tendance à nous appuyer sur des penseurs, des experts, des théologiens, des maîtres de spiritualité. Sans réduire l'apport de ces maîtres, nous avons à mesurer la portée de l'affirmation de l'apôtre qui a conduit la communauté chrétienne de Corinthe à la connaissance de l'Évangile. "Vous êtes au Christ et le Christ est à Dieu." ... "On ne peut pas diviser le Christ ", disait-il aux Corinthiens (1 Cor. 1/ 1à 17) Paul lui-même est un pharisien converti et l'infatigable prédicateur de la révélation sur le chemin de Damas. Apollos est un théologien de la célèbre académie théologique d'Alexandrie. Pierre est celui sur qui Jésus a fondé son Église et qui est celui qui en confirme la foi. "Tout vous appartient". Vous pouvez appartenir à ces courants spirituels et doctrinaux, dit Paul. Vous pouvez les faire vôtres et vous reconnaître en eux. Vous pouvez être puissants, savants, décideurs de la vie politique, sociale ou scientifique. " Le monde, et la vie et la mort, le présent et l'avenir, tout vous appartient". Tout est à vous ....Oui et non.

Nos valeurs ne sont rien si cette échelle des valeurs ne nous conduisait plus haut. "Vous êtes au Christ et le Christ est à Dieu." La sagesse du monde est folie devant Dieu. Seule la folie de Dieu est sagesse. Nous avons à nous en souvenir.

1ère lecture : Tu aimeras ton prochain, car je suis saint (Lv 19, 1-2.17-18)

Lecture du livre des Lévites

Le Seigneur adressa la parole à Moïse : « Parle à toute l'assemblée des fils d'Israël ; tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Tu n'auras aucune pensée de haine contre ton frère. Mais tu n'hésiteras pas à réprimander ton compagnon, et ainsi tu ne partageras pas son péché. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur ! »

Psaume : 102, 1-2, 3-4; 8.10, 12-13

R/ Le Seigneur est tendresse et pitié.

Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être ! Bénis le Seigneur, ô mon âme, n'oublie aucun de ses bienfaits ! Car il pardonne toutes tes offenses et te guérit de toute maladie ; il réclame ta vie à la tombe et te couronne d'amour et de tendresse. Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour ; il n'agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses. Aussi loin qu'est l'orient de l'occident, il met loin de nous nos péchés ; comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint !

2ème lecture : La sagesse véritable : appartenir tous ensemble au Christ (Co 3, 16-33)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères, n'oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous.

Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous.

Que personne ne s'y trompe : si quelqu'un parmi vous pense être un sage à la manière d'ici-bas, qu'il devienne fou pour devenir sage.

Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. L'Écriture le dit : C'est lui qui prend les sages au piège de leur propre habileté.

Elle dit encore : Le Seigneur connaît les raisonnements des sages : ce n'est que du vent !

Ainsi, il ne faut pas mettre son orgueil en des hommes dont on se réclame. Car tout vous appartient, Paul et Apollos et Pierre, le monde et la vie et la mort, le présent et l'avenir : tout est à vous, mais vous, vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.

Evangile : Sermon sur la montagne. Aimez vos ennemis, soyez parfaits comme votre Père céleste (Mt 5, 38-48)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Celui qui garde la parole du Christ connaît l'amour de Dieu dans sa perfection. Alléluia. (cf. 1 Jn 2, 5)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez appris qu'il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre. Et si quelqu'un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t'emprunter. Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • L’adoration du Saint-Sacrement reprendra le Samedi 8 Mars dans la crypte Notre-Dame

DIMANCHE 23 Février 2014 – 7 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Lv 19,1-2.17-18) Psaume (Ps 102,1-4.8.10.12-13) 2 ème lecture (Co 3,16-23)

Evangile (Mt 5,38-48)

  • Lundi 24 février : De la férie
  • Mardi 25 février : De la férie
  • Mercredi 26 février : De la férie
  • Jeudi 27 février : De la férie
  • Vendredi 28 février : De la férie
  • Samedi 1 er mars : De la férie

DIMANCHE 2 mars 2014 – 8 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 49,14-15) Psaume (Ps 61,2-3.8-9) 2 ème lecture (Co 4,1-5) Evangile (Mt 6, 24-34)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

Permanences d’accueil cette semaine :

  • - l’après-midi des Lundi 24 février et vendredi 28 février
  • " - Mercredi 5 Mars : Mercredi des Cendres

Entrée en Carême, messe à 9 h à l’église Saint-Louis

et 19 h 30 à l’église Notre-Dame

  • - Dimanche 23 Mars : célébration du sacrement des malades au cours de la messe de 10 h 30 à l’église Notre-Dame.

Les bulletins d’inscription sont au fond de l’église.

Pélerinage à Lourdes des aînés de la région parisienne du lundi 7 au vendredi 11 avril 2014. S’adresser à la paroisse.

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens