Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 10:13

Extraits de l’entretien du cardinal André-Vingt-Trois du 3 Janvier 2014 à Radio Notre-Dame

« Mon souhait pour 2014 est que notre société s’apaise ! Que nos concitoyens soient moins soumis au stress de l’information instantanée, moins envahis par les messages des réseaux sociaux qui sont trop souvent incontrôlables et vecteurs de rumeurs. Les provocations et la dérision sont devenues comme une seconde culture. C’est très malsain car la culture de la dérision, c’est la porte ouverte à tous les excès.

Je n’ai pas voulu réagir prématurément car cette agitation a pour but de faire du buzz… C’est évidemment le but des Femen. On a porté plainte, la Préfecture de Police fait son travail. On a eu quelques messages, celui du Maire de Paris, de Mme Kosciusko-Morizet, de Mme Hidalgo… Mais je suis étonné que les grands défenseurs de la laïcité ne se soient pas manifestés car c’était le moment de montrer que la laïcité est la protectrice des croyances et des religions ! Il y a des voix importantes qui sont restées muettes ! On apprécierait qu’il y ait, sinon de grandes démonstrations publiques, au moins des signes de désapprobation clairs. Je suis surpris qu’on ait si peu de signes.

Pour l’affaire Dieudonné, l’intervention de Manuel Valls a eu un effet salutaire dans la mesure où elle fait réfléchir, et il faut faire réfléchir. Car malheureusement l’histoire du XXe siècle a montré que la montée de l’antisémitisme n’est pas une révolution à grand spectacle, c’est une montée progressive, qui passe par des événements, des paroles, des articles, des spectacles… Rien n’est anodin en matière d’antisémitisme, comme pour la xénophobie ou la discrimination religieuse. Il est scandaleux que nous soyons insensibles à la dépréciation progressive des seuils à ne pas franchir. Une culture du respect de l’autre, des autres religions, doit se réimplanter d’une manière forte. Que l’on apprenne aux enfants qu’il y a des choses qui ne se font pas ! Je pense que c’est le projet de M. Vincent Peillon quand il veut instaurer une morale républicaine…

L’antisémitisme est un poison, qui n’est pas simplement une agression contre les juifs, mais une agression qui concerne l’humanité entière. Car quand on attaque le juif parce qu’il est juif, on touche à quelque chose qui est au cœur de la révélation judéo-chrétienne, de même que quand on attaque un chrétien parce qu’il est chrétien. Et on ne doit pas laisser se développer et se banaliser les caricatures, la dérision, la provocation. C’est un même combat qui doit être mené sur tous les terrains. Ce poison détruit aussi bien ceux qui en sont complices que ceux qui en sont victimes, il faut donc lutter contre cela, notamment en éduquant les enfants dès leur plus jeune âge au respect de l’autre, c’est-à-dire accepter que ses copains de classe soient arabes, juifs, musulmans ou chrétiens, et en les respectant parce qu’ils sont des hommes, et non pas parce qu’ils appartiennent à telle confession ou de telle communauté.

Les provocations évoquées sont le symptôme d’une société dans laquelle on ne tient plus les seuils de protection, protection de l’identité propre de chacun.

Pour terminer, je vais vous lire une très belle réflexion du pasteur Martin Niemöller, qui a été interné en camp de concentration de 1937 à 1945 : « Quand ils ont arrêté les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont arrêté les socialistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas socialiste. Quand ils ont arrêté les juifs, je n’ai rien dit, je n’étais pas juif. Quand ils ont arrêté les catholiques, je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique. Et quand ils sont venus m’arrêter, il n’y avait plus personne pour protester ».

Les « théophanies » du Seigneur

1 ère lecture (Is 42,1-4.6-7) Psaume (Ps 28,1-4.9-10) 2 ème lecture (Ac 10,34-38) Evangile (Mt 3, 13-17)

La venue des "mages" n’est pas à proprement parler une "théophanie", c’est-à-dire, une manifestation publique de la Divinité de Jésus.

Ils sont venus conduits par la prophétie qui ouvre toutes les nations à l’Alliance conclue avec le Peuple choisi. Les circonstances de Bethléem, l’âge de l’enfant, leurs connaissances doctrinales, sans doute, ne permettaient pas de leur révéler cette présence divine parmi les hommes, pas plus d’ailleurs le sens même de l’Alliance qui se noue en la grâce de cet enfant.

Autre est la lumière qui jaillit des trois théophanies du Christ dans l’Evangile. Chacune d’elles est une révélation et des affirmations explicites, de Jésus ou sur Jésus, nous apportent toute une théologie de sa Divinité.

La première théophanie, le Baptême de Jésus, se déroule à l’endroit le plus bas de la Terre Sainte, au fond de la dépression qui conduit à la Mer Morte.

La deuxième se passe sur la montagne, "une montagne élevée" précise saint Matthieu 17. 1 et saint Marc 9. 2. La Transfiguration est encore plus parlante que le baptême. Le visage du Christ est transfiguré et tout l’être de Jésus devient lumière, faisant resplendir "la connaissance de la gloire de Dieu qui est sur la face du Christ" (2 Cor. 4. 6).

La troisième, plus discrète, se situe à Jérusalem même. (Jean 12. 28 à 30) La foule médusée entend le tonnerre et certains n’hésitent pas à dire :"Un ange lui a parlé." Alors que Jésus évoque sa Passion, cette voix du ciel précisait :"Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore"(Jean 12. 28).

Dans chacune de ces théophanies, la manifestation est tout à la fois une manifestation d’humilité et une manifestation de gloire. Au Thabor, Jésus lui-même annonce sa Passion à Pierre, Jacques et Jean. Séparer ces deux aspects du Christ est une erreur. Je ne puis m’approcher du Christ glorifié sans m’approcher du Christ humilié, ni du Christ humilié sans m’approcher du Christ glorifié.

1ère lecture : Le serviteur de Dieu consacré pour le salut des hommes (Is 42, 1-4.6-7)

Lecture du livre d'Isaïe

Ainsi parle le Seigneur : Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui j'ai mis toute ma joie. J'ai fait reposer sur lui mon esprit ; devant les nations, il fera paraître le jugement que j'ai prononcé. Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, on n'entendra pas sa voix sur la place publique. Il n'écrasera pas le roseau froissé, il n'éteindra pas la mèche qui faiblit, il fera paraître le jugement en toute fidélité. Lui ne faiblira pas, lui ne sera pas écrasé, jusqu'à ce qu'il impose mon jugement dans le pays, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses instructions. Moi, le Seigneur, je t'ai appelé selon la justice, je t'ai pris par la main, je t'ai mis à part, j'ai fait de toi mon Alliance avec le peuple et la lumière des nations ; tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et de leur cachot ceux qui habitent les ténèbres.

Psaume : Ps 28, 1-2, 3ac-4, 3b.9c-10

R/ Dieu, bénis ton peuple, donne-lui la paix.

Rendez au Seigneur, vous, les dieux, rendez au Seigneur gloire et puissance. Rendez au Seigneur la gloire de son nom, adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté. La voix du Seigneur domine les eaux, le Seigneur domine la masse des eaux. Voix du Seigneur dans sa force, voix du Seigneur qui éblouit. Le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre. Et tous dans son temple s'écrient : "Gloire !" Au déluge le Seigneur a siégé ; il siège, le Seigneur,il est roi pour toujours !

2ème lecture : Le ministère du Sauveur commence à son baptême (Ac 10, 34-38)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Quand Pierre arriva à Césarée, chez un centurion de l’armée romaine, il s'adressa à ceux qui étaient là : « en vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ; mais, quelle que soit leur race, il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste. Il a envoyé la Parole aux fils d'Israël, pour leur annoncer la paix par Jésus-Christ : c'est lui, Jésus, qui est le Seigneur de tous. Vous savez ce qui s'est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l'a consacré par l'Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui. »

Evangile : Le baptême de Jésus (Mt 3, 13-17)

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Aujourd'hui, le ciel s'est ouvert, l'Esprit descend sur Jésus, et la voix du Père domine les eaux : « Voivi mon Fils, mon bien-aimé ! » Alléluia. (cf. Mt 3, 16-17, Ps 28, 3)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu

Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui. Jean voulait l'en empêcher et disait : « C'est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c'est toi qui viens à moi ! » Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c'est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire. Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l'eau ; voici que les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour. »

CALENDRIER

  • Messe tous les jours à 9 h précédée de l’office des Laudes à 8 h 45
  • Tous les samedis matin de 11 h à 12 h 15 un prêtre se tient dans l’église Notre-Dame pour accueillir une démarche du sacrement de réconciliation
  • Adoration du Saint-Sacrement tous les samedis de 9h30 à 12h à la crypte

DIMANCHE 12 janvier 2014 – Baptême du Seigneur

1 ère lecture (Is 42,1-4.6-7) Psaume (Ps 28,1-4.9-10) 2 ème lecture (Ac 10,34-38) Evangile (Mt 3, 13-17)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

A 16 h salle Pierre Lefeuvre : le Père Frédéric Benoist sera heureux de vous accueillir à la cérémonie des vœux et au partage de la galette

  • Lundi 13 janvier : De la férie
  • Mardi 14 janvier : De la férie
  • § A 20 h 30 salle Pierre Lefeuvre : réunion du groupe Tibériade, catéchèse pour adultes ouverte à tous
  • Mercredi 15 janvier : De la férie
  • Jeudi 16 janvier : sainte Marie, Refuge des pécheurs
  • Vendredi 17 janvier : Saint Antoine
  • § A 14 h 30 salle Pierre Lefeuvre : Assemblée Générale des Equipes Saint-Vincent
  • Samedi 18 janvier : De la férie

DIMANCHE 19 janvier 2014 – 2 ème dimanche du temps ordinaire

1 ère lecture (Is 49,3.5-6) Psaume (Ps 39,2.4.7-11) 2 ème lecture (1 Co 1,1-3) Evangile (Jn 1,29-34)

Messe anticipée : samedi à 18 h 30 à Notre-Dame

Messe à 9 h à Saint-Louis et à 10 h 30 à Notre-Dame

QUETE POUR LES SEMINAIRES

Partager cet article

Repost 0
paroisse du Raincy - dans Feuilles de semaine

Présentation

  • : Le blog de la paroisse du Raincy
  • : Pour connaître l'actualité de la Paroisse du Raincy, des équipes, des mouvements, les horaires des Messes, pour consulter le Messager en ligne etc ...
  • Contact

Recherche

Liens